Ouvrir le menu principal

modifier
 logo Introduction

Le musée du Louvre est un musée parisien, l'un des plus importants musées du monde avec ses 35 000 œuvres exposées dans 72 735 m2 de galeries. Il s'agit du premier musée du monde par le nombre de visiteurs. Ses collections encyclopédiques couvrent une période allant du néolithique au XIXe siècle.


modifier
 logo Lumière sur...
Mona Lisa

La Joconde, ou Portrait de Mona Lisa, est un tableau de Léonard de Vinci, réalisé entre 1503 et 1506 qui représente un buste, probablement celui de la florentine Mona Lisa del Giocondo. Cette peinture à l'huile sur panneau de bois de peuplier de 77 x 53 cm est exposée au musée du Louvre à Paris. La Joconde est l'un des rares tableaux attribués de façon certaine à Léonard de Vinci. La Joconde est devenue un tableau éminemment célèbre car, depuis sa réalisation, nombre d'artistes l'ont prise comme référence. Elle constitue en effet l'aboutissement des recherches du XVe siècle sur la représentation du portrait. À l'époque romantique, les artistes ont été fascinés par l'énigme de La Joconde et ont contribué à développer le mythe qui l'entoure, en faisant de ce tableau l’une des œuvres d'art les plus célèbres du monde, si ce n'est la plus célèbre. Au XXIe siècle, elle est devenue l'objet d'art le plus visité au monde, juste devant le diamant Hope.

Parmi les plus grands mystères de l'Histoire, l'identité de la Joconde est l'un des plus passionnants. De nombreux historiens s'accordent pour dire que le modèle est Mona Lisa, épouse d'un marchand florentin, Francesco Gherardini Del Giocondo, mais un historien italien, Roberto Zapperi, vient remettre en cause cette hypothèse comme en 1957, Carlo Pedretti, Chastel, Perrig, grands érudits de Léonard de Vinci. Roberto Zapperi s'appuie sur le compte-rendu d'une rencontre entre Léonard de Vinci et le cardinal Louis d'Aragon, rédigé par le secrétaire de ce dernier, Antonio de Beatis datée de 1517 et citant Vinci lui-même, indique qu’il s’agit d’une commande d’un portrait de mère pour son fils Hippolyte de la part de Julien de Médicis.

Lors d'une visite de l'ecclésiastique au Clos Lucé, en France, Leonardo de Vinci lui aurait montré de nombreux manuscrits, mais juste trois toiles. "L'une d'elle est celle qui est actuellement exposée au Louvre", affirme le chercheur. L'artiste aurait expliqué que cette œuvre avait été commandée par Julien de Médicis et représenterait donc l'une des nombreuses maîtresses de ce dernier, une jeune fille de la noblesse, Pacifica Brandani, avec laquelle il avait eu un fils illégitime, avant qu'elle ne décède peu après avoir enfanté. Julien de Médicis décédant à son tour, Léonard de Vinci conserva le tableau avec lui jusqu’à la fin de sa vie car il ne put le livrer à son commanditaire décédé.

Ce portrait aurait été donc peint pour cet enfant (Hippolyte de Médicis) qui n’aura jamais connu sa mère et dont l’histoire fait étrangement écho à celle du peintre. D’où la tenue de deuil qu’arbore Mona Lisa, puisqu’elle représente une défunte ; son regard qui regarde dernière nous, notre passé, l’enfance et son sourire d’une mère idéalisée et bienveillante. Derrière la Dame, on reconnait le Montefeltro, une vue aérienne très vaste sur l'ancien Duché d’Urbino, vue depuis les hauteurs de Valmarecchia, territoire aujourd'hui appartenant à la région des Marches, Émilie-Romagne et en partie de la Toscane. Des manuscrits de Léonard de Vinci (code Arundel, Bibliothèque royale, Londres), montrent quelques dessins préparatoires du paysage. La clé est appelée compression, une technique de représentation en perspective qui saisit et synthétise la beauté d’un paysage.

L'historien reconnaît que cette source est largement connue de tous les chercheurs, "mais presque toujours ignorée", en raison de la trop grand confiance accordée au livre de l'Italien Giorgio Vasari, qui avait identifiée le modèle dès 1550 comme étant Lisa del Giocondo. "Lisa n'est pas celle qui sourit au Louvre - et elle ne connaissait même pas Julien de Medicis", conclut le chercheur. La version officielle de Vasari était plus politiquement correcte par rapport à l’église et au pouvoir en place. Par ailleurs, comme à l’époque la moindre dépense était consignée dans des livres de comptes, il n’a jamais était trouvé dans ceux de Francesco del Giocondo, la moindre trace de cette commande.

« Ippolito » Hippolyte de Médicis né à Florence le 19 avril 1511, fils illégitime de Julien de Médicis et d’une Dame noble, Pacifica Brandini , que Julien de Médicis abusa lors d’une visite à Urbino dans la province de Pésaro après s’être enivré . Sa mère mourut en le mettant au monde, il fut déposé devant la porte d’un couvent afin d’être adopté où il fut baptisé Pasqualino. Elevé à Rome et reconnu en 1513 par son père, l’enfant a reçu une excellente éducation.


Lire l'article
modifier
 logo Œuvre sélectionnée

Marly horse Louvre MR1802.jpg

Un des deux Chevaux de Marly, sculptures réalisées en marbre de Carrare entre 1743 et 1745 par Guillaume Coustou. Ce groupe est haut de 3,40 mètres, large de 2,84 mètres et profond de 1,27 mètre. Aile Richelieu, Entresol, Cour Marly, département des Sculptures du musée du Louvre, MR 1802.

Commons Commons


modifier
 logo Histoire et architecture


Palais des rois de France, le Louvre, dont l'origine remonte à Philippe Auguste, a connu de nombreuses métamorphoses. D'abord tour de guet puis résidence royale, son architecture reflète l'influence de ses différents propriétaires.
Le Louvre au XVe siècle dans les miniatures des Très Riches heures du duc de Berry

Louvre Médiéval (1202-1400)Modifier

Aile ouest actuelle de la cour du Louvre construite par Lescot.

Le Louvre de la Renaissance (1528-1574)Modifier

Carte de Mérian : le Louvre, les Tuileries et la Galerie du bord de l'eau en 1615. On y aperçoit la porte Saint-Honoré et l'Hospice des Quinze-Vingts (à gauche), ainsi que le tour du Bois (à droite). La porte et la tour formant une partie de l'enceinte de Charles V. Ces fortifications seront comblées et détruites sous Louis XIII.

Henri IV et la naissance du Grand Dessein (1594-1610)Modifier

Aile Ouest de la cour carrée : l'aile Lescot est renforcée par le pavillon de l'horloge et une aile qui l'imite

Le Louvre de Louis XIII (1610-1643)Modifier

La galerie d'Apollon.

Le Louvre sous Louis XIV (1655-1682, date de départ de la Cour pour Versailles)Modifier

modifier
  Plan du Louvre
modifier
  Organisation des Départements

Les sept départements du Louvre sont répartis sur quatre niveaux (Entresol, Rez-de-Chaussée, 1er étage et 2e étage) de la manière suivante:

modifier
  Louvre-Lens


modifier
 logo Découvrir les collections : Ailes Sully, Richelieu et Denon


L'aile Sully, nommée en hommage au Duc de Sully, qui assista Henri IV dans la mise en place de son Grand Dessein, est un élément important du musée du Louvre. Elle se développe autour de la Cour Carrée sur quatre niveaux accueillant des collections de six des huit départements du Louvre, à l'exception des départements des Sculptures et des Arts de l'Islam.

Fondation de l'ancienne forteresse du Louvre.

EntresolModifier

Chapiteau d'une colonne de la salle d'audiences (Apadana) du palais de Darius à Suse.

Rez-de-ChausséeModifier

Fragment du colosse d'Akhenaton.

1er étageModifier

François Boucher, Diane sortant de bain.

2e étageModifier


L'aile Richelieu est la partie historique du Palais du Louvre la plus récente. Anciennement occupée par le ministère des finances, elle a été rendue au musée lors de la création du Grand Louvre.
Buste du Grand Condé

EntresolModifier

Chevaux de Marly par Coustou

Rez-de-chausséeModifier

Appartements de Napoléon III.

1er étageModifier

La Dentellière de Vermeer.

2e étageModifier

L'aile Denon, nommée en l'honneur de Vivant Denon, ancien conservateur général du Louvre sous Louis XVIII et égyptologue, est la partie du musée du Louvre qui longe la Seine. Elle abrite quelques-unes des pièces maîtresses du musée et, en particulier, La Joconde.
Portrait de Fayoum

EntresolModifier

Sarcophage des Époux.

Rez-de-ChausséeModifier

La Joconde.

1er étageModifier

modifier
 logo Actualités
modifier
 logo Personnalité sélectionnée

Louvre-Lens - Vincent Pomarède, directeur du département des Peintures du musée du Louvre, dans La Galerie du temps, le 4 décembre 2013, lors du premier anniversaire du musée.JPG

Vincent Pomarède, directeur du département des Peintures du musée du Louvre, et co-commissaire de l'exposition La Galerie du temps, photographié le à l'occasion du premier anniversaire de l'inauguration du musée Louvre-Lens, et de l'installation de nouvelles œuvres en remplacement d'autres dans cette exposition pour l'année 2014.

50,430564, 2,805975 • Commons Commons • Wikinews Wikinews

modifier
 logo Articles primés

Article de qualité 6 articles de qualité sur le musée du Louvre (1.73 %)

Œuvres : Code de Hammurabi (vote)Portrait d'Alof de Wignacourt (vote)Le Radeau de La Méduse (vote)Livre d'heures d'Étienne Chevalier (vote)La Femme au miroir (vote)La Vierge aux rochers (vote)

Bon article 3 bon article sur le musée du Louvre (0.87 %)

Œuvres : Le Verrou (vote)Tête d'enfant de trois quarts à droite (vote)

Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours AdQ ou BA

En plus de ces articles, le portail compte 10 articles d'avancement A (2.89 %) et 42 articles d'avancement B (12.14 %), particulièrement fiables (17.63 %).
Les 148 articles d'avancement BD (42.77 %) et les 137 articles d'avancement ébauche (39.6 %) devraient être recyclés, développés et sourcés (82.37 %).


modifier
 logo Modifications récentes
Liste des abréviations :
r
Cette modification pourrait avoir des problèmes et devrait être revue (plus d'information)
N
Cette modification a créé une nouvelle page (voir aussi la liste des nouvelles pages).
m
Cette modification est mineure.
b
Cette modification a été effectuée par un robot.
D
Modification de Wikidata.
(±123)
La taille de la page a changé de ce nombre d’octets.

23 septembre 2019

22 septembre 2019

21 septembre 2019

20 septembre 2019

19 septembre 2019

18 septembre 2019

17 septembre 2019

modifier
 logo Le saviez-vous ?


modifier
 logo Portails connexes
modifier
 logo Autres projets de la fondation Wikimedia
Musée du Louvre, sur Wikinews

Louvre sur Wikinews
Actualités

Musée du Louvre, sur Wikisource

Louvre sur Wikisource
Livres numérisés

Musée du Louvre, sur Wikilivres

Louvre sur Wikilivres
Textes et manuels

Musée du Louvre, sur Wikiversité

Louvre sur Wikiversité
Ressources pédagogiques

Musée du Louvre, sur Commons

Louvre sur Commons
Images et médias

Musée du Louvre, sur Wikidata

Louvre sur Wikidata
Données brutes

Musée du Louvre, sur Wikivoyage

Louvre sur Wikivoyage
Guide de voyage