Ouvrir le menu principal

Y (lettre)

25e lettre de l'alphabet latin
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Y.
Crystal128-fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

Y
Image illustrative de l’article Y (lettre)
Graphies
Capitale Y
Bas de casse y
Lettre modificative ʸ
Utilisation
Alphabets Latin
Ordre 25e
Phonèmes principaux /i/, /y/, /j/...

Y (la lettre se nomme « i grec » et se prononce isolée /i/) est la 25e lettre de l'alphabet latin moderne.

Le graphème majuscule est le même que celui de l'upsilon de l'alphabet grec.

LinguistiqueModifier

Langue françaiseModifier

Phonétique et phonologieModifier

  • C'est à la fois une voyelle (/i/, comme dans cycle) et une semi-voyelle (/j/, comme dans « yeux »).
  • Le y est la seule voyelle de l'alphabet français à ne supporter aucun des trois accents (grave, aigu, circonflexe) ; il n'est cependant pas exempt de tout diacritique puisqu'il peut être coiffé d'un tréma (comme dans Aÿ, chef-lieu de canton de la Marne).
  • Il peut avoir dans certains mots l'équivalent de deux i lorsqu'il est encadré par deux voyelles, comme dans appuyer (/a.pɥi.je/). Dans des mots où le ‹ y › est précédé d'un ‹ a › ou d'un ‹ o ›, on a d'abord l'équivalent d'un digramme ‹ ai › /e/ comme dans abbaye (/a.be.i/) ou ‹ oi › /wa/ comme dans aboyer (/a.bwa.je/). Enfin, dans une suite consonne + y + voyelle (CyV), il peut aussi avoir une valeur de /i.j/, comme dans embryon (/ɑ̃.bʁi.jɔ̃/) ou dans la prononciation locale de Lyon (/li.jɔ̃/).

Adverbe et pronomModifier

Y a pour signification : « en ce », « dans ce » comme adverbe et « à ce » comme pronom, par exemple :

  • Dans cet endroit : « J'y suis, j'y reste » (je suis ici, je reste ici) ou encore « Vas-y » (vas là-bas).
  • Dans cet endroit (figuré, en termes de disponibilité) : « Je n'y suis pour personne. » (je ne suis disponible ici pour personne)
  • Dans cette affaire : « Je n'y suis pour rien. » (je ne suis pour rien dans cette affaire)
  • Dans cette hypothèse : « N'y comptez pas. » (ne comptez pas que cela se fasse)
  • Dans cela : « y compris » (en ce compris)
  • À cette tâche : « On y travaille actuellement. » (on travaille à cela)
  • À cette mission : « Bien s'y prendre. » (se prendre habilement à ce travail)


Dans certaines régions, comme en Auvergne-Rhône-Alpes[1] ou en Suisse[2] francophone, la forme « y » est utilisée à la place du pronom « le » quand il réfère à un objet :

  • « Attention à ne pas y perdre » au lieu de « Attention à ne pas le perdre ».
  • « Fais-y ! » au lieu de « Fais-le ! ».
  • « J'y sais bien ! » pour « Je le sais bien ! ».

Pour retranscrire la prononciation informelle des pronoms « il » et « ils », c'est-à-dire /i/ sans la.consonne finale, on utilise parfois « y » :

  • « Y va bien. » au lieu de « Il va bien. »
  • « Y vont bien. » au lieu de « Ils vont bien. »

NomModifier

En latin, Y est appelé Y graeca, « Y grec », et prononcé I graeca, « I grec », puisque le son du grec classique /y/, semblable au ü de l'allemand moderne ou au u français, n'était pas un son natif pour les locuteurs latins, la lettre ayant été initialement utilisée pour épeler des mots étrangers. Dans les langues romanes, cette histoire a conduit à la norme moderne du nom de la lettre : en espagnol, Y est appelé i/y griega, en galicien i Grego, en catalan i Grega, en français et en roumain i grec, en polonais Igrek - tous signifient « i grec » (sauf pour le polonais, où c'est tout simplement une transcription phonétique du nom français) ; en néerlandais, on utilise à la fois Griekse ij et i-grec. Le nom original grec upsilon a également été adapté dans plusieurs langues modernes : en allemand, par exemple, il est appelé Ypsilon, et en italien le nom est ípsilon ou ípsilo. En portugais, les deux noms sont utilisés, soient ípsilon et i Grego[3].

Le vieil anglais a emprunté le Y latin pour écrire le son natif de cette langue /y/, écrit précédemment avec la rune Ūruz ᚣ. Le nom de la lettre peut être liée à ui (ou vi) dans différentes langues médiévales ; en moyen anglais, il était wi /wiː/, qui, via le grand changement vocalique est devenu le wy /waɪ/ de l'anglais moderne.

CodageModifier

InformatiqueModifier

RadioModifier

Fichier audio
Y en code morse
Des difficultés à utiliser ces médias ?

RéférencesModifier

  1. Mathieu Avanzi, « Le « y » dit savoyard : laissez-moi vous y expliquer ! », sur lefrançaisdenosrégions.com, Université de Neuchâtel, (consulté le 1er octobre 2019)
  2. « Termes régionaux de Suisse romande et de Savoie. » (consulté le 1er octobre 2019)
  3. [1]

AutresModifier

Signalisation Langue des signes Écriture
Braille
Pavillon Sémaphore française québécoise
         

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :