Hans Zimmer

compositeur germano-américain de musique de film
Hans Zimmer
Hans Zimmer en 2018.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Hans Florian ZimmerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Hurtwood House (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Vicki Carolin (d) (jusqu'en )
Suzanne Zimmer (d) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Zoë Zimmer (d)
Jake Zimmer (d)
Annabel Zimmer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Helden (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Instruments
Labels
Remote Control Productions, Bleeding Fingers Music (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques
Site web
Distinctions
Discographie
Discographie de Hans Zimmer (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Prononciation

Hans Zimmer, né le à Francfort-sur-le-Main (RFA), est un compositeur de musique de film et producteur de trames sonores allemand naturalisé américain[1],[2].

Actif depuis les années 1980 et spécialisé peu à peu dans la composition de partitions orchestrales, Hans Zimmer est connu pour avoir composé les bandes originales de nombreux films à succès dans des genres très variés. Il a composé également la musique de plusieurs films d'animation, séries télévisées ou encore jeux vidéo.

En 2022, Hans Zimmer cumule notamment deux Oscars de la meilleure musique de film (sur 12 nominations), pour Le Roi lion (1994) et Dune (2021).

Biographie modifier

Jeunesse modifier

Son père, ingénieur, décède alors qu'il n'a que six ans et le jeune garçon commence alors à se réfugier dans la musique qui devient rapidement sa passion. Dans la période entre ses six et sept ans, sa mère lui propose de commencer à étudier le piano, mais son professeur se montre aussi dur qu'intraitable et l'expérience se termine au bout de deux semaines. Il apprend donc la musique de manière autodidacte et continue de jouer du piano parce que, selon son propre témoignage, cela donne le sourire à sa mère[3]. En 1971, il quitte l'Allemagne avec sa mère pour s'installer en Angleterre. Il s'intéresse de plus en plus à la musique électronique alors naissante, et devient l'un des premiers à faire de la musique avec un synthétiseur polyphonique. Durant cette même période, il intègre le groupe Krakatoa, qui ne joue que pour de petits événements populaires et ouvriers[3], et collabore également avec le groupe The Buggles, lancé par Trevor Horn et Geoff Downes, mondialement célèbre pour le titre Video Killed the Radio Star (Hans Zimmer fait d'ailleurs une apparition à la fin du clip, derrière un clavier)[4],[5].

Débuts modifier

Hans Zimmer fait connaissance en 1980 avec Stanley Myers, compositeur de musique de film. D'abord simple assistant, il devient vite compositeur. C'est le début d'une longue collaboration entre les deux hommes sur plusieurs films dont My Beautiful Laundrette de Stephen Frears en 1985. Il compose seul pour le film Meurtre dans l'objectif (en) de Nico Mastorakis en 1987. Cette même année il produit la partition du film Le Dernier Empereur qui remporte l'Oscar de la meilleure musique de film. Sa composition sur le film Un monde à part de Chris Menges en 1988 attire l'attention de Barry Levinson qui l'engage pour son film Rain Man. Il quitte donc l'Angleterre pour travailler pour la première fois à Hollywood[3]. Premier coup réussi, Rain Man révèle sa musique au grand public et marque l'entrée tonitruante du compositeur sur le sol américain avec une nomination aux Oscars.

Ascension modifier

Fort de ce succès, Hans Zimmer, dont les services sont alors convoités, décide de s’installer définitivement à Los Angeles. Marqué par son expérience avec Stanley Myers, il décide à son tour d'aider à lancer des jeunes compositeurs de talent. Ainsi en 1989, avec son ami d'enfance Jay Rifkin (en), il fonde à Santa Monica un studio qui révolutionnera les méthodes de composition de la musique de film : Media Ventures[6] (aujourd'hui nommé Remote Control Productions). Son objectif est de permettre à de nouveaux compositeurs d'avoir accès à un matériel de haute qualité pour pouvoir percer dans la musique de film. Hans Zimmer veut offrir la même chance aux inconnus que celle que Barry Levinson lui a offerte avec Rain Man.

Il compose alors la musique du film à succès Miss Daisy et son chauffeur (1989) puis s'attaque à un style qu'il n'avait pas eu l'occasion d'expérimenter en Angleterre : le film d'action. Il débute sur le film Black Rain (1989) de Ridley Scott suivi de Jours de tonnerre (1990) de Tony Scott (frère du précédent) puis Backdraft (1991) de Ron Howard. En 1991, on lui demande de réécrire — en seulement seize jours — la musique de Croc-Blanc pour remplacer celle de Basil Poledouris. Finalement peu convaincus, les producteurs vont sélectionner les meilleures pistes composées par les deux musiciens. Cette même année, Franc Roddam lui demande également de recomposer plusieurs passages de la partition de Chaz Jankel pour son film K2 mais à cause des nombreuses modifications, elle n'est finalement utilisée que dans la version européenne du film.

Consécration modifier

Sa première composition pour un film d'animation, en 1994, marque un tournant dans sa carrière. En effet pour Le Roi lion de Walt Disney Pictures, il remporte son premier Oscar mais aussi un Golden Globe et un Grammy Awards. En plus d'être sa bande originale la plus récompensée, Le Roi lion est aussi la plus vendue (plus de 26 millions de disques)[7]. Ensuite, en 1995, il compose pour Tony Scott la bande originale de USS Alabama qui fera date dans l'histoire des films d'action hollywoodiens pour son alliance entre musique électronique, orchestrale et l'utilisation impressionnante des chœurs. Cette composition — récompensée par un Grammy Awards — a, par ailleurs, énormément plu à Steven Spielberg[8] qui lui a ensuite confié la tête du département musical de son nouveau studio DreamWorks SKG. Il compose d'ailleurs le premier film de ce studio : Le Pacificateur de Mimi Leder, en 1997.

 
Lisa Gerrard a travaillé avec Hans Zimmer notamment sur Gladiator et Mission impossible 2.

Grâce à son propre studio : Media Ventures, Hans Zimmer permet à ses collaborateurs de composer pour de grosses productions. Il laisse ainsi sa place à Jeff Rona pour Lame de fond (1996) de Ridley Scott mais surtout il lance John Powell, fraîchement débarqué d'Angleterre, sur le blockbuster de John Woo Volte-face (1997).

Entre-temps il est nommé pour l'Oscar de la meilleure musique de film trois années de suite ; d'abord pour La Femme du pasteur (1996) de Penny Marshall puis pour Pour le pire et pour le meilleur (1997) de James L. Brooks et enfin pour le dessin animé de DreamWorks Le Prince d'Égypte (1998) ainsi que pour La Ligne rouge (1998) de Terrence Malick, l'une de ses pièces maîtresses, pour lequel il compose plusieurs heures de musiques[9].

En 2000 il s'associe avec la chanteuse australienne Lisa Gerrard du groupe Dead Can Dance pour Gladiator de Ridley Scott. Plusieurs fois primés, le film est nommé pour sa musique aux BAFTA et aux Oscars et remporte le Golden Globe de la meilleure musique de film.

Remote Control Productions modifier

 
Hans Zimmer et James Newton Howard à l'avant-première du film The Dark Knight en 2008.

Après des différents judiciaires entre Hans Zimmer et Jay Rifkin (en) en 2003, Media Ventures devient Remote Control Productions.

Dans les décennies suivantes, le modèle de création musicale que Hans Zimmer promeut à travers Remote Control devient prévalent à Hollywood : plusieurs dizaines d'artistes musicaux qui travaillent sur un même film. En 2022, Remote Control comptait ainsi 279 employés, dont plusieurs centaines de compositeurs, co-compositeurs, arrangeurs et co-arrangeurs[10].

D'ailleurs, parmi ces anciens assistants surnommés parfois en interne les « Zimlings » (en français : « créatures de Zimmer », ou « petits Zimmers »), ont émergé des compositeurs comme John Powell, Harry Gregson-Williams et Lorne Balfe.

Un compositeur bien établi modifier

En 2002, il compose Le Cercle de Gore Verbinski. C'est le début d'une longue collaboration entre les deux hommes puisqu'il composera, dès lors, sur tous les films du réalisateur, notamment la trilogie Pirates des Caraïbes. Il en sera de même avec Christopher Nolan avec qui il travaille depuis Batman Begins (2005). D'ailleurs, après sa nomination aux Oscars pour Sherlock Holmes (2009) de Guy Ritchie, il est nommé à l'Oscar de la meilleure musique de film pour les films de Christopher Nolan : Inception (2010), Interstellar (2014) et Dunkerque (2017).

En 2009, il participe au jeu vidéo à gros budget Call of Duty: Modern Warfare 2 dont il compose les thèmes principaux. Il renouvelle l'expérience en 2011 dans les jeux vidéo Crysis 2 et Skylanders: Spyro's Adventure.

Le il reçoit son étoile sur le Hollywood Walk of Fame[11]. Même chose le au Boulevard des stars à Berlin (son équivalent allemand)[12].

En 2014, à l'occasion de l'édition anniversaire du festival, Hans Zimmer compose l'hymne du Tomorrowland[13]. Il est la base pour l'accompagnement de The Ride to Happiness à Plopsaland dont le thème est également Tomorrowland[14].

Tournées européennes et mondiales modifier

À l'instar d'autres compositeurs de bandes originales de films tels Howard Shore ou Danny Elfman, Hans Zimmer entreprend d'interpréter sa musique en live. Au printemps 2016, il se lance dans une tournée européenne comprenant une trentaine de dates, qui se termine au théâtre antique d'Orange, en France. Son groupe, outre les choristes et les sections de cordes et de cuivres qui sont recrutés au sein d'orchestres nationaux, se compose d'une vingtaine de musiciens professionnels (dont Johnny Marr, Tina Guo, Guthrie Govan, Satnam Ramgotra, Mike Einziger ou encore son fidèle collaborateur Nick Glennie-Smith). Cette tournée est acclamée aussi bien par le public que par la critique. Une captation live du concert joué à Prague sort en aux formats double album, 4 LP, DVD et Blu-ray.

Fort du succès de cette tournée européenne, Hans Zimmer effectue en 2017 une tournée mondiale à travers 22 pays qui fera notamment étape au Coachella Festival. Il s'entoure de la plupart des musiciens de sa tournée de 2016 et interprète la même playlist, à laquelle un titre de Batman v Superman : L'Aube de la justice a été ajouté, ainsi que, selon les dates, un morceau spécial joué avec un invité (à Londres est interprété le tube Video Killed the Radio Star en compagnie de Trevor Horn). Cette tournée mondiale connaîtra elle aussi un grand succès, avec plus de 370 000 tickets vendus.

Il produit, à partir de 2019, la tournée The World of Hans Zimmer, durant laquelle des musiciens proches du compositeur interprètent les plus grandes compositions de ce dernier[15]. En parallèle, il programme une deuxième tournée mondiale pour 2021, qui sera reportée en 2022 en raison de la pandémie de Covid-19. À partir d'avril 2023, le « Hans Zimmer Live – Europe Tour 2023 » donnera son coup d'envoi pour 32 concerts à travers 15 pays[16].

Filmographie modifier

Cinéma modifier

Années 1980 modifier

Années 1990 modifier

Années 2000 modifier

Années 2010 modifier

Années 2020 modifier

Télévision modifier

Producteur de la musique modifier

Ludographie modifier

Distinctions modifier

 
L'étoile de Hans Zimmer au Boulevard des stars à Berlin.

Au cours de sa carrière Hans Zimmer a reçu de nombreuses distinctions et prix.

Il a notamment reçu douze nominations aux Oscars du cinéma pour deux remportés.

En outre, il a également reçu son étoile sur le Hollywood Walk of Fame en décembre 2010 puis sur le Boulevard des stars à Berlin en avril 2011.

En 2016, Hans Zimmer reçoit la médaille Stephen Hawking pour sa contribution à l’intégration de la science dans la culture populaire. Le 2 octobre 2018, il reçoit l'Ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne. En 2019 il reçoit la distinction Disney Legends[17]. Et en 2020 la médaille d'or du mérite des beaux-arts lui est décernée par le Ministère de la Culture espagnol[18].

En 2007, il est classé par le quotidien britannique The Daily Telegraph comme l'un des plus grands compositeurs de musique de film au monde[19]

Récompenses modifier

Nominations modifier

Notes et références modifier

  1. « Hans Zimmer, compositeur-star de bandes-son à Hollywood, en concert en Europe », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. « Hans Zimmer Biographie », Universal Music France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. a b et c Documentaire : Francis Hanly (réalisateur), (2022), "Hans Zimmer, le compositeur d'Hollywood" ("Hans Zimmer, Hollywood rebelle", 52 minutes), BBC Studios.
  4. Rock History 101: The Buggles’ “Video Killed the Radio Star”
  5. Charles Van Dievort, « Hans Zimmer : "Je ne suis pas une rock star" », sur La Libre.be, (consulté le )
  6. Media Ventures - HISTORY
  7. Bandes originales de films les plus vendues
  8. Empire Meets… Hans Zimmer
  9. (en) « Filmtracks : The Thin Red Line (Hans Zimmer/Various) », sur filmtracks.com (consulté le ).
  10. (en) Mark Rozzo, « “The Minions Do the Actual Writing”: The Ugly Truth of How Movie Scores Are Made », sur Vanity Fair,
  11. (en) « Hans Zimmer - Hollywood Walk of Fame », sur Hollywood Walk of Fame, (consulté le ).
  12. boulevard-der-stars-berlin.de
  13. L'hymne de Tomorrowland par Hans Zimmer
  14. (en) Owen Ralph, « Plopsaland partners with Tomorrowland on €17.5m spinning coaster », sur blooloop.com, (consulté le ).
  15. « The World Of Hans Zimmer - A Symphonic Celebration : Avis et achat de billets, places » [html], sur www.infoconcert.com (consulté le )
  16. (en-US) « Hans Zimmer Live », sur Hans Zimmer Live (consulté le )
  17. (en) Hoai-Tran Bui, « New Disney Legends Include Robert Downey Jr., Ming-Na Wen, Hans Zimmer », sur slashfilm.com, /Film, (consulté le ).
  18. (es) « Real Decreto 1197/2020, de 29 de diciembre, por el que se concede la Medalla al Mérito en las Bellas Artes, en su categoría de oro, a las personas y entidades que se relacionan », sur Ministère de la Culture espagnol, (consulté le ).
  19. Top 100 living geniuses The Daily Telegraph, le 30 octobre 2007.

Voir aussi modifier

Article connexe modifier

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :