Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Mercury Records

label de musique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mercury.
Mercury Records
Description de l'image Mercury records logo.svg.
Fondation 1945
Fondateur Irving Green
Berle Adams
Arthur Talmadge
Maison de disques Island Def Jam Music Group
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Site web http://www.mercuryrecords.com

Mercury Records est un label de musique fondé à Chicago en 1945 par Irving Green, Berle Adams et Arthur Talmadge. Il fait partie des labels gérés par Universal Music Group.

Le label est présent dans différents pays dont les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et en Australie. Les enregistrements Mercury sont particulièrement réputés pour le soin extrême de leur prise de son.

Sommaire

DivisionsModifier

Mercury RecordsModifier

Créé en 1945, Mercury Records s'installe à Chicago et à Saint-Louis. Quelques années plus tard, John Hammond intègre la direction du label. Dans les années 1960, Mercury Records est racheté par [Philips Records]] qui commercialise avec Mercury la première minicassette aux États-Unis. Mercury rejoint Polygram au début des années 1980, qui est lui-même racheté par Seagram/Universal en 1998[1],[2].

Mercury Records se distingue par ses innovations techniques dans la musique, notamment via les activités de Mercury Living Presence qui se spécialise depuis les années 1950 dans les enregistrements audio de très haute qualité[2],[3].

Mercury Records (Royaume-Uni)Modifier

Au Royaume-Uni, Mercury Records publie le Groupe The Vamps.

Mercury Records (France)Modifier

Dans les années 1950, Eddie Barclay signe un contrat avec Mercury Records pour distribuer les masters d'artistes tels que Ray Charles, Sammie Davis, Duke Ellington, ... en France. Dans les années 1980, le label d'Eddie Barclay fusionne avec Mercury Records France[4],[2].

En France, Mercury est dirigé par Olivier Nusse depuis 2009. Il a été précédé de Sébastien Saussez. Dans les années 2000, le label fut dirigé par Santi, précédé de Yann-Philippe Blanc.

Mercury publie Jenifer, Berry, Marc Lavoine (de 2001 à 2011), Mr Roux, Calogero (jusqu'en 2012), Zazie, Florent Pagny (jusqu'en 2009), Daniel Darc, Gregory Lemarchal, ERA, Mariah Carey, Nolwenn Leroy, Superbus (jusqu'à 2009), Johnny Hallyday (avant son départ pour Warner Music Group en 2005), Stromae, Jena Lee (de 2009 à 2011), Mister You, Jamiroquai, Garou (depuis 2012), Emmanuel Moire (depuis janvier 2013), Kendji Girac et Louane Emera.

En 2009, la fusion de Mercury et ULM (Universal Licensing Music) a créé Mercury Music Group. Depuis 2011, cette unité rassemble les labels Mercury Records, Motown France, Fontana, Vertigo France (devenu Island Records France en 2014), Casablanca Records (devenu Panthéon Musique en fin 2014), Blue Note, Deutsche Grammophon, Decca, ECM, Verve et ULM.

Mercury Records (Australie)Modifier

Mercury Music Entertainment (Japon)Modifier

Cette filiale a disparu en 2002 au profit d'Universal J.

Artistes francophonesModifier

Artistes internationauxModifier

RéférencesModifier

  1. « Seagram rachète Polygram », sur Lsa-conso.fr,
  2. a, b et c « L’histoire méconnue de Mercury Records en France », sur Info-medias.com,
  3. « Mercury Living Presence, les très riches heures d’un label », sur Francemusique.fr,
  4. Jean-Christophe Féraud, « PolyGram France se réorganise sous la bannière « Universal Music » », sur Lesechos.fr,

Voir aussiModifier