Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Phoenix.
Joaquin Phoenix
Description de cette image, également commentée ci-après
Joaquin Phoenix à Berlin en février 2018.
Nom de naissance Joaquin Rafael Bottom
Naissance (44 ans)
San Juan, Porto Rico
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Chanteur
Films notables Gladiator
Signes
Le Village
Walk the Line
La nuit nous appartient
Two Lovers
The Master
Her
A Beautiful Day

Joaquin Phoenix [hwɑːˈkiːn ˈfiːnɪks][1] est un acteur américain né le à San Juan (Porto Rico).

Phoenix a commencé à jouer dans des séries télévisées avec son frère River Phoenix et sa sœur Summer. Son premier film majeur est Cap sur les étoiles sorti en 1986.

Il a parfois été crédité "Leaf Phoenix" mais est ensuite revenu à son nom de naissance, Joaquin.

Il a reçu nombre de critiques positives dès le début de sa carrière pour son talent d'acteur notamment dans l'adaptation cinématographique du roman Prête à tout (1995) et dans le film d'époque Quills, la plume et le sang (2000).

Il a attiré l'attention internationale pour son interprétation de Commode dans le film épique historique Gladiator de Ridley Scott, sorti en 2000, qui lui a valu une nomination à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle et définitivement lancé sa carrière.

Par la suite, il a été nommé aux Oscars[2] dans la catégorie meilleur acteur pour son interprétation du musicien Johnny Cash dans le film Walk the Line (2005) et pour son rôle de Freddie Quell, un ancien combattant alcoolique obsédé par le sexe, dans le film dramatique The Master (2012), qui lui a permis de remporter la Coupe Volpi du meilleur acteur.

Parmi ses autres films notables figurent The Yards (2000), Buffalo Soldiers (2001), le thriller de science-fiction Signes (2002), le film dramatique historique Hotel Rwanda (2004), le thriller psychologique Le Village (2004), le thriller La nuit nous appartient (2007), le drame romantique Two Lovers (2008), le drame The Immigrant (2013), le drame de science-fiction romantique Her (2013), le film de comédie policière Inherent Vice (2014), le thriller A Beautiful Day (2017) ou encore Les Frères Sisters (2018).

Il a interprété le Joker, succédant ainsi à Jack Nicholson, Heath Ledger et Jared Leto, dans le film Joker de Todd Phillips (2019).

BiographieModifier

Jeunesse et familleModifier

Joaquin Phoenix, de son vrai nom Joaquín Rafael Bottom, et crédité Leaf Phoenix dans certains films, a grandi dans une famille d’acteurs. Son père est natif de la Californie alors que sa mère est née dans le quartier du Bronx à New York de parents juifs venus de Russie et de Hongrie. Les parents de Joaquin faisaient partie de la secte des Enfants de Dieu, et déménageaient fréquemment. Il a vécu dans l’Oregon, au Mexique, en Amérique centrale et en Floride.

Il a trois sœurs : Rain (1972), Liberty (1976) et Summer (1978). Son frère aîné, l'acteur River Phoenix (1970), est mort en 1993 d'une overdose.

Frustré d'être le seul de ses frères et sœurs à ne pas avoir un prénom en rapport avec la nature, il prit le surnom de « Leaf » (feuille), qu'il abandonnera.

Débuts et révélation précoce (années 1980 et 1990)Modifier

 
Joaquin Phoenix au Festival de Cannes 2000, pour la présentation de The Yards.

Enfant, Joaquin Phoenix fait ses débuts d’acteur à la télévision, parfois avec sa sœur Liberty, dans des séries, dont Arabesque (Murder, She Wrote) et Seven Brides for Seven Brothers (série télévisée), et aux côtés de son frère River dans le téléfilm Backwards: The Riddle of Dyslexia, qui lui vaut un Young Artist Award, ainsi que dans le téléfilm Kids Don't Tell, en 1985, aux côtés de Judith Barsi.

À dix ans, il tient son premier rôle au cinéma dans Cap sur les étoiles, puis joue dans Russkies un an plus tard, avec sa sœur Summer et Carol King. En 1989, il incarne dans Portrait craché d'une famille modèle le jeune fils du personnage d'Helen Buckman, jouée par Dianne Wiest.

En 1995, il est remarqué pour son interprétation de Jimmy face à Nicole Kidman dans la comédie noire de Gus van Sant Prête à tout. Ce film marque le véritable début de sa carrière et lui permet de jouer des rôles plus adultes. En 1996, il partage avec Liv Tyler et Billy Crudup la vedette des Années rebelles et l’année suivante, il incarne le très jaloux Toby N. Tucker, petit ami de Claire Danes dans U-Turn.

Depuis, il a été le partenaire de Vince Vaughn et Anne Heche pour Loin du paradis, et a retrouvé Vince Vaughn, cette fois en compagnie de Janeane Garofalo, pour Clay Pigeons. On l’a vu ensuite dans 8 millimètres, avec Nicolas Cage.

En 2000, il a été salué pour ses prestations dans trois films. Il a tourné avec Russell Crowe dans Gladiator, sous la direction de Ridley Scott. Son interprétation de l’empereur Commode lui a valu une nomination à l’Oscar du meilleur second rôle, les Prix du National Board of Review et de la Broadcast Film Critics, et le Blockbuster Entertainment Award. Il a été cité au Screen Actors Guild Award, au Golden Globe, au Golden Satellite Award et à l’On-Line Film Critics Award. Il a également été plébiscité pour The Yards, avec Mark Wahlberg, Charlize Theron et James Caan, et salué pour son rôle face à Kate Winslet et Geoffrey Rush dans Quills, adaptation de la pièce lauréate d’un Obie Award de Douglas Wright mettant en scène le marquis de Sade.

Progression et confirmation critique (années 2000)Modifier

 
L'acteur au Festival International du Film de Toronto 2005, pour la première de Walk the Line.

Il a joué dans la comédie noire Buffalo Soldiers, écrite et réalisée par Gregor Jordan, d’après le roman de Robert O’Connor. Il y avait pour partenaires Ed Harris et Anna Paquin.

En 2002, il tourne le thriller fantastique Signes, sous la direction de M. Night Shyamalan, aux côtés de la star Mel Gibson. L’année suivante, il joue dans It's all about love, de Thomas Vinterberg, avec Claire Danes, et prête sa voix à Kinaï dans la version originale du film d’animation Frère des ours, puis retrouve M. Night Shyamalan en incarnant Lucius Hunt, l'un des habitants du Village, rôle écrit sur mesure par le cinéaste.

L'année 2004 est aussi marquée par la sortie du drame Piège de feu, de Jay Russell, où il a cette fois pour partenaire John Travolta, mais surtout de l'acclamé Hotel Rwanda, de Terry George, aux côtés de Don Cheadle et Nick Nolte.

Mais c'est en 2005 qu'il impressionne la critique, en tête d'affiche d'un biopic, Walk the Line. Sous la direction de James Mangold, il livre une performance saluée par la critique en interprétant Johnny Cash. Il décroche le Golden Globe du meilleur acteur, ainsi qu'une nomination aux Oscars dans la même catégorie. Il interprète lui-même les chansons du film (tout comme Reese Witherspoon, sa partenaire de jeu, qui interprète June Carter) et a appris à jouer de la guitare.

Il retrouve ensuite le réalisateur de The Yards, James Gray, avec lequel il tourne le polar La nuit nous appartient en 2007, puis le drame romantique Two Lovers en 2008, tous deux présentés en compétition officielle au Festival de Cannes. Si le premier passe inaperçu, le second est acclamé par la critique internationale.

Le , il annonce dans l'émission télévisée Extra qu'il souhaite désormais se consacrer entièrement à la musique. Il déciderait donc de mettre un terme à sa carrière au cinéma. Le site Internet de The Hollywood Reporter confirme cette décision, en annonçant que l'acteur entamerait une carrière de rappeur, en précisant que son premier album serait produit par Sean Combs (Puff Daddy). Néanmoins, le canular finit par être révélé début 2009. Il s'agissait d'une performance de l'acteur, participant au lancement du vrai-faux documentaire filmé par son beau-frère Casey Affleck[3]. Le , sort ainsi le film indépendant I'm Still Here. Joaquin Phoenix et Casey Affleck confirment alors, quelques jours après sa sortie, que tout a été tourné avec des acteurs, et que l'histoire a été inventée, ce qui fait du film un documenteur[4].

Consécration (années 2010)Modifier

 
L'acteur au New York Film Festival 2014, pour Vice caché.

L'acteur est désormais sollicité par de grands cinéastes.

En 2012, s'il retrouve James Gray pour la fresque historique The Immigrant, où il est entouré de Marion Cotillard et Jeremy Renner, il est surtout pour la première fois dirigé par Paul Thomas Anderson. Ensemble, ils livrent l'ambitieux et complexe The Master, face cette fois à Philip Seymour Hoffman et Amy Adams.

Il retrouve cette dernière en 2013 pour Her, comédie dramatique de science-fiction écrite et réalisée par Spike Jonze. S'il tient le rôle principal du film, il est entouré d'un casting féminin quatre étoiles : Adams à nouveau, mais également Rooney Mara, Olivia Wilde et Scarlett Johansson.

En 2014, Paul Thomas Anderson lui confie le rôle principal de l'expérimental Vice caché et en 2015, il joue le rôle principal de L'homme irrationnel, comédie dramatique écrite et réalisée par Woody Allen.

En 2017, il joue dans le thriller A Beautiful Day (You Were Never Really Here) de Lynne Ramsay. Sa performance lui vaudra un Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes.

Il sera dirigé par son beau-frère, Casey, une seconde fois, pour le western Far Bright Star.

En juillet 2018, il est confirmé pour jouer le Joker, pire ennemi de Batman, dans un film retraçant les origines du méchant réalisé par Todd Phillips[5].


Vie privéeModifier

Depuis 2016, il est en couple avec l'actrice Rooney Mara, avec qui, il a partagé l'affiche à 3 reprises dans Her, Don't Worry, He Won't Get Far On Foot et Marie Madeleine. Le 21 Juillet 2019, ils officialisent leurs fiançailles.

EngagementModifier

Joaquin Phoenix est végan : il ne consomme ni ne se vêt d'aucun produit d'origine animale[6].

Il est par ailleurs le porte-parole de l’association People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) et est apparu dans des spots vidéo de l'association[7].

Il a également assuré la narration de Earthlings, un documentaire antispéciste.

En 2017, il produit le documentaire What the Health disponible sur Netflix qui parle de l'impact de la consommation de viande et de produits laitiers sur la santé ainsi que des rouages des industries pharmaceutiques.

FilmographieModifier

Années 1980Modifier

Années 1990Modifier

Années 2000Modifier

Années 2010Modifier

DistinctionsModifier

Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Joaquin Phoenix. Pour une liste plus complète, consulter IMDb[8].

Nominations & RécompensesModifier

Mostra de Venise
Festival de Cannes
Oscars
BAFTA
Golden Globes

Voix françaisesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. D'ailleurs, River Phoenix et lui sont les seuls frères à avoir été nommés tous les deux aux Oscars.
  3. Les Inrocks « Joaquin Phoenix rappeur : du pipeau ! » 29 janvier 2009.
  4. (en) New York Times « Documentaire ? Appelez cela une performance artistique ». 16 septembre 2010.
  5. « C'est confirmé, Joaquin Phoenix interprétera bien le Joker et le film entre en tournage bientôt », CinéSéries,‎ (lire en ligne, consulté le 11 juillet 2018).
  6. [1].
  7. 20 minutes « Joaquin Phoenix dans un spot de la Peta » 26 mars 2010.
  8. « Joaquin Phoenix », sur IMDb (consulté le 28 octobre 2017).
  9. a b c d e f et g « Comédiens ayant doublé Joaquin Phoenix en France » sur RS Doublage.
  10. a b c et d « Comédiens ayant doublé Joaquin Phoenix au Québec » sur Doublage.qc.ca (consulté le 5 janvier 2016).
  11. « Fiche du doublage français du film » sur Alterego75.fr, consulté le 12 octobre 2013.
  12. « Fiche du doublage français du film » sur Alterego75.fr, consulté le 5 avril 2014.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :