Marta Cavalli

coureuse cycliste italienne
Marta Cavalli
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (25 ans)
CrémoneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes UCI
Principales victoires

Marta Cavalli (née le à Crémone) est une coureuse cycliste italienne, membre de l'équipe FDJ-Suez. Elle court sur route et sur piste. Elle est notamment championne d'Italie sur route en 2018 et remporte deux classiques ardennaises en 2022 : l'Amstel Gold Race et la Flèche wallonne.

Biographie modifier

Le père de Marta Cavalli, Alberto, était cycliste et a mis sa fille sur le vélo à dix ans. Dans les années suivantes, elle remporte des courses dans toutes les catégories d'âge[1].

En 2015, elle devient, avec Elisa Balsamo, Rachele Barbieri et Sofia Bertizzolo, championne d'Europe de poursuite par équipes juniors en battant le record du monde juniors. Le , elle chute lourdement lors d'un entrainement sur le Velodromo Fassa Bortolo à Montichiari. Elle passe trois semaines à l'hôpital et est proche de perdre un rein. Elle doit patienter six mois avant de reprendre la compétition en [2]. Dès son retour, elle est championne d'Italie de poursuite juniors[3]. L'année suivante, elle est avec Balsamo, Martina Alzini et Francesca Pattaro championne d'Europe de poursuite par équipes espoirs.

Lors de deux manches de la Coupe du monde sur piste 2017-2018 - à Santiago du Chili et à Minsk - elle remporte la médaille d'argent en poursuite par équipes. À Santiago, elle gagne également la médaille de bronze sur la course à l'américaine avec Elisa Balsamo.

En , Marta Cavalli prend la huitième place sur la classique belge, le Trofee Maarten Wynants. Quelques semaines plus tard, elle crée la surprise en devenant à vingt ans championne d'Italie sur route[4].

2021 modifier

 
Au départ des championnats du monde 2021

Elle attaque à plusieurs reprises sur les Strade Bianche et se classe huitième[5]. Au Tour des Flandres, elle fait partie du groupe de favorites et prend la septième place[6],[7].

Au Tour d'Italie, elle est distancée durant le contre-la-montre par équipes et perd ainsi du temps[8]. Sur la deuxième étape, dans l'ascension finale, Marta Cavalli est dans le premier groupe de poursuite derrière Anna van der Breggen. Elle termine à la quatrième place de l'étape et première à ne pas faire partie de la SD Worx[9]. Elle est cinquième du contre-la-montre en côte. Dans l'étape reine, elle réitère sa performance de la deuxième étape en étant quatrième et première non SD Worx[10]. Elle est finalement sixième du classement général.

Bien qu'elle ait considéré comme l'une des pièces maîtresses du quatuor italien de poursuite, elle disparait des plans olympiques de la piste italienne dans les mois qui précèdent les Jeux olympiques de Tokyo. À Tokyo, elle opte pour la route et termine huitième de la course en ligne. Elle précise : « Jusqu'aux Jeux de Paris, je vais me concentrer le plus possible sur la route ; la piste sera avant tout un entraînement. »[11].

Lors du Ceratizit Challenge by La Vuelta, elle réalise le troisième temps du contre-la-montre de la deuxième étape. Sur la troisième étape, Annemiek van Vleuten attaque à soixante kilomètres de l'arrivée avec trois autres coureuses. Marta Cavalli fait partie du groupe de poursuite. Elle est huitième[12]. Elle est finalement quatrième du classement général. Aux championnats d'Europe sur route, Marta Cavalli fait partie du groupe de poursuite qui part à vingt-trois kilomètres du but derrière Ellen van Dijk. Elle prend la sixième place[13]. À Paris-Roubaix, Marta Cavalli suit les favorites et se classe neuvième[14].

Amstel Gold Race, Flèche wallonne et deuxième du Tour d'Italie (2022) modifier

 
Marta Cavalli à l'arrivée de la Flèche wallonne

À l'Amstel Gold Race, dans la dernière ascension du Cauberg, Annemiek van Vleuten y accélère. Seule Liane Lippert peut la suivre. Sur le replat, Niewiadoma, Vollering, Moolman-Pasio, García et Cavalli rentrent. À 1 800 m de la ligne, Marta Cavalli parvient à surprendre Ashleigh Moolman. Elle n'est plus reprise[15]. Elle est ensuite cinquième de Paris-Roubaix[16]. À la Flèche wallonne, dans le mur, Annemiek van Vleuten accélère à 350 m de l'arrivée, dans la partie la plus raide. Seule Marta Cavalli parvient à revenir plus loin. Dans le replat, elle devance la Néerlandaise[17]. À Liège-Bastogne-Liège, elle fait partie du groupe de poursuite derrière Van Vleuten et se classe sixième[18].

Au Tour d'Italie, elle sort avec Annemiek van Vleuten, Maví García dans la quatrième étape. Elles arrivent avec près de cinq minutes d'avance sur le peloton[19]. Dans la première étape de montagne, Annemiek van Vleuten et Marta Cavalli se livrent un duel, mais elles ne parviennent pas à se départager. Marta Cavalli est quatrième[20]. Le lendemain, un nouveau duel a lieu. Marta Cavalli termine deuxième derrière la Néerlandaise[21]. Dans la neuvième étape, Marta Cavalli attaque dans le Passo Daone et est reprise par Van Vleuten. Dans la descente, Cavalli prend quelques mètres d'avance sur Van Vleuten, mais celle-ci revient avec Elisa Longo Borghini. Dans les derniers kilomètres, Marta Cavalli attaque et prend quelques secondes à Van Vleuten[22]. La dernière étape ne modifie pas le classement général. Marta Cavalli est deuxième et meilleure Italienne de l'épreuve.

Au Tour de France, dans la deuxième étape, Marta Cavalli chute. Elle est alors violemment percutée par Nicole Frain et contrainte à l'abandon, atteinte d'un traumatisme crânien[23]. Cet événement crée une polémique quant au comportement de Frain[24],[25]. Elle reprend la compétition le 1er octobre à l'occasion du Tour d'Émilie et s'y classe sixième[26]. En novembre 2022, FDJ-Suez annonce la prolongation du contrat de Marta Cavalli jusqu'en fin d'année 2024[27].

Une année difficile (2023) modifier

 
Podium du Tour de l'Ardèche

Marta Cavalli commence la compétition en 2023 par le Tour des Émirats arabes unis en février. 19e de cette course, elle abandonne ensuite lors du Circuit Het Nieuwsblad. Le 2 mars, FDJ-Suez annonce le forfait de Cavalli pour les Strade Bianche ainsi qu'un arrêt momentané des compétitions pour la coureuse, celle-ci n'étant pas complètement rétablie des conséquences de sa chute du Tour de France 2022[26].

Elle est en difficulté au début du Tour d'Espagne, mais termine dixième de la dernière étape. Elle est treizième du classement général. Elle remporte ensuite le Tour féminin international des Pyrénées. Au Tour d'Italie, elle est septième de la deuxième étape[28]. Elle perd pied dans la cinquième étape, puis sombre complètement le lendemain[29]. Au Tour de France, lors de l'étape du Tourmalet, elle est huitième, mais loin des favorites.

Au Tour de l'Ardèche, la cinquième étape comporte l'ascension du Mont Lozère. Marta Cavalli court en tête et distance sa compagnon d'échappée Erica Magnaldi sous la flamme rouge[30],[31]. Elle prend la tête du classement général. Sur la dernière étape, dans le col de la Fayolle, elle sort avec Magnaldi et Olivia Baril. Elle prend la troisième place[32], mais remporte le classement général et celui de la montagne.

Palmarès sur piste modifier

Coupe du monde modifier

  • 2017-2018
    • 2e de la poursuite par équipes à Santiago
    • 2e de la poursuite par équipes à Minsk
    • 3e de l'américaine à Santiago
  • 2018-2019
    • 1re de la poursuite par équipes à Hong Kong (avec Elisa Balsamo, Letizia Paternoster et Martina Alzini)
    • 2e de la poursuite par équipes à Milton
    • 3e de la poursuite par équipes à Saint-Quentin-en-Yvelines
    • 3e de la poursuite par équipes à Cambridge
  • 2019-2020
    • 3e de la poursuite par équipes à Minsk

Championnats d'Europe modifier

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes Derny
Athènes 2015 (juniors)   Or (avec Balsamo, Barbieri et Bertizzolo)
Anadia 2017 (espoirs)   Or (avec Balsamo, Alzini et Pattaro)
Aigle 2018 (espoirs)   Or   Or (avec Balsamo, Alzini, Paternoster et Guazzini)
Glasgow 2018   Argent
Gand 2019 (espoirs)   Or (avec Guazzini, Paternoster et Balsamo)
Apeldoorn 2019   Bronze   Or
Fiorenzuola d'Arda 2020 (espoirs)   Or (avec Consonni, Martina Fidanza et Guazzini)

Jeux européens modifier

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes
Minsk 2019   Argent   Or

Championnats nationaux modifier

  • 2016
    •   Championne d'Italie de poursuite juniors

Records modifier

Palmarès sur route modifier

Par année modifier

Résultats sur les grands tours modifier

Tour d'Italie modifier

4 participations

Tour de France modifier

2 participations

Tour d'Espagne modifier

1 participation

Classements mondiaux modifier

  Année2017201820192020202120222023
Classement UCI402e125e37e25e18e10e46e
UCI World Tour nc 120e26e22e18e7e82e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et références modifier

  1. Marta Cavalli, dall’incidente al riscatto in bici
  2. Marta Cavalli, la caduta e la rinascita: ecco l’intervista alla vincitrice di Sanremo
  3. Marta Cavalli (Valcar – PBM) vince il titolo italiano nell’Inseguimento dopo il gravissimo infortunio.
  4. Ch. d'Italie — Un premier sacre pour Cavalli
  5. (en) « Chantal van den Broek-Blaak wins Strade Bianche Women », sur cycling news (consulté le )
  6. (en) « Annemiek van Vleuten wins Tour of Flanders », sur cycling news (consulté le )
  7. (nl) « Van Vleuten wint na 10 jaar opnieuw de Ronde, pech voor Kopecky », sur Sporza (consulté le )
  8. (en) « Giro d'Italia Donne: Trek-Segafredo win opening team time trial », sur cycling news (consulté le )
  9. (en) « Giro d'Italia Donne: Anna van der Breggen solos to stage 2 victory at Prato Nevoso », sur cycling news (consulté le )
  10. (en) « Stage 9: Feletto-Umberto - Monte Matajur », sur cycling news (consulté le )
  11. CAVALLI RINUNCIA ALLA OMLOOP E PUNTA LA STRADE BIANCHE: «LA VITTORIA NON PUÒ TARDARE»
  12. (en) « Ceratizit Challenge by La Vuelta: Van Vleuten wins stage 3 with 50km solo attack », sur cycling news (consulté le )
  13. (en) « Van Dijk solos to women's European Championship title », sur cycling news (consulté le )
  14. (en) « Lizzie Deignan solos for 82km to win inaugural Paris-Roubaix Femmes », sur cycling news (consulté le )
  15. (en) « Cavalli wins Amstel Gold Race Women », sur Cycling news (consulté le )
  16. (en) « Longo Borghini secures solo victory at Paris-Roubaix Femmes », sur cycling news (consulté le )
  17. (en) « Cavalli beats Van Vleuten to win Flèche Wallonne Féminine », sur cycling news (consulté le )
  18. (en) « Annemiek van Vleuten wins Liège-Bastogne-Liège Femmes », sur cycling news (consulté le )
  19. « Tour d'Italie - Giro féminin - La 4e étape et le maillot rose : coup double pour Van Vleuten », sur Eurosport, (consulté le )
  20. (en) « Giro d'Italia Donne: Labous wins atop Passo Maniva as Van Vleuten extends lead », sur cycling news (consulté le )
  21. (en) « Giro d'Italia Donne: Van Vleuten stamps authority with solo victory on stage 8 », sur cycling news (consulté le )
  22. (en) « Giro d'Italia Donne: Kristen Faulkner wins stage 9 with solo attack », sur cycling news (consulté le )
  23. avec AFP, « Tour de France féminin. Marta Cavalli souffre d’un traumatisme crânien après sa violente chute », sur ouest-france.fr, Ouest-France, .
  24. (en) « Australian cyclist Nicole Frain involved in horror Tour de France Femmes crash, causing Marta Cavalli to withdraw », sur abc.net (consulté le )
  25. (en) « FDJ-Suez-Futuroscope manager wants Nicole Frain removed from Tour de France Femmes after Marta Cavalli crash », sur velonews (consulté le )
  26. a et b Pierre Samit, « Cyclisme féminin : FDJ-Suez annonce une pause dans la saison de Marta Cavalli », sur lanouvellerepublique.fr, La Nouvelle République du Centre-Ouest, .
  27. Nicolas Gauthier, « Route - Marta Cavalli prolonge jusqu'en 2024 avec FDJ-SUEZ-Futuroscope », sur cyclimactu.net, .
  28. (en) « Giro Donne: Annemiek van Vleuten solos into pink with emphatic stage 2 win », sur cycling news (consulté le )
  29. (en) « Giro Donne: Niedermaier holds off Van Vleuten to win dramatic stage 5 », sur cycling news (consulté le )
  30. DirectVélo, Marta Cavalli délivre la FDJ-Suez.
  31. Classement 5eme étape sur le site TCFIA.
  32. Résumé étape 7 sur le site TCFIA.

Liens externes modifier