Portail:Ameublement

Fauteuil transparent.png

Portail de l'ameublement

Présentation

Ce portail tente de donner une vision d'ensemble des 997 articles de Wikipédia traitant de l'ameublement. Il s'inscrit dans le projet Ameublement.

À travers ce portail vous pourrez voyager à travers les techniques, les styles, les métiers et les hommes qui y brillèrent. Nombre d'ébénistes acquirent une notoriété qui traversa les époques. Pourtant ils ne furent pas seul à fabriquer ou à imaginer des meubles ; des architectes, des peintres et plus récemment des stylistes contribuèrent à diversifier et enrichir les formes et styles de mobiliers pour tous les usages.

Portails connexes : Architecture, Céramique, Jardinage et horticulture

Lumière sur...

Miniature de la chaise Tulipe sur un fond blanc. Celle-ci se compose d'un pied corolle blanc, d'une coque blanche incurvée. L'assise est noire.

Knoll est une entreprise américaine fabriquant du mobilier et matériel de bureau.

Knoll est fondée en 1938 par Hans Knoll, un entrepreneur d'origine allemande. Avec son épouse Florence Knoll, il développe l'entreprise, et en fait l'une des plus créatives et prolifiques de l'après-guerre. Tous deux créent un « style Knoll » ; ils imposent leur vision de l'aménagement grâce au Planning Unit (service de planification), un service unique en son genre pour l'époque, mêlant architecture intérieure, design, production, textiles, graphisme. Après la mort de son mari en 1955, Florence remplace Hans à la tête de la société. En 1965, elle quitte à son tour l'entreprise.

À l'instar d'Herman Miller, l'importance de Knoll dans le design du XXe siècle est considérable. Knoll travaille avec nombre d'architectes et designers notables de l'après-guerre, tels qu'Eero Saarinen, Isamu Noguchi, Frank Gehry et Ross Lovegrove. L'entreprise réédite un temps de grandes références du design, comme la chaise Wassily de Marcel Breuer et la chaise Barcelone de Ludwig Mies van der Rohe. De nombreux meubles fabriqués par Knoll font désormais partie de l'histoire du design.

L'entreprise Knoll a son siège à East Greenville, en Pennsylvanie ; elle est cotée au New York Stock Exchange. Knoll compte plus de 4 000 employés, répartis sur les cinq continents. C'est l'un des acteurs majeurs du mobilier et de l'agencement de bureau.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Ameublement

Image au hasard

Heiligengrabe, Kloster Stift zum Heiligengrabe, Heiliggrabkapelle -- 2017 -- 0008-14.jpg
Stalles de chœur dans la Heiliggrabkapelle, Heiligengrabe, dans le Brandebourg en Allemagne.

Le saviez-vous...

Thumb
  • L'accotoir est le véritable nom des bras disposés sur les côtés d'un siège, bien qu'ils soient communément appelés accoudoirs, alors que l'accoudoir est en fait la partie horizontale en haut du dossier d'un siège, sur lequel on s'accoude. Comme sur un prie-Dieu.
  • Le trône de Napoléon se trouve au Musée du Louvre.
  • Giancarlo Neri a réalisé une table et une chaise géante d'une dizaine de mètres de haut en 2005.
  • C'est avec du cèdre américain (Cedrela odorataque) que l'on fabrique les boîtes de cigares cubains.
  • Gaudi qui avait créé une série de sièges pour la salle à manger de la Casa Batlló, avait imaginé un siège masculin et un siège féminin qui tenait compte de l'ampleur des robes de l'époque. voir

Les époques

Liste des styles de mobilier

Les derniers articles créés...

Orientation bibliographique

Ébénistes

  • Denise Ledoux-Lebard, Les ébénistes du XIXe siècle (1795-1870) : leurs œuvres et leurs marques, Paris, F. de Nobele, , 2e éd., xxii-602 p..
  • Bill Hylton (trad. de l'anglais par Paul Altenburger), Projets d'ébénisterie : Le meuble illustré, Dourdan, Vial, , 159 p. (ISBN 2-85101-127-8 et 978-2-85101-127-5, OCLC 71284418, notice BnF no FRBNF39970913).

Styles et histoire du mobilier

  • Mario Praz (trad. de l'italien par Marie-Pierre Boulay, Charles Boulay et Adriana R. Salem), L'Ameublement : psychologie et évolution de la décoration intérieure [« La Filosofia dell'arredamento »], Paris, Tisné, , 396 p. (OCLC 460780771, notice BnF no FRBNF33142725).
  • Olivier Collin du Boccage, Reconnaître et choisir ses meubles, Paris, Hachette Pratique, coll. « Référence pratique », , 223 p. (ISBN 2-01-236948-0 et 978-2-01-236948-1, notice BnF no FRBNF40008699).
  • Aurélia Lovreglio et Anne Lovreglio (préf. Jacques Tajan), Dictionnaire des mobiliers & des objets d'arts du Moyen âge au XXIe siècle, Paris, Le Robert, (réimpr. 2011), 463 p. (ISBN 2-84902-079-6 et 978-2-84902-993-0).
  • André Aussel, Étude des Styles du mobilier, Paris, Dunod, , 2e éd. (1re éd. 1985), 192 p. (ISBN 978-2-10-052223-1) (nouvelle édition revue et augmentée par Charles Barjonet).
  • Boccador Jacqueline, Le Mobilier français du Moyen Âge à la Renaissance, Saint-Just-en-Chaussée, Éd. d'Art Monelle Hayot, , 342 p. (ISBN 2-903824-13-4, OCLC 803513432, notice BnF no FRBNF36148891).
  • Claude Bouzin, Dictionnaire du Meuble, Paris, Massin, (ISBN 2-7072-0411-0 et 978-2-7072-0411-0, OCLC 45465452, notice BnF no FRBNF37107784).

Tapissier garnisseurs