Alexis Gougeard

coureur cycliste français
Alexis Gougeard
Alexis Gougeard lors du Grand Prix de Denain 2014.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (30 ans)
RouenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes non-UCI
2011USSA Pavilly Barentin Junior
2012-7.2012USSA Pavilly Barentin
2013USSA Pavilly Barentin
2023VC Rouen 76
Équipes UCI
Principales victoires
1 étape de grand tour
Tour d'Espagne (1 étape)

Alexis Gougeard, né le à Rouen, est un coureur cycliste français spécialiste du contre-la-montre et des épreuves d'endurance sur piste. Il a notamment remporté une étape du Tour d'Espagne 2015.

Biographie modifier

Jeunesse et carrière amateur modifier

Alexis Gougeard grandit à Grémonville[1], en Seine-Maritime, à une trentaine de kilomètres de Rouen. Il est issu d'une famille de cyclistes. Son frère Florent a également couru à l'USSA Pavilly Barentin[2] et son père est membre du conseil de surveillance.

Alexis Gougeard fait ses débuts dans les différentes catégories de jeunes au sein de son club. En 2009, lors de sa seconde année cadet, il obtient sept victoires sur route dont le titre de champion de Normandie à Épinay-sur-Odon, ainsi que 14 victoires sur piste. Ces résultats lui permettent d'être sélectionné en équipe de Normandie puis en équipe de France.

En 2010, il remporte 19 courses pour sa première année junior. Parmi celles-ci, la plus importante est sa victoire au championnat de France du contre-la-montre organisé à Brécey. Sa seconde année junior est aussi fructueuse, avec 20 victoires. Pour la deuxième année consécutive, il gagne le championnat de France du contre-la-montre, à Ussel. Grâce à ce résultat, il participe au championnat d'Europe du contre-la-montre organisé en Italie. Il finit deuxième de cette course à deux secondes du vainqueur. Il participe ensuite aux championnats du monde junior du contre-la-montre et de la course en ligue qui se déroulent à Copenhague au Danemark. Il finit onzième dans l'épreuve du contre-la-montre. Dans l'épreuve de la course en ligne, il contribue à la victoire de son coéquipier Pierre-Henri Lecuisinier en s'échappant dans les premiers kilomètres.

En 2012, Alexis Gougeard obtient sept victoires sur route ainsi que deux victoires sur piste. Il devient champion de France de course aux points espoirs en cyclisme sur piste et termine également deuxième du championnat de France sur route espoirs, organisé à La Chapelle-Caro dans le Morbihan. Il intègre l'équipe Véranda Rideau-Super U en tant que stagiaire. Cette équipe disparaît en fin d'année. Alexis Gougeard est élu sportif cauchois de l'année 2012 par le journal local Le Courrier cauchois.

En 2013, Gougeard obtient de nombreux succès et remporte notamment la première étape de la Coupe des nations Ville Saguenay ainsi que le Tour de la Manche et le championnat de Normandie sur route. Au mois d'août il est recruté par l'équipe professionnelle AG2R La Mondiale pour les saisons 2014 et 2015[3]. Ce même mois il monte sur la troisième marche du podium du Championnat de France du contre-la-montre espoirs. Membre de la sélection française qui participe au Tour de l'Avenir, il remporte le prologue en devançant le coureur danois Lasse Norman Hansen qui est champion olympique de l'omnium en titre et son compatriote Julian Alaphilippe[4]. Il garde le maillot jaune de leader jusqu'à la quatrième étape où il se fait déposséder par l'Espagnol Rubén Fernández Andújar qui gagnera par la suite le classement général de l'épreuve.

Carrière professionnelle modifier

AG2R modifier

 
Alexis Gougeard en 2016.

En 2014, pour sa première année chez les professionnels, Alexis Gougeard remporte la Classic Loire-Atlantique après une échappée de 180 kilomètres[5]. Le 31 mai, il est échappé sur le Grand Prix de Plumelec-Morbihan et n'est repris que dans les deux derniers kilomètres. Le lendemain, à nouveau présent dans un groupe d'échappés sur les Boucles de l'Aulne, il s'en extirpe avec Rudy Kowalski à vingt kilomètres de l'arrivée et s'impose à l'issue d'un sprint en montée[6].

Sur Paris Roubaix 2015, il fait partie de l'échappée matinale longue de plus de 220 km. Au Tour d'Espagne 2015, lors de la 19e étape, il remporte à 22 ans, sa première victoire d'étape sur un grand tour, au terme d'une échappée[7],[8]. Après cette Vuelta, Gougeard gagne le prologue de l'Eurométropole Tour, sa première victoire en contre-la-montre en tant que professionnel. Il attribue cette victoire à la force acquise durant le Tour d'Espagne[9].

Pour 2016, son dirigeant Vincent Lavenu annonce en pré-saison que Gougeard a « neuf chances sur dix » de participer à son premier Tour de France[10]. En février, il est cinquième du Circuit Het Nieuwsblad, où il arrive dans le groupe qui se joue la victoire. En juillet, il prend part au Tour de France où il aide son leader Romain Bardet à terminer deuxième de l'épreuve. Gougeard est remplaçant pour la course en ligne des championnats du monde disputés au Qatar[11]. Pour la première fois, il ne remporte pas de course, contrairement à ses deux premières années professionnelles.

L'année suivante, en 2017, il n'obtient pas de résultats lors du début de saison. Au deuxième semestre, il participe au Tour de Wallonie où il se fait remarquer par sa présence dans plusieurs échappées. Il remporte le classement des monts. Moins d'une semaine plus tard, il distance un groupe d'une dizaine de coureurs dans le final de la Polynormande qu'il remporte à Saint-Martin-de-Landelles dans sa région d'origine. Il participe ensuite au Tour d'Espagne, où il signe deux tops 5 d'étape. Il fait ensuite partie de la sélection française pour la course en ligne et le contre-la-montre des championnats du monde de Bergen[12]. Il abandonne au cours de la course en ligne et se classe treizième du contre-la-montre où il est victime d'un incident technique à 500 mètres de l'arrivée[13].

Sa saison 2018 est décevante. Il est septième place du contre-la-montre et du classement général de l'Étoile de Bessèges, puis quatrième du contre-la-montre du Tour d'Andalousie. En mars, il se blesse au pied et doit déclarer forfait pour les classiques flandriennes, où il devait accompagner son leader Oliver Naesen. En mai, il termine quatrième des Quatre Jours de Dunkerque, où il se montre très offensif. Il n'est pas sélectionné sur le Tour de France, après une grosse déception lors du championnat de France du contre-la-montre (27e)[14]. En juillet 2018, il est sélectionné par Cyrille Guimard pour représenter la France aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[15]. Il se classe 32e de l'épreuve contre-la-montre[16]. Il participe ensuite à la Vuelta, mais abandonne à la mi-course.

Après un début d'année 2019 compliqué, il renoue avec le succès en avril et s'impose en solitaire au mont des Avaloirs lors de la troisième étape du Circuit de la Sarthe[17]. Grâce à cette victoire, il remporte aussi le classement général de cette course. Il participe ensuite au Tour de France en tant qu'équipier de Romain Bardet. Alors que celui-ci connaît un Tour décevant, Alexis Gougeard prend part à une échappée lors de la seizième étape et reçoit le prix du combatif du jour.

En 2020, il se classe cinquième du Tour Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine remporté par son compatriote Arnaud Démare.

B&B Hotels p/b KTM modifier

Après huit années passées au sein de la même équipe, la ProTeam française, B&B Hotels p/b KTM annonce le 31 août 2021, son arrivée pour les saisons 2022 et 2023. Aux côtés de ses anciens coéquipiers Quentin Jauregui, Cyril Gautier et Samuel Dumoulin, devenu directeur sportif, il espère se relancer après deux années sans résultats majeurs, et endosser plus de responsabilités sous ses nouvelles couleurs[18],[19].

Pour ses premières apparitions sous sa nouvelle tunique, il se distingue dans son exercice favori, les échappées, prenant les devants sur le GP La Marseillaise, sur la deuxième et la quatrième étape de l’Étoile de Bessèges et lors des deux dernières étapes du Tour de La Provence.

Intermède chez les amateurs (2023) modifier

À la suite de la disparition de l'équipe B&B Hotels p/b KTM en fin de saison 2022, et faute d'avoir pu retrouver une équipe professionnelle, Alexis Gougeard retrouve le monde amateur en signant au VC Rouen 76 le 17 janvier 2023[20].

Retour en professionnel chez Cofidis (2024) modifier

Alexis Gougeard signe en juillet 2023 un contrat avec l'équipe Cofidis portant sur la saison 2024[21].

Caractéristiques modifier

Alexis Gougeard est classé comme un rouleur présentant des aptitudes dans l'endurance, comme le montre sa victoire d'étape au Tour d'Espagne 2015[10].

Palmarès sur route modifier

Palmarès amateur modifier

Palmarès professionnel modifier

Résultats sur les grands tours modifier

Tour de France modifier

 
Alexis Gougeard au départ de la 2e étape du Tour de France 2016.

3 participations

Tour d'Italie modifier

1 participation

Tour d'Espagne modifier

3 participations

Classements mondiaux modifier

  Année201220132014201520162017201820192020202120222023
UCI World Tour nc 130e235e341e384e
Classement mondial754e426e503e243e544e1111e1254e1241e
UCI Europe Tour539e444e473e317e319e199e443e825e874e nc
UCI America Tour nc 46e nc nc nc
Légende : nc = non classéSource : UCI

Palmarès sur piste modifier

Championnats de France modifier

Distinctions modifier

Références modifier

  1. Cyclisme (Tour de l'Avenir) : Gougeard repart de l'avant, sur paris-normandie.fr, le 29 août 2013 (consulté le 29 décembre 2013)
  2. « On a retrouvé : Florent Gougeard », sur directvelo.com, (consulté le )
  3. « Alexis Gougeard rejoint AG2R LA MONDIALE », sur ag2rlamondiale.fr, (consulté le )
  4. « Gougeard gagne le prologue », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  5. « Gougeard apprend vite », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  6. J.-L. G., « Un numéro de Gougeard », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  7. « Le Français Alexis Gougeard (AG2R) remporte la 19e étape de la Vuelta, Dumoulin reprend 3 secondes à Aru », sur lequipe.fr, (consulté le )
  8. Manuel Martinez, « Alexis Gougeard: «J'ai connu des journées de galère» », sur lequipe.fr, Ávila, (consulté le )
  9. « Gougeard remporte le prologue du Tour de l'Eurométropole », sur lequipe.fr,
  10. a et b Jean-Luc Gatellier, « AG2R La Mondiale - Les grandes lignes de la prochaine saison sont déjà balisées pour Bardet et ses hommes », L'Équipe, no 22409,‎ , p. 22
  11. Jérémy Blais, « Mondiaux : La France avec Nacer Bouhanni et Arnaud Démare », sur cyclingpro.net,
  12. « Championnats du monde : Cyril Gautier, Julien Simon et Olivier Le Gac sélectionnés », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  13. Cycliste : le Rouennais Alexis Gougeard victime d'un incident technique
  14. Bilan des Pros Normand 2018 : Une saison décevante pour Alexis Gougeard
  15. « Championnat d'Europe - Elite H. : La sélection française », sur directvelo.com, (consulté le )
  16. Frédéric Gachet, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le )
  17. https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Circuit-de-la-sarthe-alexis-gougeard-ag2r-la-mondiale-remporte-la-3e-etape/1008024
  18. « Alexis Gougeard débarque chez les Glaz ! », sur B&B HOTELS P/B KTM - Equipe Continentale Professionnelle UCI (consulté le )
  19. François Bonnefoy, « Transfert - Alexis Gougeard s'engage avec l'équipe B&B Hotels p/b KTM », sur cyclismactu.net, (consulté le ).
  20. Matthias Rogier, « Cyclisme : le Cauchois Alexis Gougeard rebondit au VC Rouen ! », sur paris-normandie.frt, (consulté le ).
  21. « Alexis Gougeard fait son retour en pro chez Cofidis », sur lequipe.fr, L'Équipe, .

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :