Ouvrir le menu principal

Jared Leto

acteur, chanteur et musicien américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Léto (homonymie).
Jared Leto
Description de cette image, également commentée ci-après
Jared Leto en juillet 2016.
Informations générales
Surnom Angakok Panipaq, Bartholomew Cubbins
Nom de naissance Jared Joseph Leto
Naissance (47 ans)
Bossier City, États-Unis
Activité principale Compositeur, chanteur, interprète, musicien
Activités annexes Acteur, entrepreneur, mannequin
Genre musical Rock alternatif
Instruments Voix, Guitare, Piano
Années actives 1994 - aujourd'hui
Site officiel Notes from the Outernet

Jared Joseph Leto [ˈd͡ʒæɹəd ˈd͡ʒoʊsəf ˈlɛtoʊ][1], né le à Bossier City en Louisiane, est un acteur, réalisateur, chanteur, producteur, musicien, entrepreneur et mannequin américain.

Il commence sa carrière d'acteur au début des années 1990 en incarnant un adolescent à problèmes dans la série télévisée américaine Angela, 15 ans. Mais il se fait connaitre du grand public en 2000 en incarnant un héroinomane dans le drame indépendant Requiem for a Dream, de Darren Aronofsky.

Par la suite, il incarne plusieurs seconds rôles souvent d'antagonistes : dans le thriller Panic Room (2002), le peplum Alexandre (2004), puis le thriller Lord of War (2005). Comme tête d'affiche, s’il essuie un échec cuisant avec le drame indépendant Chapitre 27 (2007), il convainc la critique européenne en portant le thriller de science-fiction Mr. Nobody (2009). Mais c'est pour un second rôle qu'il est consacré : le 2 mars 2014, il reçoit l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour sa performance dans le drame Dallas Buyers Club.

Par la suite, il revient aux rôles d'antagonistes dans des projets plus commerciaux : il incarne le Joker dans Suicide Squad (2016), puis Neander Wallace dans Blade Runner 2049 (2017). Enfin, il devient Michael Morbius dans Morbius (2020).

Parallèlement, il mène une carrière d'auteur-compositeur-chanteur-interprète dans le groupe de rock Thirty Seconds to Mars et a réalisé des clips musicaux sous le pseudonyme de Bartholomew Cubbins, inspiré par une œuvre de Theodor Seuss Geisel (Dr Seuss).

BiographieModifier

JeunesseModifier

Jared Joseph Leto est né le 26 décembre 1971 à Bossier City en Louisiane aux États-Unis. Ses parents divorcent peu de temps après sa naissance et sa mère, Constance Metrejon, se remarie avec Carlo Leto, immigré italien, qui les adopte lui et son frère Shannon et leur donne son nom. Même si le couple ne dure pas, Jared Leto et son frère vont conserver le patronyme de leur beau-père. Shannon et lui ont un demi-frère, Robert Greenwood qui n'est jamais loin d'eux : en effet, on le retrouve comme caméraman dans le clip de Closer To The Edge et il apparait dans le clip Kings and Queens.

Durant son enfance, sa mère déménage régulièrement pour s'installer dans des villes du Colorado, du Wyoming, de Virginie, jusqu'en Haïti. À douze ans, Jared Leto fait la plonge dans un restaurant grill. Pendant cette période relativement mouvementée, lui et son frère sont encouragés à développer leurs capacités artistiques. En ayant grandi en écoutant les disques de groupes comme Led Zeppelin, Pink Floyd, The Cure, les deux frères commencent à apprendre à jouer de la musique.

Quelques années plus tard, il étudie la peinture à l'University of the Arts de Philadelphie, puis après s'être découvert un intérêt pour la comédie, il étudie le cinéma à la New York City School of Visual Arts.

FormationModifier

  • Newton North High School - Diplômé en 1989
  • Flint Hill School, Oakton, Virginie
  • Emerson Preparatory School, Washington, DC
  • University of the Arts in Philadelphia, Pennsylvanie — il y étudie la peinture
  • School of Visual Arts, New York — il y étudie la réalisation cinématographique. Il réalise et joue dans son propre court-métrage, Crying Joy.

Carrière cinématographiqueModifier

 
L'acteur au 66ème Festival de Venise 2009, pour la présentation de Mr. Nobody.

En 1992, à vingt-et-un ans, le jeune homme part à Los Angeles. En 1994, il se fait connaître en jouant le rôle de Jordan Catalano aux côtés de Claire Danes dans la série dramatique Angela, 15 ans, qui est arretée prématurément par la chaine faute d'audiences, et malgré d'excellentes critiques.

À la fin des années 1990, le jeune acteur se lance au cinéma, sous la direction de réalisateurs prestigieux : il apparait dans le film de guerre La ligne rouge (1998), de Terrence Malick, le thriller Fight Club (1999), de David Fincher, le drame Une vie volée (1999), de James Mangold, puis le très controversé thriller psychologique American Psycho. La même année, sa performance d'acteur est saluée dans le drame indépendant de Darren Aronofsky, Requiem for a Dream, adaptation d'un roman d'Hubert Selby, Retour à Brooklyn, pour lequel il perd treize kilos afin d'entrer dans la peau d'un jeune junkie.

Par la suite, il continue à accepter des seconds rôles dans des grosses productions, tout en tentant de s'imposer comme tête d'affiche de films indépendants. Ainsi, en 2002, il retrouve David Fincher pour incarner l'antagoniste du thriller Panic Room, mais il tient aussi le premier rôle du drame indépendant Highway, où il est secondé par Jake Gyllenhaal et Selma Blair. Le film passe cependant inaperçu[2]. En 2004, il incarne donc le personnage secondaire d'Héphaestion dans le très attendu drame historique d'Oliver Stone, Alexandre, porté par Colin Farrell et Angelina Jolie. L'année suivante, il joue le rôle du frère de Nicolas Cage, tête d'affiche du thriller Lord of War, écrit et réalisé par Andrew Niccol. Puis il incarne un tueur en série dans le thriller historique Cœurs perdus, écrit et réalisé par Todd Robinson. Malgré un casting porté par John Travolta, James Gandolfini et Salma Hayek, le film ne convainc pas[3].

En raison de ses engagements auprès de son groupe de rock, Thirty Seconds to Mars, fondé avec son frère en 1998, il décline certains rôles comme ce fut le cas pour le film de guerre Mémoires de nos pères (2006), de Clint Eastwood.

Mais c'est en 2007 que l'acteur essuie un véritable flop : poursuivant son affinité avec les personnages déséquilibrés, il interprète Mark David Chapman, l'assassin de John Lennon dans le thriller à petit budget, Chapitre 27 écrit et réalisé par Jarrett Schaefer, qu'il produit également. Le premier role féminin est confié à Lindsay Lohan. Comme pour son rôle dans Requiem for a Dream, le comédien joue avec son poids et accepte de prendre près de trente kilos dans cette aventure. Mais cette fois les critiques sont très mauvaises[4] et le box-office très décevant[5].

Il renoue avec la critique deux ans plus tard[6], en tenant le premier rôle de la coproduction internationale dirigée par Jaco Van Dormael, le drame de science-fiction Mr. Nobody, dans laquelle il joue Nemo Nobody aux côtés de Diane Kruger, Sarah Polley et Linh Dan Pham. Suite à ce succès, il entame une pause pour se consacrer à la musique.

Cinq ans plus tard, il fait un comeback remarqué à Hollywood en incarnant le rôle d'une transgenre atteinte du sida dans le drame Dallas Buyers Club, de Jean-Marc Vallée. Il seconde Matthew McConaughey, titulaire du rôle principal et Jennifer Garner. Son interprétation du rôle de Rayon, pour lequel il a dû perdre entre 13 et 19 kilos, lui vaut de nombreuses récompenses de la part de cercles de critiques et dans différentes cérémonies, dont celle des Golden Globes en 2014 (Meilleur acteur dans un second rôle) et l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle le 2 mars 2014[7].

Il accepte dans la foulée un projet commercial. Le 2 mars 2015 il entame une nouvelle transformation physique pour le nouveau film dans lequel il va jouer : Suicide Squad. Il y joue le rôle emblématique du Joker, pire ennemi de Batman, dernièrement tenu par Heath Ledger, alors oscarisé pour sa performance. Pour ce faire, il change radicalement d'apparence[8]. Le film, sorti le 3 août 2016, fonctionne au box-office mondial[9], mais essuie de très mauvaises critiques[10]. Son interprétation du Joker n'étant d'après les critiques pas au niveau des acteurs ayant interprétés le rôle avant lui (Jack Nicholson).

En 2017, il incarne le principal antagoniste d'un autre blockbuster très attendu, Blade Runner 2049, réalisé par Denis Villeneuve. Les critiques sont cette fois excellentes[11], mais le box-office décevant[12]. Il accepte de revenir dans un premier role, presque dix ans après Mr. Nobody : ce sera pour le thriller américano-japonais The Outsider, réalisé par Martin Zandvliet, et rendu disponible exclusivement sur Netflix. Les critiques sont encore plus mauvaises que pour Chapitre 27[13].

En 2019, alors que les premières images de Joker, nouveau film de Todd PhillipsJoaquin Phoenix incarne le personnage mythique, pour retracer les origines du personnage[14], l'acteur tourne un autre film adapté de comic-books : Morbius, où il incarne le personnage éponyme, sous la direction de Daniel Espinosa.

Carrière musicaleModifier

Article détaillé : Thirty Seconds to Mars.

Jared Leto est le guitariste, claviériste, bassiste, chanteur et compositeur principal du groupe rock Thirty Seconds to Mars aux côtés de son frère Shannon à la batterie et de Tomo Milicevic à la guitare et aux claviers. Le groupe a sorti quatre albums, l'album éponyme 30 Seconds to Mars en 2002 qui eut un succès modéré[Qui ?], A Beautiful Lie sorti en 2005 qui fera accéder le groupe à un succès plus large [réf. nécessaire], This Is War en 2009 puis récemment Love, Lust, Faith and Dreams en mai 2013, qui accroit encore plus le succès du groupe. Le second album, plus accessible et plus personnel, est aussi marqué par l'implication accrue de Jared Leto, qui en plus de l'écriture des chansons, passe derrière la caméra sous le pseudonyme de Bartholomew Cubbins pour réaliser le clip du second single du groupe The Kill sous la forme d'un petit-court métrage aux nombreuses références cinématographiques et symboliques, ce qui vaudra au clip de nombreuses récompenses[Qui ?]. C'est en 2006 que le groupe a réalisé sa première tournée en tête d'affiche Forever Night, Never Day à travers tous les États-Unis.

 
Jared Leto, en 2013.

En novembre 2006, le groupe sort le clip vidéo du troisième single de leur second album From Yesterday, véritable court-métrage de treize minutes et trente secondes en version longue, également réalisé par Jared Leto sous son pseudonyme. Ce fut le premier clip vidéo d'un groupe de rock américain filmé dans son intégralité dans la Cité interdite à Pékin, en République populaire de Chine.

Au début de l'année 2007, le groupe fit sa première tournée en Europe, avant de revenir aux États-Unis pour l'édition 2007 de la tournée Taste of Chaos. Le groupe est depuis revenu en Europe pour participer à quelques festivals de rock au printemps 2007, puis plus récemment pour une tournée en hiver 2008.

Au début de l'année 2008 est aussi sorti le clip vidéo du quatrième et dernier single du groupe, A Beautiful Lie. Entièrement tournée au Groenland sur des glaciers fissurés par les effets du réchauffement climatique, cette nouvelle vidéo du groupe est un message d'alerte et de sensibilisation pour la sauvegarde de l'environnement et de la nature.

La maison de disques de Thirty Seconds to Mars, Virgin Records, a annoncé le que le deuxième album du groupe a été certifié Disque de Platine (avec plus d'un million de copies écoulées). Jared Leto a gagné le prix de Prince of Darkness aux Fuse Fangoria Chainsaw Awards de 2006.

Par ailleurs, en 2008, Virgin Records a intenté un procès contre le groupe pour « avoir failli à ses obligations ». En effet, Thirty Seconds to Mars refusait de sortir les trois albums requis dans le contrat. Selon la loi, un contrat peut être rompu après sept ans ; celui que le groupe avait signé à l’époque était de neuf ans. Virgin Records demandait donc trente millions de dollars de dédommagement. Le procès a été annulé.

Récemment, Jared Leto a indiqué dans une interview[15] donnée à Rolling Stone être le propriétaire d'une nouvelle technologique, le VyRT[16], qui a déjà permis au groupe de diffuser à travers le monde le 300e concert de sa dernière tournée, en échange de l'achat d'un billet virtuel pour une dizaine de dollars. Cette technologie, si elle est mise au service d'autres groupes mondialement connus, pourrait permettre à leurs fans du monde entier d'assister aux plus grands show de leurs rêves sans bouger de leur salon.

 
Jared Leto à Londres, en 2013.

Le procès de Virgin Records en 2008 contre le groupe ainsi que l'élaboration de leur 3e album studio This Is War a donné lieu à un documentaire de 105 minutes baptisé Artifact[17] réalisé par Jared leto, sous le pseudonyme Bartholomew Cubbins. Jared Leto travaille sur ce film depuis près de 3ans et demi. Le film fut projeté pour la première fois à l'édition 2012 du Festival International du Film de Toronto[18] le 14 septembre 2012. Artifact narre et montre le groupe pendant une période trouble de leur carrière mais aussi de leur vie. En effet, on les voit douter, se remettre en question et attendre avec anxiété la suite du cauchemar. Ce documentaire montre deux parties distinctes : l'histoire du groupe (procès et Making-Of de This Is War) et la véritable situation des artistes lorsqu'ils ne sont pas en conformité avec leur maison de disques. Ce documentaire a pour but de montrer au public que l'industrie musicale actuelle tourne principalement autour de l'argent et en oublie même l'aspect artistique et créatif du métier, au détriment des artistes. Plusieurs artistes témoignent et font leur apparition tels que Chester Bennington, Annabelle Wallis, Steve Lillywhite, Bam Margera et bien d'autres.

En octobre 2013, est sorti ensuite le clip vidéo de la chanson City of Angels, issue de leur album Love, Lust, Faith and Dreams, très précieuse aux yeux du groupe cette chanson retraçant le parcours de Jared et de son frère Shannon a pour but de rendre hommage à la célèbre "Cité des Anges", Los Angeles. Le clip, sous la direction ici de Jared Leto et non pas celle de Bartholomew Cubbins, se présente par différentes interviews auprès de célébrités telles que Kanye West, Lily Collins, Olivia Wilde, Selena Gomez, Lindsay Lohan ou encore auprès de sosies tels que celui de Marilyn Monroe ou même Michael Jackson. Ces témoignages personnels font appel aux sentiments de chaque personnalité ainsi qu'aux évènements, bons ou mauvais, qu'a pu leur apporter la cité des anges. Le clip, dont certaines prises de vue ressemblent fortement à celles de Kings and Queens, issu de l'album This Is War, nous montre la ville de Los Angeles.

Sous le pseudonyme de Bartholomew CubbinsModifier

   Cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (janvier 2017). Vous pouvez aider en ajoutant des références ou en supprimant le contenu inédit.

Bartholomew Cubbins n'a à son actif aucun film réalisé indépendamment du groupe « Thirty Seconds to Mars », puisqu'il n'a réalisé que le clip du groupe. Mais son métier d'acteur et son rapport au cinéma lui permettent de réaliser des clips différents des clips habituels, généralement scénarisés et à l'esthétique toujours très travaillée, ce qui amène ses clips à être quasiment des courts métrages. De même, plusieurs des clips réalisés par Bartholomew Cubbins comportent des génériques d'introduction ou de fin.

Cependant, plusieurs clips (et particulièrement ceux n'ayant pas de générique) ne sont pas attribués à Bartholomew Cubbins, mais il semble évident que Jared Leto en soit quand même le réalisateur.

Liste des clips réalisésModifier

  • Capricorn (A Brand New Name)
  • Attack
  • The Kill
  • From Yesterday
  • A Beautiful Lie (crédité comme Angakok Panipaq, mentionné dans les « Special Thanks To... »)
  • Kings and Queens [The Ride]
  • Closer to The Edge
  • Hurricane
  • This Is War
  • Up in the Air
  • Do or Die
  • City of Angels

Documentaires réalisésModifier

  • Artifact (2012)
  • Into The Wild (2014-2015)[19]
  • Beyond the Horizon (2015)
  • Great Wide Open (2016)

Actions humanitairesModifier

Jared Leto a profité de l'influence de Thirty Seconds to Mars pour diffuser des valeurs qui lui sont chères telles que la sauvegarde de l'environnement et l'aide humanitaire dont a toujours besoin Haïti après le séisme qui l'a ravagé. Grâce à son engouement et au message qu'il a fait passer à l'Echelon (communauté de « fans » du groupe Thirty Seconds to Mars), de nombreux dons ont pu être faits : à l'occasion de son 40e anniversaire, 75 000 arbres ont été offerts à Haïti, et il continue de promouvoir son Haïti Book[20], un album de photos prises lors de son voyage sur place, et dont la totalité des bénéfices sera reversée au pays, comme l'ont été les bénéfices du dernier concert de la tournée This is War', fin 2011. Son influence ne s'arrête pas là, puisque plusieurs sites et initiatives ont vu le jour en grande partie grâce à lui, tels que récemment, une vente de bracelets afin de récolter des fonds pour l'environnement, les sites A beautiful Lie[21] et The Echelon House[22]. Le 30 septembre 2014, Leto a présenté l'événement "Haïti : The Journey is the Destination" à New York, dont les bénéfices sont affectés à ceux qui ont souffert du tremblement de terre en 2010[23].

Le 8 juin 2011, lors d'un concert à la Maroquinerie, Jared Leto se fait photographier par Jean-Pierre Domingue lors d'une collaboration avec Kris Van Assche pour Misericordia, dont les fonds seront consacrés à la Croix-Rouge japonaise à la suite du tremblement de terre au Japon[24].

Le 11 février 2015, il devient officiellement un ambassadeur mondial du fonds mondial pour la nature WWF[25].

EntrepreunariatModifier

 
Jared Leto et Terry Richardson en 2012.

Du fait de la relation forte qu'entretient Thirty Seconds to Mars avec son public, Jared Leto a lancé une entreprise de gestion de contenus médias et de marketing numérique appelée The Hive. Elle est basée à Studio City, Los Angeles et se concentre sur la construction d'une communauté créative. Ces dernières années, de nombreux artistes comme Jessie J et Semi Precious Weapons ont fait appel à cette entreprise pour la réalisation graphique et la promotion de leurs albums.

En 2010, Jared Leto a lancé les "One & Only Golden Tickets", via une entreprise qui gère des services exclusifs pour des concerts, des festivals et des évènements. En 2013, l'entreprise est rebaptisée Adventures in Wonderland[26].

En 2011, Leto lance la plate-forme virtuelle VyRT. Elle crée un service de vidéos en ligne retransmises en direct, et dispose aussi d'un réseau social et des marchandises officielles. L'idée a germé dans la tête de Jared Leto à la suite de quelques expériences irritantes auxquelles il a dû faire face avec Thirty seconds To Mars pendant la retransmission en direct de leurs propres événements[27]. En juin 2012, VyRT est récompensée du titre de la Meilleure Expérience de Concert En ligne aux O Music Awards.

Vie privéeModifier

Il est végétarien[28].

FilmographieModifier

ClipsModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

DiscographieModifier

Voix françaisesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. https://www.rottentomatoes.com/m/highway
  3. https://www.rottentomatoes.com/m/lonely_hearts
  4. https://www.rottentomatoes.com/m/1193377_chapter_27
  5. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=chapter27.htm
  6. https://www.rottentomatoes.com/m/mr_nobody
  7. Oscars 2014 - Jared Leto sacré meilleur second rôle masculin.
  8. « Jared Leto métamorphosé en Joker : Première photo terrifiante ! », sur www.purepeople.com (consulté le 19 octobre 2015)
  9. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=dc2016.htm
  10. https://www.rottentomatoes.com/m/suicide_squad_2016
  11. https://www.rottentomatoes.com/m/blade_runner_2049
  12. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=bladerunnersequel.htm
  13. https://www.rottentomatoes.com/m/the_outsider_2018
  14. « C'est confirmé, Joaquin Phoenix interprétera bien le Joker et le film entre en tournage bientôt », CinéSéries,‎ (lire en ligne, consulté le 11 juillet 2018).
  15. (en) Steve Batlin, « Thirty Seconds to Mars Pause Touring to Record New LP », sur rollingstone.com, (consulté le 27 juin 2013)
  16. (en) « How to Disrupt the Music Industry: A Conversation with Jared Leto », sur live.fastcompany.com, (consulté le 27 juin 2013)
  17. Mylène Lambert, « Entrevue : Jared Leto et son Artifact », sur cineplex.com, (consulté le 27 juin 2013)
  18. 30 Seconds to Mars : Artifact, le documentaire choc sur le monde de la musique sélectionné au Festival International du Film de Toronto (Paru le 2 août 2012)
  19. « 30 Seconds to Mars Announce 'Into The Wild' Documentary Series », sur Fuse (consulté le 18 octobre 2015)
  20. (en) « Haiti Lives », sur jaredleto.com (consulté le 20 novembre 2014)
  21. abeautifullie.org
  22. echelonhouse.weebly.com
  23. « Thirty Seconds to Mars – LOVE LUST FAITH + DREAMS » HAITI: The Journey Is The Destination with JARED LETO », sur www.thirtysecondstomars.com (consulté le 18 octobre 2015)
  24. (en) « Jared Leto by Jean-Pierre Domingue for Kris Van Assche x Misericordia », sur The Fashionisto (consulté le 20 novembre 2014)
  25. (en) « Academy Award-Winning Actor Jared Leto Joins WWF as Global Ambassador », sur WWF, (consulté le 11 février 2015)
  26. (en) « Adventures in wonderland », sur Adventures in Wonderland
  27. (en) « A New Webcasting Experience: Jared Leto Launches Live Streaming Service », sur Business News Daily (consulté le 18 octobre 2015)
  28. Clara Dufour, « Interview de Jared Leto pour Madame Le Figaro », sur madame.lefigaro.fr, (consulté le 20 novembre 2014)
  29. « Casting de Suicide Squad. »
  30. a b c d et e « Comédiens ayant doublé Jared Leto en France », sur RS Doublage.
  31. « Fiche du doublage français du film Mr. Nobody » sur Alterego75.fr, consulté le 13 juin 2013

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :