Ouvrir le menu principal

Simon Sellier

coureur cycliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sellier.
Simon Sellier
Oudenaarde - Ronde van Vlaanderen Beloften, 9 april 2016 (B130).JPG
Simon Sellier sous les couleurs de l'équipe de France espoirs lors du départ du Tour des Flandres espoirs 2016, à Oudenaarde.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2014-2017Vendée U
Équipes professionnelles
08.2015-12.2015Europcar (stagiaire)
08.2016-12.2016Direct Énergie (stagiaire)
01.2018-04.2019Direct Énergie
04.2019-Total Direct Énergie

Simon Sellier, né le au Perrier (Vendée), est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Total Direct Énergie.

BiographieModifier

Débuts et carrière amateurModifier

 
Simon Sellier lors du départ du Grand Prix d'Isbergues 2015, il est stagiaire chez Europcar.

Tour d'abord intéressé par le football, Simon Sellier se lance dans le cyclisme à l'âge de six ans[1]. Il commence la compétition au sein du Vélo Club Challandais, avec lequel il évolue jusque dans les rangs juniors. Il y côtoie à ses débuts Arnold Jeannesson, alors âgé de seize ans à l'époque, qui deviendra par la suite l'un de ses compagnons d'entraînement[2]. Lors de sa seconde année cadet en 2011, il gagne le Trophée Madiot[3].

Durant sa seconde année chez les juniors en 2013, Simon Sellier devient dans sa catégorie champion régional des Pays de la Loire. Il multiplie les accessits sur des épreuves nationales juniors, et se classe vingtième du championnat de France sur route juniors. Il est ainsi recruté pour la saison 2014 par le club de DN1 du Vendée U, réserve de la formation professionnelle Europcar[4]. Pour sa première saison chez les espoirs, il se distingue notamment au mois de mai en portant durant un temps le maillot de leader de l'Essor breton. Il termine finalement troisième du classement général[5]. Il se classe également en octobre septième du Chrono des Nations-Les Herbiers-Vendée espoirs.

En 2015, il s'adjuge en début d'année la 77e édition du Circuit de la vallée de la Loire, en devançant dans un sprint à trois Marc Fournier et Anthony Haspot[6]. Il se classe également par la suite quatrième d'une étape du Rhône-Alpes Isère Tour, ou encore douzième de Liège-Bastogne-Liège espoirs. Il devient à partir du partir du mois d'août stagiaire au sein de l'équipe Europcar[7]. Au cours de l'année 2016, il remporte la troisième étape du Circuit des plages vendéennes[8],[9], ainsi que l'Étoile d'or, manche de la Coupe de France DN1[10],[11]. Il se classe troisième de Bordeaux-Saintes, et neuvième d'étape au Tour La Provence sous les couleurs de l'équipe de France espoirs. Il effectue ainsi de nouveau un stage à partir du mois d'août dans l'équipe première, désormais nommée Direct Énergie[12]. Cette saison 2016 est également marquée par la mort de son coéquipier et ami Romain Guyot[1].

Après avoir entamé la saison 2017 sur l'Essor basque, il se distingue sur le Tour La Provence, qu'il dispute sous les couleurs de l'équipe de France, en se classant septième de la seconde étape. Il obtient de bons résultats au mois de mars, terminant troisième de Nantes-Segré et quatrième de Gand-Wevelgem espoirs, manche de la Coupe des Nations espoirs[13]. Après avoir pris la huitième place du Tour du Canton de l'Estuaire en Coupe de France DN1, il est aligné par son équipe au difficile Tour du Maroc[14]. Second de la première étape, il réalise également six autres tops 10 et termine quatrième du classement général. Au mois de mai, il finit cinquième du Grand Prix du Pays de Montbéliard, autre épreuve de la Coupe de France DN1, puis dixième de Paris-Roubaix espoirs[15]. Le 10 juillet, l'équipe Direct Énergie annonce la venue du coureur vendéen à compter de la saison suivante[16]. Après avoir pris part au Tour de l'Ain avec l'équipe de France, il connait une nouvelle sélection en équipe nationale à l'occasion du Tour de l'Avenir, en replacement de Mathias Le Turnier[17]. Après un début d'épreuve compliqué, où il chute dès le premier jour, il se rattrape par la suite en se classant cinquième et septième de deux étapes[18]. Début octobre, il finit troisième de Paris-Connerré.

En parallèle de sa pratique cycliste, Simon Sellier a passé un bac professionnel de maçonnerie. Il a également travaillé durant un temps avec un BTS de génie civil, avant de se consacrer pleinement à sa carrière sportive à partir de sa deuxième année espoir[1].

Carrière professionnelleModifier

À compter de 2018, il se voit promu dans l'équipe première Direct Énergie[19], avec laquelle il signe un contrat professionnel de deux ans.

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Nicolas Mabyle, « La Grande Interview : Simon Sellier », sur directvelo.com,
  2. Marie Tiburce, « Simon Sellier, itinéraire d'un coureur appliqué », sur ouest-france.fr,
  3. Nicolas Gachet, « Trophée Madiot 2011 : Simon Sellier vainqueur final », sur directvelo.com,
  4. Nicolas Gachet, « Simon Sellier au Vendée U », sur http://www.directvelo.com/,
  5. « Simon Sellier leader éphémère de l'Essor Breton », sur ouest-france.fr,
  6. Frédéric Gachet, « Circuit de la Vallée de la Loire : Classement », sur directvelo.com,
  7. Nicolas Gachet, « Le Team Europcar a choisi ses stagiaires », sur directvelo.com,
  8. Frédéric Gachet, « Circuit des Plages Vendéennes - Ep. 3 : Classement », sur directvelo.com,
  9. Freddy Guérin, « Circuit des Plages Vendéennes - Ep. 3 : Les réactions », sur directvelo.com,
  10. Frédéric Gachet, « Etoile d'Or : Classement », sur directvelo.com,
  11. Nicolas Gachet, « Etoile d'Or : Les réactions », sur directvelo.com,
  12. Dominique Turgis, « Direct Energie dévoile ses trois stagiaires », sur directvelo.com,
  13. Francis Spruyt, « Simon Sellier : « Trop d'envie et une erreur » », sur directvelo.com,
  14. « Tour du Maroc. Les nouvelles couleurs d'Axel Journiaux », sur letelegramme.fr,
  15. « Paris-Roubaix Espoirs : Les réactions des Français », sur directveo.com,
  16. Nicolas Gachet, « Direct Energie annonce ses néo-pros 2018 », sur directvelo.com,
  17. Nicolas Gachet, « Simon Sellier : « Finir en apothéose » », sur directvelo.com,
  18. Cédric Congourdeau, « Tour de l'Avenir : « Des sprints assez chauds » », sur directvelo.com,
  19. Nicolas Gachet, « Direct Energie annonce ses néo-pros 2018 », sur directvelo.com,
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :