Ouvrir le menu principal

Aldo Maccione

acteur italien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maccione.
Aldo Maccione
Description de cette image, également commentée ci-après
Aldo Maccione en 1970.
Naissance (84 ans)
Turin
Nationalité Italien
Profession Acteur
Films notables Mais où est donc passée la septième compagnie ?
L'aventure c'est l'aventure
L'Animal

Aldo Maccione est un acteur et chanteur italien né le à Turin (Italie). Acteur de comédie, il a tourné dans son pays d'origine, mais c'est en France qu'il est devenu une vedette et où il a fait l'essentiel de sa carrière dans les années 1970 et les années 1980.

BiographieModifier

 
Les Brutos et Aldo Maccione (à droite) dans les années 1960

Après avoir gagné un radio-crochet dans les années 1960, Aldo Maccione est engagé par un théâtre turinois où il se fait remarquer en imitant les stars de l'époque comme Jerry Lewis et Clark Gable. Venu travailler à Paris, il fait les entractes de l'Olympia avec son groupe italien, le quintette « Les Brutos (it) » (avec Gianni Zullo (it), Ettore Bruno (it), Jack Guerrini (it) et Elio Piatti) [1].

Entre quelques scopitones (ancêtres des clips) dont un tourné par son futur réalisateur, Claude Lelouch, et quelques émissions télé de variété, il crée un nouveau groupe parodique, « Les Tontos », qui se produit six ans d'affilée à l'Emporium de Barcelone. C'est en accompagnant Sacha Distel à Londres et à l'Olympia qu'il crée et popularise sa marque de fabrique : « Aldo la classe » ![2]

En 1970, Claude Lelouch, amusé par sa démarche cambrée « empruntée » à Alberto Sordi, lui donne son premier rôle au cinéma dans Le Voyou. En 1972, il retrouve Claude Lelouch pour L'aventure c'est l'aventure[1] où, aux côtés de vedettes comme Lino Ventura, Charles Denner et Jacques Brel, il fait une célèbre démonstration de groupe de sa démarche. Les années où il fut très populaire en France sont à situer entre 1972 et 1986, soit une quinzaine d'années. Après 1986, assez rapidement, le public se lassera de son personnage, ainsi que les producteurs, et réalisateurs [3].

Dans les années 1970, les rôles comiques se succèdent. Il apparaît dans le premier volet de la Septième Compagnie en 1973 (Henri Guybet reprendra son rôle dans les deux épisodes suivants), mais aussi aux côtés de Pierre Richard (Je suis timide mais je me soigne, C'est pas moi, c'est lui) ou Jean-Paul Belmondo (L'Animal)[3].

Les années 1980 s'avèrent glorieuses et il est une vedette qui permet à des comédies de se monter sur son seul nom. Il abandonne son personnage d'« Aldo la classe » à la fin des années 1980 mais il a du mal à donner un nouveau souffle à sa carrière, faisant néanmoins quelques apparitions dans des films ou téléfilms[2].

En , il est caricaturé par Albert Uderzo sous les traits d'un légionnaire romain dans La Rose et le Glaive, le 29e album d'Astérix[3].

En 2005, il apparaît dans le film français Travaux, on sait quand ça commence... aux côtés de Carole Bouquet et Jean-Pierre Castaldi, dans le rôle d'un carreleur un peu trop imbu de sa personne, sa dernière apparition au cinéma[1].

Il vit désormais à Saint-Paul-de-Vence dans les Alpes-Maritimes[3].

À partir du , il participe à la troisième saison de La Ferme Célébrités en Afrique, qu'il quitte le , à cause de problèmes de santé [4].

En 2015, une biographie lui est consacrée, intitulée Aldo Maccione, la classe !, par le journaliste et documentariste Gilles Botineau, préfacée par Claude Lelouch[3].

FilmographieModifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

DiscographieModifier

  • 1972 : Reviens Titina / La Classe
  • 1972 : J'adore (En duo avec Sheila)
  • 1982 : Le dragueur classe
  • 1982 : Plus beau que moi tu meurs (B.O. du film)
  • 1982 : Qu'est-ce que c'est que ce gars-là
  • 1984 : Qu'as-tu fait cette nuit (Aldo et Junior)
  • 1985 : Pizzaiolo et Mozzarel

Box-officeModifier

Box-office français d'Aldo Maccione en millions de spectateurs (film dont il est l'interprète principal):

RéférencesModifier

  1. a b et c « Aldo Maccione : biographie », sur Télé-Loisirs (consulté le 12 juillet 2019).
  2. a et b AlloCine, « Aldo Maccione », sur AlloCiné (consulté le 12 juillet 2019).
  3. a b c d et e « Aldo Maccione a 80 ans (VIDEO) », sur FranceSoir, (consulté le 12 juillet 2019).
  4. « Aldo Maccione et Brigitte Nielsen quittent « la Ferme Célébrités » », sur leparisien.fr, (consulté le 12 juillet 2019).

AnnexesModifier