Ouvrir le menu principal

Merzhin

Groupe de rock français
Merzhin
Description de cette image, également commentée ci-après
Merzhin en concert lors du festival de Cornouaille 2014.
Informations générales
Pays d'origine Bretagne, Drapeau de la France France
Genre musical rock français, rock indépendant, rock alternatif
Années actives Depuis 1998
Labels Verycords
Site officiel www.merzhin.bzh
Composition du groupe
Membres Pierre Le Bourdonnec
Ludovic Berrou
Damien Le Bras
Stéphane Omnes
Baptiste Moalic
Jean-Christophe Colliou
Anciens membres Mathieu Person (1998-2005)
Vincent L'Hour (1998-2018)
Christophe Rossini (2005-2008)
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Merzhin.

Merzhin (Merlin en breton) est un groupe de rock français originaire de Landerneau, en Bretagne, formé en 1996 par six copains de lycée. Leur musique se caractérise par l'énergie déployée et par l'utilisation d'instruments peu communs aux standards du rock. En effet, s'inspirant de leur Bretagne natale, les six musiciens n'hésitent pas à faire intervenir en instrument lead la bombarde ou différents types de flûtes ou de cuivres en plus des traditionnelles guitares, basse et batterie.

HistoireModifier

Merzhin est une « histoire de potes » qui se sont rencontrés au collège[1]. Le groupe se forme au lycée Saint-Sébastien de Landerneau en 1996 et se produit dans un bar local, « Le Spleen » ; le patron, devenu leur manager, aide les lycéens à produire un CD 4 titres. Il s'ensuit un 5 titres, Première Lune (1999), distribué par BMG, qui comporte plusieurs morceaux à danser, notamment un kost ar c'hoat, un an-dro et un rond de Saint-Vincent[2]. En 2000, le groupe produit son premier album, Pleine Lune, dont la chanson Les Nains de jardin rencontre le succès[3]. Alors que l'EP s'est vendu à 50 000 exemplaires, l'album double presque ce chiffre[1]. Stéphane ne pouvant pas se joindre à la tournée nationale qui suit la sortie de l'album, elle se fera avec Inophis qui le remplace à la guitare. [4]

Les sources et les inspirations de Merzhin sont éclectiques : « On tape aussi bien dans le folk-rock que dans le punk, dans la musique rock américaine des années 1960/1970, et surtout dans la musique de la scène alternative des années 1990 en France (Noir Désir, Mano Négra...), voire dans des choses plus « atmosphériques ». On ne se limite pas à une seule porte »[2]. Mais l'ouverture au monde n'efface pas pour autant leurs racines car Pierre, le chanteur, admire le son des jeunes bretons d'Ar Re Yaouank. Ainsi, pour Pleine lune, Merzhin invite le groupe de fest-noz Wig a Wag et Jean-Pierre Riou, le chanteur de Red Cardell ; une référence constante pour les « korrigans » Landernéens[5].

En 2007, pour la tournée de l'album Pieds nus sur la braise, le groupe enregistre un album live lors de sa tournée en Inde. Merzhin officialise alors sa collaboration avec Matthieu Ballet, qui est le réalisateur artistique des albums et qui a pour références Fersen, Alexis HK, Miossec, Bashung[6]... Il est à l'origine de la collaboration avec Jérôme Bensoussan, multi-instrumentiste qui joue des cuivres sur l'album studio. Cet apport musical est développé dans l'album et la création Merzhin Moon Orchestra en faisant appel à une section de cuivres et en mettant en avant l'accordéon. Dans Plus loin vers l'Ouest, Merzhin s'ouvre encore davantage au folk et au rock américains, tout en confirmant son évolution vers des ambiances résolument "cuivrées"[7]. Le single L’étincelle est joué en mai 2011 dans l'émission Taratata sur France 2, ainsi que The Partisan de Léonard Cohen[8].

Le groupe fête ses 15 ans en 2012 avec un album et une tournée anniversaire, après plus de 600 concerts et 250 000 ventes d'albums[9]. Attaché à un rock authentique, mélodique et indépendant, Merzhin sort son sixième album en mars 2014 sous son label Adrenaline, autour du thème de l'humain, intitulé Des heures à la seconde[10]. Un nouvel album studio sort le 4 mars 2016, baptisé Babel, dont le single La planète, diffusé en janvier, témoigne d'un recul sur la vie pour porter un regard sur le monde, inspiré par La Voix de la Terre de Bernard Werber[11]. La tournée, qui consacre vingt ans d'existence[12], est accompagnée d'un album, Babelive et d'un DVD intitulé Dans Ma Peau, sortis chez Verycords le 14 avril 2017[13].

Un groupe de scèneModifier

 
En 2015, pour les 20 ans du bagad Bro Landerne, Merzhin joue avec les sonneurs au festival Kann Al Loar.

Le groupe se démarque sur scène par son énergie (« adrénaline ») et ses couleurs musicales, invité dans les grands festivals de France. Dès 2000, il est programmé au festival interceltique de Lorient[14]. En août 2003, au festival du Bout du monde, démarre une tournée commune avec les Celtas Cortos, qui s'achève le 14 novembre à Lyon, les groupes se rejoignant sur des morceaux comme la version française de C'est la vie[1]. Le groupe a son public en France et de plus en plus à l’étranger, en Europe (Belgique, Suisse, Espagne…) mais aussi en Inde où il s'est produit plusieurs fois, en Birmanie et en Asie du Sud-Est lors d'une grande tournée en 2011 (Vietnam, Laos, Indonésie, Sri Lanka, Philippines, Malaisie)[15]. En 2010, ils se produisent sur le parvis de l'hôtel de ville de Paris lors d'une soirée bretonne avec Alan Stivell organisée par le festival Fnac Indétendances[16].

Membres du groupeModifier

Six musiciens composent ce groupe :

La formation Merzhin Moon Orchestra qui a enregistré un album éponyme se compose du groupe Merzhin, associé à :

  • Baptiste Moalic : accordéon diatonique (JMK, Cardinale)

et à la Section de cuivres de l'Orquesta de la Luna :

  • Pierre Antoine Colas : trompette
  • Emmanuel Chobriat : trombone

Anciens membresModifier

  • Mathieu Person : batterie et percussions jusqu'en 2005
  • Christophe Rossini dit Tof : batterie et percussions de 2005 à mars 2008 (batteur du groupe de rock finno-breton EV)
  • Vincent L'Hour : guitares électrique et acoustique, chœurs jusqu'en 2018

DiscographieModifier

Voir l’article annexe : Discographie de Merzhin.

Albums studioModifier

Albums liveModifier

CompilationsModifier

EPModifier

ParticipationsModifier

  • 2001 : Tolérance double zéro vol.2 (compilation)
  • 2005 : Une seule voix contre la Sclérose En Plaques (compilation) version inédite de Bandit
  • 2006 : Pas vu à la télé (compilation)
  • 2007 : Faites encore plus de bruit (compilation)
  • 2007 : Génération Sheriff (compilation)
  • 2007 : L'anneau des Celtes - Excalibur II d'Alan Simon, titre De l'autre côté (clip vidéo)

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Merzhin rentre au bercail pour une fiesta », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Rok 2013, p. 285
  3. Merzhin sur bretagne.com
  4. Inophis : un album instrumental de guitare », Côté Brest
  5. Olivier Delay, « Merzhin », sur musicactu.com, Music actu, (consulté le 9 janvier 2014)
  6. Rock. Merzhin demain à La Forêt-Fouesnant, Le Télégramme, 14 mai 2010
  7. Rok 2013, p. 286
  8. « Taratata », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  9. Site du tourneur Organic, nouvel album février 2014
  10. Frédéric Jambon, Merzhin. L'album « Des heures à la seconde » chanson par chanson, Le Télégramme, 17 mars 2014
  11. Frédéric Jambon, « Merzhin. L'album des 20 ans : « Babel » », sur Le Telegramme (consulté le 3 mars 2016)
  12. Yannick Murgalé, Merzhin fête ses vingt ans de carrière avec l’album « Babel » !, aficia.info, 22 janvier 2016
  13. « Merzhin. Un CD-DVD le 14 avril : "Babelive" », Le Télégramme,‎ (lire en ligne).
  14. Clarisse Chassigneux, « Danse avec les Celtes. », Libération,‎ (lire en ligne)
  15. Ploërmel. Merzhin et Glaz Road en concert vendredi, Ouest-France, 15 octobre 2013
  16. « Ile-de-France. Festival Fnac Indétendances du 23 juillet au 14 août », Libération,‎

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :