Portail:France au XIXe siècle

Accueil Index thématique Projet Discussions
Portail « France au XIXe siècle »
18 033 articles sont actuellement liés à ce portail.

[modifier

Rappels

Nous traitons ici d'un XIXe siècle historique français débutant à la chute définitive de l'empire napoléonien en 1815 et s'achevant avec la Première Guerre mondiale (1914).

Ce siècle comporte donc la Restauration des Bourbons, la Monarchie de Juillet, l'éphémère Seconde République, le Second Empire, ainsi que les quarante-quatre premières années de la Troisième République. Les transitions entre ces périodes sont des temps troublés : la défaite napoléonienne et l'épisode des Cent-Jours de 1815 ; la Révolution de Juillet 1830 ; la Révolution de février 1848 ; le Coup d'État du 2 décembre 1851 ; puis la défaite de 1870 et la paix armée ; la Commune de Paris ; enfin la guerre de 1914.

Au-delà de ces conflits, l'historien retient les dissensions politiques qui s'amorcent au sein des élites, dont Thiers est indéniablement le symbole, puis l'apparition des luttes sociales, amorcées par la modernité, mises à jour et combattues par Blanqui, puis théorisées et popularisées par Marx, Engels et d'autres.

Réveil des classes pauvres ou simple effet de la concentration des populations induite par l'industrialisation et la « prolétarisation » ? La France se modernise, tant par ses sciences que par l'évolution de ses mœurs. Le poids du catholicisme diminue, le modèle monarchique également, la démocratie, le droit de vote, puis la république deviennent des références traditionnelles, même si les parlementaires sont l'objet de vives critiques suite à de nombreux scandales, la France de la Belle Époque se pose finalement comme une puissance coloniale stable, et alliée de l'Empire britannique face au bloc des Empires centraux.

[ Restauration | Monarchie de Juillet | Deuxième République | Second Empire | Troisième République ]

[modifier

Index thématique

Chronologie en France Diplomatie
Révolution de 1830
Révolution de 1830

La Restauration (1814-1830) • Les Cent-Jours (1815)
La monarchie de Juillet (1830-1848) • La Deuxième République (1848-1852)
Le Second Empire (1852-1870) • La Troisième République (1870-1914)

Restauration • Cent-Jours • Trois Glorieuses • Monarchie de Juillet • Deuxième République • Second Empire • Troisième République

Politique extérieure française de 1814 à 1914
Talleyrand, Duc de Richelieu, Villèle, Montmorency, Chateaubriand, Decazes, Polignac puis de Louis-Philippe Ier : Casimir Perier, Thiers, Guizot, et enfin Lamartine

Monarchie République

Restauration :
Rois : Louis XVIII • Charles X
Chefs de gouvernement : Talleyrand • Richelieu • Dessolles • Decazes • Villèle • Martignac • Polignac
Ministres de l'intérieur : Vincent-Marie Viénot de Vaublanc
Opposants : Thiers • La Fayette
Les Cent-Jours (1815)
Napoléon Ier ; et l'opposant : André Dupin
Monarchie de Juillet :
Chefs de gouvernement : Louis-Philippe Ier • Ferdinand-Philippe d'Orléans • Casimir Perier • Laffitte • Molé • Broglie • Thiers • Guizot

Deuxième République :
Louis-Napoléon Bonaparte
Second Empire :
Napoléon III • Émile Ollivier • Cavour • Otto von Bismarck
Troisième République :
Mac-Mahon • Thiers • Gambetta • Ferry

Littérature Art pictural

Littérature française du XIXe siècle
Romantisme littéraire • Poésie romantique
Parnasse • Réalisme littéraire • Naturalisme • Symbolisme
Écrivains français • Philosophe

Drame romantique  Actrices • Acteurs • Pièces de théâtre

Néoclassicisme • Impressionnisme • Pointillisme L'Impressionnisme
Peinture romantique • Peinture symboliste

Eugène Delacroix • Gustave Courbet
Édouard Manet • Claude Monet • Auguste Renoir • Paul Cézanne • Paul Gauguin • Vincent van Gogh • Auguste Rodin

Musique Architecture et urbanisme

Musique romantique
Hector Berlioz • Charles Gounod 
César Franck • Georges Bizet 
Jules Massenet • Jacques Offenbach 

Style néo-gothique • Éclectisme en architecture 
Les hommes

Georges Eugène Haussmann • Paul Abadie • Eugène Viollet-le-Duc • Théodore Ballu • Charles Garnier • Gustave Eiffel

Les édifices

Église de la Madeleine • Basilique ND de la Garde • Opéra Garnier • Basilique ND de Fourvière • Palais du Trocadéro • Basilique du Sacré-Cœur • Tour Eiffel


Religion en France Science et technique en France

Prédicateurs et prosélytes

Louise Humann • Henri Lacordaire • Théodore Ratisbonne • André Coindre • Herman Cohen

Saints catholiques

Claudine Thévenet • Madeleine-Sophie Barat • Eugène de Mazenod • Jean-Marie Vianney • Louis et Zélie Martin • Catherine Labouré • Bernadette Soubirous • Antoine Chevrier • Thérèse de Lisieux

Ultramontanisme

Joseph de Maistre • La Mennais • Saint-Bonnet

Apologistes et historiens

Auguste Comte • François-René de Chateaubriand (Génie du christianisme, Vie de Rancé) • Augustin Gazier • Ernest Renan (Vie de Jésus) • Port-Royal (Sainte-Beuve)

Ecclésiastiques

Denys Affre • Marie-Dominique-Auguste Sibour • Georges Darboy • Charles Martial Lavigerie 

Appparitions mariales

La Salette • Lourdes • Pontmain 

Mathématiques

Augustin Cauchy • Michel Chasles • G.‑G. Coriolis •Joseph Fourier • Évariste Galois • Charles Hermite • Gabriel Lamé • Joseph Liouville • Henri Poincaré • Louis Poinsot • S.‑D. Poisson • J.‑V. Poncelet • Charles Sturm

Astronomie

François Arago • Pierre-Ossian Bonnet • Urbain Le Verrier

Physique

André-Marie Ampère • Barré de Saint-Venant • Antoine et Edmond Becquerel • Jean-Baptiste Biot • Sadi Carnot • Émile Clapeyron • Pierre Louis Dulong • Hippolyte Fizeau • Augustin Fresnel • Léon Foucault • Étienne Louis Malus • François-Marie Raoult

Chimie

Marcellin Berthelot • Claude Berthollet • Michel-Eugène Chevreul • Nicolas Clément (chimiste) • Charles Desormes • Gay-Lussac • Henri Moissan • Louis Pasteur • Henri Victor Regnault • Henri Sainte-Claire Deville • Louis Jacques Thénard • Eugène Turpin • Paul Vieille

Sciences naturelles

Geoffroy Saint-Hilaire • Benjamin Delessert • Georges Cuvier •
Léonce Élie de Beaumont • Henri et Charles Sainte-Claire Deville

Inventeurs

Nicéphore Niepce • Louis Daguerre • Amédée Bollée • H. Mège-Mouriès • Aristide Bergès • Eugène Bourdon • J.‑B. Verchère de Reffye • Nadar • A. Beau de Rochas • Jean Nicolas Truchelut • Arsène d'Arsonval • Charles Cros • Clément Ader •

Voir aussi : Médecins

[modifier

Portraits


[modifier

Le saviez-vous ?

  • Louis Auguste Blanqui (1805-1881) serait le vrai père du socialisme, il combattit physiquement et par ses écrits les régimes autoritaires successifs et passa environ 40 de ses 75 ans de vie en prison d'où son surnom de « l'Enfermé ».
  • Napoléon III, « Empereur des Français » de 1852 à 1870, se disait socialiste. Aussi avait-il des doutes quant à l'existence du bonapartisme en tant que théorie politique : « Quel gouvernement que le mien ! L'impératrice est légitimiste, Napoléon-Jérôme républicain, Morny orléaniste, et je suis moi-même socialiste. Il n'y a que Persigny qui soit bonapartiste, mais il est fou ».

[modifier

Articles labellisés

Ces articles ont été sélectionnés comme faisant honneur de façon exceptionnelle à Wikipédia, l'encyclopédie libre et gratuite. Ces articles satisfont à des critères stricts, mais vous pouvez encore les améliorer !

Article de qualité 40 Articles de qualité sur la France au XIXe siècle

Thème de qualité 0 Thème de qualité

Aucun pour l'instant.

Bon article 39 Bons articles sur la France au XIXe siècle

Bon thème 2 Bons thèmes

Article potentiellement bon ou de qualité 0 Votes en cours pour les labels contenu de qualité ou bon contenu

Lumière sur...

Lanciers rouges de la Garde impériale. Peinture d'Alphonse Lalauze, 1914.
Lanciers rouges de la Garde impériale. Peinture d'Alphonse Lalauze, 1914.

Le 2e régiment de chevau-légers lanciers de la Garde impériale est un régiment de cavalerie légère de la Garde impériale créé le par décret de Napoléon Ier. Communément appelés les lanciers rouges ou les écrevisses du fait de leur uniforme à dominante rouge écarlate, ils forment quatre escadrons de Moyenne Garde issus du régiment de hussards de la Garde royale hollandaise.

Les lanciers rouges, commandés par le général Pierre-David de Colbert-Chabanais, participent en 1812 à la campagne de Russie où ils subissent de très lourdes pertes. Réorganisé en dix escadrons, cinq de Vieille Garde et cinq de Jeune Garde, le régiment est présent à la campagne d'Allemagne, où il se distingue tout particulièrement pendant la bataille de Reichenbach, le . En 1814, les lanciers rouges de Vieille Garde affrontent les armées coalisées lors de la campagne de France, tandis que les escadrons de Jeune Garde se battent en Belgique.

Pendant la Première Restauration, le régiment prend le nom de « Corps royal des chevau-légers lanciers de France » et est ramené à quatre escadrons.

Sous les Cent-Jours, le régiment est recréé à partir du corps royal et de l'escadron de lanciers polonais qui ont accompagné Napoléon sur l'île d'Elbe, sous le nom de « Régiment de chevau-légers lanciers de la Garde impériale ». Les lanciers rouges sont notamment présents aux Quatre Bras et chargent les carrés britanniques à Waterloo. Après la seconde abdication de Napoléon et le retour des Bourbons, le régiment est définitivement dissous le .

Autres articles sélectionnés au sein du portail France au XIXe siècle


[modifier

Suppléments

Lois créées dans le gouvernement :

De 1800 à 1814 : Régime concordataire - Bourse de Paris - Code civil - Conseil de prud'hommes en 1806 - Napoléon abdique en 1814 - Acte additionnel aux constitutions de l'Empire de 1815

De 1814 à 1824 : Charte constitutionnelle du 4 juin 1814 - Terreur blanche - Suffrage censitaire - Loi Gouvion-Saint-Cyr - Loi du double vote (1820)

De 1824 à 1830 : Loi du milliard aux émigrés - Loi sur le sacrilège - Adresse des 221 - Les Français débarquent en Algérie en 1830

De 1830 à 1848 : Création de la légion étrangère en 1831 - Loi Guizot - Création de l'AFP en 1835

De 1848 à 1852 : Ateliers nationaux - 1res élections au suffrage universel en 1848 - Abolition de l'esclavage en 1848 par Victor Schœlcher - Marie Pape-Carpantier est une pionnière de l'école maternelle

De 1852 à 1870 : Loi Falloux - Médaille militaire - Boucicaut fonde le premier grand magasin en 1852 - Henri Germain fonde le Crédit Lyonnais en 1863 - Loi de sûreté générale

De 1879 à 1881 : Sée crée les lycées pour filles en 1880 - Jules Ferry établit la gratuité de l’école en 1881

De 1887 à 1895 : Naissance de l'AOF en 1895

Voir aussi la France en 1800, 1801, 1802, 1803, 1804, 1805, 1806, 1807, 1808, 1809

[modifier

Portails connexes

Portail
Histoire
Portail du
Printemps des peuples
Portail du
Second Empire
Portail du
royaume de Prusse
Portail du XIXe siècle Portail des
Années 1890
Portail de la
Littérature
Portail
Musique
Portail du
Cinéma français
Portail de la
Photographie
Portail de la
Politique
Portail de la
Philosophie
Ce « Portail France au XIXe siècle » est fondé sur le programme universitaire français des étudiants en licence d'Histoire ; il privilégie naturellement les articles concernant cette période et intéressants pour ce programme.