Asian Le Mans Series

championnat automobile asiatique d'endurance
Asian Le Mans Series
Description de l'image Asian Le Mans Series 2018-2019.jpg.
Généralités
Sport Endurance
Création 2009
Organisateur(s) Automobile Club de l'Ouest
Éditions 8
Catégorie Prototypes :
- Le Mans Prototype 2 (LMP2)
- Le Mans Prototype 3 (LMP3)
Grand tourisme :
- GT
Périodicité Annuelle
Nations Mondiale
Site web officiel asianlemansseries.com
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir voir :
Asian Le Mans Series 2022

L'Asian Le Mans Series est un championnat de course automobile d'endurance créé par l'Automobile Club de l'Ouest pour faire suite au Japan Le Mans Challenge.

Le départ de la première course en 2009

HistoriqueModifier

Dans les années 1990, plusieurs constructeurs automobiles et compétiteurs japonais participent aux 24 Heures du Mans. L'Automobile Club de l'Ouest souhaite mettre en place un championnat asiatique sur l'exemple des American Le Mans Series qui débutent en 1999. Les 1 000 kilomètres de Fuji en 1999 devaient être une expérience comme l'était la course du Petit Le Mans en 1998 pour lancer les années suivantes ce nouveau championnat. L'invitation faite aux Super GT japonaises n'a pas permis de lancer une compétition pérenne.

En 2000, la 2000 Race of a Thousand Years était une nouvelle course expérimentale pour un futur projet Asia Pacific Le Mans Series dirigé par Don Panoz. Un projet avec le circuit international de Sepang en Malaisie en 2001 était prévu mais il ne vit pas le jour.

Ensuite, l'Automobile Club de l'Ouest se recentre et réfléchit à un championnat européen avec l'European Le Mans Series 2001 puis avec les Le Mans Series. Il faut attendre 2006 et le Japan Le Mans Challenge pour entendre reparler d'un projet de championnat asiatique.

Le nom d'Asian Le Mans Series apparaît en 2009 avec les 1 000 kilomètres d'Okayama 2009 mais disparaît avec le lancement de l'Intercontinental Le Mans Cup puis du Championnat du monde d'endurance FIA. Lors de la conférence de presse d'avant course des 24 Heures du Mans 2012, l'ACO annonce le retour de la compétition en 2013 sous la forme de six courses de 3 heures réparties en Chine, en Indonésie et au Japon[1].

Fin 2014, l'ACO reprend l'organisation du championnat à la société S2M en raison d'un plateau trop faible. À l'instar des compétitions européennes ou américaines, les épreuves sont organisées en marge du WEC lors des courses asiatiques[2].

En Mai 2021, Cyrille Taesch Wahlen, à la tête du championnat depuis le 1er mars 2015[3], a quitté ses fonctions de Directeur Général d’ALMEM. La supervision des équipes de l’Asian Le Mans Series a été confiée, à Frédéric Lequien, (directeur général de LMEM) à partir du 28 mai 2021[4],[5].

Identité visuelleModifier

CatégoriesModifier

 
La Pescarolo Sora Racing vainqueur en 2009
Prototypes
  • LM P2
  • LM P3
Grand Tourisme
  • FIA GT3

Les abréviations « LM » et « LM P » signifient « Le Mans » et « Le Mans Prototype ».

ÉpreuvesModifier

Épreuve 2013 2014 2015-2016 2016-2017 2017-2018 2018-2019 2019-2020 2021 2022
Zhuhai    •  •  •
Shanghai    •  •  •
Inje    •  •
Fuji    •  •  •  •  •  •
Sepang    •  •  •  •  •  •  •
Burinam    •  •  •  •  •
Tailem Bend    •
Dubaï    •  •
Yas Marina    •  •
  • Note : lors de la saison 2015-2016, les 3 Heures de Sepang ont été disputés à deux reprises.
    Durant la saison 2021 et la saison 2022, les 4 Heures de Dubaï et les 4 Heures d'Abou Dabi ont été disputés à 2 reprises chacunes.

PalmarèsModifier

Saison LMP1 LMP2 GT1 GT2
2009 Écurie   Sora Racing   OAK Racing   JLOC   Hankook Team Farnbacher
Pilote(s)   Christophe Tinseau
  Shinji Nakano
  Jacques Nicolet
  Matthieu Lahaye
  Richard Hein
  Atsushi Yogo
  Hiroyuki Iiri
  Dominik Farnbacher
  Allan Simonsen
LMP2 GTE GTC
2013 Écurie   OAK Racing   Taisan Ken Endless   AF Corse
Pilote(s)   David Cheng   Naoki Yokomizo
  Akira Iida
  Shogo Mitsuyama
  Andrea Bertolini
  Michele Rugolo
  Steve Wyatt
LMP2 CN GT
2014 Écurie   OAK Racing Team Asia   Craft-Bamboo Racing   Team AAI
Pilote(s)   David Cheng
  Ho-Pin Tung
  Kevin Tse   Jun San Chen
  Tatsuya Tanigawa
LMP2 LMP3 CN GT GT Am
2015-2016 Écurie   Race Performance   DC Racing   Avelon Formula   Clearwater Racing   KCMG
Pilote(s)   Nicolas Leutwiler   David Cheng
  Ho-Pin Tung
  Denis Lian (en)
  Giorgio Maggi
  Weng Sun Mok
  Keita Sawa
  Rob Bell
  Paul Ip
LMP2 LMP3 CN GT GT Cup
2016-2017 Écurie   Algarve Pro Racing   Tockwith Motorsports   PS Racing   DH Racing   TKS
Pilote(s)   Andrea Roda   Nigel Moore
  Phil Hanson
  Kenji Abe
  Akihiro Asai
  Qin Tianqi
  Tira Sosothikul
  Medhapan Sundaradeja
  Michele Rugolo   Takuma Aoki
  Shinyo Sano
LMP2 LMP3 GT GT Cup
2017-2018 Écurie   Jackie Chan DC Racing X Jota   Jackie Chan DC Racing X Jota   FIST-Team AAI   Team NZ
Pilote(s)   Harrison Newey
  Stéphane Richelmi
  Thomas Laurent
  Guy Cosmo
  Patrick Byrne
  Jesse Krohn
  Jun San Chen
  Graeme Dowsett
  Will Bamber
2018-2019 Écurie   United Autosports   Inter Europol Competition   Car Guy Racing
Pilote(s)   Paul Di Resta
  Phil Hanson
  Jakub Śmiechowski
  Martin Hippe
  Takeshi Kimura
  Kei Cozzolino
  James Calado
2019-2020 Écurie   G-Drive Racing By Algarve   Nielsen Racing   HubAuto Corsa
Pilote(s)   Roman Rusinov
  Léonard Hoogenboom
  James French
  Colin Noble
  Tony Wells
  Marcos Gomes
2021 Écurie   G-Drive Racing   United Autosports   Precote Herberth Motorsport
Pilote(s)   René Binder
  Ye Yifei
  Ferdinand von Habsburg
  Wayne Boyd
  Manuel Maldonado
  Rory Penttinen
  Ralf Bohn
  Alfred Renauer
  Robert Renauer
2022 Écurie
Pilote(s)

Notes et référencesModifier

  1. Six meetings au menu de l'Asian Le Mans Series 2013.
  2. L’ACO reprend les commandes de l’Asian Le Mans Series
  3. « Asian Le Mans Series nomme Cyrille Taesch-Wahlen directeur des opérations », sur www.sportstrategies.com, (consulté le )
  4. Laurent Mercier, « Cyrille Taesch Wahlen quitte ses fonctions », sur www.endurance-info.com, (consulté le )
  5. Florian Defet, « Frédéric Lequien prend la succession de Cyrille Taesch Wahlen en Asian Le Mans Series », sur www.endurance24.fr, (consulté le )

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier