Ouvrir le menu principal

H (lettre)

8e lettre de l'alphabet latin
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir H.
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.

H
Image illustrative de l’article H (lettre)
Graphies
Capitale H
Bas de casse h
Lettre modificative ʰ, ᴴ, ₕ
Utilisation
Alphabets Latin
Ordre 8e
Phonèmes principaux /h/...

H est la huitième lettre et la 6e consonne de l'alphabet latin.

Sommaire

HistoireModifier

         
Proto-sémitique H phénicien Êta grec H étrusque H romain
Évolution probable du graphème

La lettre sémitique ח (khêt) représentait probablement la consonne fricative pharyngale sourde /ħ/. La forme du caractère représente sans doute une clôture. Le H de l'alphabet grec primitif représentait la consonne fricative glottale sourde /h/, mais plus tard cette lettre devint êta (Η, η), une voyelle longue, /ɛː/. En grec moderne ce phonème a fusionné avec /i/.

L'étrusque et le latin possédaient le phonème /h/, mais toutes les langues romanes, à l’exception du roumain, ont perdu ce son.

Usage en françaisModifier

H est un nom féminin quand on prononce cette lettre ache et masculin quand on la prononce he. Toutefois, en France, ache semble être la prononciation la plus en usage et une écrasante majorité de la population considère ce nom ainsi prononcé comme masculin, la plupart des dictionnaires faisant peu à peu de même, sauf le Littré. Remarque : il en est ainsi pour les lettres F, H, L, M, N, R, et S.

En français, h peut être muet ou aspiré ; son type dépend de son étymologie. Le h muet ne représente pas un son. Le h aspiré représente un coup de glotte[réf. nécessaire]. Le h aspiré ne se trouve qu'au début d'un mot et empêche la liaison et l'élision. Le h muet n'a quant à lui aucune valeur phonétique.

Le h sert également à fabriquer certains digrammes, comme ch (pour ʃ ou k) et ph (pour f).

ʰModifier

La forme en exposant du h ‹ ʰ › est utilisée comme symbole phonétique de l’alphabet phonétique international pour l’aspiration mais aussi comme lettre dans l’écriture du ventureño, du barbareño, du wintu, de l’ineseño, du miwok du lac, de l’obispeño, et de l’assiniboine.

CodageModifier

InformatiqueModifier

RadioModifier

Fichier audio
H en code morse
Des difficultés à utiliser ces médias ?

AutresModifier

Signalisation Langue des signes Écriture
Braille
Pavillon Sémaphore française québécoise
         

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :