Lady Gaga

autrice-compositrice-interprète et actrice américaine
(Redirigé depuis Lady GaGa)

Lady Gaga
Description de cette image, également commentée ci-après
Lady Gaga lors de l'investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021.
Informations générales
Surnom Gaga, Mother Monster, Queen of Pop
Nom de naissance Stefani Joanne Angelina Germanotta
Naissance (35 ans)
Manhattan, New York, États-Unis
Activité principale Auteure-compositrice-interprète, actrice
Activités annexes Danseuse, réalisatrice, militante, philanthrope, créatrice de cosmétiques et parfums, story-boarder[1].
Genre musical Pop, electropop, synthpop, dance, pop-rock, rock, jazz, country, House music
Instruments Voix, piano, batterie, guitare électrique, clavier, synthé, guitare acoustique
Années actives Depuis 2007
Labels Cherrytree, Streamline Records, Interscope, Kon Live
Site officiel

ladygaga.com

Ladygaga sig.svg
Signature de Lady Gaga

Stefani Germanotta, dite Lady Gaga, née le dans l'arrondissement de Manhattan, à New York, est une auteure-compositrice-interprète, actrice et danseuse américaine.

Elle fait ses débuts sur la scène musicale rock du Lower East Side, avant de se faire connaitre avec son premier album, The Fame (2008), qui est un immense succès commercial à travers avec les numéros-un Just Dance et Poker Face. Son second album nommé The Fame Monster (2009) sera très bien accueilli par la critique. Une tournée mondiale de plus de dix-huit mois suivra, The Monster Ball Tour, qui deviendra l’un des spectacles les plus lucratifs de tous les temps.

Avec ses troisième et quatrième albums, Born This Way (2011) et Artpop (2013), elle atteint de nouveau le sommet de la plupart des palmarès, et arrive en tête du classement Forbes 2013 des musiciens les plus influents devant Beyoncé, Madonna et Bon Jovi[2]. Elle aborde le jazz en enregistrant deux albums en duo avec Tony Bennett. Son cinquième album studio Joanne marque un tournant musical pour la chanteuse en allant du country au pop-rock.

Comme actrice Lady Gaga joue d'abord de petits rôles dans plusieurs séries et films, avant d'interpréter des personnages plus importants dans les saisons 5 et 6 de la série d'anthologie horrifique American Horror Story et d'avoir un rôle principal dans A Star is Born qui devient un succès mondial et dont la bande-son devenue no 1 fait de Lady Gaga l'artiste ayant le plus d'albums ayant atteint la première place des charts américains de la décennie 2010.

Ele est reconnue pour ses excentricités, ses performances et ses vidéoclips. Ses ventes de disques à travers le monde sont estimées à 180 millions, 30 millions d'albums et près de 150 millions de singles selon Billboard[3]. Ses récompenses incluent 12 Grammy Awards et 18 MTV Video Music Awards. Elle a été nommée « artiste de l'année » en 2010 par le magazine Billboard, est apparue à plusieurs reprises dans différentes listes publiées par Forbes et a été nommée « personne la plus influente du monde » par le magazine Time.

Biographie

Enfance et débuts

 
L'Upper West Side, le quartier où Lady Gaga a grandi et qui a été une source d'inspiration pour beaucoup de ses chansons.

Stefani Joanne Angelina Germanotta est née le , à l'hôpital Lenox Hill, à New York, dans une famille aisée aux origines sociales populaires. Son père, Joseph, est fils d'immigré italien et entrepreneur sur Internet. Sa mère, Cynthia, est d'origine canadienne-française et assistante en télécommunications avant de devenir mère au foyer[4],[5],[6]. Elle a une sœur cadette, Natali, née en 1992.

À l'âge de 4 ans, elle commence à apprendre le piano toute seule et à l'oreille[7], sous les ordres de sa mère. À onze ans, elle tente d’entrer à la Juilliard School de Manhattan[8], mais change d'avis[9], et intègre finalement le couvent du Sacré-Cœur, une école privée catholique[10].

Elle écrit ses premières ballades à l'âge de treize ans et commence à chanter lors de scènes libres[11], notamment dans des bars de jazz, dès ses quatorze. Elle gagne également un concours de chant jazz à cette période[12]. Admise au lycée, Stefani commence à subir un harcèlement scolaire fréquent en raison de son apparence physique atypique[13], ce qui la pousse à utiliser sa passion pour l'art comme échappatoire. Plusieurs des chansons qu'elle écrira plus tard, à l'instar de son titre Born This Way[14], encourageront d'ailleurs ses fans à ne pas vivre pour autrui et à s'accepter tels qu'ils sont. Lors de sa première année comme lycéenne, elle fait partie d'un groupe de rock nommé "Mackin Pulsifer" qui reprend des titres de Led Zeppelin, Pink Floyd et Jefferson Airplane. En parallèle, l'adolescente rejoint un groupe de jazz et participe à des pièces de théâtre au sein de son lycée jouant, entre autres, les rôles principaux d'Adelaïde dans Guys and Dolls et Philia dans A Funny Thing Happened on the Way to the Forum[15],[16],[17]. La lycéenne décroche par la suite un petit rôle dans l'épisode "The Telltale Moozadell" de la série Les Soprano. Elle commence alors à étudier les techniques de jeu de la célèbre "method acting" au Lee Strasberg Theatre and Film Institute et continuera cet approfondissement pendant près de 10 ans[18]. Elle étudie également les techniques des célèbres praticiens du théâtre Sanford Meisner et Stella Adler dans leurs studios respectifs tout en s’entraînant lors d'ateliers théâtraux à la Circle in the Square Theatre School[19].

À 17 ans, elle parvient, après audition, à faire partie des vingt étudiants au monde prématurément admis à la très renommée faculté de la Tisch School of the Arts de l’université de New York, sise à Greenwich Village. Elle vit alors en dortoir[20], étudie la musique et améliore son style en composant des essais sur des sujets comme l’art, la religion ou l’ordre socio-politique incluant une thèse sur le photographe Spencer Tunick et l'artiste Damien Hirst[11],[21],[22]. Alors que le règlement de son école l'interdit, Gaga passe alors des auditions en parallèle de ses études. Elle sera d'ailleurs proche d'être sélectionnée pour jouer Maureen Johnson pour les représentations américaines de la comédie musicale Rent mais est finalement jugée trop jeune pour le rôle[23],[24]. À cette période, Stefani participe au concours musical annuel de sa faculté nommé "Ultra Violet Live" et finit troisième[25]. Elle réussit par la suite à faire partie d'un épisode de MTV's Boiling Points, une émission de canulars de la célèbre chaîne musicale américaine.

Après avoir quitté l’université pour se concentrer sur sa carrière musicale, la très jeune femme commence à travailler dans des bars de strip-tease à New York[7], où elle arrondit ses fins de mois avec son travail de serveuse[7]. Elle est également serveuse au Cornelia Street Café à cette période, cumulant alors trois emplois, puis devient brièvement go-go danseuse[26] pour arriver à joindre les deux bouts[7],[27],[28],[29]. Elle lance un site internet StefaniMusic ainsi qu'une page Myspace afin de promouvoir sa carrière et de créer un lien avec ses premiers fans[30].

Premiers pas difficiles (2005-2007)

 
Gaga, à l'époque Stefani Germanotta, et Lady Starlight, en août 2007, interprétant une chanson au festival de Lollapalooza à Chicago.

Stefani Germanotta signe avec Def Jam Records alors qu'elle n'a que dix-neuf ans, ceci après que le patron du label, Antonio Reid, l’a entendue chanter dans le couloir de la maison de disques. Reid lui dit alors qu’elle est « une célébrité », et lui fait signer un contrat dans la foulée. Mais une fois le contrat signé, la jeune femme dit ne plus l’avoir revu, et déclare à ce propos qu’elle avait « l’habitude d’attendre devant son bureau pendant des heures, en espérant qu’il vienne la rencontrer et écouter ses chansons, mais cela ne s’est jamais produit ». Trois rencontres seront prévues entre Reid et Stefani mais elles seront annulées l'une après l'autre avant que le label ne rompe brutalement le contrat au bout de trois mois laissant la chanteuse « bouleversée ». Def Jam Records veut conserver les morceaux faits par Stefani après s'être séparé d'elle mais celle-ci renonce à une part de l'avance qui lui a été versée par le label afin de récupérer les droits de ses chansons. Parmi les titres « récupérés » par Stefani, figurent Beautiful Dirty Rich et l'un de ses futurs tubes, Paparazzi[31],[32].

Cherchant à rebondir après cet échec, elle commence à se produire sur la scène rock du Lower East Side avec les groupes Mackin Pulsifer et Stefani Germanotta Band aussi connue comme le SGBand qui réalisera un EP (mini-album) vendu lors de leurs concerts[33]. Elle fait également des spectacles solos à cette époque et fera la première partie du groupe de rock Nada Surf[34]. C’est à la même période qu’elle commence à faire des spectacles burlesques et à prendre de la cocaïne. En , le SGBand est invité à chanter à la parade new-yorkaise du Colombus Day et voit sa prestation diffusée en direct sur NBC's Channel 4. Le groupe se produit alors fréquemment aux clubs Mercury, St.Jerome's Lounge et The Bitter End[29]. C'est dans ce dernier que Stefani Germanotta se fait repérer par l'auteure Maura Casey qui l'invite à travailler à l'écriture et l'arrangement de l'album accompagnant le livre pour enfants Scott and The Secret Dimension. La jeune femme a alors « un public de quinze à vingt personnes qui la suit à chaque show » d'après le guitariste du groupe, Calvin Pia.

La chanteuse auditionne sans succès pour des pièces de théâtre et des comédies musicales ; les labels de musique pop ne la prennent pas sous contrat jugeant son personnage « trop théâtral » à leur goût[35],[36]. C'est à cette période, alors qu'elle a 19 ans, qu'elle est victime d'un viol par un producteur musical de 20 ans son aîné[37]. Le SGBand est par la suite choisi par Bob Leone, directeur des projets nationaux du célèbre Songwriters Hall of Fame, pour être l'un des neuf actes du New Songwriters Showcase de 2006, spectacle visant à révéler de nouveaux auteurs et compositeurs. À l'occasion de ce show, la jeune artiste est repérée par Wendy Starland, collaboratrice du producteur de musique Rob Fusari qui a déjà travaillé avec Will Smith ou les Destiny's Child. Starland recommande fortement à Fusari de collaborer avec la jeune auteure-compositrice-interprète et celui-ci écoute ses titres sur internet puis, convaincu, l'invite en studio. Il compare son style vocal à celui de Freddie Mercury lui donnant rapidement le surnom de Gaga, s'inspirant du morceau Radio Ga Ga du groupe de Mercury, Queen. Elle commence dès lors à utiliser son nom de scène actuel : Lady Gaga[38].

 
Premier concert en dehors des États-Unis : Gaga à Michalsky Stylenite de Berlin Fashion Week, juillet 2008.

En 2007, Gaga collabore avec Lady Starlight, qui l’aide à créer son univers scénique[39]. Le duo commence à donner des concerts dans des clubs du Lower East Side et Gaga à concevoir et coudre ses tenues de scène[40]. Les concerts portent le nom de Lady Gaga and the Starlight Revue, présentés comme l'ultime show burlesque en hommage à la variété des années 1970[41],[42],[43],[44]. En août de la même année, Gaga et Starlight sont sélectionnées pour jouer à l’American Music Festival de Lollapalooza qui a lieu à Chicago[45]. Le spectacle donné est très apprécié et reçoit de bonnes critiques[11],[41]. À cette période, Gaga fait aussi la première partie du groupe glam-rock indépendant Semi Precious Weapons devant 400 personnes à New York[46].

S’étant d’abord concentrée sur l’avant-garde et la musique electro dance, Gaga trouve son créneau lorsqu’elle commence à intégrer de la pop à ses mélodies et un vintage glam rock à la Bowie ou encore à la Queen dans son mix[47].

Elle obtient alors un contrat d'auteure-compositrice avec le label Konvict Muzik d’Akon et créer des chansons pour Fergie, les Pussycat Dolls, Tamy Chynn, Nicole Scherzinger, Britney Spears ou encore New Kids on the Block[10]. Après l’avoir entendue chanter un guide vocal (enregistrement d'un titre par un tiers visant à guider son interprète final) pour un de ses morceaux, Akon estime qu’elle est aussi une chanteuse talentueuse[48]. Cela le pousse à convaincre le président du label Interscope Records, Jimmy Iovine, de signer un contrat conjoint avec son propre label[49]. Grâce à sa nouvelle affiliation avec Akon, elle commence alors à travailler sur son premier album avec une production de RedOne.

Possédant déjà de nombreux titres electro-glam à la David Bowie ou à la Queen, elle décide de mixer son beat rétro dance avec des mélodies urbaines, un refrain pop en conservant un côté rock and roll. La première chanson produite est Boys Boys Boys, inspirée de Girls, Girls, Girls (extraite de l’album du même nom) du groupe de glam metal Mötley Crüe et de la chanson T.N.T. (extraite de l’album du même nom) du groupe de hard rock AC/DC[38],[50]. Avant la sortie de son album, The Fame, elle déclare que son « but comme artiste est d'écrire et faire de la musique pop qui a quelque chose d'artistique et d'intéressant à dire. Si je peux toucher une petite fille de quatre ans comme un étudiant en art de 25 ans avec mon album, alors j'aurai fait du bon travail. »

The Fame et The Fame Monster (2008-2010)

 
Lady Gaga interprétant LoveGame lors de sa première tournée The Fame Ball Tour.

Début 2008, Gaga s’installe à Los Angeles, où elle peaufine son album The Fame avec sa maison de disques[38]. Elle monte alors un collectif créatif appelé Haus of Gaga qui travaille à la création de ses tenues, décors et sons[10]. Certaines radios trouvent sa musique trop « orienté dance », trop « années 80 » ou « trop osé » pour le grand public de l'époque et refuse de la jouer mais la chanteuse persévère jusqu'à ce que sa carrière décolle enfin avec la sortie du titre Just Dance, bénéficiant de la participation vocale de Colby O'Donis. Le morceau se classe numéro 1 des ventes dans de nombreux pays, tels que le Canada[51], les Pays-Bas[52], l’Irlande[53], ou le Royaume-Uni[54] mais prendra près d'un an à percer aux États-Unis[55]. Plus de quatre millions de copies du single sont vendus en moins de cinq mois[56]. Un single promotionnel, Beautiful, Dirty, Rich, sort peu après Just Dance. L'album, The Fame, est ensuite publié en et se vend à plus de douze millions d'exemplaires. Sort ensuite le titre Poker Face, qui arrive directement en deuxième position des ventes en France (durant la semaine du au ) puis 1er (durant la semaine du au 1er mars). Ce single a été numéro 1 dans tous les pays où il est sorti. Poker Face est, en 2009, le titre le plus vendu au monde avec près de 10 millions de copies écoulées[57]. Le troisième single choisit n'est autre que la chanson LoveGame. La promotion du premier opus de Gaga se termine avec les singles Eh, Eh (Nothing Else I Can Say) et Paparazzi.

Lady Gaga déclare, lors d’une entrevue avec Métro Québec : « Dans un an, nous nous retrouverons dans ce même pub, les gens parleront encore de moi, et même mieux, je serai plus connue que jamais[7] ! » Lady Gaga passe pour la première fois à la télévision lors du concours Miss Univers 2008 où elle interprète Just Dance. Elle apparaît ensuite dans l'émission So You Think You Can Dance sur la Fox. Par la suite, la chanson Beautiful, Dirty, Rich est utilisée dans la vidéo promotionnelle de la série Dirty Sexy Money d’ABC.

 
Lady Gaga en représentation à Gröna Lund (Stockholm).

Le , le blogueur Perez Hilton organise une soirée dans une discothèque privée de Los Angeles où Lady Gaga donne un concert[58] ; le roi de la « web jet set », très influent, définit alors ses performances sur scène comme « extrêmement novatrices ». Nommée aux MTV Video Music Awards 2008 dans les catégories « révélation de l'année » et « meilleur clip-vidéo », elle ne remporte aucun prix, mais déclare se contenter de son succès dans les charts. Durant cette période, Gaga part en tournée avec son The Fame Ball Tour.

Le , Gaga est invitée à chanter avec une participante lors d’un variété de la Star Académie québécoise, avec Ginette Reno et Roger Hodgson. En , elle devient la première artiste depuis 1999 à classer ses deux premiers singles au premier rang du Billboard 100. Fin , Hilton, qui la qualifie de « nouvelle princesse de la pop », diffuse en avant-première le sixième clip vidéo de l’album The Fame, Paparazzi, sur son blog[59]. Le , le magazine américain Billboard indique que Gaga est la troisième artiste dans l’histoire du Mainstream Top 40 à avoir placé trois singles numéro 1 pour un premier album, après le premier album de Mariah Carey et ses cinq singles numéro 1, Ace of Base en 1993-1994, Christina Aguilera en 1999-2000 avec son premier album Christina Aguilera et trois singles numéro 1, Avril Lavigne en 2002-2003 avec son album Let Go et ses trois tubes placés no 1[60]. Investissant beaucoup d'argent dans ses spectacles, Gaga est alors en faillite pour la quatrième fois depuis le récent lancement de sa carrière[61].

Le , le second album de Gaga est publié. Intitulé The Fame Monster, il s'agit de la réédition du premier opus de la chanteuse, contenant huit pistes de plus. L'album dispose également d'une édition où les morceaux de The Fame n'apparaissent pas. The Fame Monster est donc une réédition du premier opus de Gaga et un album à part entière à la fois.

 
Lady Gaga en concert à New York, en février 2011.

L'album est commercialisé sous deux pochettes différentes : la première montre Gaga portant une perruque blonde et une veste en cuir. Sur la seconde, elle est coiffée d’une longue perruque noire et pleure du sang de la même couleur[62]. Cet album fut publié dans tous les pays le mis à part au Japon où il sort le , et le en Australie et en Allemagne. La chanteuse affirme que c'est lors de sa première tournée (The Fame Ball Tour) que l'écriture de The Fame Monster commença[63]. De son point de vue, chaque chanson représente une de ses peurs : celle de l'alcool, celle du sexe, celle de l'amour, celle de la drogue, celle du travail, celle de la solitude, celle de la vérité. L’album contient aussi une ballade en l’honneur de son père qui faillit perdre la vie lors d’une opération cardiaque[64].

Le premier des quatre singles, Bad Romance, sort officiellement aux États-Unis le . Le titre est un succès commercial et voit son clip devenir le plus vu de l'histoire de Youtube. Le second single, Telephone, bénéficie de la collaboration de la chanteuse Beyoncé Knowles. Telephone était initialement composé pour la chanteuse Britney Spears mais, à la suite du refus de celle-ci, la chanson fut utilisée pour l'album de Lady Gaga[65]. Telephone sort respectivement le aux États-Unis et le en France. Le troisième single, Alejandro, dévoilé via Twitter, sort le aux États-Unis[66]. Le quatrième single et premier single promotionnel de l'album est Dance in the Dark. Le titre ne sort pas aux États-Unis et ne bénéficie d'aucun clip vidéo.

Pour promouvoir son album, Gaga fait différentes apparitions télévisées, dont une sur le plateau de Barbara Walters[67], une sur celui d'Ellen DeGeneres[68], une sur celui du télécrochet X Factor, ainsi qu'une apparition dans la série dramatique Gossip Girl (saison 3, épisode 10)[69]. Lady Gaga fut aussi invitée au Royal Variety Show, aux côtés de Miley Cyrus, pour interpréter l'une de ses chansons devant la Reine Elisabeth II. Elle interpréta Speechless sur un piano d'une hauteur de près de trois mètres. Pour la promotion de The Fame Monster, elle crée de plus une tournée mondiale visitant quatre continents : The Monster Ball Tour. The Fame Monster reçoit un disque de platine australien fin décembre, il s'agit de sa première certification. La tournée est un temps déficitaire de 3 millions de dollars après que la chanteuse a refusé de faire des compromis sur la mise en scène[70] mais finira par devenir la tournée d'artiste la plus lucrative de l'histoire[71]. Peu après, l'album reçoit sa seconde certification, un disque d'or américain. L'année terminée, l'album se trouve être le deuxième plus vendu de 2009, derrière Susan Boyle, surpassant Lady Gaga de 100 000 ventes seulement[72].

 
Lady Gaga chantant Paparazzi durant le Monster Ball Tour.

Début 2010, elle s'associe à la marque d'appareil électronique Polaroid ; elle présente lors des Consumer Electronic Show la maquette représentant ses écouteurs nommés Herbeats. À la cérémonie, elle déclare aussi qu'une partie des fonds sera consacrée à des œuvres de charité œuvrant contre le sida, confirmant que la lutte contre cette maladie est une cause qui lui tient à cœur[73]. Mi-janvier, elle interprète Monster, Bad Romance et Speechless à l'émission d'Oprah Winfrey. Là-bas, elle annonce que tous les bénéfices de son concert à New York du , seront reversés à une association en faveur des rescapés du tremblement de terre d'Haïti[74]. Finalement, Lady Gaga réussit à récolter un demi-million de dollars, soit trois cent mille euros. Pour le plus grand évènement musical de l'année, les Grammy Awards, elle interprète Poker Face, vêtue d'une tenue verte brillante, dans sa version originale et chante Speechless ainsi que Your Song avec Elton John[75],[76]. Quelques jours après les Grammy Awards, Gaga déclare lors d'une interview pour la radio 102.7 KIIS-FM qu'elle a commencé à travailler sur son troisième album et que le clip de Telephone serait la suite de celui illustrant son tube Paparazzi. Lors des Brit Awards, Gaga chante Dance in the Dark et une version acoustique de Telephone. Sa performance est un hommage au styliste américain Alexander McQueen. Elle remporte le prix de chacune des trois catégories dans lesquelles elle est nommée[77].

Mi-mars, Fusari, son ancien producteur porte plainte contre elle et lui réclame 30,5 millions de dollars, en affirmant qu'il avait coécrit Paparazzi et Beautiful, Dirty, Rich, et qu'il n'avait reçu que 600 000 dollars, soit une somme inférieure aux 15 % des profits de ces deux chansons qu'il aurait dû initialement toucher. Il déclara de plus que c'est lui qui présenta Gaga au label Interscope Records et qui trouva son nom de scène. La chanteuse et Mermaid Music LLC déposent une contre-plainte, réglant les problèmes juridiques et closant le dossier après que les plaintes sont abandonnées. Le grand-père de la chanteuse, Giuseppe Germanotta, décède de la maladie de Parkinson en .

Born this Way et ARTPOP (2011-2014)

 
Lady Gaga en train d'interpréter LoveGame durant The Born This Way Ball à Manchester.

Alors qu'elle reçoit le prix du meilleur clip-vidéo de l'année pour Bad Romance aux MTV Music Awards 2010, Gaga chante un court extrait de la chanson thème de son prochain album, Born This Way. Par la suite, elle publie sur Twitter, le jour de l'an, les dates de sortie du single. Finalement, le titre sort deux jours plus tôt. La chanson est un succès à travers le monde, se classant numéro 1 dans 19 pays. Le , elle sort le second single extrait de l'album, Judas. Deux semaines avant la sortie de l'album, elle divulgue le single The Edge of Glory, inspiré de la mort de son grand-père. Enfin, une semaine avant la sortie de l'album, elle publie le premier et dernier single promotionnel : Hair. Le choix du quatrième single promouvant l'album est plus tard dans l'année officialisé : ce sera Yoü and I. Le , le clip est victime de fuites et Gaga est donc contrainte de le publier trois jours avant la date prévue. Marry the Night est le cinquième single tiré de l'album. Un court extrait de son clip est dévoilé le  : il est diffusé dans sa totalité le et est le plus long clip de la chanteuse. Elle annonce, lors de son passage en France, à Taratata qu’elle souhaiterait sortir neuf ou dix singles de ce même album, projet qui n'aboutira finalement pas.

L'album sort le , et est décliné en deux éditions : l'édition standard, qui inclut quatorze pistes, et l'édition deluxe qui contient dix-sept pistes ainsi que six chansons remixées, soit vingt-trois pistes.

Lors de la cérémonie des MTV Video Music Awards, Gaga apparaît sur le tapis rouge déguisée en Jo Calderone, son alter ego masculin. Elle ouvre la cérémonie avec un discours suivi d’une performance de Yoü and I accompagnée de Brian May, le guitariste de Queen. Au cours de la soirée, elle reçoit deux récompenses pour son clip Born This Way.

En fin d'année, les meilleures ventes de l'année sont dévoilées. Gaga apparaît à la deuxième place du classement mondial grâce à son album Born This Way, vendu à plus de 2,1 millions d'exemplaires aux États-Unis et à plus de 5,5 millions d'exemplaires dans le monde. Depuis, l'album s'est vendu à plus de huit millions d'exemplaires[78],[79],[80]. Le classement réserve également une surprise, The Fame Monster occupe la vingt-deuxième place. Du côté des singles, Born This Way est à la sixième position tandis que The Edge of Glory occupe la seizième place. Des rumeurs annoncent Heavy Metal Lover comme sixième single[81], mais il se pourrait que l'exploitation de Born This Way se termine avec Marry The Night. Les rumeurs prendront fin le avec l'annonce officielle de l'arrêt de l'exploitation de l'album Born This Way, et le retrait médiatique de la chanteuse. La chanson Scheiße est ensuite utilisée pour la promotion de son nouveau parfum Fame. Elle commence peu après sa tournée mondiale The Born This Way Ball, le à Séoul en Corée du Sud.

 
Performance de Heavy Metal Lover à Manchester.

Le , lors de l'un de ses concerts à Melbourne, en Australie, elle présente au public une musique inédite : Princess Die. Ce nouveau titre choque une partie de son public du fait qu'elle parle de la princesse Diana, elle dit notamment : « Je veux m'en aller dans la limousine de mon riche amoureux, juste après qu'il m'ait demandé en mariage avec un diamant de seize carats enveloppé dans de l'or rose, avec les paparazzis qui s'agitent tout autour. Alors baissez la tête pour une autre blonde morte ». Les Australiens, dont bon nombre d'entre eux sont issus de familles d'anciens colons anglais, n'apprécient pas la façon indélicate de la chanteuse de traiter l'histoire de la princesse. Pour la première fois lors de la tournée, elle fait allusion à son nouvel album. Elle confie tout de même qu'elle ne sait pas encore si cette musique inédite fera partie ou non de son quatrième album, attendu pour 2013. Gaga se brise la hanche sur scène ce qui la contraindra à cesser prématurément sa tournée et à rester un temps en fauteuil roulant. Courant 2012, Gaga ouvre son propre réseau social à l'intention de ses fans, LittleMonster.com. Gaga apparaît dans l'édition 2013 du Livre Guinness des records en tant que « personnalité la plus célèbre du monde »[82]. Le , elle accepte en personne le prix de la paix nommé « The LennonOno Grant for Peace » décerné par Yoko Ono[83].

Le , Gaga annonce via son réseau social, ainsi que sur Twitter, que Terry Richardson travaille sur un documentaire à propos de la vie de Gaga, la Haus of Gaga et la création du nouvel opus de la chanteuse. Gaga annonce alors le titre de l'album et sa préférence sur le fait qu'elle veuille qu'il soit stylisé en lettres capitales, ceci donnant ARTPOP[84].

 
Lady Gaga lors de sa tournée ArtRave: The Artpop Ball à San Diego.

De nouvelles chansons pour son quatrième album studio, ARTPOP, sont réalisées alors qu'elle travaille avec le producteur Fernando Garibay au début de l'année 2012[85],[86]. Dans une interview datant de , le manager de la chanteuse, Vincent Herbert, annonce qu'elle avait déjà commencé à travailler sur ce projet durant son Born This Way Ball[87]. Le label de la chanteuse considère que l'album fini ne contient pas de futurs tubes et tente de modifier son contenu mais la star souhaite laisser l'album tel qu'il a été conçu[88].

L'album sort le et reçoit aussitôt des critiques assez mitigées[89]. Il devient cependant son deuxième album à atteindre la première place du classement Billboard 200 aux États-Unis avec 258 000 exemplaires écoulés en première semaine. Ce résultat reste inférieur au démarrage de son précédent album Born This Way en 2011[90] mais les deux premiers singles extraits reçoivent un bon accueil : Applause et Do What U Want[91]. Le troisième et dernier single officiel de l'album, G.U.Y., ne parvient pas à s'imposer dans les classements mais le single promotionnel Dope se classera lui dans le top 10 des ventes[92].

Durant cette période, la chanteuse fait une dépression[93] à la suite de ses difficultés à vivre avec les douleurs chroniques dont elle souffre alors depuis un an et demi ainsi que des trahisons de plusieurs amis et membres de son équipe et des commentaires de certains médias qui voient déjà sa carrière comme enterrée. L'album continue de connaitre une promotion laborieuse du fait de l'abandon de certains singles en devenir et des clip-vidéos de Do What U Want et de Venus.

La chanteuse fait son grand retour sur scène le lors des MTV Video Music Awards avec une performance, retraçant chaque facette de la chanteuse, sur son single Applause. Elle ouvre également l'iTunes Festival en septembre 2013, durant lequel huit chansons du nouvel album sont interprétées[94]. Durant la soirée de lancement de l'album à Brooklyn, Gaga fait découvrir une création de la Haus of Gaga : Volantis, la première robe volante[95]. La chanteuse est aussi présentatrice dans l'épisode du du Saturday Night Live, fermant le programme avec une performance aux côtés de Kelly[96]. Lors de la cérémonie des American Music Awards, elle chante également Do What U Want avec Kelly[97]. Plus tard dans le mois, elle apparaît dans une émission spéciale Thanksgiving, « Lady Gaga and the Muppets' Holiday Spectacular » aux côtés des Muppets, Elton John, Joseph Gordon-Levitt et RuPaul[98].

Souhaitant jouer dans un film depuis son plus jeune âge, la chanteuse débute au cinéma avec un rôle dans le film de Robert Rodriguez, Machete Kills. Elle y joue le rôle de La Chameleón. Le film d'action apparait sur les écrans de cinéma le [99]. Gaga apparait ensuite dans le film Sin City : J'ai tué pour elle, par le même réalisateur, sorti le . Elle devient également l'égérie de la marque de haute-couture italienne Versace début 2014 pour la campagne "Lady Gaga for Versace"[100]. En , elle sort son deuxième parfum en association avec Coty, Eau de Gaga[101]. Gaga joue les concerts finaux de la Roseland Ballroom, à New York[102] puis embarque dans une tournée mondiale quelques mois plus tard nommée ArtRave: The Artpop Ball. Cette dernière engrange un total de 83 millions de dollars à travers 79 dates dans le monde[103]. Entretemps, la chanteuse se sépare de son manager, Troy Carter à la suite de « différences artistiques »[104] et en , elle et son nouveau manager, Bobby Campbell, rejoignent Artist Nation, la division de management de Live Nation Entertainment[105].

 
Tony Bennett et Lady Gaga lors du Cheek to Cheek Tour à Las Vegas.

Cheek to Cheek, Joanne, le Super Bowl et Enigma (2014-2017)

En 2014, Gaga et l'artiste de jazz américain Tony Bennett sortent un album en collaboration nommé Cheek to Cheek, dans lequel ils reprennent ensemble des standards du jazz. Les deux singles issus de l'album, Anything Goes et I Can't Give You Anything But Love, débutent tous deux au sommet du classement des singles de jazz aux États-Unis[106],[107].

L'album, lui, sort le en France puis le dans le reste du monde. Il débute à la première place du Billboard 200 avec 131 000 exemplaires vendus en première semaine[108]. L'album reçoit de nombreuses critiques positives[109] et permet à Bennett et Gaga de remporter un Grammy Award dans la catégorie « Best Traditional Pop Vocal Album » lors de la 57e cérémonie annuelle des Grammy Awards le [110]. Ils effectuent ensemble une tournée mondiale, le Cheek to Cheek Tour, qui visite une dizaine de pays à travers 36 dates[111]. Le , Gaga confie à Yahoo! qu'elle a déjà commencé à travailler sur son nouvel album[112]. En janvier 2015, RedOne[113] et le producteur Giorgio Moroder confirment leur participation à l'écriture de l'opus[114]. Lors de la 87e cérémonie des Oscars le , la chanteuse donne une performance qui sera extrêmement bien reçue d'un medley du film La Mélodie du bonheur[115]. Elle interprète également le titre Imagine de John Lennon lors de la cérémonie d'ouverture de la première édition des Jeux Européens à Bakou, le [116].

Gaga écrit également une chanson avec Diane Warren, pour le documentaire The Hunting Ground, intitulée Til It Happens To You[117]. La chanson est nominée aux Satellite Awards et aux Oscars[118],[119]. En juin, Gaga reçoit le premier « Contempory Icon Award » lors de la 46e édition des Songwriters Hall of Fame. Elle y interprète une reprise de What's Up? de 4 Non Blondes[120]. Forbes classe la chanteuse à la 25e place des célébrités les mieux payées entre et juin 2015 avec un bénéfice total de 59 millions de dollars[121]. Gaga est également élue « femme de l'année 2015 » par Billboard[122]. En octobre de la même année, la chanteuse apparaît dans une vidéo pour la campagne du printemps 2016 de Tom Ford dans laquelle elle reprend le titre I Want Your Love de Nile Rodgers accompagnée de mannequins[123]. Ce même jour, elle devient la première artiste à avoir deux singles dépassant 7 millions d'exemplaires vendus aux États-Unis[124].

En , Gaga confirme son apparition dans la saison 5 de la série télévisée American Horror Story, intitulée Hotel[125]. Elle prête ses traits à la Comtesse Elizabeth Johnson, propriétaire d'un hôtel et personnage principal de la saison. Son rôle dans la série lui permet de décrocher le Golden Globe de la meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm durant la cérémonie de 2016. La chanteuse confie au magazine Entertainment Weekly que son expérience en tant qu'actrice dans la série influença beaucoup l'écriture de l'opus[126]. En , Gaga confirme son apparition dans la sixième saison d'American Horror Story, Roanoke, prévue pour [127],[128]. Elle y incarne une sorcière celtique nommée Scáthach et n'apparaît que dans quelques épisodes.

 
Lady Gaga lors de la 50e édition du Super Bowl.

En , Gaga est invitée à éditer le 99e numéro du magazine V qui compte seize couvertures[129]. La chanteuse est nommée éditrice de l'année lors des Fashion Los Angeles Awards pour son travail[130]. Le , elle chante l'hymne national américain pour le 50e match du Super Bowl. Gaga rend aussi hommage à David Bowie aux Grammy Awards dans une performance en collaboration avec Intel et Nile Rodgers. Lors de la 88e cérémonie des Oscars, elle interprète son titre Til It Happens To You, accompagnée de 50 victimes d'agressions sexuelles[131]. Sa performance est introduite par le vice-président des États-Unis, Joe Biden[132].

Le , Gaga annonce via Instagram et son site web la sortie de son nouveau single Perfect Illusion. Un single promotionnel suit, A-YO, ainsi que le second single, Million Reasons. Afin de promouvoir la sortie future de son album, Gaga effectue une courte tournée de trois dates, le Dive Bar Tour. Une dernière en juillet est par la suite ajouté. Le , elle annonce que son nouvel album s'intitulera Joanne, en hommage à la sœur de son père, décédée à un jeune âge d'un Lupus. L'album sortira le de la même année et se classera à la première place des charts américains et dans le top 10 de nombreux pays à travers le monde. Le , après de longues discussions, elle annonce sur son compte Twitter qu'elle assurera le 51e spectacle de la mi-temps du Super Bowl, succédant à Coldplay. Ce spectacle devient la prestation musicale la plus regardée de tous les temps[133]. Le 16 avril 2017, Gaga, qui est une des têtes d'affiches du festival Coachella, interprète pour la toute première fois son nouveau single, The Cure. Le titre est dans la foulée disponible sur les plateformes de téléchargements numériques et devient numéro un sur Itunes dans plus de 60 pays[134]. En juin, il est annoncé que la chanteuse dévoilera rapidement de nouveaux titres.

En , la chanteuse se lance dans une tournée internationale Joanne World Tour. En septembre de la même année, un documentaire centré sur la chanteuse est dévoilé en exclusivité sur Netflix, intitulé Gaga: Five Foot Two. Celle-ci y révèle souffrir de fibromyalgie depuis quelques années, et déclare dès lors faire une pause dans sa carrière musicale. Ce mauvais état de santé obligea Gaga à repousser les dates européennes du Joanne World Tour à 2018. Même avec un pan entier des dates repoussé à l'année suivante, la tournée deviendra la plus lucrative par une artiste féminine en 2017[135].

Après de nombreuses rumeurs, la chanteuse confirme le qu'elle débutera le même mois de l'année suivante une tournée résidentielle, baptisée Lady Gaga Enigma, à Las Vegas, de 30 à 80 dates selon les médias avec un cachet record qui dépassera le million de dollars par concert[136].

A Star Is Born et Chromatica (depuis 2018)

 
Lady Gaga lors d'une représentation de Enigma, le 28 décembre 2018, au Park MGM à Las Vegas.

En octobre 2018 sort le film A Star is Born, remake du classique hollywoodien, réalisé par Bradley Cooper qui y tient également le premier rôle masculin. Gaga y tient le rôle principal d'Ally et a également composé la bande originale du film. Elle voit son jeu encensé par la critique lors des projections à la Mostra De Venise et au Festival International du Film de Toronto[137],[138]. Le film et sa bande-son rencontrent par la suite un immense succès critique et commercial[139],[140],[141]. La bande-son rejoint même le top 10 des meilleures ventes mondiales d'albums de l'année 2018 malgré sa sortie en fin d'année[142]. Lady Gaga est nommée pour l'Oscar de la meilleure actrice (pour son interprétation du rôle d'Ally Campana) et elle remporte, le , celui de la Meilleure chanson originale (pour Shallow)[143]. Le titre devient par la suite numéro un des ventes aux États-Unis en plus d'être la chanson par une artiste féminine qui a passé le plus de temps à la première place du Top Itunes Monde, devant Hello d'Adele[144],[145]. L'album s'est vendu à 6 millions de copies 8 mois après sa sortie devenant le troisième album le plus vendu de l'année 2019 aux États-Unis et atteint les 7 millions d'exemplaires vendus en mai 2020[146],[147],[148].

En , Gaga officialise la création de sa première marque de cosmétiques Haus Laboratories[149]. Lancée sur Amazon, la marque figure immédiatement en tête des ventes de la section produits de beauté du site[150]. En novembre, Gaga est annoncée au casting du prochain film de Ridley Scott, qui abordera le meurtre de Maurizio Gucci : elle y jouera sa veuve controversée[151],[152]. Elle se trouve être la tête d'affiche de cette nouvelle production, face aux acteurs Adam Driver , Al Pacino , Jarde Leto, Jeremy Irons et a pour rivale dans le film, la française Camille Cottin.

En février 2020, la chanteuse annonce la sortie d'un nouveau single, Stupid Love qui se classe à la cinquième place des ventes aux États-Unis[153],[154],[155]. Elle annonce ensuite la sortie d'un album aux sonorités House intitulé Chromatica pour le [156]. Cependant, le , la chanteuse annonce le report de son album, à une date ultérieure en 2020, à cause de la pandémie de coronavirus[157]. Le 22 mai, Gaga dévoile le single Rain on Me, en collaboration avec la chanteuse Ariana Grande qui atteint la première place des ventes aux États-Unis[158],[155]. L'album qui se révèle être un retour aux sources pop et dance de Gaga sort le et atteint le sommet des ventes en France, Angleterre, Italie ainsi qu'aux États-Unis et au Canada, entre autres[159],[160]. En septembre, Gaga devient égérie du parfum Viva Voce de Valentino qui utilise son titre Sine from above dans sa publicité vidéo alors que 911 devient le troisième single de Chromatica s'accompagnant d'un clip-court métrage de Tarsem Singh[161],[162].

Le 20 novembre 2020 elle annonce sur les réseaux sociaux qu'elle sera présente au "Lupus Research Alliance", où elle interprétera virtuellement son titre Joanne (chanson), issu de son cinquième album du même nom Joanne (album), et ainsi rendre hommage à sa tante décédée de cette maladie[163].

Le 2 décembre 2020, elle annonce sur les réseaux sociaux, que la promotion de son sixième album Chromatica reprend, la star décide de dévoiler sa collaboration avec la célèbre marque Oreo, avec laquelle, elle décide de créer des nouveaux biscuits aux couleurs de son album, qui seront commercialisés en édition limitée dans le monde à partir de janvier 2021[164]. De plus, elle annonce également que cinq nouveaux remix de son tube 911 sortiront début décembre[165] en plus de la sortie de sa nouvelle édition de Chromatica[166].

Le 20 janvier 2021, elle chante l'hymne américain lors de la cérémonie d'investiture du 46e président des États-Unis d'Amérique, Joe Biden. En février 2021 elle commence le tournage de House of Gucci, le nouveau film de Ridley Scott. Cependant peu de temps avant de commencer le tournage de son nouveau film en Italie, son promeneur de chien Ryan Fischer a été hospitalisé après avoir été abattu à Hollywood. Deux de ses bouledogues français , Koji et Gustav, ont été emmenés tandis qu'un troisième chien nommé Miss Asia s'est échappé et a ensuite été récupéré par la police. Gaga a ensuite offert une récompense de 500 000 $ pour le retour de ses animaux de compagnie. Deux jours plus tard, le , une femme a amené les chiens à un poste de police à Los Angeles. Les deux étaient indemnes. La police a déclaré que la femme qui avait déposé les chiens ne semblait pas être impliquée dans la fusillade. Le , la police de Los Angeles a déclaré que cinq personnes avaient été inculpées du vol, dont la femme qui avait rendu les animaux de compagnie. Le Lady Gaga dévoile sa collaboration avec la maison de champagne Dom Pérignon qui sortira le . Un clip publicitaire est réalisé dans lequel on peut entendre Free woman, le nouveau single français de Lady Gaga. Lors des Brit Awards 2021 Rina Sawayama a révélé qu'elle participait à l'abum de remix de Chromatica. De plus, Charli XCX déclare sur Twitter qu'elle travaille sur le remix de 911 qui figure sur l'album Dawn of Chromatica. L'album sort par la suite avec les collaborations de ses artistes ainsi que de Pabllo Vittar, Dorian Electra, Arca parmi d'autres[167].

Vie personnelle

Dans un entretien accordé en 2009, elle dévoile sa bisexualité[168],[169]. Sa chanson Poker Face y fait référence racontant l'histoire d'une femme pensant à une autre femme lors de rapports sexuels avec son compagnon[170].

Entre 2005 et 2008, elle fréquente Luc Carl, un DJ et patron d'une boîte de nuit[171],[172]. Elle fréquente ensuite brièvement, de à , le producteur de musique Rob Fusari[173], puis un entrepreneur surnommé Speedy — qu'elle a rencontré sur le tournage du clip LoveGame — de mars à [174],[175]. Elle a également une liaison avec le styliste Matthew « Dada » Williams, de à [176].

Gaga se remet en couple avec Luc Carl en et se fiance avec lui en octobre suivant[177],[178]. Cependant, ils se séparent à nouveau en [179],[180]. En , elle devient la compagne de l'acteur et mannequin, Taylor Kinney, qu'elle connaît depuis le tournage du clip Yoü and I[181]. En , elle annonce leurs fiançailles[182], mais, le , elle annonce qu'ils ont décidé de faire une pause dans leur relation[183],[184]. Elle est en couple avec l'agent d'acteurs Christian Carino en 2017 et se fiance à lui avant leur séparation en 2019[185]. La chanteuse entretient brièvement une relation avec l'ingénieur du son Dan Horton à l'été 2019[186]. Lady Gaga rencontre en 2020 lors d'une fête organisée par des amis, Michael Polansky.

Au fil des années, elle révèle avoir souffert d'épisodes dépressifs dès un très jeune âge et explique que sa santé mentale s'est dégradée après avoir été violée à plusieurs reprises à l'âge de 19 ans. Elle explique être passée par des phases d'automutilation et déclare suivre un traitement médical et thérapeutique pour combattre le trouble de stress post-traumatique et la dépression dont elle a été diagnostiquée[187],[188],[189],[190],[191].

Elle souffre également de fibromyalgie, une maladie entraînant des douleurs chroniques dans tout le corps associées à une grande fatigue, des troubles cognitifs ainsi que des troubles du sommeil[192],[193]. Dans ce contexte, elle dit utiliser la méditation transcendantale pour soulager ses douleurs[194].

Influences, mode et image publique

 
Grace Jones est une source d'inspiration pour Gaga.

Gaga a été influencée par des musiciens rock ou glam rock tels que David Bowie et Freddie Mercury, Pink Floyd, Led Zeppelin, Iron Maiden, Black Sabbath ou Bruce Springsteen ainsi que par certaines icônes pop comme Britney Spears, Grace Jones, Madonna, Cindy Lauper, Prince, Cher, Mariah Carey, Liza Minnelli et Michael Jackson[195],[196],[197]. La chanson Radio Ga Ga est à l’origine de son pseudonyme[198] ; elle déclara à propos à ce sujet : « J’ai adoré Freddie Mercury et son groupe Queen, ils avaient appelé une de leurs chansons Radio Ga Ga. C’était un titre unique, tout comme Freddie qui était une des plus grandes personnalités pop ». Elle cita fréquemment l'icône de la mode, actrice et chanteuse Grace Jones comme une inspiration[199]. Madonna, qui avait rencontré Gaga pour la première fois lors des Video Music Award 2009 affirma dans une interview pour le magazine Rolling Stone qu’elle retrouvait une part d’elle en Gaga[200]. À la suite de comparaisons entre Madonna et elle-même, Gaga déclara « Je ne veux pas paraitre modeste, mais j’ai pour but de révolutionner la pop. Selon moi, cette dernière révolution fut lancée il y a 25 ans par Madonna ». Elle est également souvent comparée à la chanteuse Debbie Harry du groupe Blondie[201],[202]. Dans l'édition du d'un article du magazine musical en ligne Side-Line, elle déclare être devenue récemment fan du groupe anglais Erasure, dont elle avait rencontré le chanteur à l'occasion d'un spectacle de DJ durant l'été 2009, ainsi que de Depeche Mode[203]. Andy Warhol est représenté à de nombreuses reprises par Gaga comme une influence importante pour elle[204].

 
Bowie a beaucoup inspiré la chanteuse, notamment dans la période The Fame.

Gaga a elle-même déclaré que la mode est « tout » pour elle[205]. Elle collabore fréquemment avec Nicola Formichetti, un temps directeur artistique de la maison de haute couture Thierry Mugler. Elle estime que dans la mode, l'italienne Donatella Versace est sa principale source d’inspiration avec le designer Jan Klod et cite également Isabella Blow. Gaga portera d'ailleurs en 2012 l'iconique robe dites that dress de Gianni Versace[206] et sera l'image publicitaire de la marque italienne en 2014, photographiée par Mert and Marcus[207]. L'année précédente elle avait défilé pour Thierry Mugler[208]. À l'été 2015 elle figure dans une publicité pour la marque Tom Ford[209]. En 2016, elle renouvelle l'expérience des podiums mais pour une présentation de collection Marc Jacobs cette fois[210]. La marque de montres Tudor la choisie comme ambassadrice en 2017[211]. Elle marquera également les esprits en portant lors de la 91e cérémonie des Oscars un collier Tiffany&Co (dont elle est l'image) rendu légendaire par Audrey Hepburn lors de la sortie du classique du cinéma américain Breakfast At Tiffany's[212]. En 2020, Valentino annonce qu'elle sera l'égérie de son parfum Viva Voce[161]. En , la star devient la nouvelle ambassadrice de la gamme de champagne français Dom Pérignon[213].

Son amour pour la mode vient du fait que, comme elle le déclare, « lorsque j’écris de la musique, je pense aux vêtements que je voudrais porter sur scène ou simplement sur la rue. La mode, c’est tout ; l’art, les performances et la pop. La mode vient avec bien d’autres choses, des choses qui me permettront d’avoir de vrais bons fans. Je veux qu’ils aient envie de me manger et lécher chaque partie de moi tellement mes vêtements sont frappants[26] ». Le Global Language Monitor nomma Gaga une des icônes modes les plus spéciales de la planète[214].

Elle a sa propre équipe de production appelée Haus of Gaga, bien qu'elle s’occupe personnellement des gadgets et de certaines de ses tenues[215]. L’équipe crée beaucoup de vêtements, d’accessoires théâtraux ainsi que des perruques. La Haus of Gaga a entre autres créé les célèbres Disco Sticks que la chanteuse utilise depuis son clip LoveGame. En , la chanteuse qui a auparavant été l'égérie de Shiseido ou MAC annonce le lancement de sa propre marque de cosmétiques "Haus Laboratories" sur Amazon exclusivement[216].

Gaga surnomme ses fans les Little Monsters (« petits monstres »). Elle se fait inscrire "Little Monster" sur son bras gauche pour leur rendre hommage en [217] Elle a 23 autres tatouages dont un symbole de la paix et d'amour inspiré de John Lennon qui d’après The Guardian, était le héros de Lady Gaga, une citation du poète Rainer Maria Rilke sur le bras et un symbole d'unité entre les victimes d'agressions sexuelles sur son dos[218],[219],[220].

Gaga a la tessiture d'un contralto[221]. Sa voix est comparée à celle de Gwen Stefani, tandis que la structure de sa musique est inspirée de la pop des années 1980 et de l’europop des années 1990[222]. Concernant les paroles, la journaliste Sarah Rodman pour The Boston Globe écrit que « ses paroles nous font danser sans même nécessiter d’efforts[223] ». Simon Reynolds affirma quant à lui que « Lady Gaga a principalement un style de chanson Electroclash, excepté quelques chansons qui ont un air des années 1980, de pop et de R&B[224] ».

Elle est fréquemment considérée comme une icône gay[225],[226],[227],[228],[229],[230],[231].

Philanthropie et prises de position

 
Lady Gaga en , interprétant la chanson Speechless lors d'un concert bénéfice japonais nommé Gagakoh pour les personnes vivant avec le VIH.

Outre sa carrière musicale, Gaga s'est engagée dans un grand nombre d’organismes de bienfaisance (non-lucratifs, à titre personnel) tout au long de sa carrière. Les causes qu'elle soutient incluent notamment:

L'accès à l'éducation, la lutte contre la pauvreté, la protection de l'enfance, l'égalité homme-femme de par le monde, l'assistance aux personnes vivant avec un handicap, les droits LGBT, la lutte contre le cancer, l'aide aux sans-abri, la préservation de l'environnement, la lutte contre les violences sexuelles, l'accès aux soins de santé, le secours aux victimes de catastrophes naturelles et d'incendies, la lutte contre le sida et l'accès à l'éducation sexuelle, l'aide aux personnes souffrant d'addiction, l'accès à l'équipement de protection pour le personnel soignant, l'accès au sport, le soutien aux communautés victimes de fusillades de masse, la lutte contre le trafic d'êtres humains, le combat contre la faim, l'encadrement de la possession d'armes à feu aux États-Unis, l'assistance aux personnes âgées, le soutien aux écoles, l'aide à la recherche médicale, l'accès et le soutien à la culture, la lutte contre la fibromyalgie, l'aide aux victimes de maladies mentales, la liberté d'expression ainsi que la liberté d'informer.

En , Gaga et de nombreuses autres célébrités mettent aux enchères des cartes qu'ils ont dédicacées pour lever des fonds allant à la lutte contre la maladie d'Alzheimer[232].

En Février 2010, Gaga participe au Gala de l'AMFAR pour lever des fonds pour la lutte contre le SIDA[233].

À la suite du tremblement de terre survenu à Haïti en 2010, elle donna un concert dont la totalité des recettes fut reversée pour la reconstruction du pays. Ce concert a eu lieu le . Pendant cette même journée, les bénéfices des ventes des produits dérivés sur la boutique en ligne du site officiel de Gaga ont renforcé cette action. Le montant total s'éleva à 500 000 dollars américains, soit 350 000 euros[234].

Gaga s’est également engagée à sensibiliser les jeunes aux risques du VIH. Avec la collaboration de Cyndi Lauper, elle s'est alliée à la fondation M.A.C, un fabricant de cosmétiques, qui récolta plus de 160 millions de dollars pour cette cause commune. À cet effet, elles ont lancé leur ligne de rouge à lèvres Viva Glam Gaga et Viva Glam Cindy[235]. L'ensemble des recettes fut reversé à la M.A.C en faveur des personnes infectées par le VIH[236]. Dans un communiqué de presse, Gaga déclare : « Nous voulons que les femmes se sentent fortes, assez fortes pour se souvenir qu'il faut qu'elles se protègent. Notre but est que ce rouge à lèvres opère une sorte de rappel. Lorsque votre homme sera nu dans le lit et que vous irez dans la salle de bain, mettez votre rouge à lèvres et emportez un préservatif. Il ne devrait pas y avoir d’exceptions[7]… » Dans une interview donnée au magazine Marie Claire, Gaga affirme qu’« elle n’avait pas rejoint la campagne de solidarité seulement pour créer un rouge à lèvres, mais bien pour aider les gens[237] ». En , la chanteuse fait à Las Vegas la promotion du casque audio new Monster RED Special Edition de la marque Beats dont 5 dollars sur chaque vente sont reversés pour soutenir les programmes luttant contre le sida en Afrique qui fournissent tests, conseils, traitements et d'autres services pour les malades du sida[238].

Pour continuer à promouvoir le sexe protégé la star dessine et fait la promotion d'une ligne de préservatifs pour la marque Proper Attire. L'intégralité des bénéfices ira au planning familial américain[239].

En , la chanteuse participe à un concert caritatif visant à récupérer des fonds pour lutter contre la déforestation aux côtés de Sting, Bruce Springsteen ou encore Elton John[240].

En , Gaga chante au White Tie & Tiara Ball qui est un gala visant à lever des fonds pour l'association de lutte contre le SIDA, Elton John AIDS Foundation[241].

La même année, Gaga met aux enchères 4 Tickets VIP/ Pass Meet & Greet pour ses concerts afin de lever des fonds pour The Young Storytellers Foundation qui enseigne gratuitement l'écriture, la littérature et la confiance en soi dans les écoles des quartiers défavorisés de Los Angeles[242].

Gaga offre des places VIP PREMIUM pour ses concerts à ses fans ayant donné de leur temps pour des associations venant en aide à la jeunesse SDF. Ce geste génère 30 000 heures de service public volontaire au sein de centaines d'associations à travers les États-Unis[243]. Pour chaque date de son Monster Ball Tour, Gaga donne 20 000 dollars à des associations venant en aide aux personnes LGBT sans domicile fixe[244]. Gaga participe à une vidéo dans laquelle elle encourage ses fans à donner à la campagne de soutien à la jeunesse SDF de Virgin Mobile intitulée RE*Generation. La chanteuse s'engage à égaliser les donations faites à cette campagne jusqu'à un montant de 25 000 dollars[245].

Gaga met aux enchères un piano Steinway signé par elle au profit de Ten O'Clock Classic. Cet organisme caritatif donne bénévolement des leçons de musique hebdomadaires et des instruments de musique à l'école primaire de New York City ainsi que des spectacles et des cours gratuits dans les écoles à travers les États-Unis. Elle met aussi aux enchères des tickets VIP pour l'association Project ETHE[246].

En novembre 2010, Gaga visite l'hôpital Royal Children en Australie afin de réaliser le souhait d'une enfant qui l'avait demandée à l'association à l'association Starlight[247].

Le même mois, Gaga se retire des réseaux sociaux afin de motiver ses fans à lever 1 million de dollars pour financer des traitements contre les effets du SIDA pour des personnes n'y ayant pas accès en Afrique et en Inde[248].

À la suite du séisme de mars 2011 au Japon, Gaga se mobilise pour les sinistrés en confectionnant le design et la phrase « We pray for Japan » (nous prions pour le Japon) sur des bracelets en plastique rouge et blanc, les couleurs du drapeau du Japon, à commander par Internet. Gaga a annoncé fin mars via Twitter que ces bracelets ont rapporté près de 1,5 million $ (environ 1,03 million €) au pays[249]. En , les différentes actions de Gaga pour aider les victimes du séisme ont rapporté 3 millions de dollars à la cause[250].

 
Lady Gaga donnant un discours pour l'abrogation de la loi Don't Ask Don't Tell en septembre 2010.

En , Gaga donne 1 million de dollars à cinq associations luttant contre la pauvreté et venant en aide aux sans-abri[251].

En , Gaga donne un spectacle à un Gala organisé par l'association Robin Hood qui assiste enfants et adultes vivant avec un handicap[252].

Ce même mois, Gaga s'oppose publiquement à la réforme de l'immigration votée en Arizona et déclare avoir écrit sa chanson Americano en protestation contre cette loi[253].

Toujours en mai 2011, la star donne une partie des bénéfices de la version country de son tube Born this way à l'association GLSEN qui combat le harcèlement scolaire des jeunes LGBT[254].

En mars 2011, Gaga donne 1,5 million de dollars à la branche japonaise de l'organisme de défense des droits des enfants Save the children[255]. En , Gaga participe aux MTV Video Music Aid Japan dont les bénéfices sont donnés à la Croix Rouge Japonaise[256].

En 2012, Gaga donne 1 million de dollars à la Croix Rouge de New York pour les victimes de l'ouragan Sandy[257].

Gaga est une personnalité soutenant très activement les droits LGBT partout dans le monde[169],[231],[258]. S'étant engagée aux États-Unis à faire évoluer la législation locale, elle a à plusieurs reprises fait campagne pour orienter la politique de Barack Obama ou de Donald Trump à ce sujet. Elle soutient le mariage homosexuel et l'homo-parentalité et publiera notamment une vidéo incitant les habitants de 4 états américains proposant l'instauration du mariage homosexuel via référendums à voter pour[259],[260]. Elle a également pris publiquement position pour l'abrogation de la loi Don't ask, don't tell avec un discours public, une vidéo incitant les citoyens américains à contacter leur sénateur local au sujet de la possible abrogation de la loi et en amenant avec elle des soldats renvoyés de l'armée à cause de la loi sur le tapis des VMA en 2010 pour sensibiliser l'opinion à la cause[258],[261]. En 2011, elle a rencontré Obama pour discuter des moyens de combattre le harcèlement, notamment homophobe, à l'école[258]. Elle annulera son accord pour vendre une version inédite de son album Born This Way avec la chaîne de supermarchés Target qui a soutenu publiquement des groupes opposés au droit des homosexuel(e)s. La chanteuse proposera à l'enseigne de revenir à l'accord originel en échange de donations de l'entreprise à des associations LGBT mais l'enseigne refusant, Gaga abandonne définitivement tout projet de collaboration. Elle participe en à l'opération It Gets Better qui soutient les jeunes LGBT[262]. Elle visite en 2016 l'association Ali Forney Center qui vient en aide aux jeunes LGBT à la rue et apporte des cadeaux à des jeunes aidés par l'association[263],[264]. Elle s'opposera publiquement à l'exclusion des personnes trans de l'armée décidée par Donald Trump en 2018[265]. La même année l'administration Trump songe à supprimer la reconnaissance fédérale des personnes trans et Gaga critique publiquement le projet à plusieurs reprises[266]. Elle est par ailleurs considérée comme une « icône gay »[231].

En , Gaga lance son association Born This Way Foundation avec sa mère afin d'aider les jeunes victimes de harcèlement et de lutter contre le mal-être et la dépression qui touchent certains adolescents[267]. L'association met à la disposition des professionnels de la santé mentale gratuitement lors des déplacements de son Born Brave Bus. En deux ans, le bus voit passer plus de 150 000 visiteurs[268]. L'organisme offre également des formations en premiers soins pour la santé mentale à travers les États-Unis[269],[270].

En , Gaga et d'autres personnalités rejoignent l'initiative de Yoko Ono et Sean Lennon "Artist against fracking" s'opposant à la très controversée technique de la fracturation hydraulique[271].

En , Gaga aide à nouveau l'association The Young Storytellers. Elle lance en effet un concours permettant de la rencontrer avec la particularité que les participants doivent faire un don à l'association pour y être inscrits[272].

En , Gaga gagne le Lennon Ono Grant For Peace Award qui s'accompagne d'une bourse. La chanteuse choisie de la reverser à la fondation Elton John afin d'aider les « orphelins ou aux jeunes défavorisés aux États-Unis nés avec le virus du sida ou avec le sida" »[273].

En novembre et , Gaga fait deux voyages humanitaires en tant qu'ambassadrice pour l'Unicef au Pérou puis en Afrique Du Sud[274],[275]. Lors de son voyage au Pérou, la chanteuse passe Thanksgiving auprès de 45 jeunes filles victimes d'abus sexuels et leur donne de la nourriture au centre liménien de l'association Caritas Felices qui lutte contre la pauvreté[276].

La même année, Gaga se déclare en faveur de l'avortement et pour la légalisation du cannabis[277],[278].

 
Lady Gaga devant le Born Brave Bus de sa fondation à Tacoma en 2013.

En , elle participe à un repas de charité organisé par l'équipe de Basket Chicago Bulls au profit d'associations d'aide à l'éducation, à la santé et bien-être de la jeunesse, à la lutte contre la violence et de soutien aux militaires et primo-intervenants[279].

En Août 2013, Gaga participe au concert Hands for marriage equality en faveur de la légalisation du marriage homosexuel à Atlantic City[280].

En , Gaga participe à une vidéo réalisée dans le cadre d'une levée de fonds pour un musée de Hudson[281].

Cette même année, Gaga met aux enchères des tickets pour ses shows afin de récolter de l'argent pour l'association d'aide à l'enfance Children United USA et l'association SportsSpectacular qui finance la recherche contre le diabète, des planifications de soins de santé pour éviter et/ou minimiser le risque de maladie chez l'enfant ainsi que la recherche pour le développement de méthodes de soins de traumatologie d'avant-garde[282].

En , Gaga met aux enchères 2 tickets VIP pour ses concerts, ainsi qu'une rencontre avec elle, sur le site spécialisé en enchères caritatives Charitybuzz. Cette action est faite au profit des victimes de la fusillade de masse de l'école primaire de Sandy Hook, seconde plus grande tuerie de masse commise par une personne seule de l'histoire des États-Unis[283]. Elle renouvelle l'expérience cette fois-ci pour aider l'association Arms around children qui fournit des foyers sûrs pour les enfants orphelins vulnérables et risquant d'être exploités, infectés ou affectés par le Sida, sauvés du trafic d'êtres humains, ayant subis des abus et/ou vivant sans adultes en Inde, au Ghana et en Afrique du Sud[284].

En mai 2014, Gaga visite l'hôpital Gilette childen Hospital de la ville de Saint Paul dans le cadre de la campagne "No pity visit" visant sensibiliser à la cause des enfants handicapés[285].

En , Gaga rejoint la campagne "Save Our Water" ("Sauvez notre eau") pour lutter contre la sècheresse avancée qui touche l'état de Californie[286].

En , Gaga met aux enchères des objects pour soutenir l'association MusiCares qui soutient les musiciens en difficulté en proposant des aides financières d'urgence, des programmes de rétablissement pour personnes souffrant d'addiction et une aide sociale[287].

En , Gaga participe au Polar Plunge afin de récolter de l'argent pour l'organisation sportive Special Olympics qui vise à former au sport des enfants et adultes ayant une déficience intellectuelle ainsi qu'à organiser des compétitions sportives pour ceux-ci. Elle participe de nouveau au Polar Plunge for the Special Olympics l'année suivante[288],[289].

Ce même mois elle participe à l'opération One smile qui vise à lever des fonds pour les enfants nés avec une malformation dans les pays en voie de développement où l'accès à une chirurgie réparatrice est limité et effectue une donation personnelle[290]. Elle reconduira une nouvelle fois l'expérience l'année suivante[291].

En , Gaga achète pour 295 000 dollars de biens à une vente aux enchères caritative organisée pour assister les victimes du tremblement de terre au Népal[292].

Ce même mois, Gaga donne avec Tony Benett un gala dont les bénéfices partent à l'association WellChild qui soutient les enfants malades et leurs familles à travers le Royaume-Uni[293].

En , Gaga et une trentaine de politiciens, célébrités, militants et patrons signent une lettre ouverte pour sensibiliser aux droits des femmes dans le monde[294].

En octobre 2015, Gaga participe au Galal de l'Amfarde Los Angeles visant à lever des fonds pour la recherche contre le SIDA[295].

En , Gaga coécrit et interprète une chanson sur les agressions sexuelles pour le documentaire The Hunting Ground abordant les violences sexuelles sur les campus américains[296]. Elle sensibilisera également à la question lors d'une discussion publique après la projection du film. Cette intervention sera également publiée sur internet[297]

En , Gaga participe pour la deuxième fois aux enchères de la GRAMMY Fondation en y dédicaçant des articles vendus afin d'aider l'organisme MusiCares[298].

En , Gaga publie une série d'affiche sur ses réseaux sociaux afin de sensibiliser le public aux agressions sexuelles sur les lieux de travail[220].

En avril 2016, Gaga participe au lancement et à la levée de fonds du Parker institute for cancer immunotherapy visant à soutenir la recherche contre le cancer créant 6 centres de recherche oncologique[280].

En , Gaga et le Dalai Lama font la promotion de l'initiative City of Kindness visant à encourager les maires à s'engager à mettre en place des « projets de compassion » tels que des programmes d'encadrements professionnels des jeunes, de soutien aux sans-abris, d'embellissement et de nettoyage des collectivités, de soutien aux personnes dépendantes, d'aide aux seniors ainsi que de multiples autres formes de volontariat visant l'entraide entre citoyens et l'intérêt public[299],[300]. En , Gaga rejoint le vice président des États-Unis Joe Biden dans son tour des facultés américaines pour la campagne It's on Us. L'initiative vise à briser le tabou des agressions sexuelles sur les campus étudiants ainsi qu'à informer les étudiants des ressources existantes pour toute victime d'agression sexuelle[301]. Lors de l'élection présidentielle américaine de 2016, Gaga soutient la candidate Hillary Clinton qui échoue face à Donald Trump. La chanteuse, qui déclare « ne rien avoir à dire sur lui », est connue pour ne pas apprécier le politicien. Elle manifesta et milita donc plusieurs heures après la victoire de Trump.

Le , Gaga et d'autres célébrités signent une lettre ouverte publiée dans Bilboard Magazine demandant au Congrès Américain d'exiger des vérifications d'antécédents pour tout achat d'armes et d'interdire à quiconque sur la "liste de surveillance des terroristes" d'acheter une arme[302]. Le , Gaga participe à une vidéo de l'organisme Human Rights Campaign faite en réaction à la fusillade dans le club gay Pulse dans la ville d'Orlando. La vidéo vise à inciter les citoyens américains à demander à leurs représentants politiques une législation plus stricte sur la prévention de la violence par armes à feu ainsi que sur la protection des personnes LGBT contre les attaques discriminatoires à leur égard[303].

En Juillet 2016, Gaga apporte son soutien à Black Lives Matter, mouvement militant luttant contre les discriminations raciales[304].

En , Gaga propose à nouveau des articles dédicacés lors des enchères caritatives annuelles de la GRAMMY fondation au profit de l'association MusiCares[305].

En , Gaga fait une donation financière pour le secours des victimes des inondations en Louisiane[306].

En , Gaga signe une guitare mise aux enchères afin de récolter des fonds pour le planning familial américain. En , Gaga apporte publiquement son soutien au lanceur d'alerte Julian Assange en participant à un film prenant sa défense. On y voit notamment la rencontre entre l'homme assigné à résidence et la chanteuse qui lui a rendu visite. En , Gaga lance une collecte de fonds pour aider les écoles à payer leurs fournitures[307].

En , Gaga collabore avec la chaîne de cafés Starbucks afin de lancer les Cup of kindness. Cette collection de boissons vise à récolter des fonds pour l'accompagnement des personnes souffrant de problèmes de santé mentale[308].

 
Logo de la fondation de Lady Gaga.

En , elle critique publiquement le manque d'action du monde politique pour contrer la violence par armes à feux[309].

Depuis l'automne 2017, Gaga utilise fréquemment sa célébrité pour sensibiliser le grand public aux causes et aux conséquences de la Fibromyalgie[310],[311],[312].

Lady Gaga donne 1 million de dollars pour soutenir les victimes des ouragans qui ont frappé les États-Unis et les Caraïbes. Elle participe par la suite à un concert caritatif pour la cause[313].

En , l'association de la chanteuse Born this Way Foundation verse toutes ses donations reçues du jusqu'au suivant à une trentaine d'associations locales soutenant les jeunes issus de famille d'accueil, la communauté LGBT, les enfants de personnes incarcérés ou en donnant 5 jours par semaine des repas à l'école à des jeunes issues de familles populaires à prix très réduits, entre autres[314].

En , Gaga décide d'étendre sa fondation en faisant déposer le titre Channel Kindness. Cette nouvelle branche de l'association vise à fournir de la nourriture et des meubles aux personnes dans le besoin et à leurs enfants, des services de garde pour les enfants de mères adolescentes, des hébergements temporaires pour celles-ci et leurs enfants, des repas aux personnes démunis qui sortent de l’hôpital, donner une aide financière aux individus et aux associations locales qui font preuve de compassion dans leurs initiatives, des services et activités pour personnes dans le besoin ainsi qu'à aider et à organiser des levées de fonds pour encourager des compétitions sportives inter-universitaires entre autres[315].

Ce même mois, Gaga prend une nouvelle fois part aux enchères de la GRAMMY fondation et afin d'aider Girls Rock Camp Alliance cette fois. L'organisme propose à travers le monde des camps d'été ainsi que des programmes d'éducation pour permettre à des jeunes filles d'apprendre à jouer d'un instrument, à composer et à se produire en spectacle[316].

En juin 2018, elle participe à une levée de fonds pour l'association Children mending heart qui lutte contre le harcèlement scolaire[317].

En , Gaga participe à la manifestation March For Our Lives pour demander plus d'encadrement pour la possession d'armes à feu aux États-Unis[318].

En , Gaga fait une donation financière à la Croix Rouge après les violents incendies ayant touché la Californie et se rend dans plusieurs refuges avec de la nourriture afin de réconforter les victimes évacuées de leurs maisons. Elle encourage ses fans à faire de même en faisant un don et/ou en faisant du bénévolat[319]. La chanteuse critique publiquement le manque d'action de l'administration Trump face aux ravages causés par les incendies[320]. Afin d'inciter aux dons pour aider les victimes, la fondation de Gaga annonce le que pour chaque donation de particuliers faite à une de ses associations partenaires, la fondation reversera une donation d'un montant égal à ce partenaire. Intitulé MultiplyYourGood Challenge, la campagne motive ses éventuels participants en proposant un tirage au sort pour assister à un spectacle de Gaga à Las Vegas pour quiconque participe au défi et en fait la promotion sur les réseaux sociaux afin d'encourager d'autres donations[321].

Ce même mois, Gaga collabore avec Bono et l'organisme RED afin de récolter de l'argent pour la lutte contre le SIDA. Une loterie où chaque bon est donné contre une donation à RED est organisée par l'association et les deux artistes créent une chanson spécifiquement pour le gagnant en lui dédicaçant le livret originel contenant les paroles[322].

En , Gaga crée des stickers en collaboration avec Swarovski visant à lever des fonds pour l'Education Foundation du British Fashion Council. Les bénéfices servent à soutenir financièrement les étudiants en mode[323].

En , Gaga participe pour la quatrième fois au bal annuel du Metropolitan Museum of Art qui a pour but de lever des fonds pour le Costume Institute du musée[324].

En , Gaga autorise l'utilisation de plusieurs chansons qu'elle à coécrit et interprété pour le film A star Is Born dans le cadre d'un spectacle A Star is Born This Way dont une part des bénéfices est reversée à la Born This way foundation[325].

En , Gaga annonce qu'elle va financer des projets scolaires dans 162 classes de villes ayant subi des tueries de masses entre le Texas, la Californie et l'Ohio via sa fondation Born This Way Foundation[326].

En , l'actrice Indya Moore révèle que Gaga à, en 2013, fait « une très généreuse donation » à l'agence de foyer d'accueil qui l'accueillait alors elle ainsi que d'autres mineurs orphelins[327].

Le , la fondation de la chanteuse collabore avec l'entreprise AT&T TV qui lui reverse 250 000 dollars en échange du concert donné par la star pour le festival de la marque à l'occasion du Super Bowl[328].

En avril 2020, Gaga fait une donation au fond Americas Food Fund afin de distribuer des repas à la suite des difficultés économiques engendrées par la crise du Covid-19[329]. Hauslab, la marque de cosmétiques de la star, donne pour l'occasion 20% de ses revenus perçus sur une semaine dans le but de soutenir des banques alimentaires de New York et Los Angeles à la suite de l'insécurité alimentaire créée par la fermeture des écoles[330]. Elle donne, par la suite, 10 million de dollars afin de soutenir le personnel soignant italien[331].La chanteuse collabore également avec l'organisme humanitaire Global Citizen afin de lever des fonds et contacte personnellement 70 dirigeants d'entreprises et philanthropes obtenant ainsi 35 millions de dollars pour équiper le personnel soignant, améliorer la rapidité des tests, aider à la recherche d'un vaccin et de traitements ainsi que pour lutter contre les conséquences économiques du virus. Par la suite, elle organise avec l'organisme le concert Together at Home en soutien aux professionnels de santé qui comporte des performances ou messages de nombreuses personnalités telles que Elton John, Lizzo, Chris Martin, J Balvin, Paul Mc Cartney, Maluma, Billie Eilish, John Legend, The Rolling Stones, Beyoncé, David Beckam, Sam Smith, Céline Dion, Oprah Winfrey, Christine and the Queens, Andrea Bocelli, Jennifer Lopez, Michelle Obama, Stevie Wonder ainsi qu'elle même[332],[333],[334],[335]. Ce concert de plus de huit heures est retransmis en direct sur la plateforme Youtube[336]. À la suite du spectacle, les fonds totaux récoltés par la campagne de Gaga et Global Citizen s'élèvent à 127 millions de dollars[337].

Du 29 au 31 mai 2020, Lady Gaga s'engage à reverser 1 dollar à l'association World Central Kitchen qui offre des repas aux plus démunis pour chaque commande passée sur le site Postmates[338].

Ce 31 mai toujours, Gaga dénonce une nouvelle fois les violences policières et le racisme systémique qui sévissent aux États-Unis ainsi que l'action politique de Donald Trump concernant ces sujets[339]. Le 5 juin, elle fait des donations à plusieurs associations agissant contre ces fléaux puis laissent ces mêmes organismes s'adresser à ses millions de fans via ses comptes sur les réseaux sociaux[340].

Le 30 juin 2020, Gaga signe la tribune de NIVA en faveur du soutien aux salles de spectacles indépendantes durant la pandémie de Covid-19 demandant au Congrès de débloquer des fonds pour les soutenir[341].

Le 25 juin, Gaga participe à une levée de fonds pour le Marsha P Johnson Institute qui défend les droits des personnes trans noires[342].

Le 2 novembre, Gaga participe à une réunion politique dans le cadre de la campagne présidentielle de Joe Biden où elle dénonce les propos de son opposant politique Donald Trump sur les femmes[343].

En janvier 2021, après l'élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis, Gaga, qui avait activement soutenu le candidat démocrate, est choisie par ce dernier pour chanter l'hymne national américain sur les marches du Capitole lors de la cérémonie d'investiture le 20 janvier[344].

En avril 2021, la chanteuse enregistre une vidéo réclamant plus de moyens pour l'accompagnement psychologique des personnes vivant avec le VIH, la vidéo est diffusée lors de la pré-soirée des Oscar d'Elton John[345].

Ce même mois, l'artiste sort avec la marque de champagne Dom Pérignon une série limité de sculptures qu'elle à peintes et signées dont les bénéfices vont intégralement à la Born this way foundation[346].

En mai 2021, Gaga participie au documentaire The me you can't see visant à sensibiliser le grand public aux problèmes de santé mentale[347].

Récompenses, hommages et impact

Lady Gaga a reçu au total plus de 500 récompenses et a été nommée plus de 750 fois. La chanteuse reçoit 12 Grammy Awards, équivalent américain des victoires de la musique, durant sa carrière[348]. Elle est la seule chanteuse à avoir 4 titres vendus à plus de 10 millions d'exemplaires chacun avec Shallow, Poker Face, Just dance et Bad romance[349].Respectivement en mai 2014 puis en , elle obtient le RIAA Digital Diamond Awards pour chacun de ses tubes Poker Face et Bad Romance les deux titres faisant partie des rares chansons ayant dépassé les 10 millions de ventes aux États-Unis. Elle est d'ailleurs la première artiste féminine à recevoir ce prix[350],[351]. Elle est également la première artiste à franchir la barre du milliard de vues sur YouTube et est aussi la personne la plus recherchée sur le web entre 2010 et 2011. Elle figure à la deuxième place du classement Forbes des « célébrités les plus puissantes de 2013 » derrière Oprah Winfrey[352], et a été l'artiste avec le plus d'albums ayant atteint la première place des charts américains de la décennie 2010[353].

Lady Gaga est l'artiste ayant reçu le plus de nominations en une édition aux VMA Awards qui est la plus grande cérémonie récompensant les meilleurs clips de l'année. Elle obtient ce record en récoltant 13 nominations pour la cérémonie de 2010 ou elle devient aussi l'artiste la plus récompensée en une édition avec 8 victoires ce soir là. Le clip de Bad Romance sera élu "Meilleure vidéo du XXIe siècle" par le magazine musical et véritable institution dans l'industrie musicale, Bilboard[354]. La chanteuse voit en octobre sa chanson Poker Face devenir la plus téléchargée de l'histoire au Royaume-Uni tandis que son titre Just dance est lui troisième du classement[355].

En a eu lieu la première exposition au monde consacrée à Gaga, « Gaga à Gogo », par Alexandra Boucherifi[356],[357], à la Galerie Chappe, à Paris[358],[359]. En novembre de cette même année, la chanteuse rentre dans le Livre Guinness des records en tant qu'artiste ayant passé le plus grand nombre de semaines au sein des charts britanniques : elle bat le record détenu par le groupe anglais Oasis[360].

En 2011, Gaga reçoit le "Fashion Icon award" de la part du Council of Fashion Designers of America (Conseil des Créateurs de Mode Américains)[361]. En 2013, Gaga gagne 2 prix pour son parfum Fame: « Meilleur Flagrance pour femmes » aux Swedish Beauty & Cosmetics Awards et "Choix du public" aux Canadian Fragrance Awards. La même année, l'album The Fame de la chanteuse est classé parmi les « meilleurs premiers albums de tous les temps » par le magazine Rolling Stones[362].

En 2012, elle est l'objet d'une exposition temporaire, The Elevated. From the Pharaoh to Lady Gaga, qui marque les 150 ans du musée national de Varsovie[363].

En 2015, elle remporte l'Icon award au Songwriters Hall of Fame, prestigieuse institution qui honore les auteurs et compositeurs musicaux[364]. En , elle a reçu un Golden Globes Award de la « meilleure actrice dans une mini-série » pour sa prestation dans American Horror Story : Hotel. En , Gaga est nommée "Éditeur de l"année" aux Fashion Los Angeles Awards pour son travail pour le magazine V[365].

En 2018 et 2019, la prestation de Gaga dans A Star Is Born lui rapporte successivement les prix de "Meilleure actrice" aux Critics' Choice Movie Awards puis de la part du National Board of Review, du Dublin Film Critics' Circle ainsi que du Phoenix Film Critics Society. Elle est également nommée dans la même catégorie aux Oscars, aux Golden Globes et aux Satellite Awards[366],[367],[368],[369],[370],[371],[372],[373]. Le titre Shallow tiré du film remporte le prix de la Meilleure Chanson aux Golden Globes 2019 ainsi qu'aux Critics' Choice Movie Awards[374],[375] et lors de la 91e cérémonie des Oscars[376] avant d'être élue chanson de la décennie aux GoldDerby Awards[377].

Une espèce de fougères américaines a été nommée Gaga en hommage à la chanteuse, ardente défenseure de l'égalité et de l'expression individuelle selon Kathleen Pryer, professeur de biologie à l'Université Duke et directrice du Duke Herbarium, qui souligne la ressemblance d'un costume de scène Armani en forme de cœur porté par Lady Gaga, avec le gamétophyte d'une fougère[378]. De plus la présence de la séquence GAGA dans l'ADN de cette nouvelle espèce de fougères le distingue de tous les autres[379]. Une des espèces de ce genre, découverte au Costa Rica, a été nommée Gaga Germanotta en hommage à la famille de l'artiste[378]. Une espèce de sauterelle découverte au Nicaragua, la Kaikaia Gaga, a également été nommée après la chanteuse[380].

Lady Gaga est fréquemment considérée comme une artiste ayant changé la culture populaire, la musique pop ainsi que la mode en plus d'avoir influencée la perception des personnes LGBT par le grand public[381],[382],[383],[384],[385],[386],[387],[388],[389],[390],[391],[392],[393],[394],[395],[396],[397].

Elle est aussi reconnue à fois comme une des artistes ayant contribué à populariser la musique Synthpop à la fin des années 2000 et au début des années 2010 alors que ces morceaux n'étaient initialement joués qu'en boîte de nuit et très rarement représentés dans les médias grand public[398],[399]. Elle arrive en tête des personnes les plus influentes de l'année 2010 dans la catégorie artiste du Magazine Times puis est élue "artiste la plus influente" de l'année 2011 par le prestigieux Forbes Magazine[400],[401]. Son influence continue par la suite d'être reconnue par de nombreux observateurs médiatiques[402],[403],[404],[405].

Son travail a influencé des artistes comme Miley Cyrus, Nicki Minaj, Dua Lipa, Ellie Goulding, Halsey, Justin Timberlake, Nick Jonas, Sam Smith, Noah Cyrus, Kesha, Katherine Langford et MGMT.

Polémiques et censure des médias

En 2009, le clip de LoveGame est censuré à la télé australienne pour ses « fréquentes références sexuelles, verbales et visuelles. ». En 2010, l'émission American Idol censure partiellement sa prestation du titre Alejandro celle-ci étant jugée trop sensuelle pour ses téléspectateurs[406]. À l'été 2010 la chanteuse porte une robe faite de viande aux VMA Awards qui fera beaucoup réagir de par le monde, notamment les associations de défense des animaux. La chanteuse expliqua le soir même dans l'émission The Ellen DeGeneres Show que le concept est de montrer au public que chacun finira traité comme « un morceau de viande » s'il ne se bat pas pour ses droits. La star était venue ce soir-là accompagnée de militaires américains victimes de la loi « Don't ask don't tell » sur le tapis rouge des VMA awards pour les soutenir dans leur quête de droits nouveaux, donnant tous son sens à la métaphore représentée par cette robe[407].

La même année le clip de son morceau Alejandro sera jugé comme blasphématoire par certains et relégué à la tranche horaire d'après-minuit sur une des chaînes du groupe MTV pour l'association d'imagerie érotique, religieuse, SM et nazi qu'il contient. Les choix du contenu de ce clip seront expliqués aux journalistes comme des métaphores par son directeur Steven Klein[408],[409]. L'usage du vocabulaire et de l'iconographie religieuse dans certains des clips et des chansons (sur l'album Born This Way notamment) de la star fera scandale à de nombreuses reprises. Lady Gaga réagira en expliquant le caractère allégorique de ses textes et vidéos. Les stations de radios malaisiennes censurent partiellement la chanson Born this way pour ses paroles : « qu'importe gay, hétéro ou bi, lesbienne, vie transgenre je suis sur la bonne voie »[410].

En 2011, le morceau Judas fait scandale car il contient les paroles « Je suis amoureuse de Judas » et sort à la période de Pâques. Il sera condamné publiquement par Bill Donahue, le président de la Ligue Catholique américaine[411]. Pour certains, la chanson est au contraire perçue un message d'amour pour Dieu. En la chaîne de télévision Fox censure les chaussures de l'artiste car celles-ci représentent des pénis en érection[412]. En , une prestation de la chanteuse en fauteuil roulant provoque des remous[413]. Ayant un costume de sirène bloquant ses jambes, la chanteuse utilise ce fauteuil pour se déplacer sur scène mais Jesse Billauer, porte-parole de l'association pour les droits des personnes handicapées « Life Rolls On » critiquera le concept. La chanteuse sera en fauteuil roulant à la suite d'une blessure l'année suivante et fera à nouveau scandale en utilisant un « fauteuil en or à 24 Carats »[414]. Cette même année, Gaga voit plusieurs de ses titres censurés sur les sites de musique en ligne chinois car le gouvernement déclare considérer que ces titres « portent préjudice à la sécurité de la culture d'État »[415].

En , un tweet qui se veut ironique de la star sur l'aspect restrictif du régime alimentaire qu'elle suit fera scandale. Perçu comme faisant l'apologie de l'anorexie par nombre de personnes, il recevra de nombreuses critiques d'internautes ainsi que la désapprobation de l'association américaine nationale des troubles alimentaires, la National Eating Disorders Association[416]. En , Gaga se voit refuser par la police nationale indonésienne l'autorisation de se produire en concert à Jakarta bien que tous les tickets du spectacle se soient déjà tous arrachés. Le ministre de l'intérieur Gamawan Fauzi salue par la suite cette décision. Le Conseil des oulémas, la plus haute instance religieuse islamique en Indonésie, avait précédemment déposé une plainte contre la venue de la chanteuse dans le pays en recommandant de ne pas accepter sa venue. Le Front des défenseurs de l'islam (FPI), connu pour ses raids violents, avait juré de réunir « trente mille » manifestants à Jakarta pour empêcher la chanteuse de « répandre sa foi satanique ». Le président du FPI, Habib Salim Alatas, la qualifie alors auprès de l'AFP de « destructrice de la foi » ajoutant « Repens-toi Lady Gaga. Repens-toi. Tu devrais porter une abaya (robe ample) et un voile et arrêter de chanter des chansons toxiques ». Une manifestation impliquant plusieurs centaines de chrétiens conservateurs de Corée pour faire annuler le concert de la star à Séoul avait auparavant eu lieu en vain [417]. Le concert de Séoul sera cependant interdit aux moins de 18 ans[418]. Aux Philippines, des centaines de militants du groupe chrétien BibleMode Youth manifestent pour demander l'annulation du concert de la star à Manille[419].

D'autres organisations philippines demandent l'annulation du concert comme The Intercessors for the Philippines, the Philippines for Jesus Movement, the Philippine Council of Evangelical Churches, Bible Mode Baptist Group, NFS Ministry, Metro Manila for Jesus Movement et Tribes and Nations Outreach. Le Représentant de Manille Benny Abante, qui est aussi un leader religieux, alerte les organisateurs et sponsors du concert Smart Telecom, SM and Ovation Productions Inc que les groupes religieux iront au-devant les tribunaux si le concert est maintenu et déclare que le concert serait une violation du code Pénal du pays, qui dit que toute personne qui exhibe publiquement ou cause l'exhibition de tout spectacle indécent ou immoral qui « offense la race ou la religion » sera emprisonné de 6 mois à 6 ans en ajoutant « Je rappelle Lady Gaga qu'elle n'a pas une immunité diplomatique, à part si elle veut rester ici 6 ans ». Le maire de Pasay City, faisant partie de la banlieue de Manille, déclara finalement que le concert devait être adapté aux morales du pays et publia une déclaration disant qu'il a formé un groupe pour surveiller l’évènement[420]. La chanteuse y chantera son titre Judas pendant son spectacle malgré les demandes des opposants. En , la chanteuse fait réagir le monde associatif anti-cannabis en fumant du cannabis sur scène lors de sa tournée Born This Way Ball[421].

En , Gaga s'attire les foudres des militants anti-armes à feu en portant un « soutien-gorge mitrailleuse » lors de ses concerts après le drame de la fusillade de Sandy Hook[422]. Quelques mois plus tard, le titre Aura de Lady Gaga crée la polémique, certains le voyant comme insultant pour les femmes voilées et d'autres lui reprochant de faire l'apologie du voile[423]. Lady Gaga déclarera une nouvelle fois qu'elle use simplement de la métaphore en tant qu'auteure. En 2013, la couverture de l'album ARTPOP est censurée en Chine au profit d'une version revue, moins révélatrice que l'originale. La chanson Sexxx Dreams de l'album sera également rebaptisée X Dreams[424]. Ce ne sera pas le seul endroit où la couverture de l'album sera censurée, la version commercialisée au Moyen-Orient sera également modifiée ainsi que les couvertures des singles Do What U Want et Dope[425],[426].

En 2014, une prestation de l'artiste en collaboration avec Millie Brown fait la polémique car accusée de promouvoir les troubles alimentaires[427]. L'artiste défendra son droit à l'expression artistique en défendant le choix de son medium, en l’occurrence des peintures faites via vomissement de matières. En la chanteuse voit son spectacle Artrave censuré à Dubaï[428].

En 2016, Gaga se voit personnellement interdite de territoire en Chine après que son répertoire entier a été banni de diffusion et de téléchargement dans le pays. La décision intervient après la rencontre de la chanteuse avec le Dalaï Lama, figure très contestée en Chine[429]. En 2017, une de ses tenues est à tort comparé à un uniforme nazi[408].

Discographie

Albums solos

Autres

Apparitions sur d'autres albums

  • 2011 : Hello Hello featuring avec Elton John (Gnoméo et Juliette)
  • 2011 : Lady is The Tramp featuring avec Tony Bennett (Duets II)
  • 2018 : Your Song (Revamp : les chansons de Elton John et Bernie Taupin)

Tournées

En solo

Résidences

En collaboration

Promotionnelle

Filmographie

Cinéma

Longs métrages

Prochainement

Documentaires

Note : Sauf précision, Lady Gaga apparaît en tant qu'elle-même dans ces documentaires.

Séries télévisées

Documentaires et Special

Note : Sauf précision, Lady Gaga apparaît en tant qu'elle-même dans ces documentaires et television special.

  • 2011 : Gaga by Gaultier de Alex Fighter et Julie Gali
  • 2011 : Lady Gaga Presents the Monster Ball Tour: At Madison Square Garden de Laurieann Gibson
  • 2011 : Lady Gaga: Inside the Outside de Davi Russo
  • 2011 : A Very Gaga Thanksgiving d'elle-même
  • 2013 : Who The F-k is Arthur Fogel de Ron Chapman
  • 2013 : Lady Gaga and the Muppets' Holiday Spectacular de Gregg Gelfand
  • 2014 : Tony Bennett and Lady Gaga: Cheek to Cheek Live! de David Horn
  • 2017 : Gaga: Five Foot Two de Chris Moukarbel[430]
  • 2019 : How To Be: Mark Ronson de Carl Hindmarch[431]

Événements spéciaux

Juré à la télévision

Parfums

  • 2012 : Fame Le parfum effectua le meilleur démarrage (ventes durant la première semaine d'exploitation) de l'histoire de la parfumerie derrière Coco de Chanel et devient le plus vendu de l'année 2012 au Royaume-Uni[435],[436].
  • 2014 : Eau de Gaga

Notes et références

  1. [1], Harpesbazaar, 9 juillet 2019, consulté le 2 août 2019
  2. (en-US) « Lady Gaga tops Forbes' 'Most Powerful Musicians' list - NME », NME,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) « Lady Gaga, Manager Bobby Campbell Join Artist Nation (Exclusive) », sur Billboard,
  4. (en) « Congratulations to Joseph and Cynthia Germanotta! », ladygagafan.org, (consulté le ).
  5. (en) Ruby Warrington, « Lady Gaga: ready for her close-up », The Sunday Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (en-GB) « Comment Lady Gaga a prouvé que les ennemis d’Hollywood avaient tort », sur BoldNews (consulté le )
  7. a b c d e et f (fr) Véronique Leduc, « Lady Gaga : Celle qui sait où elle va », Métro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. (en) Fiona Sturges, « Lady Gaga: How the world went crazy for the new queen of pop », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. (en-GB) « Lady Gaga: How the world went crazy for the new queen of pop », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. a b et c (en) Hattie Collins, « Lady Gaga: the future of pop? », The Sunday Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. a b et c (en) « Biography of Lady Gaga » (consulté le ).
  12. (en) Caroline Sullivan, « Tony Bennett & Lady Gaga review – Gaga is a wonder », sur the Guardian, (consulté le ).
  13. Claude Adélaïde, « La carrière de Lady Gaga », (consulté le ).
  14. « Lady Gaga lance sa fondation, "Born this way", pour aider les jeunes à avoir confiance en eux », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. (en) « See a Photo of Teenage Lady Gaga in Her High School Production of Guys and Dolls | Playbill », sur Playbill (consulté le ).
  16. (en) Chris Dicker, Lady Gaga Biography : The “Mother Monster” of the Music Industry Revealed, Chris Dicker (lire en ligne).
  17. (en-US) « Lady Gaga says Led Zeppelin-inspired rock album could follow her jazz record - NME », NME,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. (en-US) « LSTFI Alum Lady Gaga taps into The Lee Strasberg Method™ », The Lee Strasberg Theatre & Film Institute,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. SAG-AFTRA Foundation, « Conversations with A STAR IS BORN », (consulté le )
  20. « Growing Up Gaga », sur NYMag.com (consulté le ).
  21. (en) Rick Florino, « Interview: Lady Gaga », ARTIST direct,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. (en) Vanessa Thorpe, « Pop megastar or avant-garde artist? Now Lady Gaga wants to be both », sur the Guardian, (consulté le ).
  23. (en) « Lady Gaga in Rent? Which pop superstar would you love to see on stage », sur https://www.whatsonstage.com, (consulté le )
  24. (en) « Lin-Manuel Miranda and Lady Gaga Bond Over Their Love for Rent—Which Gaga Was Almost In », sur http://www.playbill.com, (consulté le )
  25. « See The Next (Maybe) Lady Gaga At Ultra Violet Live », NYU Local,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  26. a et b (en) « Lady GaGa Brings Her Artistic Vision Of Pop Music To New Album -- And A New Kids Song » (consulté le ).
  27. (en) Chris Harris, « Lady Gaga Brings Her Artistic Vision Of Pop Music To New Album », MTV News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  28. (en-US) « Lady Gaga », sur Biography (consulté le ).
  29. a et b « Lady Gaga et New York : glam, rock et engagement », sur https://www.cnewyork.net/ (consulté le )
  30. « Stefani Germanotta », (consulté le ).
  31. « Material girl », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  32. « Growing Up Gaga », sur NYMag.com (consulté le ).
  33. (en) « Artist Spotlights: Lady Gaga », Riffin',‎ (lire en ligne, consulté le ).
  34. (en) Merle Ginsberg, « How Lady Gaga proved Hollywood’s haters wrong », sur New York Post, (consulté le )
  35. (en-US) « Where did Lady Gaga get her stage name from? », What can I learn today?,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  36. (en) « Island Def Jam », Gagapedia (consulté le ).
  37. (en) « Lady Gaga Says She Was Sexually Assaulted by a Producer », sur Time (consulté le ).
  38. a b et c (en) « Lady Gaga », Contactmusic.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  39. (en) Christine Cassis, « 2009: Keep your ears open to this music », Blast Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  40. Rica, « LADY GAGA BEFORE THE FAME: BRENDAN SULLIVAN », sur LADY GAGA BEFORE THE FAME, (consulté le ).
  41. a et b (en) Erika Hobart, « Lady Gaga: Some Like it Pop », Seattle Weekly,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  42. (en) Ann Lee, « Just Who Is Lady Gaga? », Metro.co.uk,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  43. (en) « Lady Gaga », Broadcast Music Incorporated,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  44. (en) Charlotte Martin, « Gaga: On stripping, drugs and No 1s », The Sun,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  45. (en) Nandini D'Souza, « Going Ga-Ga for Lady Gaga », W Magazine,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le ).
  46. (en) Simon Hattenstone, « Lady Gaga: Lording it », sur the Guardian, (consulté le ).
  47. (en) Adrian Thrills, « Why the world is going gaga for electro-pop diva Stefani », Daily Mail,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  48. (en) Emma Cowing, « Lady GaGa: Totally Ga-Ga », The Scotsman,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  49. (en) Jason Birchmeier, « allmusic Lady Gaga », Allmusic,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  50. (en) « Interview with co-writer and producer RedOne », HitQuarters,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  51. (en) Billboard, « Canadian Hot 100 » (consulté le ).
  52. (en) MegaCharts « Dutch Top 40 » (consulté le ).
  53. (en) Irish Recorded Music Association, « Irish Singles Chart » (consulté le ).
  54. (en) The Official Charts Company, « Classement single Royaume-Uni » (consulté le ).
  55. (en) « Lady Gaga's 'Just Dance' turns 10: Akon, RedOne on the hit that almost went to The Pussycat Dolls », sur EW.com (consulté le )
  56. (en) Paul Grein, « Week Ending Sept. 13, 2009: The Act You've Known For All These Years », Yahoo! Music,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  57. « IFPI Digital Music Report 2010 », sur http://www.ifpi.org.
  58. (en) « If You are in Las Vegas Tonight », perezhilton.com, (consulté le ).
  59. (en) Perez Hilton, « Epic!!!! Gaga's New Paparazzi Video », perezhilton.com, (consulté le ).
  60. (en) Gary Trust, « Lady Gaga Makes Mainstream Top 40 History », Billboard,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  61. (en-US) « Four-times bankrupt Lady GaGa is skint - Daily Gossip - NME », NME,‎ (lire en ligne, consulté le )
  62. (en) « Lady Gaga, the singing sensation on stress, sexuality, and her romantic future », Elle, elle.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  63. (en) Bradley Stern, « Lady Gaga : The Fame Monster (album review) », muumuse.com, (consulté le ).
  64. (en) « Lady Gaga Returns With 8 New Songs on 'The Fame Monster' », prnewswire.com, (consulté le ).
  65. (en) Leah Greenblatt, New Lady Gaga, 'Telephone': Stream It Here dans Entertainment Weekly[source insuffisante].
  66. « Lady Gaga Alejandro - Clip, photo et paroles », ladygaga-lesite.com (consulté le ).
  67. (en) « Lady Gaga Live OMG Admits Secret Interview », sur youtube.com (consulté le ).
  68. (en) « HD Lady GaGa Interview - Ellen DeGeneres Show Live », sur youtube.com, youtube.com (consulté le ).
  69. (en) Erica Futterman, « Exclusive: Behind the Scenes as Lady Gaga Hits “Gossip Girl” », Rolling Stone,‎ (lire en ligne, consulté en ).
  70. « Growing Up Gaga », sur NYMag.com (consulté le ).
  71. (en-US) « Lady Gaga’s Monster Ball Tour Crushes Debut Headlining Artist Records | Neon Limelight - Exclusive Music News, Artist Interviews, Reviews, Photos! », sur neonlimelight.com (consulté le ).
  72. (en) « United World Chart », mediatraffic.de (consulté le ).
  73. (en) « Lady Gaga and the New Solo HD (Product) Red Beats by Dre Headphones », sur youtube.com (consulté le ).
  74. (en) Perez Hilton, « GaGa + Oprah = Amazingness! », perezhilton.com, (consulté le ).
  75. « Elton John pique une crise devant Lady Gaga ! », people.premiere.fr, (consulté le ).
  76. (en) « Poker Face/Speechless & Your Song HQ Lady Gaga and Elton John », sur youtube.com (consulté le ).
  77. « Lady Gaga. Brit Awards 2010 : les gagnants sont...! », sur Charts in France, .
  78. (en) IBTimes Staff Reporter, « Lady Gaga Biopic: 5 Stars Who Could Play the Role », International Business Times, (consulté le ).
  79. (en) Jake Coyle, « Lady Gaga Named AP's Entertainer of the Year », Billboard, (consulté le ).
  80. (en) Claire Suddath, « People Who Mattered -Adele », sur Time, (consulté le ).
  81. Lady Gaga : fin de l'exploitation de l'album "Born This Way" ?, février 2012, sur ptitblog.net, consulté le 10 décembre 2013.
  82. http://gagavision.net/2012/livre-des-records-2013/.
  83. (en) http://articles.nydailynews.com/2012-10-05/news/34283927_1_lady-gaga-yoko-ono-christopher-hitchens.
  84. (en) « Lady GaGa's new album to be called 'ARTPOP' » (consulté le ).
  85. (en) Jocelyn Vena, « Lady Gaga Says Next Album Is 'Beginning To Flourish' », MTV News, Viacom International Inc., (consulté le ).
  86. (en) Jocelyn Vena, « Lady Gaga 'Doing Prep' For Tour, Next Album », MTV News, Viacom International Inc., (consulté le ).
  87. (en) http://www.nme.com/news/lady-gaga/64082.
  88. (en-US) « What happened to Lady Gaga? », New York Post,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  89. « ARTPOP by Lady Gaga », sur Metacritic (consulté le ).
  90. Keith Caulfield, « Lady Gaga scores second no 1 album with ARTPOP », (consulté le ).
  91. Jason Lipshutz, « Lady Gaga : R. Kelly Duet 'Do What U Want' Is Now 'ARTPOP's' Second Single », sur billboard.com, (consulté le ).
  92. (en) http://www.radioairplay.fm/RadioDate/PublicDetails/61964 « Copie archivée » (version du 28 octobre 2014 sur l'Internet Archive).
  93. « Confession - Lady Gaga: "Je n'ai pas choisi la dépression" », Le Match,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  94. (en) http://www.nme.com/news/lady-gaga/73452
  95. Andrew Hampp, « Lady Gaga's artRAVE Party : 'ARTPOP' Performance, Flying Dress & Costumes Galore », sur billboard.com, (consulté le ).
  96. http://www.nydailynews.com/entertainment/tv-movies/lady-gaga-hosts-snl-plays-future-fame-applause-article-1.1519876.
  97. « MCM (officiel) », sur Mcm.fr (consulté le ).
  98. (en) http://popwatch.ew.com/2013/11/29/lady-gaga-muppets-holiday-spectacular-react/.
  99. (en) Fiona Raisbeck, « Lady Gaga lands debut film role in Robert Rodriguez's Machete Kills », Marie Claire, (consulté le ).
  100. (en) http://fashion.telegraph.co.uk/article/TMG10472239/Gaga-for-Versace-confirmed.html.
  101. (en) http://www.hauslaboratories.com/eau-de-gaga/storelocator « Copie archivée » (version du 1 mai 2019 sur l'Internet Archive).
  102. « Lady Gaga to close Roseland Ballroom », sur USA Today (consulté le ).
  103. (en) http://www.billboard.com/articles/columns/chart-beat/6363749/rolling-stones-lady-gaga-wrap-up-tours-on-top.
  104. (en) http://www.nydailynews.com/entertainment/music-arts/lady-gaga-longtime-manager-troy-carter-split-article-1.1507097.
  105. « Lady Gaga and Manager Bobby Campbell Join Artist Nation (Exclusive) », sur Billboard, .
  106. http://www.billboard.com/biz/charts/2014-08-16/jazz-digital-songs.
  107. http://www.billboard.com/biz/charts/2014-09-06/jazz-digital-songs.
  108. Keith Caulfield, « Tony Bennett & Lady Gaga's 'Cheek To Cheek' Debuts at No. 1 », sur billboard.com, (consulté le ).
  109. « Cheek to Cheek by Tony Bennett », sur Metacritic (consulté le ).
  110. http://www.huffingtonpost.com/2015/02/08/grammy-winners-list-2015_n_6600948.html.
  111. « Events », sur Tony Bennett and Lady Gaga: Cheek to Cheek (consulté le ).
  112. « Lady Gaga Reflects On Her Year With Tony, Taylor, and the Acid-like Effect of ArtPop », sur yahoo.com, Yahoo Life, (consulté le ).
  113. Colin Stutz, « Lady Gaga Back in the Studio with RedOne », sur billboard.com, (consulté le ).
  114. « Giorgio Moroder producing tracks for forthcoming Lady Gaga album », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  115. https://www.nytimes.com/interactive/projects/cp/oscars-2015/show?via=oscars-nav-highlights&pagewanted=all.
  116. « Jeux Européens : Lady Gaga fait l'ouverture », sur RMC SPORT, RMC SPORT (consulté le ).
  117. Phil Gallo, « Diane Warren on Her Lady Gaga Collaboration for New Documentary 'The Hunting Ground' », sur billboard.com, (consulté le ).
  118. (en) http://www.pressacademy.com/award_cat/2015/.
  119. (en) https://edition.cnn.com/2016/02/28/entertainment/oscars-2016-winners-list-feat/index.html.
  120. (en) http://www.usmagazine.com/celebrity-news/news/lady-gaga-accepts-contemporary-icon-award-in-bra-and-panties-photos-2015196
  121. (en) https://www.forbes.com/forbes/welcome/.
  122. (en) http://www.billboard.com/articles/news/6714424/billboard-lady-gaga-woman-of-the-year-women-in-music-lifetime-2015.
  123. (en) http://www.harpersbazaar.com/fashion/fashion-week/news/a12382/tom-ford-spring-2016-fashion-show/.
  124. (en) http://www.billboard.com/articles/columns/chart-beat/6715365/ask-billboard-lady-gaga-first-artist-with-two-7-million-selling.
  125. (en) http://tvline.com/2015/02/25/lady-gaga-american-horror-story-cast-fx-season-5/.
  126. (en) http://www.ew.com/article/2015/08/27/lady-gaga-american-horror-story-music.
  127. (en) http://www.mtv.com/news/2749669/lady-gaga-confirms-american-horror-story-season-6/.
  128. Le service METRONEWS, « "American Horror Story" : la saison 6 arrive le 14 septembre prochain », Metronews,‎ (lire en ligne).
  129. (en) http://www.billboard.com/articles/news/6836129/lady-gaga-taylor-kinney-v-magazine-naked-john-yoko.
  130. (en) http://www.etonline.com/news/184867_lady_gaga_nabs_editor_of_the_year_at_fashion_los_angeles_awards/
  131. (en-US) Monica Sisavat, « Lady Gaga Just Slayed the Hell Out of February, and Here's Why », sur POPSUGAR Celebrity (consulté le )
  132. (en) http://www.billboard.com/articles/events/oscars/6890573/2016-oscars-musical-performances-ranked
  133. (en-US) « Lady Gaga Super Bowl LI halftime show most watched musical performance in history », Touchdown Wire,‎ (lire en ligne, consulté le )
  134. (en-US) « LISTEN: Lady Gaga Debuts New Song 'The Cure' At Coachella | Punkee », Punkee,‎ (lire en ligne, consulté le )
  135. « You are being redirected... », sur www.breatheheavy.com (consulté le )
  136. « Lady Gaga: sa résidence à Las Vegas, son nouveau défi », PARIS MATCH,‎ (lire en ligne, consulté le )
  137. Radio ECN, « Lady Gaga acclamée à la Mostra de Venise », Radio ECN,‎ (lire en ligne, consulté le )
  138. (en) Katey Rich, « How A Star Is Born Ran Away with All of Toronto's Oscar Buzz », HWD,‎ (lire en ligne, consulté le )
  139. (en-US) « A Star Is Born (2018) » (consulté le )
  140. (en-US) Anthony D'Alessandro, « ‘A Star Is Born’ Continues To Hit Box Office High Notes, Clears $100M In 12 Days », Deadline,‎ (lire en ligne, consulté le )
  141. (en) « A Star is Born (2018) (2018) - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le )
  142. (en) « The Official Top 40 biggest albums of 2018 », sur www.officialcharts.com (consulté le )
  143. « REVIVEZ - Oscars 2019 : "Green Book" meilleur film, "Roma" en embuscade, Malek et Colman au sommet », sur LCI (consulté le )
  144. « Lady Gaga & Bradley Cooper's 'Shallow' Surges to No. 1 on Billboard Hot 100, Fueled by Oscars Gains », sur Billboard (consulté le )
  145. (en) « Lady Gaga's Big Week #ShallowStreamingParty », sur ohnotheydidnt.livejournal.com (consulté le )
  146. « Lady Gaga : 6 millions de ventes mondiales pour la BO du film "A Star Is Born" », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  147. (en) Hugh McIntyre, « Taylor Swift, BTS And Billie Eilish: The 10 Bestselling Albums In The U.S. In 2019 », sur Forbes (consulté le )
  148. Serge Bressan, « Musique. "Chromatica", la planète dansante et mystérieuse de Lady Gaga », sur We Culte ! - Le Mag'Culture, (consulté le )
  149. « Découvrez Haus Laboratories, la collection make-up de Lady Gaga », sur Cosmopolitan.fr (consulté le )
  150. (en) « This new celebrity makeup brand is already a top-seller on Amazon », sur www.beautycrew.com.au, looks like kylie jenner's lip kits have some major competition (consulté le )
  151. (en) « Lady Gaga Cast in New Ridley Scott Movie About Gucci Family », sur Pitchfork (consulté le )
  152. (en) Dave McNary et Dave McNary, « Lady Gaga to Star in Ridley Scott’s Gucci Murder Movie », sur Variety, (consulté le )
  153. « Lady Gaga annonce la date de sortie de son nouveau single et c’est pour bientôt ! »,
  154. « «Stupid Love», le nouveau single de Lady Gaga sortira vendredi », sur 20minutes.fr (consulté le )
  155. a et b « 'Rain On Me' Debuts Atop Hot 100 », sur Billboard, (consulté le )
  156. « "Chromatica" : Lady Gaga sortira son nouvel album le 10 avril 2020 », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  157. « VIDEO. Lady Gaga décale la sortie de son prochain album », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  158. « Écoutez "Rain on Me", le nouveau morceau de Lady Gaga avec Ariana Grande », sur Le HuffPost, (consulté le )
  159. « "Chromatica" : Lady Gaga, numéro un aux Etats-Unis, bat une série de records », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  160. « Un nouvel album de Lady Gaga le 29 mai », sur La Presse, (consulté le )
  161. a et b Béatrice Thivend, « EXCLU – Lady Gaga, égérie du nouveau parfum Valentino : « La beauté vient de l'intérieur » », sur Gala, (consulté le )
  162. « Lady Gaga dévoile un "court-métrage" pour accompagner "911", son nouveau single », sur BFMTV (consulté le )
  163. Stockhouse.com, « Lupus Research Alliance 2020 Virtual Fundraising Event Raises $3.1 Million for Science », sur stockhouse (consulté le )
  164. « Lady Gaga dévoile une collaboration inédite et gourmande avec Oreo », sur RTL.fr (consulté le )
  165. (en) « Lady Gaga shares '911' remixes with Weiss, Sofi Tukker, Bruno Martini », sur UPI (consulté le )
  166. « Lady Gaga va sortir un coffret collector "Chromatica" le 20 novembre », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  167. « Dawn of Chromatica, le nouvel album remixé de Lady Gaga est officiellement sorti », sur Hip Hop Corner : Actu rap français, US et culture, (consulté le )
  168. (en) Eisner, Shiri., Bi : Notes for a Bisexual Revolution, , 352 p. (ISBN 978-1-58005-474-4 et 1-58005-474-9, OCLC 813394065, lire en ligne), p. 67
  169. a et b (en) Jase Peeples, « 12 Reasons Lady Gaga Deserves Our 'Applause' », The Advocate, 20 août 2013 (lire en ligne)
  170. (en) « Lady GaGa Entertains Thousands At Palm Springs White Party », Access Hollywood, NBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  171. By Martha Cliff for MailOnline, « We chart Lady Gaga's history of Bad Romance », Daily Mail,‎ (lire en ligne).
  172. Kat Stoeffel, « Lady Gaga’s Jealous Ex-Boyfriend Threatens Lawsuit », sur Nymag.com, The Cut, .
  173. By Associated Press, « Lady Gaga's ex Rob Fusari gets a break after judge tosses out verdict », Daily Mail,‎ (lire en ligne).
  174. « PHOTOS - Lady GaGa et son boyfriend et Speedy son homme à Los Angeles ce week-end », sur Purepeople.com (consulté le ).
  175. « Lady GaGa brisée par sa séparation avec Speedy », sur LeGossip.net, (consulté le ).
  176. (en) Rolling Stone, « Lady Gaga's Universe », sur Rollingstone.com, .
  177. Mike Parker, « Lady Gaga engaged to a lucky lad », Daily Star,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  178. « Lady Gaga Reveals All On 'Boyfriend' Taylor Kinney And Ex Luc Carl », sur Gigwise.com (consulté le ).
  179. (en) « Biggest Splits of 2011 », sur Us Weekly, (consulté le ).
  180. (en) Us Weekly, « Lady Gaga Breaks Up With Boyfriend Luc Carl », sur Rollingstone.com, .
  181. « Lady Gaga : elle s'affiche enfin avec son amoureux Taylor Kinney ! », sur Public.fr (consulté le ).
  182. http://www.recordonline.com/article/20150216/ENTERTAINMENT/150219500
  183. « Photo Instagram de Lady Gaga • 20 Juil. 2016 à 4h05 UTC », sur Instagram (consulté le )
  184. AFP, « Etats-Unis: Lady Gaga fait "une pause" dans sa relation avec Taylor Kinney », Le Point.fr,‎ (lire en ligne)
  185. (en-US) Erica Gonzales, « Lady Gaga Broke Up with Christian Carino Because He Was "Jealous" », sur Harper's BAZAAR, (consulté le )
  186. (en-US) Starr Bowenbank, « Lady Gaga Broke Up With Dan Horton Because He Was Allegedly Too Immature for Her », sur Cosmopolitan, (consulté le )
  187. (en-GB) Lanre Bakare, « Lady Gaga reveals she was raped at 19 », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  188. (en-GB) « Lady Gaga reveals PTSD battle since rape », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  189. Prisma Média, « Lady Gaga évoque ses envies suicidaires : « Je me suis longtemps automutilée » - Gala », sur Gala.fr (consulté le )
  190. (en-CA) « Oprah’s SuperSoul Conversations: Lady Gaga: Heal Through Kindness on Apple Podcasts », sur Apple Podcasts (consulté le )
  191. Prisma Média, « Lady Gaga se confie avec émotion sur ses traumatismes et sa santé mentale - Voici », sur Voici.fr (consulté le )
  192. « Lady Gaga, atteinte de fibromyalgie, reporte les dates de sa tournée européenne », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  193. « Lady Gaga se livre sur sa maladie et sa "souffrance" », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le )
  194. Lady Gaga, « Oprah’s 2020 Vision Tour: Lady Gaga », sur https://www.weightwatchers.com/us/ambassadors/oprah/tour/lady-gaga, (consulté le ) : « 48min00: LADY GAGA: I do transcendental meditation. It's—it's great (...) And sometimes I can be in a ton of pain and meditate, and it goes away. It's amazing.. »
  195. (en) Allmusic.com
  196. « Growing Up Gaga », sur NYMag.com (consulté le )
  197. « Lady Gaga Says Cher's Outfits Inspired Her Own Crazy Style - Music News - ABC News Radio » (version du 17 octobre 2013 sur l'Internet Archive),
  198. (en) Lady Gaga PopRock The Guardian, 6 septembre 2009
  199. (en) Lady GaGa: "Grace Jones, Androgynous, Robo, Future Fashion Queen" sur prefixmag.com, 13 février 2009
  200. (en) Madonna tells Rolling Stone Lady Gaga reminds her of herself. Is that a compliment? sur Zap2it.com, 14 octobre 2009
  201. (en) Debbie Harry would love to perform with Lady Gaga sur standard.co.uk, 19 mai 2009
  202. (en) Dave Simpson, Lady Gaga Academy guardian.co.uk, juillet 2009
  203. (en) Side Line.com[réf. à confirmer]
  204. (en) « Lady Gaga talks Andy Warhol influence: Pressparty », sur Pressparty (consulté le )
  205. (en) Lady GaGa Brings Her Artistic Vision Of Pop Music To New Album -- And A New Kids Song sur mtv.com, 9 juin 2008
  206. (en) Lauren Cochrane, « Lady Gaga dares to wear That Dress », The Guardian.com,‎ (lire en ligne)
  207. Kahina Sekkai, « Blonde fatale pour Versace », Paris Match.com,‎ (lire en ligne, consulté le ) :

    « Adoubée par Donatella Versace, Lady Gaga est désormais l’égérie de la maison de couture italienne. La chanteuse, que l’on savait proche de la directrice artistique italienne, a posé pour les photographes Mert Alas et Marcus Piggott et incarne la campagne Printemps-Eté 2014 de Versace. »

  208. Prisma Média, « Lady Gaga défile pour Thierry Mugler - Gala », sur Gala.fr (consulté le )
  209. « VIDEO. Lady Gaga défile pour Tom Ford dans le clip "I want your love" », sur LExpress.fr, (consulté le )
  210. Anne-sophie Mallard, « La guest-star du jour: Lady Gaga défile pour Marc Jacobs », sur vogue.fr,
  211. Nicolas Salomon, « Tudor X Lady Gaga : l’improbable collaboration », sur gqmagazine.fr,
  212. (en) Lauren McCarthy, « Oscars 2019: Lady Gaga's Rare Diamond Necklace Was Last Worn by Audrey Hepburn », sur W Magazine (consulté le )
  213. (en) « Dom Pérignon et Lady Gaga donnent carte blanche à TBWA\Paris », sur la Réclame (consulté le )
  214. (en) The World According to Gaga sur Nytimes.com, 4 mars 2010
  215. (en) Lady Gaga Burning Up Album Charts sur Koreatimes, 2009
  216. FashionNetwork com, Robin Driver, « Lady Gaga va lancer sa ligne de produits de beauté Haus Laboratories sur Amazon », sur FashionNetwork.com (consulté le )
  217. (en) Lady Gaga dedicates her new 'Little Monsters' tattoo to her fans sur nydailynews.com, 3 février 2010
  218. (en) Samantha Sasso, « A Guide To Lady Gaga's Massive Tattoo Collection », sur refinery29.com
  219. (en) nydailynews.com
  220. a et b (en) Jenavieve Hatch et Tyler Kingkade, « Lady Gaga's New Tattoo Is A Show Of Unity With Sexual Assault Survivors », sur HuffPost, (consulté le )
  221. (en) Matson, Andrew, "Concert preview: Lady Gaga at the Tacoma Dome". The Seattle Times, 27 août 2010
  222. (en) Lady Gaga The fame sur The Guardian, janvier 2009
  223. (en) Lady GaGa: The Fame sur Popmatters.com, janvier 2009
  224. (en) Eighties sur guardian.co.uk, janvier 2010
  225. « 8 Times Lady Gaga Earned Her 'Gay Icon' Title », sur Billboard (consulté le )
  226. (en-US) Last updated 8 February et 2019, « 10 gay icons you need a selfie with at Madame Tussauds London », sur Nomadic Boys (consulté le )
  227. (en-US) Marion Raynaud Lacroix et Hannah Ongley, « what we can take away from gay icons », sur I-D, (consulté le )
  228. (en-US) admin_juicy, « Lady Gaga ‘Gay Icon’ | Juicy Issue » (consulté le )
  229. (en) Hayden Manders, « Gay Icons — Queer Thought Celebrity », sur www.refinery29.com (consulté le )
  230. (en) « Lady Gaga's new album Chromatica just dropped – here's 13 other times she proved she's the ultimate LGBTQ+ hero », sur indy100, (consulté le )
  231. a b et c (en) Dan Zak, « Lady Gaga, Already a Gay Icon, Shows She's an Activist Too », The Washington Post, 12 octobre 2009 (lire en ligne)
  232. (en) « Stars Go Wild For Alzheimer's Charity », Contactmusic.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  233. « amfAR :: In The Spotlight :: amfAR New York Gala 2010 :: The Foundation for AIDS Research :: HIV / AIDS Research », sur www.amfar.org (consulté le )
  234. (en) « Lady Gaga Raises Money for Haiti Earthquake Victims », transworldnews.com, (consulté le ).
  235. (en) « Site officiel de la fondation MAC Aids Fund », (consulté le ).
  236. (en) « Cyndi Lauper and Lady Gaga raise HIV awareness », The daily inquirer, thedailyinquirer.net,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  237. (en) Ning Chao, « Going Gaga », Marie Claire,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  238. « Lady Gaga, Dr. Dre and Monster Team Up to Help Eliminate AIDS in Africa », sur VegasNews.com - Las Vegas News (consulté le ).
  239. Sarah Ventre, « Lady Gaga's Designer Condom Line », Phoenix New Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  240. « Springsteen pour la bonne cause », Classic 21,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  241. « PHOTOS - Lady Gaga et Elton John au White Tie & Tiara Ball, à Old Windsor, le 24 juin 2010. (Bijoux Chopard) », Pure People,‎ (lire en ligne, consulté le )
  242. « Charitybuzz: Meet Grammy Award Winner, Lady Gaga on May 30th at O2 Are... - Lot 114719 », sur /www.Charitybuzz.com (consulté le )
  243. (en) « Lady Gaga: Charity Work & Causes », sur Look to the Stars (consulté le ).
  244. (en-US) David Browne et David Browne, « The Dark Side of Celebrity Charities », sur Rolling Stone, (consulté le )
  245. (en) « Lady Gaga Takes Steps to Help LGBTQ Youths at Risk for Homelessness », sur Impacting Our Future (consulté le )
  246. « Presenting The Most Over-The-Top Expensive Celebrity Charity Auctions Of The Year », Business Insider,‎ (lire en ligne, consulté le )
  247. (en-US) « royal children’s hospital – Blog of Starlight Children's Foundation », sur Blog of Starlight Children's Foundation (consulté le )
  248. Paris Match, « Mort virtuelle pour bonne action », sur parismatch.com (consulté le )
  249. http://topmedias.org/people/lady-gaga-offre-15-million-de-dollars-au-japon-919.html Lady GaGa offre 1,5 million de dollars au Japon
  250. (en-US) Matthew Perpetua et Matthew Perpetua, « Lady Gaga Denies Japan Relief Fundraiser Scam », sur Rolling Stone, (consulté le )
  251. (en) Zachary Sniderman, « Lady Gaga To Donate $1 Million via Crowdsourced Charity Contest », Mashable,‎ (lire en ligne, consulté le )
  252. « Look de lady Gaga : Au gala de la fondation Robin des Bois à New York », Shōko,‎ (lire en ligne, consulté le )
  253. (en-US) « Lady Gaga slams controversial immigration law in Arizona - NME », NME,‎ (lire en ligne, consulté le )
  254. (en) Jocelyn Vena, « Lady Gaga To Donate 'Born This Way' Country Remix Proceeds To Charity », sur MTV News (consulté le )
  255. (en) « Lady Gaga Donates $1.5 million to Japan, Save the Children », sur The Daily Beast, (consulté le )
  256. « Lady gaga : Elle fait le show aux MTV Video Music Aid Japan ! (vidéo) », melty,‎ (lire en ligne, consulté le )
  257. « Lady Gaga fait un don d'un million de dollars pour Sandy », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  258. a b et c (en) Sean Michaels, « Lady Gaga to meet with Obama over bullying », The Guardian 23 septembre 2011 (lire en ligne)
  259. « VIDEO. Lady Gaga s'exprime sur les manifestations anti-mariage gay en France », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  260. (en-US) « Lady Gaga For Gay Marriage: Pop Star Urges Voters To Back Equality Measures In Four U.S. States », Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  261. « Lady Gaga contre le "Don't ask don't tell" », sur FIGARO, (consulté le ).
  262. (en) Ben Parr, « Google Chrome Commercial Lets Gay Teens Know "It Gets Better" [VIDEO] », sur Mashable (consulté le )
  263. « lady gaga ally forney center - Recherche Google », sur www.google.fr (consulté le ).
  264. (en) Sean Michaels, « Lady Gaga cancels Target deal over gay rights issues », sur the Guardian, (consulté le ).
  265. (en-US) « Lady Gaga accuses Donald Trump of 'endangering lives' with trans military ban - NME », NME,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  266. « Lady Gaga Calls Out Trump Administration's Attempted Rollback of Trans Rights: 'This Is Not the Reality of Humanity' », Billboard,‎ (lire en ligne, consulté le )
  267. Bornthiswayfoundation.org, site officiel
  268. (en) « Elton John and Lady Gaga Share Cover of Billboard's First Ever Philanthropy Issue », Hiv Plus Mag,‎ (lire en ligne, consulté le )
  269. (en) Sean Michaels, « Lady Gaga denies claims regarding Born This Way Foundation funds », sur the Guardian, (consulté le )
  270. (en-US) « Mental Health First Aid on Lady Gaga’s Born Brave Bus Tour « National Council », sur www.thenationalcouncil.org (consulté le )
  271. (en-US) Mireya Navarro, « Yoko Ono and Sean Lennon Organize Artists Against Fracking », sur Green Blog, (consulté le ).
  272. (en-US) « Donate for a Chance to Meet Gaga and Celebrities Come Together for Alzheimer’s Auction », Miratel Solutions,‎ (lire en ligne, consulté le )
  273. « Lady Gaga offre son prix pour la paix à la Fondation Elton John », sur LExpress.fr, (consulté le )
  274. (en-US) « Lady Gaga visits Child Friendly School in Peru », The News Market,‎ (lire en ligne, consulté le )
  275. (en-US) « Lady Gaga Teams Up With UNICEF », E! Online,‎ (lire en ligne, consulté le )
  276. (en-US) « Lady Gaga has 35 uninvited guests over on Thanksgiving in Peru », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  277. (en-US) « Lady Gaga supports abortion business Planned Parenthood », Texas Right to Life,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  278. Dave Herrera, « Marijuana legalized: Lady Gaga congratulates Colorado and other reactions to 64 on Twitter », Westword,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  279. (en-US) « Lady Gaga and Taylor Kinney Attend Chicago Bulls Charity Dinner Honoring The Pippens - Celebrities Do Good », Celebrities Do Good,‎ (lire en ligne, consulté le )
  280. a et b (en-US) Out In Jersey, « Lady Gaga hosts "Hands up for marriage equality" », sur Out In Jersey, (consulté le )
  281. Scott Waldman, « Lady Gaga's clout helps museum », sur Times Union, (consulté le )
  282. « Charitybuzz: Spend a Day On the Road with Lady Gaga Then Watch Her Sho... - Lot 307761 », sur /www.Charitybuzz.com (consulté le )
  283. (en-US) « Meet the One & Only Lady Gaga and Receive 2 VIP Tickets to an Upcoming Show on her artRave: The ARTPOP Ball Tour », Charity Buzz,‎ (lire en ligne, consulté le )
  284. « Charitybuzz: The Ultimate VIP Experience with Lady Gaga at an Upcoming... - Lot 593608 », sur /www.Charitybuzz.com (consulté le )
  285. (en) « Lady Gaga visits children’s hospital », sur The Indian Express, (consulté le )
  286. (en) « Lady Gaga urges Californians to conserve water in drought », Express.co.uk,‎ (lire en ligne, consulté le )
  287. (en) « Lady Gaga Rolls-Royce Auction To Benefit MusiCares », GRAMMY.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  288. (en) « Lady Gaga Takes the Plunge with Taylor Kinney – but It's Not What You Think », sur people.com/, (consulté le )
  289. (en) Joanna Robinson, « Lady Gaga and Fiancé Taylor Kinney Help Raise Over $1 Million for Charity with Icy Polar Plunge », HWD,‎ (lire en ligne, consulté le )
  290. (en-US) « Lady Gaga Attends Operation Smile's 4th Annual Celebrity Ski & Smile Challenge VIP Dinner », sur RadarOnline (consulté le )
  291. (en) « Lady Gaga and Taylor Kinney Pack on the PDA at Operation Smile Charity Event », sur InStyle (consulté le )
  292. (en-GB) « Lady Gaga buys McQueen Armadillo Boots at Charity Auction », Harper's BAZAAR,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  293. (en-US) « Prince Harry & Lady Gaga Meet For First Time at WellChild Charity Concert », Just Jared,‎ (lire en ligne, consulté le )
  294. (en) Tracy McVeigh, « Poverty is sexist: leading women sign up for global equality », sur the Guardian, (consulté le ).
  295. (en-US) Jessica Radloff, « Watch Lady Gaga Totally Seduce a Crowd at Last Night's amfAR Gala », sur Glamour (consulté le )
  296. (en) Nigel M. Smith, « Lady Gaga's deeply personal ballad for rape documentary has Oscar potential », sur the Guardian, (consulté le ).
  297. TimesTalks, « "The Hunting Ground": Lady Gaga, Diane Warren, Kirby Dick, Amy Ziering | Interview | TimesTalks », (consulté le ).
  298. « Music's biggest stars auction off Grammy Award mementos », Mail Online,‎ (lire en ligne, consulté le )
  299. (en-US) « City of Kindness - Born This Way Foundation », Born This Way Foundation,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  300. (en-US) « Kindness in Your City », sur City of Kindness (consulté le ).
  301. « Lady Gaga et Joe Biden font équipe pour «It's On Us», une campagne de lutte contre les agressions sexuelles - Toutelaculture », Toutelaculture,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  302. (en) « Lady Gaga, Miranda, Britney Spears sign open letter on gun control », USA Today,‎ (lire en ligne, consulté le )
  303. (en) Human Rights Campaign, « 49 Celebrities Honor 49 Victims of Orlando Tragedy | Human Rights Campaign », sur Human Rights Campaign (consulté le )
  304. (en-US) 0, « Lady Gaga tweets about Black Lives Matter », sur cbsnews.com (consulté le )
  305. (en-US) « Adele, Beyoncé, Lady Gaga Items Part Of Grammy Foundation Auction », Samaritan Mag,‎ (lire en ligne, consulté le )
  306. (en-US) « Pop Philanthropy: Lady Gaga, Katy Perry & Taylor Swift Are Giving Back », BreatheHeavy.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  307. (en-US) « How Staples Teamed up with Lady Gaga to Give $1 Million in School Supplies Through DonorsChoose.org », The DonorsChoose Blog,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  308. (en) « Starbucks and Lady Gaga Create Cups of Kindness Collection », Starbucks Newsroom,‎ (lire en ligne, consulté le )
  309. (en-GB) Agence France-Presse, « Lady Gaga leads stars urging gun control measures after Las Vegas carnage », The Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le )
  310. (en-US) « Lady Gaga - National Fibromyalgia Association (NFA) », sur le site de la National Fibromyalgia Association (NFA) (consulté le )
  311. « Lady Gaga veut sensibiliser à la fibromyalgie dont elle souffre (qu'est-ce ?) », sur Psychomédia (consulté le )
  312. « "La douleur chronique est une maladie réelle" - Lady Gaga parle de sa lutte contre la fibromyalgie », sur apost.com, (consulté le )
  313. (en-GB) « Lady Gaga gives $1million to hurricane relief efforts in US and Caribbean », Metro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  314. (en-US) « Lady Gaga Foundation Channelling One Month of Donations to 30 Organizations », Samaritanmag.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  315. (en) « Lady Gaga expands charity organisation », sur ewn.co.za (consulté le )
  316. (en) « Lady Gaga Joins Girls Rock Camp Alliance Auction », Grammy.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  317. (en-US) Alex Cramer et Alex Cramer, « Lady Gaga Honors Her Mother at Children Mending Hearts Fundraiser », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  318. Brian Lloyd, « Miley Cyrus, Paul McCartney, Lady Gaga, Amy Poehler and many more join March For Our Lives », sur Entertainment.ie (consulté le )
  319. « Lady Gaga, volontaire pour la Croix Rouge après les incendies en Californie », Paris Match,‎ (lire en ligne)
  320. (en-US) Rachel Yang, « Lady Gaga Visits Woolsey Fire Victims, Asks Trump to ‘Show Some Compassion’ », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le )
  321. (en-US) Eric Renner Brown, « Lady Gaga’s Foundation Unveils Charity For Residency Giveaway, Wildfire Relief », Rolling Stone,‎ (lire en ligne, consulté le )
  322. (en-US) « Bono and Lady Gaga write a song about YOU! », sur www.crowdrise.com (consulté le )
  323. (en-US) « Lady Gaga and Kate Moss design Swarovski stickers for a good cause », sur HIGHXTAR., (consulté le )
  324. « L'incroyable tenue 4 en 1 de Lady Gaga », sur Le Huffington Post, (consulté le )
  325. (en-US) « A Star is Born This Way: Pride Edition presented by Alaska », sur Metrosource (consulté le )
  326. « Lady Gaga va financer des classes d'école après les fusillades aux États-Unis », sur RTL.fr (consulté le )
  327. (en-US) « Must Read: Indya Moore's Powerful FMA Acceptance Speech », sur Daily Front Row, (consulté le )
  328. (en) « AT&T TV Super Saturday Night Born This Way Fountain Donation Legalese », sur AT&T (consulté le )
  329. « Lady Gaga répond à l'appel de Leonardo DiCaprio et fait un gros don ! », sur MCE TV, (consulté le )
  330. Lisa Kassab, « Rihanna, Taylor Swift, Oprah Winfrey... Ces célébrités qui font des dons pour lutter contre l'épidémie », sur Madame Figaro, (consulté le )
  331. « La star la plus généreuse face au Coronavirus est Lady Gaga », sur Blasting News, (consulté le )
  332. « Coronavirus : Lady Gaga organise un énorme concert pour soutenir les soignants », sur Cosmopolitan.fr (consulté le )
  333. Avec agence, « Coronavirus. Lady Gaga annonce avoir récolté 32 millions d’euros pour lutter contre l’épidémie », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  334. « Lady Gaga lève 35 millions de dollars pour aider l'OMS à combattre le coronavirus », sur Le Huffington Post, (consulté le )
  335. (en) « Lady Gaga's #TogetherAtHome Event Supports COVID-19 Relief », sur PAPER, (consulté le )
  336. « "One World - Together at Home" : comment regarder le concert caritatif organisé par Lady Gaga », sur LCI (consulté le )
  337. Matt Finance, « Avec son concert «One World», Lady Gaga recueille 127,9 millions de dollars de promesses de dons », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  338. « Lady Gaga and Postmates team to support World Central Kitchen, launches Spotify #KindnessMovement site », sur www.msn.com (consulté le )
  339. (en-US) Daniel Kreps et Daniel Kreps, « Lady Gaga: George Floyd's Death 'Is an Epic Tragedy That Defines Our Country' », sur Rolling Stone, (consulté le )
  340. (en-US) Alyssa Bailey, « Selena Gomez and Lady Gaga Are Having Black Leaders and Anti-Racist Organizations Take Over Their Instagrams », sur ELLE, (consulté le )
  341. (en-US) Ethan Millman et Ethan Millman, « Lady Gaga, Dave Grohl, and Billie Eilish Are Among 600 Artists Asking Congress to Save Indie Venues », sur Rolling Stone, (consulté le )
  342. (en-GB) « Lady Gaga dedicates surprise appearance at Club Quarantine ‘fundrager’ to trans icon Marsha P Johnson », sur PinkNews - Gay news, reviews and comment from the world's most read lesbian, gay, bisexual, and trans news service, (consulté le )
  343. « Lady Gaga soutient Joe Biden (et ça agace Donald Trump) », sur Le HuffPost, (consulté le )
  344. « Joe Biden consacré par Lady Gaga et Jennifer Lopez lors de sa cérémonie d'investiture », Le Figaro,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  345. (en-US) Erica Gonzales, « Lady Gaga Brought Her Big Brunette Waves to Elton John's Oscar Party », sur Harper's BAZAAR, (consulté le )
  346. (en-US) « Lady Gaga and Dom Pérignon Team Up on Bold New Aritistic Collaboration », sur Elite Traveler, (consulté le )
  347. « Lady Gaga confie être tombée enceinte après un viol subi à 19 ans », sur Le HuffPost, (consulté le )
  348. (en) « Lady Gaga », sur GRAMMY.com, (consulté le )
  349. marine Pineau, « Lady Gaga bat son propre record et réalise une prouesse d'exception », sur virginradio.fr, (consulté le )
  350. http://www.staragora.com/news/lady-gaga-recoit-un-diamond-award-une-consecration-pour-la-mama-monster/486995#
  351. (en) « Lady Gaga Receives Digital Diamond Award - Guardian Liberty Voice », sur Guardian Liberty Voice, (consulté le ).
  352. (en) https://www.forbes.com/celebrities/#tab:overall_page:2
  353. (en) « Lady Gaga Scores Fifth #1 Album With 'A Star is Born' Soundtrack », Out,‎ (lire en ligne, consulté le )
  354. BFMTV, « Bad Romance de Lady Gaga élu meilleur clip du XXIe siècle », sur BFMTV (consulté le )
  355. (en-GB) Catriona Wightman, « 'Poker Face' is most downloaded song », sur Digital Spy, (consulté le )
  356. « Entretien avec Alexandra Boucherifi », sur figaro.fr, (consulté le )
  357. « Lady Gaga à gogo - Galerie Chappe », sur artistikrezo.com, (consulté le )
  358. « Le marathon de Lady Gaga au mois d'octobre », sur elle.fr (consulté le )
  359. « Exposition "Lady Gaga à gogo" », La Parisienne.fr,‎ (lire en ligne)
  360. « Lady Gaga entre au «Guinness Book des records» », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  361. « lady gaga fashion awards - Recherche Google », sur www.google.fr (consulté le )
  362. « 100 Best Debut Albums of All Time », sur Rolling Stone (consulté le )
  363. « The Warsaw Voice » (version du 5 juillet 2017 sur l'Internet Archive),
  364. (en-US) « Lady Gaga to receive first Contemporary Icon Award at Songwriters Hall of Fame - NME », NME,‎ (lire en ligne, consulté le )
  365. « Lady Gaga Named Editor Of The Year | V Magazine », sur vmagazine.com (consulté le )
  366. Lewis Knight, « Lady Gaga awarded 2018 National Board of Review award for A Star is Born », mirror,‎ (lire en ligne, consulté le )
  367. (it) « Satellite Awards 2019, boom A Star is Born con 11 nomination - Spetteguless », Spetteguless,‎ (lire en ligne, consulté le )
  368. « Golden Globes 2019 : Lady Gaga décroche 2 nominations pour "A Star Is Born" », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  369. (en-US) Paul Sheehan et Paul Sheehan, « 2019 Critics’ Choice Awards film nominations: Full list led by ‘The Favourite,’ ‘Black Panther,’ ‘First Man’ … », sur GoldDerby, (consulté le )
  370. (en) « Dublin Film Critics Circle Awards 2018 – the results are in, with a few surprises », sur Independent.ie (consulté le )
  371. (en) « 'Roma,' 'Green Book' and Emma Stone win big at Phoenix Film Critics Society 2018 Awards », sur azcentral (consulté le )
  372. « Critics’ Choice Movie Awards 2019 : Roma et Alfonso Cuarón grands gagnants » Le Blog d'Ecran Noir » (consulté le )
  373. « Oscars 2019 : "Roma" et "La Favorite" dominent les nominations », sur Europe 1 (consulté le )
  374. Paris Match, « Golden Globes 2019 : Lady Gaga, star incontestée », sur parismatch.com (consulté le )
  375. « Lady Gaga sacrée meilleure actrice pour "A Star Is Born" aux Critics Choice Awards », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  376. (en) « Lady Gaga Tells Bradley Cooper 'Thank You for Believing in Us' in Teary Oscar Speech », sur PEOPLE.com (consulté le )
  377. (en-US) Daniel Montgomery,Chris Beachum,Marcus James Dixon,Joyce Eng,Paul Sheehan,Zach Laws et Daniel Montgomery, « ‘Parasite’ sweeps Gold Derby Film Decade Awards (2010-2019), but 15 other films honored; Amy Adams triumphs as top performer », sur GoldDerby, (consulté le )
  378. a et b (en) Karl Leif Bates, « Nineteen Species of Fern Named for Lady Gaga », sur Duke Today, Duke University, (consulté le )
  379. (en) Fay-Wei Li, Kathleen M. Pryer et Michael D. Windham, « Gaga, a New Fern Genus Segregated from Cheilanthes (Pteridaceae) », Systematic Botany,‎
  380. « Lady Gaga a inspiré le nom d'un nouvel insecte étrange », sur Le Huffington Post, (consulté le )
  381. (en) Brian O'Flynn, « 10 years of Lady Gaga: how she queered mainstream pop forever », sur the Guardian, (consulté le )
  382. (en) « 10 ways that lady gaga changed the world », I-d,‎ (lire en ligne, consulté le )
  383. (en) Michael Cragg, « 10 moments that defined pop music in the 2010s », sur i-D, (consulté le )
  384. (en-US) Bianca Rodriguez et Danielle McNally, « The 50 Biggest, Most Influential, Most Unforgettable Pop Culture Moments of the Decade », sur Marie Claire, (consulté le )
  385. « The 8 most influential musicians of the 2010s », sur The Post (consulté le )
  386. (en) « Lady Gaga Killed Pop Music In 2008, And Then Brought It Back To Life », NYLON,‎ (lire en ligne, consulté le )
  387. (en-GB) Olivia Blair, « The 30 Most Disruptive And Dominating Pop Culture Moments Of The Decade », sur ELLE, (consulté le )
  388. (en-US) Amy X. Wang et Amy X. Wang, « The 50 Most Important Music Moments of the Decade », sur Rolling Stone, (consulté le )
  389. Michele Yeo, « ‘The Fame’ Turns 10: A Look Back At Lady Gaga’s Debut Album », sur etcanada.com (consulté le )
  390. « Dua Lipa se confie sur Lady Gaga en interview », melty,‎ (lire en ligne, consulté le )
  391. (en) Guy Trebay, « When Lady Gaga Appears, So Do Her Many Influences », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  392. Leah Asmelash and Scottie Andrew CNN, « The 10 artists who transformed music this decade », sur CNN (consulté le )
  393. (en) Pitchfork, « The 200 Best Albums of the 2010s », sur Pitchfork (consulté le )
  394. (en) Glamour, « 104 Women Who Defined the Decade in Pop Culture », sur Glamour (consulté le )
  395. (en) « The 30 Best Pop Albums of the 2010s », sur pastemagazine.com, (consulté le )
  396. (en-US) Brandy Robidoux, « Lady Gaga is the artist of the decade, Business Insider - Business Insider Malaysia », sur www.businessinsider.my (consulté le )
  397. (en) « Lady Gaga: Why she's more influential than ever », sur Stars Insider, (consulté le )
  398. (en-US) Jonathan Bogart, « Buy the Hype: Why Electronic Dance Music Really Could Be the New Rock », The Atlantic,‎ (lire en ligne, consulté le )
  399. (en-US) « Tracing Lady Gaga's Evolution In 11 Tracks, From 'Just Dance' To 'The Cure' », Junkee,‎ (lire en ligne, consulté le )
  400. (en-US) « The 2010 TIME 100 », sur Time (ISSN 0040-781X, consulté le )
  401. (en-US) « Lady Gaga named most powerful celebrity in the world », Marie Claire,‎ (lire en ligne, consulté le )
  402. (en) « Why Lady Gaga is one of the most influential people on the planet », sur Stars Insider, (consulté le )
  403. (en) By Lisa Respers France, CNN, « Lady Gaga's monster influence », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le )
  404. (en) Caroline Pate, « Gaga's Changed How We Look at Female Stars », Bustle,‎ (lire en ligne, consulté le )
  405. (en-US) « Lady Gaga’s worldwide influence | The Express Tribune », The Express Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le )
  406. « American Idol censure Lady Gaga », sur www.cinetelerevue.be (consulté le )
  407. « La robe provoc de Lady Gaga : « C'était de la vraie viande » », La Parisienne,‎ 2010-09-13cest18:24:00+02:00 (lire en ligne, consulté le )
  408. a et b « Lady Gaga, une carrière entre foi et provocation », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  409. Laura Mann, « The Ten Best Music Videos Banned by MTV », Dallas Observer,‎ (lire en ligne, consulté le )
  410. « Born This Way de Lady Gaga censurée en Malaisie | Musique », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le )
  411. « Lady Gaga choque avec Judas », sur www.europe1.fr (consulté le )
  412. (en-US) « Reaction to Lady Gaga’s Censored Shoes », Footwear News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  413. « Lady gaga : Entrée sur scène en chaise roulante, elle provoque un scandale », melty,‎ (lire en ligne, consulté le )
  414. « Lady Gaga: Son « fauteuil roulant en or 24 carats » fait scandale! », Gossip,‎ (lire en ligne, consulté le )
  415. « Lady Gaga censurée en Chine », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le )
  416. Rachael Wheeler, « "Pop stars don't eat": Lady Gaga upsets followers with controversial tweet », mirror,‎ (lire en ligne, consulté le )
  417. (en) « Filipinos protest at Lady Gaga gigs », sur BBC News (consulté le )
  418. « Lady Gaga : des chrétiens conservateurs prient en Corée pour l'annulation de son concert à Séoul - PHOTOS », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le )
  419. (en-US) « Christian groups protest arrival of Lady Gaga in Philippines - NME », NME,‎ (lire en ligne, consulté le )
  420. (en) Kate Hodal, « Christians and Muslims unite in new bid to silence Lady Gaga », sur the Guardian, (consulté le )
  421. (en) « Drug bosses offer to educate Lady Gaga after spliff stunt », Express.co.uk,‎ (lire en ligne, consulté le )
  422. « Quentin Tarantino: 'I definitely want to work with Lady Gaga' », sur www.gigwise.com (consulté le )
  423. « Polémique : Lady Gaga lève le voile », leparisien.fr,‎ 2013-08-11cest11:27:00+02:00 (lire en ligne, consulté le )
  424. (en-US) « Lady Gaga's 'ARTPOP' album artwork censored for sale in China - NME », NME,‎ (lire en ligne, consulté le )
  425. (en-US) « 13 album covers that were censored in the Middle East », StepFeed,‎ (lire en ligne, consulté le )
  426. (en-GB) « Before And After: Extreme Censorship Of Album Covers In The Middle East », HuffPost UK,‎ (lire en ligne, consulté le )
  427. « Lady Gaga, cible d'une pétition après s'être fait vomir dessus sur scène », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  428. « Lady Gaga Dubai concert censored to respect culture - bdnews24.com », sur bdnews24.com (consulté le )
  429. « Lady Gaga rencontre le dalaï-lama et se fait bannir de Chine », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le )
  430. (en) « Lady Gaga Announces Netflix Documentary: 'Five Foot Two' », sur http://gagadaily.com/,
  431. (en) Curtis M. Wong, « Lady Gaga Celebrates 'Shallow' Co-Writer Mark Ronson In New Documentary », sur HuffPost, (consulté le )
  432. (en) « Watch Lady Gaga Perform the National Anthem at Super Bowl 50 », sur Time (consulté le )
  433. (en) « Super Bowl 2017: Lady Gaga stuns with anti-Trump halftime show », sur NewsComAu, (consulté le )
  434. (en-US) Jem Aswad et Jem Aswad, « Watch Lady Gaga Sing the National Anthem at Joe Biden’s Inauguration », sur Variety, (consulté le )
  435. (en) « Lady GaGa's 'Fame' most popular UK scent », Digital Spy,‎ (lire en ligne, consulté le )
  436. (en-US) « Lady Gaga sells six million bottles of her 'Fame' perfume in a week - NME », NME,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :