Portail:Langue latine

le portail de la langue latine
Amate-monogram-Koch.svg
Capitalis monumentalis AE.SVG

Le latin est une langue italique de la famille des langues indo-européennes, parlée à l'origine par les Latins dans le Latium de la Rome antique. Au Moyen Âge, Les lettrés s'expriment toujours en latin ; la langue des universités est le latin, dès la création de celles-ci vers la fin du XIIe siècle. Les intellectuels du Moyen Âge écrivent tous leurs traités en latin.

Bien qu'il soit souvent considéré comme une langue morte, sa connaissance et son usage, se sont maintenus à l'université et dans le clergé. De nombreuses écoles et universités continuent à l'enseigner. Il est toujours utilisé pour la production de néologismes dans de nombreuses familles de langues.

Langue flexionnelle, elle comporte sept cas, deux nombres et trois genres. L'alphabet latin est dérivé des alphabets étrusque et grec. Enrichi de lettres supplémentaires et de signes diacritiques, il est utilisé aujourd'hui par de nombreuses langues vivantes et comportait à l'époque classique 23 lettres, dont 5 voyelles (a, e, i, o, u), 2 semi-voyelles et 17 consonnes.

Il y a actuellement 279 articles et 12 catégories liés à ce sujet.


Lumière sur...

Saint Augustin dans son cabinet de travail (Botticelli, Ognissanti) (vers 1480).

Augustin d'Hippone (latin : Aurelius Augustinus) ou saint Augustin, né le à Thagaste (l'actuelle Souk Ahras, Algérie), un municipe de la province d'Afrique, et mort le à Hippone (l'actuelle Annaba, Algérie), est un philosophe et théologien chrétien romain. Avec Ambroise de Milan, Jérôme de Stridon et Grégoire le Grand, il est l'un des quatre Pères de l'Église occidentale et l’un des trente-six docteurs de l’Église.

La formation qu'il reçoit à Carthage est celle des lettrés romains de l'époque, même si ses écrits laissent apparaître une sensibilité et des traits liés à sa région de naissance. S'il est un maître de la langue et de la culture latines, il ne maîtrise jamais réellement le grec, ce qui a pour effet de romaniser le christianisme occidental et de lui donner une tonalité différente du christianisme oriental, plus proche des auteurs grecs.

Né d'une mère profondément pieuse, il se passionne d'abord pour la philosophie vue alors comme amour de la sagesse, avant de devenir manichéen. Il n'abandonne le manichéisme pour se convertir au christianisme qu'assez tard, en 386, après sa rencontre avec Ambroise de Milan. Après sa conversion, il devient évêque d'Hippone et s'engage dans une série de controverses d'abord contre les manichéens, puis contre les donatistes, et enfin contre le pélagianisme. Ces controverses ont alimenté une œuvre considérable tant en quantité qu'en qualité dans laquelle trois ouvrages particulièrement connus se détachent : Les Confessions, La Cité de Dieu et De la Trinité.

Augustin est un des penseurs qui ont permis au christianisme d'intégrer une partie de l'héritage grec et romain, en généralisant une lecture allégorique des Écritures suivant le modèle préconisé par Ambroise de Milan et le néoplatonisme. Toujours à la suite d'Ambroise, un ancien haut fonctionnaire romain, il incorpore au christianisme une tendance au recours à la force héritée de la République romaine. Il est le penseur le plus influent du monde occidental jusqu'à Thomas d'Aquin qui, huit siècles plus tard, donnera un tour plus aristotélicien au christianisme. Malgré tout, sa pensée conserve une grande influence au XVIIe siècle, où elle est l'une des sources de la littérature classique française et inspire les théodicées de Malebranche et de Leibniz.

Augustin est un penseur exigeant dans tous les sens du terme. Homme clé de l'émergence du moi en Occident, il joue également un rôle de premier plan dans l'évolution de la notion de justice. De son passé manichéen, il garde une forte distinction entre le Bien et le Mal. Toutefois, le néoplatonisme — qui a fortement influencé sa conversion — l'a amené à une conception d'un Dieu fort qui, à l'inverse du Dieu faible des manichéens, assure qu'à la fin le Bien l'emporte. En Occident, il est le théologien qui insiste le plus sur la transcendance divine, c'est-à-dire que pour lui, les pensées de Dieu ne sont pas, de près ou de loin, les pensées des hommes. Selon lui, la croyance inverse constitue précisément le péché originel...

Autres articles sélectionnés au sein du portail Langue latine


Index thématiques

Latin
Capitalis monumentalis OE.SVG

École latine, Agrégation de lettres classiques, Académie des inscriptions et belles-lettres, Capitale romaine, Épigraphie latine, Conjugaison latine, Déclinaisons latines, Règle de proximité, Histoire du latin, Hiberno-latin, Langues romanes, Latin archaïque, Latin classique, Latin contemporain, Latin ecclésiastique, Latin vulgaire, Style herméneutique,

Cultures
Pompei il Piccolo Teatro.jpg

Carmina Burana, Deuxième livre de Sacræ Cantiones, Domine, salvum fac regem, Gloria, Gloria in excelsis Deo, Messe de Notre Dame, Messe des pauvres, Messe n° 5 de Schubert, Messe pour double chœur a cappella, Missa Hercules Dux Ferrarie, Missa Salisburgensis, Requiem de Berlioz, Requiem de Fauré, Requiem de Mozart, Te Deum, Tenebrae Responsoria, Tristis est anima mea, War Requiem, Apollo et Hyacinthus, Notes tironiennes, Carré Sator, Ciceronianus, Gaudeamus igitur, Grand Albert, Hypnerotomachia Poliphili, Liber historiæ Francorum, L'Utopie, Éloge de la Folie, La Passion du Christ, Satyricon, Théâtre latin, Littérature latine, La Cité de Dieu, Les Confessions, Festin chez Trimalcion, Tristes, De prospectiva pingendi, Querolus, Chant séculaire, De rerum natura, Dies iræ, Épigrammes, Épodes, Satires, Argonautiques, Énéide, Iliade latine, Odusia, Pharsale, Psychomachie, Métamorphoses, Le Songe ou l'Astronomie lunaire, Consolation de Philosophie, Éthique, Méditations métaphysiques, Novum organum, Somme théologique, Sola scriptura, Taedium vitae, Monologion, Proslogion, Scivias, Le Songe de la mère, Speculum humanae salvationis, Anthologie latine, Poésie didactique latine, Poetae novi, A priori et a posteriori, Contre Faustus, Cena Cypriani, Rhétorique à Herennius, Hortulus Animæ, L'Imitation de Jésus-Christ, De ruina et reparatione Ecclesiæ, Eusèbe gallican, Hortus deliciarum, La Légende dorée, Adeste fideles, Agnus Dei, Amor fati, Translatio studiorum, Post-partum, Post-scriptum, Pro multis, Oremus et pro perfidis Judaeis, Nil volentibus arduum, Natura naturans, Memento, homo, quia pulvis es, et in pulverem reverteris, Incipit, Lectio divina, Liber amicorum, Liber floridus, Locus amoenus, Marginalium, Memento mori, Gymnasium, Festina lente, Extra Ecclesiam nulla salus, Deus ex machina, Devotio moderna, Dilige, et quod vis fac, Ecclesia et Synagoga, Ex opere operato, Ex-voto, Contrafactum, Conatus, Axis mundi,

Sciences
An alchemist. Oil painting after Jan Havicksz. Steen, with a Wellcome V0017656.jpg

Harmonices Mundi, Libellus de quinque corporibus regularibus, Theatrum chemicum, Trattato d'abaco de Piero della Francesca, Les Douze Clefs de philosophie, De humani corporis fabrica, Des révolutions des sphères célestes, Hortus Cliffortianus, Prodromus systematis naturalis regni vegetabilis, Sidereus nuncius, Systema naturae, Tyrocinium chymicum, Disquisitiones arithmeticae, De architectura, Inscriptions de Pompéi, Delirium tremens, Traités antiques sur l'agriculture, Colloquium heptaplomeres, In silico, De dicto et de re, Coincidentia oppositorum, Cogito ergo sum,

Politiques
Marek Tuliiusz Cyceron.jpg

Commentaires sur la Guerre civile, Commentaires sur la Guerre des Gaules, Res gestae, Table claudienne, Table du Val Polcevera, Tablettes Albertini, Titulus, Cato Maior de Senectute, De re diplomatica, De Republica, Ab Urbe condita libri, Abrégé de l'histoire romaine, Annales, Catilinaires, Œuvres de Cicéron, Contre Pison, De divinatione, De finibus bonorum et malorum, De legibus, De officiis, De oratore, Enmanns Kaisergeschichte, Guerre de Jugurtha, Histoire Auguste, Laelius de amicitia, Libri tres contra Galileos, Notitia dignitatum, Orator ad Brutum, Panégyriques latins, Paradoxes des stoïciens, Philippiques, Pour Milon, Pro Murena, Pro Fonteio, Pro P. Sulla, Thébaïde, Corpus Inscriptionum Latinarum, Correspondance dans l'Empire romain, Édit du Maximum, Annales regni Francorum, De excidio et conquestu Britanniae, De obsessione Dunelmi, La Germanie, Gesta Francorum et aliorum Hierosolimitanorum, Gesta Tancredi in expeditione Hierosolymitana, Geste des Danois, Histoire des Lombards, Historia de sancto Cuthberto, Romuleon, Traité théologico-politique, Epitoma rei militaris, Octavie, Ars moriendi, Carmen de Hastingae Proelio, Chronique d'Alphonse III, Chroniques mozarabes, De triplici statu mundi, Dialogus Salomonis et Marcolphi, Excerpta latina barbari, Gregorius præsul, Histoire des Francs, Histoire ecclésiastique du peuple anglais, Liber Eliensis, Alea jacta est, Anno Domini, Annus mirabilis, Argumentum ad hominem, Ave César, Caput mundi, Cardinal in pectore, Committimus, Horum omnium fortissimi sunt Belgae, Imprimatur, Numen, Numerus clausus, Panem et circenses, Pater familias, Pax Americana, Pax Mongolica, Pax Syriana, Perinde ac cadaver, Si vis pacem, para bellum, Tu quoque mi fili, Ubi sunt, Ad maiorem Dei gloriam, Plus ultra, Abjuration, Affectio societatis, Amicus curiae, Casus belli, Debellatio, Fraus omnia corrumpit, Habeas corpus, Interpretatio cessat in claris, Iura praediorum, Ius naturale, Lex Canuleia, Liberum veto, Partus sequitur ventrem, Sui generis, Terra nullius, Uti possidetis juris,

Personnalités
Saint Jerome Writing-Caravaggio (1605-6).jpg

Corippe, François Guyet, Adélard de Bath, Anastase le Bibliothécaire, Livius Andronicus, Jacopo d'Angelo, Simon Atumanos, Gaspard van Baerle, Germain de Brie, Jean-Louis Burnouf, Federico Commandino, Séraphin Couvreur, Giovanni Crastone, Pier Candido Decembrio, Denys le Petit, François du Jon, Nicaise Ellebaudt, Henri Estienne, Georges de Trébizonde, Jacob Golius, Edmond Halley, Herman le Dalmate, Georges Hermonyme, Jean, Jérôme de Stridon, Johannes de Laet, Charles de L'Écluse, Carlo Marsuppini, Francesco Maurolico, Guillaume de Moerbeke, Bonino Mombrizio, François Peyrard, Johannes Reuchlin, Laurentius Surius, Ambrogio Traversari, Hieronymus Wolf, Nicolas-Claude Fabri de Peiresc, Joseph Marie de Suarès, Clément d'Irlande, Israël le Grammairien, Lucius Orbilius Pupillus, Maurus Servius Honoratus, John Donne, André des Freux, Daniel Heinsius, Andreï Mouraviov, Pierre de Pise, Semion Raïtch, Jean Louis Vivès, Eduard Woelfflin, Tadeusz Zieliński, Égérie, Adalard de Corbie, Agobard de Lyon, Alcuin, Amalaire, Augustin d'Hippone, Bessarion, Boèce, Dimitrie Cantemir, Isaac Casaubon, Cassiodore, Éginhard, Marius d'Avenches, Francesco Negri, Notker le Bègue, Nicole Oresme, Emmanuel-Philibert de Pingon, Richard de Saint-Victor, Théodulf d'Orléans, Pomponio Torelli, Venance Fortunat, Flora Zuzzeri, Laurent Valla, Dominique Baudier, Guillaume Bigot, John Stuart Blackie, Giovanni Cataldo Parisio, Jan Dantyszek, Jacques-Joseph Deglimes, Jean Dorat, Joachim du Bellay, Guy du Faur de Pibrac, Ermold le Noir, Antoine Halley, Gottfried Wilhelm Leibniz, Jakob Locher, Antonio Loschi, Pierre de Montmaur, Pétrarque, François Philelphe, Laurent de Premierfait, André de Resende, Noël-Étienne Sanadon, Jean-François Sarrasin, Dieudonné Thiébault,


Une image au hasard

Leaf from the Biblia Sacra, Vulgatae Editionis LACMA M.64.3.9.jpg

Vulgate désigne la version latine de la Bible, traduite par Jérôme de Stridon.

Nouveau tirage

Voir aussi

Wikimedia-logo.svg
Lien vers Wikimedia Commons

Wikimedia Commons
(Ressources multimédia)
Les images


Lien vers Wiktionnaire

Wiktionnaire
(Dictionnaire universel)
Portail
Catégories

Lien vers Wikiversité

Wikiversité
(Ressources pédagogiques)
L'université

Lien vers Wikilivres

Wikilivres
(Textes et manuels)
Livres

Lien vers Wikisource

Wikisource
(Bibliothèque universelle)
Documents

Lien vers Wikiquote

Wikiquote
(Recueil de citations)
Latin