Portail:Nouvelle-France

Nouvelle-France
Le vendredi 16 avril de l’an de grâce 2021, il y a 2 055 articles liés à ce portail.

Bandeau Portail Nouvelle-France.jpg

Bienvenue sur le portail de la Nouvelle-France. Ce portail Wikipédia a pour objectif d'offrir un accès aisé à l'ensemble des 2 055 articles de Wikipédia ayant trait à l'histoire de la Nouvelle-France.
Les éphémérides présentées ici regroupent des événements de 1534 à 1763, survenus un peu partout dans le monde et contextualisant l'époque d'existence de la Nouvelle-France.
L'index thématique présente une sélection d'articles, la plus exhaustive possible, consacrés à des réalités de la colonisation française de l'Amérique du Nord et classés par thèmes.

La Nouvelle-France (1534 - 1763)

La Nouvelle-France à son expansion maximale

La Nouvelle-France est le nom que la France donna à ses colonies d'Amérique du Nord. L'histoire de la Nouvelle-France débuta avec les premières tentatives de colonisation française, suivant le premier voyage de Jacques Cartier en 1534. L'économie de cette colonie était presqu'exclusivement tournée vers la pêche et la traite des fourrures. C'était alors une colonie-comptoir.

Terre amérindienne à l'origine, la Nouvelle-France fut progressivement occupée par la France de l'Ancien Régime de 1604 à 1760. La ville de Québec fut la première ville fondée par des européens en sol nord-américain, par Samuel de Champlain, le . Elle sera la capitale de la Nouvelle-France durant plus d'un siècle et demi.

La colonie-comptoir des débuts ne répondit plus aux exigences du roi, qui voulait peupler la Nouvelle-France. Elle devint en 1663 une colonie de peuplement, avec l'arrivée du gouvernement royal.

Cet immense territoire s'étendait en trois régions distinctes: l'Acadie qui se trouvait dans ce qui est devenu les provinces atlantiques du Canada actuel, le Canada (de l'époque), longeant la vallée du Saint-Laurent, et la Louisiane, qui comprenait le Pays des Illinois, descendait le long du Mississippi et de l'Ohio jusqu'au Golfe du Mexique.

La colonie connut un faible effort de peuplement, contrairement aux colonies américaines britanniques jouxtant ses frontières orientales. Vers 1730, l'écart est considérable: les colonies britanniques comptaient environ 250 000 personnes d'origine européenne tandis que la Nouvelle-France, seulement 30 000.

Cette situation, en plus de sa position géographique empêchant une expansion des terres britanniques, n'attendait que des affrontements. Ceux-ci se multiplièrent jusqu'à la chute de Québec, le .

La Nouvelle-France cessa son existence lorsque la France céda définitivement le Canada et ses dépendances à la Grande-Bretagne, lors du traité de Paris en 1763 ; la France ne conservant que les îles de Saint-Pierre et Miquelon.

Citation

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
Leur agilité et leur adresse sont sans égales : les Sauvages les plus habiles ne conduisent pas mieux leurs canots dans les rapides les plus dangereux et ne tirent pas plus juste. Comme avec cela ils sont extrêmement braves et adroits, on pourrait en tirer de plus grands services pour la guerre, pour la marine et pour les arts ; et je crois qu'il serait du bien de l'État de les multiplier plus qu'on n'a fait jusqu'à présent.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg François-Xavier de Charlevoix

Lumière sur...

Jérome Le Royer de La Dauversière

Jérôme Le Royer de La Dauversière, né en Anjou le et décédé le , est le fondateur de la congrégation des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph de La Flèche en 1636 et l'instigateur de la fondation de Ville-Marie, la future Montréal.

L'idée d'implanter une colonie sur l'île de Montréal s'impose à Jérôme Le Royer par une intuition mystique vers 1635 ou 1636. Jouissant d'une position sociale établie et d'une certaine aisance financière, il n'éprouve au départ aucun enthousiasme face aux difficultés que soulève un tel projet et choisit de demander l'avis du père Chauveau, recteur du collège de La Flèche. Ce dernier est convaincu par les précisions apportées par Jérôme Le Royer : bien que celui-ci ne connaisse probablement rien d'autre que l'existence de ce lieu, les précisions qu'il apporte relèvent plus de la description que du rêve. Il l'encourage donc à se consacrer entièrement à ce projet.

L'île de Montréal est un lieu favorable à une implantation en raison de sa présence au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Outaouais, ce qui en fait un lieu de passage stratégique ainsi qu'un site commercial de première valeur.

Lire la suite...

Patrimoine

La maison Saint-Gabriel en 1915

La maison Saint-Gabriel, située dans le quartier de Pointe-Saint-Charles, est la plus ancienne maison de ferme de Montréal.

Mesurant 15,24 mètres par 9,15 mètres, elle est située sur l'ancienne terre acquise par Marguerite Bourgeoys et la congrégation de Notre-Dame.

Le corps de logis à deux eaux est emblématique des constructions du régime français d'influence normande et bretonne.

Chronologie

Pour connaître toute la chronologie détaillée de cette épopée de la Nouvelle-France, vous n'avez qu'à consulter cette

Nuvola apps kworldclock.png Ligne du temps, pour la Nouvelle-France,

Nuvola apps kworldclock.png celle-ci, pour l'Acadie, ou

Nuvola apps kworldclock.png celle-ci, pour Montréal.

Éphémérides

C'est arrivé le 16 avril :

Naissances

Décès

Saints catholiques et orthodoxes

Saints catholiques

Saints orthodoxes

Carte de la Nouvelle-France vers 1750

Sur Wikimédia

Wikimedia-cotw-notext.png Autres ressources sur d'autres projets Wikimédia
Ce portail a été reconnu comme bon portail le 2 octobre 2008 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.