Filippo Ganna

coureur cycliste italien
Filippo Ganna
2022-08-17 European Championships 2022 – Road Cycling Men's Time Trial by Sandro Halank–103.jpg
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialités
Rouleur, spécialiste du contre-la-montre (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Équipes amateurs
2009-2012Pedale Ossolano
2013Pedale Castanese-Verbania
2014Aspiratori Otelli Castanese Verbania
2015Viris Maserati-Sisal Matchpoint
2016Colpack
Équipes professionnelles
08.2015-12.2015Lampre-Merida (stagiaire)
2017-2018UAE Emirates
01.2019-04.2019Sky
05.2019-Ineos
Principales victoires

Filippo Ganna (né le à Verbania dans le Piémont en Italie) est un coureur cycliste italien, membre de l'équipe Ineos. Il pratique deux disciplines : la piste et la route. Il est champion olympique de poursuite par équipes (2020), champion du monde de poursuite par équipes (2021), quintuple champion du monde de poursuite (2016, 2018, 2019, 2020 et 2022) et double champion du monde du contre-la-montre (2020 et 2021). Il compte également deux titres de champion d'Europe en poursuite (2017) et poursuite par équipes (2018).

Le , il bat le record de l'heure avec 56,792 km[1]. Six jours plus tard, il bat cette fois le record du monde de poursuite sur quatre kilomètres en min 59 s 636[2], record qu'il avait déjà détenu du au .

BiographieModifier

Filippo Ganna naît le à Verbania dans le Piémont en Italie. Il n'est pas apparenté à Luigi Ganna, vainqueur du premier Tour d'Italie. Cependant, son grand-père Ambrosio vient de la même région (la province de Varèse) que Luigi Ganna[3]. Son père, Marco Ganna (en) a participé aux Jeux olympiques 1984 de Los Angeles en kayak à quatre places[4].

Doté d'un profil puissant - il mesure 1,93 mètre - Filippo Ganna est un spécialiste du contre-la-montre et de la poursuite.

Les débutsModifier

En 2012, il est membre de la Pedale Ossolano. Il devient champion d'Italie du contre-la-montre cadets et termine 2e du Chrono des Nations-Les Herbiers-Vendée cadets. En 2013, il termine 3e du championnat d'Italie du contre-la-montre juniors.

En 2014, sous les couleurs de l'Aspiratori Otelli Castanese Verbania, il devient champion d'Italie du contre-la-montre juniors et remporte le Trofeo Emilio Paganessi et le Chrono des Nations-Les Herbiers-Vendée juniors. Il se classe 4e du championnat du monde du contre-la-montre juniors et 4e du championnat d'Europe du contre-la-montre juniors. Sur piste, il remporte le titre national junior en poursuite individuelle. sur la piste. L'année suivante, il court pour l'équipe Viris Maserati-Sisal Matchpoint. Il termine 3e du Grand Prix San Giuseppe. À partir du mois d'août, il est en stage dans l'équipe Lampre-Merida. En septembre, il remporte le Chrono champenois chez les élites.

2016 : le titre mondial en poursuiteModifier

 
Filippo Ganna vainqueur du Paris-Roubaix espoirs 2016.

En 2016, il entre dans l'équipe Colpack. Aux mondiaux sur piste 2016 à Londres, il devient champion du monde de poursuite chez les élites, à l'âge de 19 ans. En qualification, il établit un nouveau record d'Italie en 4 minutes 16,127 secondes. Après ce succès surprenant, il est célébré dans les journaux italiens comme le nouveau Francesco Moser, qui avait été titré 40 ans plus tôt, en 1976 et qui était le dernier champion du monde italien dans cette discipline. Il remporte en début de saison le Grand Prix Laguna, puis quelques mois plus tard, il termine 2e du Trophée de la ville de San Vendemiano. Fin mai, il remporte Paris-Roubaix espoirs. La même année, il est sélectionné pour participer aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, où il termine sixième de la poursuite par équipes avec Simone Consonni, Liam Bertazzo et Francesco Lamon. Au mois d'octobre, il signe un contrat professionnel avec la formation Lampre-Merida[5], qui devient UAE Abu Dhabi en 2017.

2017-2018 : débuts professionnels et deuxième titre mondialModifier

Aux mondiaux sur piste 2017 à Hong Kong, Ganna obtient la médaille de bronze en poursuite par équipes avec Consonni, Bertazzo et Lamon. Il échoue à défendre son titre en poursuite individuelle, où il perd en finale face à l'Australien Jordan Kerby. En juillet, il est sélectionné pour les championnats d'Europe de cyclisme sur route[6]. Aux championnats d'Europe sur piste d'octobre, il devient champion d'Europe de poursuite individuelle.

En 2018, il s'adjuge pour la deuxième fois le titre mondial en poursuite individuelle. Il obtient également la médaille de bronze en poursuite par équipes. Sur route, il est deuxième du Tour de San Juan et du championnat d'Italie du contre-la-montre. Sélectionné pour représenter son pays aux championnats d'Europe sur route, il se classe douzième de l'épreuve contre-la-montre[7].

Depuis 2019 : chez IneosModifier

2019 : troisième titre mondial en poursuite et records du mondeModifier

En 2019, il rejoint l'équipe Sky qui est renommée Ineos en cours de saison. Il remporte en février le prologue du Tour de La Provence, sa première victoire sur route chez les professionnels. En mars, il remporte son troisième titre mondial en poursuite individuelle, battant l'Allemand Domenic Weinstein en finale, comme en 2016. Au début de l'été, il s'adjuge le titre de champion d'Italie du contre-la-montre, devançant Alberto Bettiol de seulement 52 centièmes[8],[9]. Fin juillet, il est présélectionné pour représenter son pays aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[10] et prend la sixième place du contre-la-montre individuel[11]. En fin de saison, il est médaillé de bronze du championnat du monde du contre-la-montre. Le 2 novembre 2019, lors des qualifications de la manche de Coupe du monde de Minsk, il bat le record du monde des 4 kilomètres détenu par Ashton Lambie en 4 min 5,423 secondes, améliorant de près d'une seconde le record de ce dernier[12]. Il bat à nouveau le record en finale, en réalisant 4 min 2,647 secondes[13].

2020 : deux titres mondiaux et succès au GiroModifier

En février 2020 à Berlin, il obtient son quatrième titre de champion du monde de poursuite individuelle, établissant en qualification un nouveau record du monde en 4 minutes 1,934 secondes. Avec quatre titres mondiaux sur la discipline, il rejoint au palmarès Hugh Porter[14]. Dans le même championnat du monde, il est également médaillé de bronze en poursuite par équipes. En avril, alors que la saison est à l'arrêt en raison de la pandémie de Covid-19, il annonce son intention d'établir un nouveau record de l'heure. Celui-ci est détenu depuis avril 2019 par Victor Campenaerts en 55,089 kilomètres[15]. Il remporte une nouvelle fois le championnat d'Italie du contre-la-montre au mois d'aout[16]. Il participe à Tirreno-Adriatico dont il remporte le contre-la-montre final. Il devient à Imola le premier Italien champion du monde contre-la-montre. Il prend part à son premier Tour d'Italie où il remporte quatre étapes, dont les trois contre-la-montre individuels, et porte deux jours le maillot rose de leader. En novembre, il est testé positif au COVID-19 et doit déclarer forfait pour les championnats d'Europe sur piste[17].

2021 : champion olympique et double champion du mondeModifier

En mai 2021, il participe au Tour d'Italie, qui marque sa deuxième participation à la compétition. Il remporte la première étape, un contre-la-montre individuel à Turin, et porte à nouveau le maillot rose, cette fois pendant 3 jours. Malgré une crevaison, il gagne également le contre-la-montre final à Milan, établissant un nouveau record de 5 victoires consécutives sur un contre-la-montre du Giro et battant le record de Francesco Moser. Il participe ensuite au championnat d'Italie du contre-la-montre, dans lequel il n'arrive cependant qu'à la quatrième place derrière Matteo Sobrero, Edoardo Affini et Mattia Cattaneo.

Il est ensuite sélectionné aux Jeux olympiques de Tokyo. Sur le contre-la-montre, il termine à la cinquième place. Le 3 août, lors de la demi-finale olympique de la poursuite par équipes contre la Nouvelle-Zélande (avec Simone Consonni, Francesco Lamon et Jonathan Milan), l'équipe italienne bat le record du monde de plus de deux secondes en réalisant 3 minutes 42,307 secondes et se qualifie pour la finale. Lors de celle-ci le 4 août, le quatuor établit un nouveau record du monde en 3 minutes 42,032 secondes et décroche la médaille d'or à l'issue d'un duel serré face au Danemark, où Ganna jour un rôle majeur dans l'obtention du titre. Aux championnats d'Europe sur route, organisés à Trente, il gagne le titre européen du relais mixte avec Matteo Sobrero, Alessandro De Marchi, Elena Cecchini, Marta Cavalli et Elisa Longo Borghini. Le 9 septembre, il est vice-champion d'Europe du contre-la-montre, devancé par le Suisse Stefan Küng.

Le 19 septembre, à Bruges en Belgique, il conserve son titre de champion du monde du contre-la-montre en parcourant les 43,3 km à 53 km/h de moyenne. Il devance les locaux Wout van Aert et Remco Evenepoel. Il est ensuite médaillé de bronze du relais mixte lors de ces mondiaux. Absent des championnats d'Europe sur piste en raison d'une chute à l'entrainement, il est ensuite pour la première fois de sa carrière champion du monde de poursuite par équipes (avec Simone Consonni, Jonathan Milan et Liam Bertazzo). Il est en revanche battu pour la première fois depuis 2017 sur la poursuite individuelle et doit se contenter du bronze après avoir rejoint le Suisse Claudio Imhof en petite finale.

2022 : champion d'Italie du contre-la-montre et record de l'heureModifier

Le 8 octobre, sur le vélodrome de Granges en Suisse, il bat le record de l'heure détenu par Daniel Bigham, en le portant à 56,792 km[1]. Il améliore par la même occasion la meilleure performance UCI détenue depuis 25 ans par Chris Boardman (56,375 km).

Palmarès sur routeModifier

Palmarès amateurModifier

 
Podium de l'édition 2016 de Paris-Roubaix espoirs : Jenthe Biermans (2e), Filippo Ganna (1er) et Hamish Schreurs (3e).

Palmarès professionnelModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

1 participation

Tour d'ItalieModifier

2 participations

  • 2020 : 61e, vainqueur des 1re (contre-la-montre), 5e, 14e (contre-la-montre) et 21e (contre-la-montre) étapes,   maillot rose pendant 2 jours
  • 2021 : 118e, vainqueur des 1re (contre-la-montre) et 21e (contre-la-montre) étapes,   maillot rose pendant 3 jours

Classements mondiauxModifier

  Année20152016201720182019202020212022
UCI World Tour nc nc 370e
Classement mondial516e2296e581e156e28e53e137e
UCI Europe Tour387e307e1480e872e128e24e44e114e
UCI Asia Tour nc 446e nc 637e
UCI America Tour nc nc nc 49e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Palmarès sur pisteModifier

 
Ganna (en 2017) lors de son titre européen en poursuite.

Jeux olympiquesModifier

Championnats du mondeModifier

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes
Londres 2016   Or 4e
Hong Kong 2017   Argent   Bronze
Apeldoorn 2018   Or   Bronze
Pruszkow 2019   Or 10e[18]
Berlin 2020   Or   Bronze
Roubaix 2021   Bronze   Or
Saint-Quentin-en-Yvelines 2022   Or   Argent

Coupe du mondeModifier

Championnats d'EuropeModifier

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes
Montichiari 2016 (espoirs)   Or   Argent
Saint-Quentin-en-Yvelines 2016   Argent   Argent
Berlin 2017   Or   Argent
Glasgow 2018 6e   Or
Apeldoorn 2019   Argent

Six joursModifier

Championnats d'ItalieModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Filippo Ganna établit un nouveau record de l'heure », sur L'Équipe,
  2. « Filippo Ganna sacré à la poursuite avec un nouveau record du monde », sur L'Équipe,
  3. (it) Ecco chi è Filippo Ganna
  4. (it) Mondiali ciclismo Ponferrada 2014: Ganna, un “legno” che sa di futuro
  5. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le )
  6. Quentin Ballue, « Championnats d'Europe - L'Italie avec Davide Cimolai et Elia Viviani », sur cyclismactu.net, (consulté le )
  7. Frédéric Gachet, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le )
  8. (it) Ciclismo, Risultato Campionati Italiani cronometro 2019: Filippo Ganna beffa Alberto Bettiol di un secondo! Fuori dal podio Moscon
  9. « Les champions nationaux du contre la montre », sur lequipe.fr, (consulté le )
  10. Quentin Rouillé, « Championnat d’Europe Alkmaar 2019 : Les différentes présélections », sur cyclingpro.net, (consulté le )
  11. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le )
  12. « Cyclisme : record du monde des 4 km pour l'Italien Ganna », sur Eurosport, (consulté le )
  13. Ganna fait encore avancer le record des 4 kilomètres
  14. Mondiali ciclismo su pista, la giornata magica di Ganna: vince l'oro e abbatte il record nell'inseguimento
  15. Filippo Ganna songe à s'attaquer au record de l'heure de Victor Campenaerts
  16. « Championnat d'Italie (CN) - Le chrono pour Filippo Ganna », sur velo-club.net, (consulté le )
  17. Filippo Ganna tests positive for coronavirus
  18. « Résultats - Poursuite par équipe hommes », sur tissottiming.com (consulté le )
  19. UEC Hall of Fame

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :