Mille Miglia

Les Mille Miglia (ou Mille Milles) était l'une des courses automobiles d'endurance les plus célèbres au monde. Disputée en environ 24 heures sur route ouverte entre Brescia, Rome et Brescia en Italie, elle attira les plus grands pilotes et les marques les plus prestigieuses. Cette course, élevée au rang de mythe, s'est disputée à vingt-quatre reprises entre 1927 et 1957, dont treize fois avant la Seconde Guerre mondiale et onze fois après. Le Rallye des 1000 Miles et la course historique Mille Miglia Storica lui succèdent depuis 1977[1],[2].

Mille Miglia
Logo des Mille Miglia
Généralités
Sport Compétition automobile
Création 1927
Disparition 1957
Autre(s) nom(s) Mille Miles
Éditions 24
Catégorie Endurance
Périodicité Annuelle
Lieu(x) Drapeau de l'Italie Italie
Nations Mondiale

HistoireModifier

 
Circuit Mille Miglia Brescia-Rome-Brescia de 1936.

La course fut créée par les jeunes comtes Aymo Maggi et Franco Mazzotti (it), en réponse, semble-t-il, de la perte du Grand Prix d'Italie par leur ville de Brescia. Avec un groupe d'associés fortunés, ils établirent un circuit en forme de huit allant de Brescia à Rome et retour pour une distance parcourue d'environ 1 618 kilomètres, soit 1 005 milles. La première course eut lieu du 26 au avec 77 concurrents au départ, tous italiens. Le gagnant, Giuseppe Morandi, termina la boucle de cette première édition en un peu moins de 21 heures et 5 minutes, à la moyenne de 78 km/h, avec un triplé d'OM 665 S.

 
La Ferrari 166 MM Mille Miglia n°556 d'Emmanuel de Graffenried et G. Parravicini (1954)

L'originalité de cette épreuve était de faire courir des voitures d'endurance sur routes, et non sur circuit. Ferrari, Maserati, Alfa Romeo, Mercedes, Jaguar, Aston Martin, Bugatti… tout le « gratin » de la compétition automobile se disputait la première place de cette prestigieuse épopée sportive et humaine.

La course sera une première fois suspendue en 1939 à la suite d'un accident ayant entraîné la mort de nombreux spectateurs lors de l'épreuve de 1938. Elle sera définitivement arrêtée en 1957 à la suite de l'accident mortel d'Alfonso de Portago et de son copilote qui entraîna la mort de neuf spectateurs.

En 1952, le français Marc Gignoux remporta l'épreuve au classement par rendement énergétique.

À partir de les trois ultimes éditions, comportent des épreuves spéciales de vélocité (en général en côtes ascensionnelles) et des tronçons de liaison parfois assez importants : l'épreuve d'endurance est devenue un pur rallye de performance, dont la dernière édition est même incluse dans le Championnat d'Europe des rallyes[3].

Le Rallye des 1000 Miles est créé à Brescia en 1977, à travers 979 km de montagnes lombardes, et a fait partie du Championnat d'Europe des rallyes de 1989 à 2012. Une épreuve routière Mille Miglia Storica, réservée aux voitures de course de collection, perpétue la tradition également depuis 1977. Ce rendez-vous annuel est devenu l'un des événements les plus prestigieux au monde, dans le domaine des courses de véhicules d'époque.

PalmarèsModifier

 
L'Alfa Romeo 8C 2900B MM vainqueur de l'édition 1938. Exposée à Philadelphie, USA.
 
Biondetti et Navone vainqueurs en 1948 sur Ferrari 166S Coupe Allemano.
 
Biondetti en 1949, sur Ferrari 166MM Barchetta Touring.
 
BMW 328 Mille Miglia « Bügelfalten » de 1939.
Palmarès des Mille Miglia
Année Pilote Voiture Résultat
1927   Ferdinando Minoia
  Giuseppe Morandi
OM 665 S Résultat
1928   Giuseppe Campari
  Giulio Ramponi
Alfa Romeo 6C 1500 Sport Spider Zagato Résultat
1929   Giuseppe Campari
  Giulio Ramponi
Alfa Romeo 6C 1750 SS Spider Zagato Résultat
1930   Tazio Nuvolari
  Battista Guidotti
Alfa Romeo 6C 1750 GS Spider Zagato Résultat
1931   Rudolf Caracciola
  Wilhelm Sebastian
Mercedes-Benz SSKL Résultat
1932   Baconin Borzacchini
  Amedeo Bignami
Alfa Romeo 8C 2300 Spider Touring Résultat
1933   Tazio Nuvolari
  Decimo Compagnoni
Alfa Romeo 8C 2300 Spider Zagato Résultat
1934   Achille Varzi
  Amedeo Bignami
Alfa Romeo 8C 2600 Monza Spider Brianza Résultat
1935   Carlo Maria Pintacuda
  Alessandro Della Stufa
Alfa Romeo 8C 2900B Résultat
1936   Antonio Brivio
  Carlo Ongaro
Alfa Romeo 8C 2900A Résultat
1937   Carlo Maria Pintacuda
  Paride Mambelli
Alfa Romeo 8C 2900A Résultat
1938   Clemente Biondetti
  Aldo Stefani
Alfa Romeo 8C 2900B Spider MM Touring Résultat
1939 Non couru (accident grave en 1938)
1940   Huschke von Hanstein
  Walter Bäumer
BMW 328 Berlinetta Touring Résultat
1941-1946 Non couru (Seconde Guerre mondiale)
1947   Clemente Biondetti
  Emilio Romano
Alfa Romeo 8C 2900B Berlinetta Touring Résultat
1948   Clemente Biondetti
  Giuseppe Navone
Ferrari 166S Coupe Allemano Résultat
1949   Clemente Biondetti
  Ettore Salani
Ferrari 166MM Barchetta Touring Résultat
1950   Giannino Marzotto
  Marco Crosara
Ferrari 195S Berlinetta Touring Résultat
1951   Luigi Villoresi
  Pasquale Cassani
Ferrari 340 America Berlinetta Vignale Résultat
1952   Giovanni Bracco
  Alfonso Rolfo
Ferrari 250 S Berlinetta Vignale Résultat
1953   Giannino Marzotto
  Marco Crosara
Ferrari 340 MM Spider Vignale Résultat
1954   Alberto Ascari Lancia D24 (en) Spider Résultat
1955   Stirling Moss
  Denis Jenkinson
Mercedes-Benz 300 SLR Résultat
1956   Eugenio Castellotti Ferrari 290 MM (en) Spider Scaglietti Résultat
1957   Piero Taruffi Ferrari 315 S (en) Résultat
1958   Luigi Taramazzo
  Giovanni Gerino
Ferrari 250 GT coupé Résultat
1959   Carlo Mario Abate
  Gianni Balzarini
Ferrari 250 GT coupé Résultat
1960 Non couru
1961   Gunnar Andersson
  Carl Lohmander
Ferrari 250 GT berlinetta Résultat

AnecdotesModifier

Le pilote Bergamasque Gianfranco Comotti a eu onze fois l'occasion de disputer cette épreuve entre 1928 et 1952, en près d'un quart de siècle.

Utilisation du nom « Mille Miglia »Modifier

 
Une montre Chopard « Mille Miglia »

Le concept car BMW Mille Miglia de 2006 rend hommage à la BMW 328 Touring victorieuse des Mille Miglia 1940.

Dans les années 70, le nom « Mille Miglia Red » a été utilisé pour nommer le code couleur des voitures Chevrolet Corvette rouges, utilisé pour les Corvette C3 de 1971 à 1975[4].

Le fabricant de montres de luxe Chopard propose une collection de montres « Mille Miglia »[5]. Une série limitée et numérotée de ces chronomètres a la particularité d'avoir un bracelet original en caoutchouc présentant la sculpture d'un pneu au profil Dunlop de l'époque.

Au cinémaModifier

Musée Mille MigliaModifier

Le Museo Mille Miglia est inauguré à Brescia en 2004, pour exposer l'histoire de la Mille Miglia de 1927 à nos jours, avec de nombreux véhicules, objets historiques, et documents d'archives.

La course historique Mille Miglia Storica est organisée depuis 1977, en mémoire de la compétition automobile d'origine, avec environ 400 voitures de course de collection parmi les plus emblématiques de l'histoire de l'automobile.

Notes et référencesModifier

  1. « Les Mille Miglia 2020, un événement exceptionnel, à vivre », sur newsdanciennes.com (consulté en )
  2. [vidéo] Mille Miglia : La course la plus mythique de l'Italie sur YouTube
  3. (en) « 1961 European Rally Championship », sur dlg.speedfreaks.org (consulté le )
  4. {http://paintref.com/cgi-bin/colorcodedisplay.cgi?color=Mille%20Miglia%20Red}
  5. « Chopard Mille Miglia », sur www.chopard.fr (consulté en )
  6. Alexandre Penigaut, Moteur ! L’Anthologie du Sport Auto au Cinéma, CultuRacing, , 136 p. (ISBN 2955032913), p. 21

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier