Marcel Sieberg

coureur cycliste allemand

Marcel Sieberg, né le à Castrop-Rauxel, est un coureur cycliste allemand professionnel de 2005 à 2021.

Marcel Sieberg
Image dans Infobox.
Marcel Sieberg au départ de la Tour de Grande-Bretagne 2016
Informations
Naissance
Nationalité
Spécialité
tout-terrain, équipier[1]
Équipes UCI

BiographieModifier

Sieberg commence sa carrière en 2005 dans l'équipe continentale allemande Lamonta. Il y réussit dès sa première saison de très nombreuses places d'honneur sur les courses belges, allemandes et néerlandaises grâce à une bonne endurance et une très bonne pointe de vitesse. Dès le début de saison, il remporte sa première victoire au niveau professionnel, le Tour de Drenthe. Plus tard, il termine notamment deuxième du Tour de Bochum et du Circuit du Houtland, et quatrième du Tour de Rijke et du Delta Profronde. Ces résultats remarquables lui permettent d'être engagé par l'équipe Wiesenhof-Akud en 2006, avec laquelle il confirme ses remarquables facultés pour les courses d'un jour. Sieberg remporte notamment cette année-là sa deuxième course d'un jour, le Grand Prix Jef Scherens, et termine troisième du Tour de Münster.

Il continue alors sa progression en rejoignant l'équipe ProTour Milram en 2007. Dès le début de saison, il termine quatrième du Trofeo Cala Millor, puis surtout deuxième de la semi-classique belge Kuurne-Bruxelles-Kuurne, devancé au sprint par Tom Boonen. Il participe cette année-là à son premier Tour de France. En 2008, Sieberg change à nouveau d'équipe, pour la quatrième fois consécutive, et rejoint l'équipe High Road. Plus souvent équipier, il y réalise moins de belles performances. Il obtient néanmoins une deuxième place au Profronde van Friesland derrière Gert Steegmans au sprint en 2008, puis la troisième place du Trofeo Calvia en 2009, à nouveau au sprint.

Il signe pour la saison 2011 dans l'équipe belge Omega Pharma-Lotto[2].

Sieberg abandonne le Tour de France 2013 durant la 19e étape à la suite d'une chute dans la descente du col de la Madeleine dont il se relève avec une fracture de la clavicule gauche. Sieberg subit une opération à son épaule le lendemain[3].

À la fin de la saison 2014, le contrat qui le lie à son employeur est prolongé pour l'année suivante[4].

En 2015 Marcel Sieberg est sélectionné pour la course en ligne des championnats du monde de Richmond. Les chefs de file allemands sont John Degenkolb et son coéquipier André Greipel[5].

En 2016, il remporte pour la quatrième fois le Tour de Bochum et prend la septième place de Paris-Roubaix. En fin de saison, il se fracture une clavicule en tombant lors de l'Eneco Tour[6]. En début d'année 2017, il est malade et dispute sa première compétition en mars, à l'occasion d'À travers la Flandre-Occidentale-Johan Museeuw Classique[7].

Sieberg arrête sa carrière professionnelle en fin d'année 2021[8].

Palmarès et résultatsModifier

Palmarès amateurModifier

Palmarès professionnelModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

9 participations

Tour d'ItalieModifier

1 participation

Tour d'EspagneModifier

1 participation

Classements mondiauxModifier

  Année200520062007200820092010201120122013201420152016201720182019
UCI ProTour nc nc 130e nc
Calendrier mondial221e nc
UCI World Tour210e nc nc nc nc 111e327e303e
Classement mondial288e1160e922e3045e
UCI Europe Tour18e34e nc nc nc nc nc nc nc nc nc 531e1110e784e1874e
UCI Asia Tour nc 226e nc nc nc nc nc nc nc nc nc nc nc nc nc
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Du 1er janvier 2008 au 4 juillet 2008
  2. Du 5 juillet 2008 au 31 décembre 2008
  3. Du 1er janvier 2009 au 30 juin 2009
  4. Du 1er juillet 2009 au 31 décembre 2009

RéférencesModifier

  1. (en) « Marcel Sieberg », sur lottobelisol.be (consulté le )
  2. Sieberg, la dernière recrue d'Omega sur cyclismactu, le 21 octobre 2010
  3. « Tour de France:Marcel Sieberg (Lotto-Belisol) opéré à la clavicule », sur lesoir.be,
  4. « Saison 2015 - La Lotto-Soudal avec 28 coureurs », sur cyclismactu.net, (consulté le )
  5. (en) « Germany going for gold in the Worlds time trials », sur cyclingnews.com,
  6. « Marcel Sieberg se fracture la clavicule », sur rtbf.be, (consulté le )
  7. (nl) « Marcel Sieberg begint nu pas aan seizoen: “Roubaix blijft het doel” », sur wielerflits.nl, (consulté le )
  8. Nicolas Gauthier, « Route - Marcel Sieberg prendra sa retraite à la fin de la saison 2021 », sur cyclismactu.net, .

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :