Ouvrir le menu principal

Tour d'Espagne 2014

édition 2014 du Tour d'Espagne, course cycliste espanole
Tour d'Espagne 2014
LaVuelta2014 IMG 0917.JPG
Généralités
Course
69e Tour d'Espagne
Compétition
Étapes
21
Date
Distance
3 181,5 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Équipes
22Voir et modifier les données sur Wikidata
Partants
198Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Super-combatif
Vainqueur du combiné
Meilleure équipe

Le Tour d'Espagne 2014 est la 69e édition de la Vuelta et la 22e épreuve de l'UCI World Tour 2014. Il a pris son départ à Jerez de la Frontera le et s'est achevé le 14 septembre à Saint-Jacques-de-Compostelle. Il comporte huit étapes de montagne, cinq étapes vallonnées, cinq étapes de plaine, et trois contre-la-montre (un par équipes et deux individuels). Jerez de la Frontera, sur la côte sud espagnole, accueille la première étape. Le Tour d'Espagne est ensuite tracé dans le sens antihoraire, à travers le sud-est et l'est du pays avant de traverser le nord pour arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle. C'est la première fois en 21 ans que la course ne se termine pas à Madrid.

La course est remportée pour la troisième fois par le coureur espagnol Alberto Contador de l'équipe Tinkoff-Saxo. Pourtant, Contador prend le départ de la course dans une forme incertaine après avoir chuté sur la 10e étape du Tour de France, se brisant le tibia. Contador a retrouvé sa forme dans la course plus tôt que prévu, en prenant le maillot rouge de leader sur le contre-la-montre individuel de la 10e étape, puis en remportant deux étapes de montagne. Il s'adjuge la course avec 1 minute et 10 secondes d'avance sur son dauphin, le Britannique Christopher Froome (Team Sky). Comme Contador, Froome avait rapidement abandonné sur le Tour de France après avoir chuté trois fois en deux jours. Également en manque de compétition, Froome parvient à retrouver son meilleur niveau lors de la troisième semaine, terminant notamment deuxième de trois étapes de montagne et parvenant à accrocher la deuxième place du classement général. Le coureur espagnol Alejandro Valverde de l'équipe Movistar complète le podium, terminant 40 secondes derrière Froome et 1 minute et 50 secondes derrière Contador.

Sur les autres classements de la course, l'Allemand John Degenkolb de Giant-Shimano remporte le maillot vert du classement par points. Degenkolb termine avec quatre victoires d'étapes, plus que tout autre coureur sur la course. Le maillot à pois bleu du classement de la montagne revient à l'Espagnol Luis León Sánchez, de Caja Rural-Seguros RGA. En plus de prendre le maillot rouge, Contador s'adjuge le maillot blanc du classement du combiné (premier du classement général, troisième du classement par points et deuxième du classement de la montagne). Team Katusha gagne le classement par équipes qui est calculé avec le temps des trois meilleurs cyclistes de chaque équipe.

Sommaire

PrésentationModifier

ParcoursModifier

Comme depuis l'édition 2010, le Tour d'Espagne débute par un contre-la-montre par équipes, long de 12,6 km dans les rues de Jerez de la Frontera. Une étape de plaine puis une étape vallonnée avec une arrivée en côte, à Arcos de la Frontera, sont ensuite programmées. L'étape suivante comprend deux ascensions dans les 60 derniers kilomètres, avec une dizaine de kilomètres de plat pour finir, avant un sprint en côte. La 6e étape est la première arrivée au sommet, sur les pentes du Cumbres Verdes. Le lendemain, l'étape est vallonnée, avec notamment les 5 derniers kilomètres à 4 % de moyenne[1].

Le peloton quitte l'Andalousie avec une étape de plaine. S'ensuit une étape où les coureurs enchaînent le Puerto San Rafael, une courte descente et la montée finale vers Aramón Valdelinares, le premier jour de repos et un contre-la-montre de 34,5 km commençant par une côte de 3e catégorie. La 11e étape se termine au sommet de la montée de San Miguel de Aralar (11 km à 8,05 % avec des pentes allant jusqu'à 17 %[2]). Une étape en circuit toute plate à Logroño a ensuite lieue, puis une nouvelle étape vallonnée, cependant dont le sommet de la dernière ascension est à près de 35 km de l'arrivée.

Les coureurs enchaînent ensuite trois étapes de haute montagne. La 14e étape passe par le long col de San Glorio, puis une courte descente, un passage légèrement vallonné sur les plateaux de Cantabrie et la montée finale du col de la Componera et ses pentes allant jusqu'à 24 %[3]. La 15e étape se termine au sommet de la célèbre ascension des Lacs de Covadonga. La 16e étape comprend 5 cols de 1re catégorie, dont l'enchaînement du Puerto de San Lorenzo et de la montée vers La Farrapona, en haut de laquelle sera jugée l'arrivée.

Après une journée de repos et une étape de plaine, les coureurs grimpent deux fois dans le final de la 18e étape le Monte Castrove (5 km et des pentes allant jusqu'à 12 %), en haut desquels est placée l'arrivée. Le final de l'étape suivante est marqué par l'Alto do Morrazo, dont le sommet est à 19 km de l'arrivée. Le lendemain, les coureurs affrontent la dernière étape de haute montagne, avec notamment 5 ascensions répertoriées, dont l'enchaînement de l'Alto de Folgueiras de Aigas (1re catégorie) et de l'arrivée au sommet du Puerto de Ancares (Especial), avant de conclure cette Vuelta par un contre-la-montre tout plat de 10 km à Saint-Jacques-de-Compostelle[4],[5], pour célébrer les 800 ans de la venue de Saint-François d'Assise. C'est pour cet « évènement exceptionnel »[6] que le Tour d'Espagne ne se termine pas à Madrid (et n'y fait pas non plus étape) pour la première fois depuis 1993, où la Vuelta s'était déjà terminée par un contre-la-montre à Saint-Jacques-de-Compostelle[7].

Ce Tour d'Espagne est vu comme plus équilibré que les précédents, avec moins d'arrivées au sommet et des étapes de montagnes qui arrivent un peu plus tard dans la course. La course reste cependant favorable aux grimpeurs-puncheurs[8],[6]. Cela rendra la course « plus nerveuse, surtout cette semaine finale en Galice », pour Samuel Sánchez[9]. Le parcours est également vu comme « un peu moins dur que l'année précédente » pour Alejandro Valverde[10] et « plus dur qu'en 2012 » pour Alberto Contador du fait de la longueur des ascensions proposées[11], ainsi que permettant que « le classement [puisse] être modifié jusqu'au dernier jour »[12], avec « pas trop de contre-la-montre » et « beaucoup d'ascensions »[13]. Enfin, le Tour d'Espagne rendra hommage à José María Jiménez, son beau-frère Carlos Sastre remettra au vainqueur de la 20e étape un trophée en son honneur[14].

ÉquipesModifier

L'organisateur Unipublic a communiqué la liste des quatre équipes invitées le [15]. La seule équipe espagnole de deuxième division Caja Rural-Seguros RGA, qui « ne [peut] plus qu'apprécier l’invitation, sa confiance et travailler au maximum pour démontrer que cette invitation est plus que méritée »[16], et la formation Cofidis, vainqueur de six étapes et cinq classements de la montagne depuis 2007, sont sans surprise présentes. L'équipe IAM, déjà présente sur le Tour de France, reçoit également une invitation, qui « est autant un honneur que du bonheur »[17], tandis que la formation MTN-Qhubeka va prendre part pour la première fois à un grand tour, ce qui permet au « rêve » de l'équipe de développer le cyclisme africain de « commencer à être une réalité »[18]. Vingt-deux équipes participent à ce Tour d'Espagne - 18 ProTeams et 4 équipes continentales professionnelles :

UCI ProTeams
Nom de l'équipe Pays Code
AG2R La Mondiale   France ALM
Astana   Kazakhstan AST
Belkin   Pays-Bas BEL
BMC Racing   États-Unis BMC
Cannondale   Italie CAN
Europcar   France EUC
FDJ.fr   France FDJ
Garmin-Sharp   États-Unis GRS
Giant-Shimano   Pays-Bas GIA
Katusha   Russie KAT
Lampre-Merida   Italie LAM
Lotto-Belisol   Belgique LTB
Movistar   Espagne MOV
Omega Pharma-Quick Step   Belgique OPQ
Orica-GreenEDGE   Australie OGE
Sky   Royaume-Uni SKY
Tinkoff-Saxo   Russie TCS
Trek Factory Racing   États-Unis TFR
Équipes invitées
Nom de l'équipe Pays Code
Caja Rural-Seguros RGA   Espagne CJR
Cofidis   France COF
IAM   Suisse IAM
MTN-Qhubeka   Afrique du Sud MTN

FavorisModifier

Le tenant du titre Christopher Horner (Lampre-Merida) est retiré par son équipe la veille du départ, en raison d'un taux de cortisol en dessous des seuils autorisés par le MPCC[19]. Son dauphin Vincenzo Nibali, vainqueur du récent Tour de France, n'est pas présent non plus. Le troisième de l'an passé et quatrième du Tour de France, l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) fait donc figure de favori de la course, lui qui a toujours brillé sur son tour national (dont une victoire finale en 2009), il devra cependant partager le leadership de son équipe avec Nairo Quintana, vainqueur du Tour d'Italie cette année[20], tout comme le quatrième du classement Joaquim Rodríguez (Katusha), qui a souvent joué de malchance durant la saison malgré un succès sur le Tour de Catalogne et qui sera secondé par Daniel Moreno, dixième et double vainqueur d'étape en 2013[21]. Alors qu'ils faisaient partie des grands favoris de la course, Alberto Contador (Tinkoff-Saxo), double vainqueur de la Vuelta en 2008 et 2012, et Christopher Froome (Sky), le vainqueur du Tour de France 2013, ont abandonné durant la première semaine du Tour de France, ils font ainsi partie des favoris de la Vuelta, à condition qu'ils aient totalement récupéré de leurs chutes[22]. Les autres favoris sont Rigoberto Urán (Omega Pharma-Quick Step), deuxième des deux derniers Tours d'Italie mais qui n'a jamais brillé sur le Tour d'Espagne[23], Fabio Aru (Astana), troisième du Giro, le trio de la formation Belkin Wilco Kelderman-Robert Gesink-Laurens ten Dam[24], Haimar Zubeldia (Trek Factory Racing), Samuel Sánchez, Cadel Evans (BMC Racing Team), Daniel Martin, Andrew Talansky (Garmin-Sharp) et Jurgen Van den Broeck (Lotto-Belisol). Esteban Chaves et les jumeaux Simon et Adam Yates (Orica-GreenEDGE), Julián Arredondo (Trek Factory Racing), Winner Anacona (Lampre-Merida), Mikel Landa (Astana), Mikel Nieve (Sky), Daniel Navarro (Cofidis), David Arroyo (Caja Rural-Seguros RGA) et Sergio Pardilla (MTN-Qhubeka) sont également présents[25].

SprinteursModifier

Les principaux sprinters de ce tour d'Espagne seront le Français Nacer Bouhanni (vainqueur du classement par points du Tour d'Italie 2014), le Slovaque Peter Sagan (vainqueur du classement par points du Tour de France 2014) et l'Allemand John Degenkolb (vainqueur de 5 sprints sur la Vuelta 2012).

Le Britannique Mark Cavendish, toujours diminué après sa chute lors de la première étape du Tour de France 2014, est absent.

Récit de la courseModifier

La formation Movistar remporte le contre-la-montre par équipes inaugural, permettant ainsi à Jonathan Castroviejo de s'emparer du maillot rouge, et à Nairo Quintana et Alejandro Valverde de prendre de l'avance sur leurs rivaux au classement général. Elle devance les équipes Cannondale et Orica-GreenEDGE, vainqueurs de l'exercice sur le Tour d'Italie, de 6 secondes. Les double champions du monde de la spécialité Omega Pharma-Quick Step, et leur leader Rigoberto Urán, terminent à 11 secondes, les Tinkoff-Saxo d'Alberto Contador à 19, la Sky de Christopher Froome 27 et la Katusha de Joaquim Rodríguez 38. Nacer Bouhanni (FDJ.fr) remporte la deuxième étape, en devançant au sprint John Degenkolb (Giant-Shimano) et Roberto Ferrari (Lampre-Merida), et endosse le maillot vert. Au classemment général, Alejandro Valverde est le nouveau leader, au cumul des places.

Giampaolo Caruso (Katusha) attaque dans la côte finale de la 3e étape, Daniel Martin (Garmin-Sharp) fait l'effort et le reprend mais est battu au sprint par Michael Matthews (Orica-GreenEDGE), Joaquim Rodriguez est 3e. Matthews est le nouveau maillot rouge, avec 4 secondes d'avance sur Quintana et 11 sur Valverde. Le lendemain, l'étape se joue au sprint : John Degenkolb s'impose devant Vicente Reynés (IAM) et Michael Matthews, qui conforte son maillot rouge et prend la tête du classement par points. Lors de la 5e étape, Degenkolb gagne au sprint, s'emparant ainsi du maillot vert. Il devance Bouhanni et Moreno Hofland (Belkin).

Alejandro Valverde assure le tempo dans la courte ascension finale de la 6e étape, réduisant ainsi le groupe de tête à une dizaine de coureurs. À 700 m de la ligne, Joaquim Rodriguez attaque, Valverde saute dans sa roue et relance, pour s'isoler en tête avec Rodriguez, Contador et Froome. Valverde devance finalement au sprint Froome et Contador, Rodriguez est à 8 secondes. Les principaux enseignements de cette première arrivée au sommet sont la confirmation du retour en forme de Froome et Contador, et que la question du leadership de l'équipe Movistar est loin d'être tranchée[26]. Valverde prend du même coup les rênes du classement général et du combiné, avec 15 secondes d'avance sur Quintana, 18 sur Contador. Lors de l'étape suivante, Alessandro De Marchi (Cannondale) s'impose en solitaire, avec plus d'1 minute 30 d'avance sur ses précédents compagnons d'échappée, Ryder Hesjedal, Hubert Dupont (AG2R la Mondiale) et Johann Tschopp (IAM). Nacer Bouhanni s'impose le lendemain devant Michael Matthews, après un mouvement brusque vers Mathhews juste avant la ligne qui aura failli le déclasser[27], et Peter Sagan (Cannondale). La neuvième étape, première réelle arrivée au sommet, voit la victoire du Colombien Winner Anacona, présent dans l'échappée de 31 coureurs partie en début de course, devant Alexey Lutsenko (Astana) et son coéquipier Damiano Cunego. 21e du classement général au départ de l'étape, Anacona remonte au 4e rang, à 9 secondes du maillot rouge. Du côté des favoris, Daniel Martin attaque 2 km de l'arrivée, contré par Alberto Contador. Ce dernier est rattrapé sur la ligne par Joaquim Rodríguez et Nairo Quintana. Ce dernier devance Valverde de 3 secondes, Contador de 8, Froome et Rodriguez sont à environ 30 secondes et le reste à plus d'1 minute.

Le champion du monde de la spécialité Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step) gagne le contre-la-montre, avec 15 secondes d'avance sur Rigoberto Urán et 18 sur Fabian Cancellara (Trek Factory Racing). Quatrième de l'étape, Alberto Contador prend la première place du classement général, 27 secondes devant Alejandro Valverde et 59 secondes devant Uran. Quintana, victime d'une chute, est le perdant du jour, il recule à la onzième place. Il chute à nouveau le lendemain et abandonne. Lors de cette étape, Fabio Aru attaque à la flamme rouge et s'impose, six secondes devant Valverde, Rodriguez, Contador et Froome. Après ces deux étapes qui ont décanté le classement général, Alberto Contador est leader, après un très bon contre-la-montre et une montée de San Miguel de Aralar contrôlée. Il dispose de 20 secondes d'avance sur Alejandro Valverde, désormais seul leader, et 1 minutes 8 secondes sur Rigoberto Uran. Christopher Froome est quatrième, Joaquim Rodriguez cinquième, tous deux à plus d'une minute[28].

Lors de la 12e étape, John Degenkolb s'adjuge le sprint final, perturbé par une chute collective à 500 m de la ligne, devançant Tom Boonen (Omega Pharma-Quick Step) et Jacopo Guarnieri (Astana). Dans le mur placé juste avant l'arrivée de la 13e étape, Gianluca Brambilla (Omega Pharma – Quick Step) attaque, contré par Daniel Navarro (Cofidis), qui va gagner l'étape deux secondes devant Daniel Moreno (Katusha) et Wilco Kelderman (Belkin) et cinq secondes devant le groupe maillot rouge.

BilanModifier

ÉtapesModifier

Étape Date Villes étapes Type[29] Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape Sam. 23 août Jerez de la FronteraJerez de la Frontera
 
12,6   Movistar   Jonathan Castroviejo
2e étape Dim. 24 août AlgésirasSan Fernando
 
174,4   Nacer Bouhanni   Alejandro Valverde
3e étape Lun. 25 août CadixArcos de la Frontera
 
197,8   Michael Matthews   Michael Matthews
4e étape Mar. 26 août Mairena del AlcorCordoue
 
164,7   John Degenkolb   Michael Matthews
5e étape Mer. 27 août Priego de CórdobaRonda
 
180   John Degenkolb   Michael Matthews
6e étape Jeu. 28 août BenalmádenaLa Zubia (Cumbres Verdes)
 
167,1   Alejandro Valverde   Alejandro Valverde
7e étape Ven. 29 août AlhendínAlcaudete
 
169   Alessandro De Marchi   Alejandro Valverde
8e étape Sam. 30 août BaezaAlbacete
 
207   Nacer Bouhanni   Alejandro Valverde
9e étape Dim. 31 août Carboneras de Guadazaón - Aramón Valdelinares (es)
 
185   Winner Anacona   Nairo Quintana
Lun. 1er septembre
 
Journée de repos
10e étape Mar. 2 septembre Real Monasterio de Santa María de Veruela (es)Borja
 
36,7   Tony Martin   Alberto Contador
11e étape Mer. 3 septembre PampeluneSan Miguel de Aralar
 
153,4   Fabio Aru   Alberto Contador
12e étape Jeu. 4 septembre LogroñoLogroño
 
166,4   John Degenkolb   Alberto Contador
13e étape Ven. 5 septembre BeloradoObregón (Parque de Cabárceno)
 
188,7   Daniel Navarro   Alberto Contador
14e étape Sam. 6 septembre SantanderValle de Sábero (La Camperona)
 
200,8   Ryder Hesjedal   Alberto Contador
15e étape Dim. 7 septembre OviedoLacs de Covadonga
 
152,2   Przemysław Niemiec   Alberto Contador
16e étape Lun. 8 septembre San Martín del Rey AurelioLac de Somiedo (La Farrapona)
 
160,5   Alberto Contador   Alberto Contador
Mar. 9 septembre
 
Journée de repos
17e étape Mer. 10 septembre OrtigueiraLa Corogne
 
190,7   John Degenkolb   Alberto Contador
18e étape Jeu. 11 septembre A EstradaMeis (Monte Castrove)
 
157   Fabio Aru   Alberto Contador
19e étape Ven. 12 septembre Salvaterra de MiñoCangas do Morrazo
 
180,5   Adam Hansen   Alberto Contador
20e étape Sam. 13 septembre Santo Estevo de Ribas de Sil (es)Puerto de Ancares
 
185,7   Alberto Contador   Alberto Contador
21e étape Dim. 14 septembre Saint-Jacques-de-CompostelleSaint-Jacques-de-Compostelle
 
9,7   Adriano Malori   Alberto Contador

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Alberto Contador       Espagne

Tinkoff-Saxo

en 81 h 25 min 05 s
2 Christopher Froome     Royaume-Uni Sky + 1 min 10 s
3 Alejandro Valverde   Espagne Movistar 1 min 50 s
4 Joaquim Rodríguez   Espagne Katusha   3 min 25 s
5 Fabio Aru   Italie Astana 4 min 48 s
6 Samuel Sánchez   Espagne BMC Racing 9 min 30 s
7 Daniel Martin   Irlande Garmin-Sharp 10 min 38 s
8 Warren Barguil   France Giant-Shimano 11 min 50 s
9 Damiano Caruso   Italie Cannondale 12 min 50 s
10 Daniel Navarro   Espagne Cofidis 13 min 02 s
11 Daniel Moreno   Espagne Katusha   16 min 44 s
12 Mikel Nieve   Espagne Sky 19 min 54 s
13 Romain Sicard   France Europcar 24 min 20 s
14 Wilco Kelderman   Pays-Bas Belkin 25 min 04 s
15 Giampaolo Caruso   Italie Katusha   25 min 27 s
16 Maxime Monfort   Belgique Lotto-Belisol 29 min 52 s
17 Sergio Pardilla   Espagne MTN-Qhubeka 32 min 00 s
18 Dominik Nerz   Allemagne BMC Racing 37 min 25 s
19 Luis Ángel Maté   Espagne Cofidis 42 min 04 s
20 David Arroyo   Espagne Caja Rural-Seguros RGA 52 min 51 s
21 Jesús Hernández Blázquez   Espagne Tinkoff-Saxo 55 min 06 s
22 Christophe Le Mével   France Cofidis 55 min 53 s
23 Oliver Zaugg   Suisse Tinkoff-Saxo 57 min 28 s
24 Ryder Hesjedal   Canada Garmin-Sharp 1 h 05 min 25 s
25 André Cardoso   Portugal Garmin-Sharp 1 h 07 min 37 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Cycliste Pays Équipe Points
1 John Degenkolb     Allemagne Giant-Shimano 169
2 Alejandro Valverde   Espagne Movistar 146
3 Alberto Contador       Espagne Tinkoff-Saxo 145
4 Christopher Froome     Royaume-Uni Sky 139
5 Joaquim Rodríguez   Espagne Katusha   117
6 Michael Matthews   Australie Orica-GreenEDGE 105
7 Fabio Aru   Italie Astana 103
8 Daniel Martin   Irlande Garmin-Sharp 85
9 Jasper Stuyven   Belgique Trek Factory Racing 71
10 Damiano Caruso   Italie Cannondale 61

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Pays Équipe Points
1 Luis León Sánchez     Espagne Caja Rural-Seguros RGA 58
2 Alberto Contador       Espagne Tinkoff-Saxo 45
3 Alejandro Valverde   Espagne Movistar 40
4 Przemysław Niemiec   Pologne Lampre-Merida 33
5 Christopher Froome     Royaume-Uni Sky 33
6 Lluís Mas   Espagne Caja Rural-Seguros RGA 20
7 Fabio Aru   Italie Astana 19
8 Joaquim Rodríguez   Espagne Katusha   19
9 Winner Anacona   Colombie Lampre-Merida 18
10 Alessandro De Marchi   Italie Cannondale 18

Classement du combinéModifier

Cycliste Pays Équipe Points
1 Alberto Contador       Espagne Tinkoff-Saxo 6
2 Alejandro Valverde   Espagne Movistar 8
3 Christopher Froome     Royaume-Uni Sky 11
4 Joaquim Rodríguez   Espagne Katusha   17
5 Fabio Aru   Italie Astana 19
6 Ryder Hesjedal   Canada Garmin-Sharp 48
7 Przemysław Niemiec   Pologne Lampre-Merida 49
8 Winner Anacona   Colombie Lampre-Merida 62
9 Warren Barguil   France Giant-Shimano 63
10 Samuel Sánchez   Espagne BMC Racing 64

Classement par équipesModifier

Équipe Pays Temps
1 Katusha   Russie en 244 h 19 min 36 s
2 Movistar   Espagne + 38 min 54 s
3 Tinkoff-Saxo   Russie 40 min 16 s
4 Cofidis   France 52 min 33 s
5 Sky   Royaume-Uni 1 h 06 min 31 s
6 Astana   Kazakhstan 1 h 08 min 09 s
7 Garmin-Sharp   États-Unis 1 h 17 min 06 s
8 BMC Racing   États-Unis 1 h 17 min 32 s
9 Belkin   Pays-Bas 2 h 13 min 06 s
10 Lotto-Belisol   Belgique 2 h 54 min 48 s

UCI World TourModifier

Ce Tour d'Espagne attribue des points pour l'UCI World Tour 2014, seulement aux coureurs des équipes ayant un label ProTeam.

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e
Classement général 170 130 100 90 80 70 60 52 44 38 32 26 22 18 14 10 8 6 4 2
Par étape 16 8 4 2 1
Classement
# Coureur Équipe Points
1   Alberto Contador Tinkoff-Saxo 213
2   Christopher Froome Sky 163
3   Alejandro Valverde Movistar 144
4   Fabio Aru Astana 114
5   Joaquim Rodríguez Katusha 109
6   John Degenkolb Giant-Shimano 82
7   Daniel Martin Garmin-Sharp 79
8   Samuel Sánchez BMC Racing 61
9   Warren Barguil Giant-Shimano 52
10   Nacer Bouhanni FDJ.fr 41

Évolution des classementsModifier

Le classement général, dont le leader porte le maillot rouge, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications (10, 6 et 4 s à l'arrivée des étapes en ligne et 3, 2 et 1 s à chaque sprint intermédiaire). En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : centièmes de seconde enregistrés lors des contre-la-montre, addition des places obtenues lors de chaque étape, place obtenue lors de la dernière étape.

Le classement par points, dont le leader porte le maillot vert, est l'addition des points attribués à l'arrivée des étapes (25, 20, 16, 14, 12 et 10 points puis en ôtant 1 pt par place perdue jusqu'au 15e, qui reçoit donc 1 pt) et aux sprints intermédiaires (4, 2 et 1 points). En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, de sprints intermédiaires, classement général.

Le classement de la montagne, dont le leader porte le maillot blanc à pois bleu, consiste en l'addition des points obtenus au sommet de la Cima Alberto Fernandez (20, 15, 10, 6, 4 et 2 pts), des ascensions Hors-catégorie (15, 10, 6, 4 et 2 pts), de 1re (10, 6, 4, 2 et 1 pts), 2e (5, 3 et 1 pts) et 3e (3, 2 et 1 pts) catégorie. En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans la Cima Alberto Fernadez, les ascensions Hors-catégorie, de 1re, de 2e, puis de 3e catégorie, classement général.

Le classement du combiné, dont le leader porte le maillot blanc, est la somme des places de chaque coureur dans le classement général, le classement par points et le classement de la montagne. Pour être classé, un coureur doit figurer dans les 3 classements. Si aucun coureur ne remplit cette condition, on regarde les coureurs se trouvant dans 2 classements. En cas d'égalité de points, le critère de départage est le classement général.

Le classement par équipes de l'étape est l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe, sauf lors du contre-la-montre par équipes, où l'on prend le temps de l'équipe. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des 3 premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Calculer le classement par équipes revient à additionner les classement par équipes de chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées.

Étape Vainqueur Classement général Classement par points Classement de la montagne Classement du combiné Classement par équipes Prix de la combativité
1 Movistar Jonathan Castroviejo Non décerné Non décerné Non décerné Movistar Non décerné
2 Nacer Bouhanni Alejandro Valverde Nacer Bouhanni Nathan Haas Valerio Conti Javier Aramendia
3 Michael Matthews Michael Matthews Lluís Mas Lluís Mas Belkin Lluís Mas
4 John Degenkolb Michael Matthews Valerio Conti Amets Txurruka
5 John Degenkolb John Degenkolb Sergio Pardilla Pim Ligthart
6 Alejandro Valverde Alejandro Valverde Alejandro Valverde
7 Alessandro De Marchi Ryder Hesjedal
8 Nacer Bouhanni Javier Aramendia
9 Winner Anacona Nairo Quintana Movistar Lluís Mas
10 Tony Martin Alberto Contador Tony Martin
11 Fabio Aru Vasil Kiryienka
12 John Degenkolb Matthias Krizek
13 Daniel Navarro Luis León Sánchez
14 Ryder Hesjedal Luis León Sánchez
15 Przemysław Niemiec Alejandro Valverde Katusha Javier Aramendia
16 Alberto Contador Luis León Sánchez Luis León Sánchez
17 John Degenkolb Bob Jungels
18 Fabio Aru Alberto Contador Luis León Sánchez
19 Adam Hansen Pim Ligthart
20 Alberto Contador Jérôme Coppel
21 Adriano Malori Adriano Malori
Classements finals Alberto Contador John Degenkolb Luis León Sánchez Alberto Contador Katusha Christopher Froome

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur cette Vuelta Pos. Position finale au classement général
    Indique le vainqueur du classement général     Indique le vainqueur du classement de la montagne
    Indique le vainqueur du classement par points     Indique le vainqueur du classement du combiné
    Indique la meilleure équipe     Indique un maillot de champion national ou mondial,
suivi de sa spécialité
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
EX Indique un coureur exclu pour non-respect du règlement
Lampre-Merida
LAM
Num Coureur Pos.
1   Valerio Conti 112e
2   Winner Anacona 27e
3   Damiano Cunego 76e
4   Elia Favilli 109e
5   Roberto Ferrari 146e
6   Przemysław Niemiec 26e
7   Filippo Pozzato NP-20
8   Maximiliano Richeze 138e
9   José Serpa 93e
AG2R La Mondiale
ALM
Num Coureur Pos.
11   Hubert Dupont 54e
12   Carlos Betancur 158e
13   Maxime Bouet AB-11
14   Damien Gaudin 132e
15   Patrick Gretsch 126e
16   Yauheni Hutarovich 134e
17   Lloyd Mondory AB-15
18   Rinaldo Nocentini 96e
19   Sébastien Turgot 154e
Astana
AST
Num Coureur Pos
21   Fabio Aru 5e
22   Daniil Fominykh AB-20
23   Andrea Guardini 159e
24   Jacopo Guarnieri 150e
25   Tanel Kangert NP-17
26   Mikel Landa 28e
27   Alexey Lutsenko 100e
28   Paolo Tiralongo 33e
29   Andrey Zeits 50e
Belkin
BEL
Num Coureur Pos
31   Wilco Kelderman 14e
32   Stef Clement 69e
33   Laurens ten Dam 44e
34   Robert Gesink NP-18
35   Moreno Hofland AB-9
36   Paul Martens 58e
37   Martijn Keizer 80e
38   Maarten Tjallingii 137e
39   Robert Wagner 151e
BMC Racing
BMC
Num Coureur Pos
41   Samuel Sánchez 6e
42   Rohan Dennis 84e
43   Cadel Evans 52e
44   Philippe Gilbert 45e
45   Steve Morabito AB-11
46   Dominik Nerz 18e
47   Manuel Quinziato 68e
48   Lawrence Warbasse 74e
49   Danilo Wyss 36e
Caja Rural-Seguros RGA
CJR
Num Coureur Pos
51   Luis León Sánchez   56e
52   Javier Aramendia 98e
53   David Arroyo 20e
54   Peio Bilbao 60e
55   Karol Domagalski 124e
56   Francesco Lasca 156e
57   Lluís Mas 121e
58   Antonio Piedra 99e
59   Amets Txurruka 48e
Cannondale
CAN
Num Coureur Pos
61   Peter Sagan AB-14
62   George Bennett 89e
63   Maciej Bodnar 122e
64   Guillaume Boivin 149e
65   Damiano Caruso 9e
66   Alessandro De Marchi 67e
67   Oscar Gatto AB-16
68   Matthias Krizek 125e
69   Paolo Longo Borghini 101e
Cofidis
COF
Num Coureur Pos
71   Daniel Navarro 10e
72   Jérôme Coppel 31e
73   Romain Hardy 64e
74   Gert Jõeäär 152e
75   Christophe Le Mével 22e
76   Guillaume Levarlet 49e
77   Luis Ángel Maté 19e
78   Yoann Bagot 119e
79   Romain Zingle 83e
Europcar
EUC
Num Coureur Pos
81   Romain Sicard 13e
82   Natnael Berhane 148e
83   Jérôme Cousin 78e
84   Dan Craven 140e
85   Jimmy Engoulvent 157e
86   Vincent Jérôme 91e
87   Yannick Martinez 81e
88   Maxime Méderel 35e
89   Bryan Nauleau AB-7
FDJ.fr
FDJ
Num Coureur Pos
91   Nacer Bouhanni AB-14
92   Kenny Elissonde AB-13
93   Murilo Fischer AB-13
94   Johan Le Bon 79e
95   Laurent Mangel 153e
96   Cédric Pineau 77e
97   Thibaut Pinot AB-11
98   Anthony Roux AB-15
99   Geoffrey Soupe 94e
Garmin-Sharp
GRS
Num Coureur Pos
101   Ryder Hesjedal 24e
102   Daniel Martin 7e
103   Koldo Fernández 86e
104   Nathan Haas 143e
105   Nathan Brown 85e
106   André Cardoso 25e
107   David Millar 144e
108   Andrew Talansky 51e
109   Johan Vansummeren 118e
Giant-Shimano
GIA
Num Coureur Pos
111   Warren Barguil 8e
112   Nikias Arndt 102e
113   Lawson Craddock AB-14
114   Koen de Kort AB-18
115   John Degenkolb   116e
116   Johannes Fröhlinger 97e
117   Chad Haga 73e
118   Tobias Ludvigsson 62e
119   Ramon Sinkeldam 136e
IAM
IAM
Num Coureur Pos
121   Marcel Aregger 117e
122   Jonathan Fumeaux 142e
123   Sébastien Hinault 106e
124   Dominic Klemme AB-14
125   Pirmin Lang 146e
126   Matteo Pelucchi AB-15
127   Vicente Reynés 61e
128   Aleksejs Saramotins AB-7
129   Johann Tschopp NP-14
Katusha  
KAT
Num Coureur Pos
131   Joaquim Rodríguez 4e
132   Giampaolo Caruso 15e
133   Sergey Chernetskiy 113e
134   Alexandr Kolobnev 40e
135   Dmitry Kozontchuk 95e
136   Alberto Losada 42e
137   Daniel Moreno 11e
138   Yury Trofimov 72e
139   Eduard Vorganov 46e
Lotto-Belisol
LTB
Num Coureur Pos
141   Jurgen Van den Broeck AB-13
142   Sander Armée 103e
143   Vegard Breen 129e
144   Bart De Clercq 34e
145   Jens Debusschere 107e
146   Adam Hansen 53e
147   Gregory Henderson 133e
148   Pim Ligthart 127e
149   Maxime Monfort 16e
Movistar
MOV
Num Coureur Pos
151   Alejandro Valverde 3e
152   Andrey Amador 30e
153   Jonathan Castroviejo 65e
154   Imanol Erviti 63e
155   José Herrada 32e
156   Gorka Izagirre 37e
157   Adriano Malori 114e
158   Javier Moreno 90e
159   Nairo Quintana AB-11
MTN-Qhubeka
MTN
Num Coureur Pos
161   Sergio Pardilla 17e
162   Gerald Ciolek 139e
163   Merhawi Kudus 92e
164   Louis Meintjes 55e
165   Kristian Sbaragli 104e
166   Daniel Teklehaimanot 47e
167   Jay Robert Thomson 155e
168   Jacobus Venter 123e
169   Jacques Janse van Rensburg 59e
Omega Pharma-Quick Step
OPQ
Num Coureur Pos
171   Tom Boonen NP-18
172   Gianluca Brambilla EX-16
173   Nikolas Maes 111e
174   Tony Martin AB-15
175   Wout Poels 38e
176   Pieter Serry NP-20
177   Rigoberto Urán NP-17
178   Martin Velits 130e
179   Carlos Verona 66e
Orica-GreenEDGE
OGE
Num Coureur Pos
181   Sam Bewley 135e
182   Esteban Chaves 41e
183   Simon Clarke 70e
184   Mitchell Docker 147e
185   Brett Lancaster AB-13
186   Michael Matthews 75e
187   Cameron Meyer NP-18
188   Ivan Santaromita AB-7
189   Adam Yates 82e
Sky
SKY
Num Coureur Pos
191   Christopher Froome 2e
192   Dario Cataldo NP-20
193   Philip Deignan 39e
194   Peter Kennaugh 71e
195   Vasil Kiryienka 110e
196   Christian Knees NP-17
197   Mikel Nieve 12e
198   Luke Rowe 141e
199   Kanstantsin Siutsou 43e
Tinkoff-Saxo
TCS
Num Coureur Pos
201   Alberto Contador     1re
202   Michael Valgren 128e
203   Daniele Bennati 108e
204   Jesús Hernández Blázquez 21e
205   Sérgio Paulinho 57e
206   Ivan Rovny EX-16
207   Chris Anker Sørensen 29e
208   Matteo Tosatto 120e
209   Oliver Zaugg 23e
Trek Factory Racing
TFR
Num Coureur Pos
211   Fabian Cancellara NP-18
212   Julián Arredondo AB-15
213   Fabio Felline 105e
214   Bob Jungels NP-19
215   Yaroslav Popovych 115e
216   Jesse Sergent 131e
217   Jasper Stuyven 88e
218   Kristof Vandewalle 87e
219   Haimar Zubeldia NP-17

Notes et référencesModifier

  1. « Alhendín / Alcaudete », sur lavuelta.com (consulté le 12 janvier 2014)
  2. (es) « Vuelta 2014: Pamplona-San Miguel de Aralar, la etapa de montaña navarra », sur biciciclismo.com,
  3. « Santander / La Camperona. Valle de Sábero », sur lavuelta.com (consulté le 12 janvier 2014)
  4. « Le parcours de la Vuelta 2014 », sur velochrono.fr,
  5. « Arrivées au sommet, contre-la-montre : les temps forts du Tour d'Espagne 2014 », sur eurosport.fr,
  6. a et b « Vuelta 2014 - Javier Guillen : "Huit arrivées au sommet, c'est la marque de la Vuelta" », sur eurosport.fr,
  7. (en) « 2014 Vuelta a España route unveiled », sur cyclingnews.com,
  8. « Vuelta 2014 : Plus soft mais l’ADN reste le même », sur velochrono.fr,
  9. (es) « Samuel Sánchez: “Este mes espero solucionarlo todo” », sur biciciclismo.com,
  10. (es) « Valverde, sobre la Vuelta: “Quizá es un poco más suave” », sur biciciclismo.com,
  11. (es) « Alberto Contador: “La Vuelta es incluso más dura que la de 2012” (Fotos) », sur biciciclismo.com,
  12. « Mario Aerts : "Un bon parcours pour Monfort" », sur cyclismactu.net,
  13. (en) « Barguil eyes possible return to Vuelta in 2014 », sur cyclingnews.com,
  14. (en) « Vuelta to pay homage to José María Jiménez in 2014 », sur cyclingnews.com,
  15. « Cofidis, Caja Rural, IAM et MTN invitées », sur cyclismactu.net,
  16. (es) « Caja Rural-RGA, a demostrar que es una “invitación más que merecida” », sur biciciclismo.com,
  17. « Tour d'Espagne - Michel Thétaz : "Que du bonheur !" », sur cyclismactu.net,
  18. (es) « MTN-Qhubeka, invitado a la Vuelta: “El sueño comienza a ser una realidad” », sur biciciclismo.com,
  19. « La Vuelta - Chris Horner retiré par la Lampre Merida », sur cyclismactu.net,
  20. « Il faut choisir », sur velochrono.fr,
  21. « Rodriguez, la gagne après la gigne ? », sur velochrono.fr,
  22. « Ils sont là, mais pourquoi ? », sur velochrono.fr,
  23. « Un défi pour Uran », sur velochrono.fr,
  24. (en) « Belkin name Vuelta a España team », sur cyclingnews.com,
  25. (es) « Los exámenes de septiembre, en la Vuelta: los favoritos », sur biciciclismo.com,
  26. « Ils répondent tous présents », sur velochrono.fr,
  27. « La Vuelta - Matthews : "Il y a eu un petit mouvement" », sur cyclismactu.net,
  28. « Deux étapes qui ont lancé la Vuelta », sur velochrono.fr,
  29. (es) « Tracé de la Vuelta 2014 », sur lavuelta.com (consulté le 31 juillet 2014)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier