Ouvrir le menu principal

Festival interceltique de Lorient 1987Modifier

Texte 1Modifier

La 17e édition du Festival interceltique de Lorient, qui se déroule du 7 au [1], est un festival réunissant des artistes (musiciens, chanteurs, danseurs, etc.) venus de Bretagne, Irlande, Ecosse, Galice, Pays de Galles, Asturies, Cornouailles et Île de Man.

Le Championnat national des bagadoù est remporté par le bagad Bleimor[2].

L'Asturien Vicente Prado (es) remporte le Trophée MacAllan pour soliste de gaïta[3].

Texte 2Modifier

La 17e édition du Festival interceltique de Lorient, qui se déroule du 7 au [4], est un festival réunissant des artistes (musiciens, chanteurs, danseurs, etc.) venus de Bretagne, Irlande, Ecosse, Galice, Pays de Galles, Asturies, Cornouailles et Île de Man.

Parmi les artistes présents, on compte notamment Dan Ar Braz et Fairport Convention, The Pogues, Tri Yann, Steeleye Span, Gwerz, Capercaillie et un spectacle de Roland Becker[5].


L'Asturien Vicente Prado (es) remporte le Trophée MacAllan pour soliste de gaïta[6].


Bagad de Lann Bihoué, Philippe Janvier et Jean-Luc Le Moign, Brath (gl) (Galice), Skolvan Bagad Sonerien An Oriant, Yvon Etienne et Lucien Gourong

Alpho Amzer Zo Bernard Loffet Black Eyed Biddy (Ecosse) Black Raven Pipe Band Daniel Miniou et Jean Sohier Dealga Dingwall Royal Pipe Band Djiboudjep Korriganed er Lann Les Filles du bourg de Teillé Mc Neillstown Pipe Band Moorland Jocky (Ecosse) Pencerdd (Pays de Galles) Serge Cabont Sibin (Irlande) St Finbarr's Pipe Band Strathearn Pipe Band Vanden Wallacestone Pipe Band

ManifestationsModifier

Le festival compte chaque jour de nombreuses activités culturelles, mais aussi sportives ou culinaires, dans différents lieux de la ville[5].

Parc du MoustoirModifier

La finale du Championnat national des bagadoù est remporté le 8 août par le Bagad Bleimor[7]. Elle est suivie de la Grande Nuit des Cornemuses.

Le 9 août, le « Festival des danses de Bretagne » réunit 1500 danseurs. Le « Triomphe des Pipe Bands » se déroule le 12 et le « Championnat interceltique des sports traditionnels et la finale du Tournoi international des luttes celtiques » ont lieu le 16 août.

Halle du Moustoir - Salle omnisportsModifier

Dan Ar Braz et Fairport Convention y donnent un concert le 8 août, suivis de Tri Yann le lendemain.

Louis Capart, Gilles Servat et Roger Gicquel s'y produisent le 11. The Pogues sont en concert le 13.

Le 12 est créé « Le Peuple de la nuit », un oratorio de James Moreau sur un livret de Pierre-Jakez Hélias.

Le 16, le concert « Pleins Feux sur le Folk » réuni Steeleye Span, Capercaillie et Gwerz.

On compte également les spectacles « Prestige des cornemuses », « Grande Nuit du Festival », « Grande Nuit de la Galice et des Asturies » et « Danses du Monde Celte », qui se déroulent respectivement les 10, 14, 15 et 16 août

Palais des CongrèsModifier

Le 8 août, une soirée « Musiques Profondes du Vieux Monde » réunit Patrick Molard à la cornemuse avec les musiciens indiens Kishor Ghosh, qui fut l'élève de Ravi Shankar, au sitar, et Sankar Lal au tabla.

Le 10 août, Carlos Núñez gagne le Trophée Macallan pour soliste de cornemuse pour la troisième année consécutive[8]. L'Asturien Xuacu Amieva (es) remporte le Trophée Macallan pour soliste de gaïta nouvellement créé[9].

Une « Nuit de l'Ontario » se déroule le 11 août, un concert du chanteur breton Melaine Favennec se tient le 12, un autre du groupe Bolivia Manta le 15, et le spectacle « La Légende du pousseur de la Dourdu » le 17. Les soirées « Folk traditionnel d'Ecosse », « Folk contemporain » et « Folk de Galice » ont lieu respectivement les 13, 14 et 16 août.

Un atelier de tin whistle est organisé du 11 au 15 août et des cours d'initiation à la danse sont dispensés pour chaque pays celte : Île de Man le 11 août, Irlande et Cornouailles le 12 , Ecosse le 13, Galice le 14 et Bretagne le 15.

Chaque date s’achève par une soirée cabaret animée par des couples de sonneurs, des duos de chanteurs bretons ou des groupes comme En Tud Ar Mor ou les sœurs L'Hour. On y trouve aussi un atelier de broderie, dentelle et perlage.

Forum des Arts, place Auguste NayelModifier

L'exposition « Art et artisanat d'art des pays celtes » présente, durant toute la durée du festival, le travail de plus de 250 peintres, graveurs, sculpteurs, potiers, tisserands, etc. issus des sept pays celtes. Une exposition de lutherie est aussi proposée.

Une « Journée de la BD et des dessinateurs » et une « Journée des écrivains » sont organisées. Les auteurs tels que Bélom ou Alain Goutal y dédicacent leurs ouvrages.

On peut également y voir les soirées « Noblesse des Costumes de Bretagne », « Cornemuses d'Irlande », « Cornemuses d'Ecosse », « Violons des Highlands », « Musique de Galice » et « Poèmes dits, poèmes chantés ». Elles sont précédées de nombreux concerts quotidiens de groupes comme les Galiciens Luar na Lubre ou les Gallois de Mabsant.

Église Saint-LouisModifier

Une messe solennelle en breton est célébrée le dimanche 10 août.

La cantate Ar Marh Dall (« Le cheval aveugle ») de Job an Irien et René Abjean est interprétée le 11. Alan Stivell donne un concert de harpe celtique le 13. On compte également une représentation de musique médiévale, des Chœurs celtiques et un récital de Bernard Benoit.

Places et rues de la villeModifier

La « Grande parade des nations celtes », procession des bagadoù, cercles celtiques et autres délégations venues d'Ecosse, d'Irlande, de Galice, du pays de Galles, de l'Île de Man et de Cornouailles, a lieu le 10 août. Le même jour se tient le « Triomphe de la Celtie », défilé de sonneurs. Les « Athlètes des pays celtes » défilent le 17. D'autres parades ont lieu chaque jour dans différents endroits, avec notamment le Bagad de Lann Bihoué et de nombreux pipe bands.

Des attelages du Haras d'Hennebont sont présentés place Alsace-Lorraine le 14 août et défilent dans le rues le 16.

Parc Jules-Ferry, Alain Le Goff présente alternativement, du 9 au 14 août, les contes La Groac’h de l’Île du Lok, La Légende de la ville d'Ys et Le Roi cheval. Jude Le Paboul présente des Contes de Bretagne place Aristide Briand du 11 au 16 août.

Des représentations de café-théâtre ont lieu place des Halles St-Louis avec Gilbert Bourdin. Il présente La Ballade de Jean Lagadou avec le violoniste Jacky Molard et Mini Frizzbi avec les musiciens Alain Samson et Hervé Duprez.

Le Championnat interceltique de batterie se tient Parc Jules Ferry le 11 août. Une « Grande Foire à la brocante » est organisée Cours de la Bôve le 16 août.

Une « Grande Poissonnade » et un fest-noz se déroulent place de l'Hôtel de ville. Une « Cotriade monstre » se tient sous la criée du port de pêche avec, entre autres, le groupe Djiboudjep. Chaque jour, Le Pub accueille place Jules Ferry des concerts d'artistes divers. Enfin, des concerts, et animations de quartier ont lieu place Aristide Briand et Parc Jules-Ferry.

Pour clore le festival, la « Grande Nuit du Port de Pêche », avenue de la Perrière, dure jusqu'au petit matin.

AutresModifier

L'Hôtel de ville accueille les expositions « Costume breton et des pays celtiques » et « Instruments de Musique dans la Tradition Asturienne ». Les œuvres graphiques de Simone Sauzereau-Guérin sont exposées à l'Espace l'Orient. Des bourses d'échange et vente de minéralogie et paléontologie et timbres, monnaies et cartes postales sont présentées à l'Ecole de Merville et l'Ecole maternelle de Nouvelle-Ville.

L'Université populaire bretonne d'été (UPBE), dispense des cours sur « La langue bretonne », « L'Archéologie » et « La Bretagne au XVIe et XVIIe siècles ». Une série de conférences est données à la Chambre de commerce, ainsi qu'un récital de pibroch par Kenny McDonald et William Morrison.

Côté sports et jeux, le festival organise des tournois de lutte cornouaillaise et de lutte du Cumberland et d'Ecosse au Jardin du Faouëdic, un tournoi interceltique de golf au Golf Club de Saint-Laurent Ploemel, un Concours hippique international au Parc du Bois du château et le 4e tournoi Open international d'échecs. Le départ de la course cycliste Tro ar Mor Bihan a lieu place de l'Hôtel de Ville. Un concours de boule bretonne se déroule au pont d'Oradour le 03 août, et un concours de pétanque en doublettes est disputé sur toute la durée du festival.

Notes et référencesModifier

  1. « Programme du festival » (consulté le 16 septembre 2019)
  2. « Palmarès Bagadou », sur Bodadeg ar Sonerion (consulté le 13 septembre 2019)
  3. « Résultats Trophées et Concours », sur festival-interceltique.bzh (consulté le 13 septembre 2019)
  4. « Programme du festival » (consulté le 16 septembre 2019)
  5. a et b Programme du festival, Le Gleut Atelier d'Impression Lorientais, 1987.
  6. « Résultats Trophées et Concours », sur festival-interceltique.bzh (consulté le 13 septembre 2019)
  7. « Palmarès Bagadou », sur Bodadeg ar Sonerion (consulté le 13 septembre 2019)
  8. « Carlos Núñez », sur Terres Celtes, (consulté le 16 septembre 2019)
  9. « Résultats Trophées et Concours », sur festival-interceltique.bzh (consulté le 13 septembre 2019)

Pipe bandsModifier

Festival interceltique de Lorient 1989Modifier

Festival interceltique de Lorient 1989
19e Festival interceltique de Lorient
Détails
Dates du ? au
Lieu Lorient, France
Président Pierrot Guergadic
Directeur artistique Jean-Pierre Pichard
Site web www.festival-interceltique.bzh
Chronologie

La 19e édition du Festival interceltique de Lorient, qui se déroule du ? au [1], est un festival réunissant des artistes (musiciens, chanteurs, danseurs, etc.) venus de Bretagne, Irlande, Ecosse, Galice, Pays de Galles, Asturies, Cornouailles et Île de Man.

Un grand spectacle nocturne pyrotechnique, baptisé les « Nuits de la mer », mettant en scène des centaines artistes en costume traditionnel venus de toutes les nations celtes, prend place dans l'espace portuaire[2].

Davy Spillane

Le Championnat national des bagadoù est remporté par le Bagad Bro Kemperle[3].

Le Trophée MacAllan pour soliste de Highland Bagpipe est remporté par Marc Chastagner, tandis que Carlos Núñez, déjà triple vainqueur, gagne cette fois le trophée pour soliste de gaïta[4].

Deux nouveaux concours rassemblent pour l'un les pipe bands et pour l'autre les couples de sonneurs[2].

Documents vidéoModifier

RéférencesModifier

  1. Modèle {{Lien web}} : paramètre « url » manquant.  « Affiche du festival » (consulté en septembre 2019)
  2. a et b Alain Cabon, Festival interceltique de Lorient, Rennes, Éditions Ouest-France, , 144 p. (ISBN 978-2-7373-5223-2)
  3. « Palmarès Bagadou », sur Bodadeg ar Sonerion (consulté le 13 septembre 2019)
  4. « Résultats Trophées et Concours », sur festival-interceltique.bzh (consulté le 13 septembre 2019)

{{Palette|Festival interceltique de Lorient {{Portail|Lorient|Musique bretonne|Années 1980

[[Catégorie:Festival en 1989 [[Catégorie:Festival interceltique de Lorient [[Catégorie:1989 en Bretagne

AutresModifier


La Bataille d’Auray, 1364 est une création de Roland Becker avec la Kevrenn Alré[1]. Festival interceltique de Lorient 1981 ?


RéférencesModifier

  1. « Roland Becker, la Biographie », sur Oyoun muzik, (consulté en 16 semptembre 2019)