Buddy movie

genre cinématographique

Le buddy movie[1] ou le film de potes[2],[3] est un genre cinématographique qui consiste à placer dans l'intrigue principale d'un film deux personnages (et quelquefois plus) très différents, voire aux antipodes l'un de l'autre. En français, on parle, selon les cas, de « duos de choc », de « binôme (de flics) », ou encore de « films à tandem ».

Laurel et Hardy dans The Flying Deuces (1933).
Laurel et Hardy est l'un des premiers duos apparaissant dans des buddy movies au début des années 1930.

Souvent complètement opposés dans leurs méthodes, leurs personnalités, leurs modes de vie extra-professionnelle, les deux protagonistes se trouvent obligés de travailler, ou même de « fuir », ensemble, ce qui provoque entre eux des problèmes relationnels et de communication, en général amusants pour le spectateur ; malgré tout, après des débuts souvent compliqués, ils finissent la plupart du temps par s'entendre, voire par mieux se comprendre et s'apprécier[4].

Spécialité du cinéma américain que l'on retrouve souvent dans les blockbusters, comme L'Arme fatale ou Men in Black, et leurs suites, on la retrouve aussi dans le cinéma français, notamment avec Louis de Funès et Bourvil, dans deux films de Gérard Oury, ou encore Gérard Depardieu et Pierre Richard, dans trois films ensemble de Francis Veber.

À force d'être employé, le concept de « buddy movie » a fini par devenir un grand cliché du cinéma, mais il reste efficace et attractif, souvent employé dans les comédies ou dans les films d'action[4],[5].

HistoriqueModifier

FilmographieModifier

AllemagneModifier

États-UnisModifier

FranceModifier

CanadaModifier

ItalieModifier

Royaume-UniModifier

ParodieModifier

Le genre buddy movie a été parodié par le trio comique Les Inconnus dans le sketch intitulé « I Fuck You », qui montre une bande annonce d'un film policier intitulé « Fuck You », avec deux personnages de flics qui travaillent en duo, « Al Padecheznous » [sic] (pastiche de l'acteur Al Pacino) et « Robert De Negro » (pastiche de Robert De Niro)[6]. Le sketch montre les situations typiques des duos de buddy movies policiers (conflits, réconciliation, amitié, action), plus la parodie de la vulgarité des films policiers des années 1980 (jurons omniprésents en anglais, « adoucis » par leur traduction française aléatoire et humoristique ; ainsi, le titre du film Fuck You est traduit par « Je t'embête ! »)

Notes et référencesModifier

  1. Ozal Emier, « Les "buddy movies", hymne aux potes », sur lesinrocks.com,
  2. C. Ba., « Dany Boon et Philippe Katerine dans un «film de potes» rocambolesque », sur leparisien.fr,
  3. a b c et d Philippe Guedj, « Pourquoi « Mes meilleurs copains » est le meilleur film de potes de ces 30 dernières années », sur lepoint.fr,
  4. a et b « Le glossaire de nanarland : Buddy movie (ou buddy film) », sur Nanarland.fr (consulté le 17 août 2015).
  5. « Liste / Les buddy movies », cinetrafic.fr (consulté le 17 août 2015).
  6. « Les Inconnus - I Fuck You » [vidéo], sur YouTube.com, chaîne Vevo des Inconnus, 25 février 2015 (mise en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier