Portail:Mode

Mode
7 191 articles sur la mode, le textile et les vêtements.

Présentation

Dräkt, Johanna af Flandern, Nordisk familjebok.png

La mode désigne la manière de se vêtir, conformément au goût d'une époque dans une région donnée.

Il est intéressant de constater que la mode revient souvent d'une époque à l'autre. Par exemple, des vêtements que les gens portaient il y a une vingtaine d'années n'étaient plus portés durant les dernières années, mais redeviennent finalement populaires aujourd'hui. La mode concerne non seulement le vêtement mais aussi les accessoires, le maquillage, le parfum et même les modifications corporelles.

« Le vêtement fait l'homme. Les personnes nues n'ont que peu ou pas d'influence dans la société. »

— Mark Twain

Dräkt, Herrdräkt, Nordisk familjebok.png

Lumière sur…

Agrandissement d’une partie d’une héliogravure de Félix Thiollier d’après un buste de Pierre Aubert.

Charles-François Richard, également connu sous le nom de Richard-Chambovet, né le à Bourg-Argental (province de Forez) et mort le à Saint-Chamond (département de la Loire) est un industriel de la soie français, et plus notablement l'initiateur de l'industrie du lacet.

Après une brève parenthèse militaire — due à la tourmente révolutionnaire — ses débuts de moulinier sont modestes. Puis il s’établit comme passementier orienté vers la fabrication de padous, des rubans nécessaires aux culottes ou aux catogans. Mais après une première faillite due à un marasme économique général, la mode les délaisse définitivement, ce qui met fin à cette activité. À la recherche d’une autre orientation, Richard se rend au tout nouveau Conservatoire des arts et métiers où il rencontre Joseph de Montgolfier. Il y trouve un métier à tresses rudimentaire qui produit des éléments de section ronde — jusqu'alors, les métiers à tisser ne permettent de produire que des éléments plats — et dès lors, il travaille inlassablement à l'améliorer.

Ainsi, ce pionnier ouvre la voie de la fabrication industrielle des lacets. Il innove d'une part en développant ces métiers et secondairement il leur adjoint une machine à vapeur comme force motrice. Plus tard, il reste précurseur et installe dans ses ateliers un calorifère comme chauffage central, ce qui accroît la rentabilité et permet un travail plus soigné. Enfin, il dote les ateliers d'un éclairage au gaz pour en augmenter la productivité.

Dans le courant de la révolution industrielle naissante, Charles-François Richard est à l'origine d'une industrie qui domine l'Europe et est reconnue jusqu'en Amérique. La production de lacets est en effet primordiale à cette époque : ce sont des éléments de mercerie très répandus, qui servent d'attaches diverses. De ce fait, la ville de Saint-Chamond où Richard s'est installé devient incontournable dans ce domaine.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Mode

Une image au hasard

Le saviez-vous ?

  • Aimé Guerlain, fils du parfumeur qui avait ouvert un magasin à Paris en 1828, qui crée le premier parfum à éléments de synthèse en 1889.
  • Le himation est un vêtement de la Grèce antique. Il se drape ou s'enroule sur une épaule et ne comporte pas d'attache.
  • C'est au XVe siècle que la chemise se voit ajouter un col et commence à devenir un vêtement masculin.
  • Le Mahaju est une méthode de teinture par réserve, l'étoffe à teindre est nouée en différents endroits pour jouer sur la densité de couleur.

Classement par thème des articles concernant la mode