Ouvrir le menu principal
Le jeudi 25 avril de l’an de grâce 2019, il y a 1 963 articles liés à ce portail.
Voir les dernières modifications.
Bandeau Portail Nouvelle-France.jpg


Bienvenue sur le portail de la Nouvelle-France. Ce portail Wikipédia a pour objectif d'offrir un accès aisé à l'ensemble des 1 963 articles de Wikipédia ayant trait à l'histoire de la Nouvelle-France. Les éphémérides présentées ici regroupent des événements de 1534 à 1763, survenus un peu partout dans le monde et contextualisant l'époque d'existence de la Nouvelle-France. L'index thématique présente une sélection d'articles, la plus exhaustive possible, consacrés à des réalités de la colonisation française de l'Amérique du Nord et classés par thèmes.


La Nouvelle-France (1534 - 1763)


La Nouvelle-France à son expansion maximale

La Nouvelle-France est le nom que la France donna à ses colonies d'Amérique du Nord. L'histoire de la Nouvelle-France débuta avec les premières tentatives de colonisation française, suivant le premier voyage de Jacques Cartier en 1534. L'économie de cette colonie était presqu'exclusivement tournée vers la pêche et la traite des fourrures. C'était alors une colonie-comptoir.

Terre amérindienne à l'origine, la Nouvelle-France fut progressivement occupée par la France de l'Ancien Régime de 1604 à 1760. La ville de Québec fut la première ville fondée par des européens en sol nord-américain, par Samuel de Champlain, le . Elle sera la capitale de la Nouvelle-France durant plus d'un siècle et demi.

La colonie-comptoir des débuts ne répondit plus aux exigences du roi, qui voulait peupler la Nouvelle-France. Elle devint en 1663 une colonie de peuplement, avec l'arrivée du gouvernement royal.

Cet immense territoire s'étendait en trois régions distinctes: l'Acadie qui se trouvait dans ce qui est devenu les provinces atlantiques du Canada actuel, le Canada (de l'époque), longeant la vallée du Saint-Laurent, et la Louisiane, qui comprenait le Pays des Illinois, descendait le long du Mississippi et de l'Ohio jusqu'au Golfe du Mexique.

La colonie connut un faible effort de peuplement, contrairement aux colonies américaines britanniques jouxtant ses frontières orientales. Vers 1730, l'écart est considérable: les colonies britanniques comptaient environ 250 000 personnes d'origine européenne tandis que la Nouvelle-France, seulement 30 000.

Cette situation, en plus de sa position géographique empêchant une expansion des terres britanniques, n'attendait que des affrontements. Ceux-ci se multiplièrent jusqu'à la chute de Québec, le .

La Nouvelle-France cessa son existence lorsque la France céda définitivement le Canada et ses dépendances à la Grande-Bretagne, lors du traité de Paris en 1763 ; la France ne conservant que les îles de Saint-Pierre et Miquelon.

Rafraîchir la page

Moscow, Smolenskaya APL lighting 01.jpg Lumière

Monument de Pierre Du Gua de Monts, Québec

Pierre Dugua de Mons, né vers 1560 au château de Mons, à Royan et mort en 1628 dans son château d’Ardennes à Fléac-sur-Seugne, près de Pons, est le premier colonisateur de la Nouvelle-France ayant eu pour lieutenant Samuel de Champlain.

Pierre Dugua de Mons est issu d’une vieille famille de nobles de Saintonge. Il est le fils de Guy Dugua et de sa femme Claire Gourmand.

En 1599, Pierre Du Gua de Mons vend à son voisin, François Videgrain, sieur de Belmont, presque toutes les terres qu’il possédait dans le marquisat de Royan et les environs. Il investira le tout dans des entreprises apparemment commerciales mais qui, en réalité, seront des entreprises de colonisation.

La même année, il se rend pour fonder le comptoir de Tadoussac (au Québec actuel) avec son ami Pierre Chauvin de Tonnetuit.

En 1603, Henri IV nomme Pierre Dugua son « lieutenant général en Amérique septentrionale », et lui accorde le monopole de la traite des fourrures, pour compenser les frais d’établissement d’une colonie à cet endroit.

Lire la suite...

Edge-firefox.svg Patrimoine

Photo aérienne du Fort Chambly

Le fort Chambly est situé sur la rive gauche de la rivière Richelieu au Québec. Au pied des rapides de Chambly, il constitue l'un des plus importants vestiges de l’architecture militaire des XVIIe et XVIIIe siècles ; il s’inspire des principes des fortifications françaises à la Vauban.

Désigné lieu historique national en 1920, le fort Chambly est aujourd'hui un lieu d'interprétation qui rappelle l'histoire militaire et sociale de la vallée du Richelieu, de 1665 à 1760.

Jacques-Bénigne Bossuet 2.jpg Image

Kateri Tekakwitha
par le père Claude Chauchetière S.J. (1690)

Dates.pngEdge-firefox.png Éphémérides

­

C'est arrivé le 25 avril :

Naissances

Décès

Saints catholiques et orthodoxes


Nuvola apps clock.png Chronologie Royal Standard of King Louis XIV.svg

Pour connaître toute la chronologie détaillée de cette épopée de la Nouvelle-France, vous n'avez qu'à consulter cette

Nuvola apps kworldclock.png Ligne du temps, pour la Nouvelle-France,

Nuvola apps kworldclock.png celle-ci, pour l'Acadie, ou

Nuvola apps kworldclock.png celle-ci, pour Montréal.


Wikify button.svg Citation

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
Leur agilité et leur adresse sont sans égales : les Sauvages les plus habiles ne conduisent pas mieux leurs canots dans les rapides les plus dangereux et ne tirent pas plus juste. Comme avec cela ils sont extrêmement braves et adroits, on pourrait en tirer de plus grands services pour la guerre, pour la marine et pour les arts ; et je crois qu'il serait du bien de l'État de les multiplier plus qu'on n'a fait jusqu'à présent.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg François-Xavier de Charlevoix

Royal Standard of King Louis XIV.svg Carte de la Nouvelle-France vers 1750 Royal Standard of King Louis XIV.svg

La Nouvelle-France à son apogée

Nuvola apps kview.png Voir aussi...


Wikimedia-cotw-notext.png Autres ressources sur d'autres projets Wikimédia


Ce portail a été reconnu comme bon portail le 2 octobre 2008 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.