BMW E9

modèle d'automobiles série 6 (1968-1975)

BMW E9
Image illustrative de l’article BMW E9
BMW 3.0 CSL au salon de l'automobile de collection Techno-Classica d'Essen en Allemagne

Appelé aussi BMW 3.0 CSL
BMW New Six Coupé
Marque Drapeau : Allemagne BMW-BMW Motorsport
Années de production 1968 - 1975
Production 30546 exemplaire(s)
Classe Voiture de sport GT
Usine(s) d’assemblage Karmann de Rheine
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 6 cylindres en ligne BMW M30 (en)
Cylindrée 2 985 cm3
Puissance maximale 200 ch DIN
Couple maximal 277 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 4 vitesses, automatique à 3 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1 420 kg
Vitesse maximale 220 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 7,7 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) GT
Châssis BMW 2800CS
BMW 3.0CS, BMW 3.0CSi
BMW 3.0CSL
BMW 2.5CS
2000C, 2000CS, BMW E3
Suspensions Roues indépendantes, triangulation McPherson, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs. Barre stabilisatrice
Direction Vis et galet, assistée
Freins Disques ventilés
Dimensions
Longueur 4 660 mm
Largeur 1 670 mm
Hauteur 1 370 mm
Empattement 2 640 mm
Voies  AV/AR 1,44 mm  / 1,41 mm
Chronologie des modèles

La BMW E9 est une voiture de sport GT[1] du constructeur automobile allemand BMW-BMW Motorsport, commercialisée entre 1968 et 1975 à 30546 exemplaires[2].

HistoriqueModifier

2800 CSModifier

La BMW E9 est commercialisée en octobre 1968, avec le modèle 2800 CS à moteur six cylindres de 2,8 L (2 800 cm³) pour 170 ch, pour succéder au modèle BMW 2000 C/CS (1966 à 1972)[3].

Créée par le chef-designer BMW Wilhelm Hofmeister (en), avec une nouvelle face avant et un compartiment moteur rallongé pour accueillir le nouveau 6 cylindres en ligne hérité des BMW E3 berlines 2500/2800. Ce moteur BMW M30 (en) fera beaucoup pour la renommée de BMW. Comme pour sa devancière, le châssis E9 est assemblé chez le célèbre carrossier allemand Karmann.

3.0 CS - CSL - CSiModifier

En 1971, BMW remplace la 2800 CS par la 3.0 CS motorisée par un moteur 3L (3 000 cm3) à carburateur de 180 ch, et par la 3.0 CSL de 215 ch. Elle est équipée d'une direction assistée et de 4 freins à disques qui faisaient cruellement défaut à la version précédente. Quelques mois plus tard, la BMW 3.0 CSi vient renforcer la gamme avec une injection électronique de 200 ch (qui équipe également la CSL).

Le summum de la version coupé CS E9 est atteint avec la CSL light-weight développée sous la direction d’Alpina[4], allégée de 200 kg grâce à des portières et un capot en aluminium, et à un équipement intérieur réduit. La version compétition est équipée d'un moteur de 3 500 cm3 de 360 ch, et remporte de nombreuses victoires.

La CSL est motorisée par un nouveau moteur de 206 ch à la fin de l'année 1973.

2.5 CSModifier

BMW renforce sa gamme de motorisation avec la 2.5 CS de 1974, avec un moteur de 2.5 L (2 500 cm³) de moindre cylindrée, de 150 ch, en réponse au premier choc pétrolier de 1973.

BMW Art carModifier

En 1975, BMW lance une série BMW Art car avec deux premiers modèles 3.0 CSL des 24 Heures du Mans 1975 et 24 Heures du Mans 1976, peints par les artistes Alexander Calder et Frank Stella.

La production de tous ces modèles arrête en décembre 1975, les derniers véhicules étant livrés en 1976. Elle est remplacée par la BMW Série 6.

Le point noir de ce modèle concerne la rouille et la corrosion omniprésentes, ce qui explique en partie sa cote de voiture de collection relativement peu élevée.

CompétitionModifier

BMW engage entre autres sa BMW 3.0 CSL au Championnat d'Europe FIA des voitures de tourisme (créé en 1963) et aux 24 Heures du Mans.

Quelques victoires notablesModifier

 
Chris Amon, Vainqueur des 6 Heures du Nürburgring 1973 avec une BMW 3.0 CSL

(version 2800 CS)

(version 3.0 CSL/3.0 CSi)

...essentiellement en ETCC:

  • RAC Tourist Trophy (5): 1973, puis 1976 à 1979;
  • Grand Prix de Brno (4): 1976 à 1979;
  • 4 Heures de Monza : 1977 et 1978;
  • 500 kilomètres de Pergusa : 1977;
  • 4 Heures d'Estoril : 1977;
  • 500 kilomètres du Salzburgring : 1978 et 1979;
  • 4 Heures du Nürburgring : 1979;
  • ETCC Zandvoort : 1979;
  • ETCC Zolder : 1979...

Télévision et cinémaModifier

Hommage Concept (2015)Modifier

Concept BMW 3.0 CSL HommageModifier

BMW présenté le concept car 3.0 CSL Hommage au concours d'élégance Villa d'Este du lac de Côme de mai 2015, en Italie, en hommage au célèbre et mythique coupé des années 1960, élevé au rang d'œuvre d'art avec les séries BMW Art cars, et aux 40 ans de la 3.0 CSL décorée par le peintre américain Alexander Calder. Le design est du coupé d'origine est revu au niveau de l'échancrure de l'aile, de l’imposant aileron sur la malle, du capot ajouré et les boucliers percés, et du puissant six-cylindres en ligne avec eBoost[5].

Concept BMW 3.0 CSL Hommage RModifier

BMW présente la même année son concept car BMW 3.0 CSL Hommage R (Racing) décliné du précédent, au concours d'élégance de Pebble Beach[6] en Californie, pour célèbrer le quarantième anniversaire de BMW North America et les 40 ans de la mythique victoire de la BMW 3.0 CSL aux 12 Heures de Sebring[7]. Elle arbore une nouvelle couleur de carrosserie blanc brillant ornée de bandes de course BMW M, ainsi que des jantes alliage de 21 pouces, or mat, avec des touches de noir.

Elle remporte le concours d'élégance du Chantilly Arts & Elegance Richard Mille 2015, du Château de Chantilly dans l'Oise.

Notes et référencesModifier

  1. « BMW E9 CS : de la 2800 à la CSL, le Grand Tourisme à la sauce bavaroise », sur www.carjager.com (consulté en novembre 2020).
  2. « BMW 3.0 CSI (E9), Le millésime bavarois », sur www.vroom.be (consulté en novembre 2020).
  3. « BMW E9 3.0 CS 1974 – Quand Alpina y fout son nez », sur www.delessencedansmesveines.com (consulté en novembre 2020).
  4. (en) « Milestones », sur alpina-automobiles.com (consulté le 27 décembre 2014).
  5. BMW rend hommage à la 3.0 CSL
  6. « BMW 3.0 CSL Hommage R : la Batmobile ressuscitée à Pebble Beach », Autonews,‎ (lire en ligne, consulté le 21 avril 2017)
  7. « Pebble Beach 2015 : BMW dévoile le concept 3.0 CSL Hommage R », tf1,‎ (lire en ligne, consulté le 21 avril 2017)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier