Eddie Murphy

acteur américain
Eddie Murphy
Description de cette image, également commentée ci-après
Eddie Murphy en 2010.
Nom de naissance Edward Regan Murphy
Naissance (60 ans)
New York, État de New York
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur, chanteur, humoriste, producteur, scénariste
Films notables 48 heures
Un fauteuil pour deux
Le Flic de Beverly Hills (saga)
Un prince à New York (saga)
Shrek (saga)

Edward Murphy, dit Eddie Murphy, né le à New York, est un acteur, humoriste, chanteur, scénariste et producteur américain.

Il devient célèbre aux États-Unis grâce à ses talents d'humoriste, découverts dans ses prestations à l'émission Saturday Night Live et ses spectacles Delirious (1983) et Raw (1987) ainsi que par sa célèbre phrase « Hey Guys! » (en français : Salut les mecs !). Par la suite, sa renommée est devenue mondiale grâce à ses rôles dans Le Flic de Beverly Hills, Docteur Dolittle, Le Professeur Foldingue, et dans Dreamgirls, pour lequel il est nommé aux Oscars en 2007, dans la catégorie du meilleur second rôle.

Il est également la voix originale de L'Âne dans la série de films d'animation Shrek.

La chaîne Comedy Central le classe dixième au rang des plus grands comiques américains de tous les temps[réf. nécessaire].

BiographieModifier

JeunesseModifier

Edward Regan Murphy[1] nait le à New York[2], dans l'arrondissement de Brooklyn. Sa mère, Lillian Murphy, est téléphoniste[3], tandis que son père, Charles Edward Murphy, est policier[4]. Le jeune Eddie a trois ans lorsque le couple divorce (son père sera tragiquement tué cinq ans plus tard par sa nouvelle compagne). Il vit alors avec sa mère et son frère Charles (acteur et scénariste, décédé le 12 avril 2017) à Brooklyn jusqu'à l'âge de dix ans. Sa mère se remarie ensuite avec Vernon Lynch, un ancien boxeur travaillant en tant que contremaître dans une usine de crèmes glacées et ayant déjà un fils prénommé Vernon. La famille déménage à Roosevelt, Long Island, où Murphy fréquente l'école. Son goût pour l'humour se développe très tôt, et Murphy est déjà célèbre à la Roosevelt High School (Roosevelt, New York) (en) pour ses imitations et ses blagues qui faisaient fureur chez les élèves, mais aussi chez les enseignants. Il comprend vite que son humour peut le mener loin et cherche très tôt à se produire devant un public. Il est persuadé de la possibilité de faire carrière dans le show-business et se donne en spectacle à la moindre occasion.

Débuts dans la comédie et le stand-up (1976-1982)Modifier

Eddie Murphy développe ses propres sketches, basés sur des imitations de vedettes telles que Lionel Richie, Bill Cosby, Al Green ou Elvis Presley et se produit pour la première fois sur scène dans le centre jeunesse de son quartier en juillet 1976. Le style comique de ses débuts s'inspire grandement de ses idoles Richard Pryor[5] et Bill Cosby, humoristes américains célèbres dont il sera considéré comme étant l'héritier.

Il exécute ses numéros dans les centres de jeunesse et les bars moyennant de petits cachets ; l'argent ainsi amassé lui permettra plus tard de s'inscrire à l'école technique supérieure du quartier Garden City de New York. Sa réputation s'établit rapidement, et il a l'occasion de se produire dans le club comique mythique des États-Unis, le Comic Strip, à New York. Les propriétaires du club sont très impressionnés par son talent et sa précocité et décident de prendre sa carrière en main.

En 1980, après une très courte période d'études supérieures, il passe une série d'auditions (à tout juste 19 ans) pour participer au programme télévisé comique Saturday Night Live[6]. Il convainc les producteurs du programme de son talent et participe à la saison 1980-1981. Ses apparitions sont remarquées, si bien qu'il fait partie de la distribution régulière dès la saison suivante. À l'époque, Saturday Night Live voit ses audiences s'éroder et le budget de production est limité. Durant les trois années qui suivent, Eddie Murphy et son acolyte Joe Piscopo participent à la plupart des sketches passés à l'antenne, et le programme regagne rapidement son public, offrant ainsi à Murphy une notoriété nationale, grâce à une galerie de personnages devenus « cultes ». Il quitte l'émission en pour se concentrer sur sa carrière au cinéma, déjà bien engagée.

Acteur de comédies à succès (années 1980)Modifier

 
Le comédien en 1988.

En effet, personnalité populaire aux États-Unis grâce à sa participation à Saturday Night Live, Eddie Murphy ne tarde pas à faire ses premiers pas au cinéma. Le réalisateur Walter Hill, qui recherche un acteur susceptible de donner la réplique à Nick Nolte dans son nouveau film, auditionne Murphy qui obtient le rôle. 48 heures[7] sort en 1982. Malgré tout, son interprétation ne séduit pas les producteurs du film, et il faut l'intervention du producteur Jeffrey Katzenberg (co-créateur de DreamWorks SKG avec Steven Spielberg) pour que Murphy ne soit pas renvoyé. Il reçoit des cours de comédie, dispensés par David Proval (connu pour son rôle de Richie Aprile dans Les Soprano) pendant le tournage, pour l'aider à trouver l'agressivité nécessaire à l'interprétation de son rôle de malfrat.

En 1983, il partage l'affiche avec Dan Aykroyd d'une autre comédie, Un fauteuil pour deux[8], marquant sa première collaboration avec John Landis (qui réalisera plus tard Un prince à New York et Le Flic de Beverly Hills 3), qui s'avère être le deuxième succès commercial de sa carrière et lui vaut d'ailleurs à vingt-et-un ans une citation au Golden Globe Award.

En 1984, il apparait dans Une défense canon, film qui ne rencontre pas son public, mais cela n'affecte pas Murphy, dont l'implication dans ce film est limitée à un rôle de soutien. Il tient l'affiche dans Le Flic de Beverly Hills, dans lequel il interprète le flic Axel Foley : le film devient l'un des dix plus gros succès commerciaux de tous les temps aux États-Unis, propulsant Eddie Murphy au rang de star. À l'origine, le rôle de Winston Zeddemore joué par Ernie Hudson dans S.O.S Fantômes avait été écrit pour Murphy, mais celui-ci préféra jouer dans Le Flic de Berverly Hills (les deux films rencontreront un immense succès).

En marge de sa carrière d'acteur, il poursuit son parcours d'humoriste et développe deux spectacles dans les années 1980 : Delirious (1983) et Raw (1987). Son style humoristique mêle imitations et récits d'histoires plus ou moins basés sur sa vie et portent la trace des inspirations d'Eddie Murphy : Richard Pryor et Bill Cosby, qu'il imite par ailleurs dans ses spectacles. Ses sketches les plus célèbres figurent dans une série d'albums, avec notamment Eddie Murphy (un Live au Comic Strip) 1982 et Comedian en 1983, qui remporta le Grammy Award[9] du meilleur album comique. Il fait même de la musique avec une série de singles entre 1985 et 1993 (voir Singles).

En 1986, il tient le premier rôle dans la comédie Golden Child - L'Enfant sacré du Tibet (The Golden Child) et reprend en 1987 son rôle d'Axel Foley dans Le Flic de Beverly Hills 2. Comme pour The Golden Child. Les critiques ne sont pas dithyrambiques mais le film est encore une fois un énorme succès.

Dans Un prince à New York (Coming to America) (1988), il incarne un prince africain qui se rend à New York pour trouver la femme idéale. Le film est un énorme succès a la fois critique et commercial.

En 1989, il fait ses débuts en tant que réalisateur et réalise un rêve en travaillant avec son idole Richard Pryor, dans Les Nuits de Harlem[10], dont l'action se déroule dans le Harlem des années 1930. Le film ne remporte qu'un succès d'estime mais ne convainc pas les critiques.

Affaiblissement progressif (années 1990)Modifier

 
L'étoile d'Eddie Murphy sur le Walk of Fame, inaugurée le 27 juin 2000.

Le début des années 1990 marque un ralentissement de sa carrière[11], et ce malgré quelques succès au box-office tels que 48 heures de plus, Boomerang, et Le Flic de Beverly Hills 3. Ce dernier ne permet pas de relancer sa carrière, l'acteur l'accusant même d'avoir entaché sa carrière.

Après l'échec de Un vampire à Brooklyn en 1995, il retrouve le succès avec Le Professeur Foldingue/Nigaud de professeur (The Nutty Professor)[12], sorti en 1996. Il y interprète une nouvelle fois plusieurs rôles différents, avec l'aide d'effets spéciaux et de maquillage. Cette multiplication de sa personne dans ses films est devenue une signature depuis Un prince à New York en 1988.

En 1998, il enchaîne avec des productions destinées aux enfants : d'abord, il double le personnage de Mushu dans le film d'animation des studios Disney, Mulan. Puis il tient le rôle-titre du remake Dr. Dolittle, où il joue un vétérinaire de génie. En revanche, la plus adulte Mister G. est un échec.

En 1999, il partage l'affiche de Perpète avec Martin Lawrence, et de la satire Bowfinger, roi d'Hollywood avec un collègue du Saturday Night Live, Steve Martin. La même année, il co-crée une série télévisée d'animation, Les Stubbs, à laquelle il prête sa voix. Le programme ne dépasse pas trente épisodes.

En 2000, il revient avec une suite, La Famille Foldingue, où il incarne de nouveau l'ensemble de la famille Klump. Le box-office est positif, à défaut de convaincre la critique.

Échecs et Shrek (années 2000)Modifier

Durant les années 2000, Eddie Murphy peut compter sur la franchise Shrek, où il prête sa voix à l'âne [13], le succès critique de Dreamgirls et celui commercial de Norbit. Mais tous ses autres films sont des échecs. Il accepte donc une autre suite, mais aussi le doublage d'un nouveau film d'animation. En 2001, sortent ainsi Docteur Dolittle 2 et le blockbuster des studios Dreamworks, Shrek, un énorme succès critique et commercial.

L'année 2002 est marquée par la sortie de deux échecs majeurs : Showtime, satire dont il partage l'affiche avec un Robert De Niro au creux de la vague, mais surtout la comédie de science-fiction Pluto Nash, qui reste à ce jour l'un des films ayant généré le plus de pertes de l'histoire du cinéma. Autre flop, la comédie d'action Espion et demi, dont il partage l'affiche avec Owen Wilson.

En 2003, l'acteur reste dans le registre du cinéma pour enfants : il ouvre une halte-garderie dans École paternelle, puis est la star d'une comédie horrifique adaptée d'une attraction des parcs Disney, Le Manoir hanté et les 999 Fantômes.

C'est en passant au second plan qu'il parvient à enchaîner avec des succès critiques et commerciaux : tout d'abord la suite Shrek 2, sortie en 2004, puis le film musical Dreamgirls, qui lui permet de surprendre dans un registre plus dramatique en 2006. En effet, le rôle de James « Thunder » Early lui permet de décrocher le Golden Globe et le Screen Actors Guild Award du meilleur second rôle masculin, mais aussi sa première nomination aux Oscars de 2007 dans la même catégorie. La même année, il revient au sommet du box-office américain avec la comédie potache Norbit. Il peut aussi compter sur l'énorme succès de Shrek le troisième.

Mais ses comédies suivantes : Appelez-moi Dave et Dans ses rêves, sorties respectivement en 2008 et 2009, ne font pas de bons résultats au box office. Le premier est un semi-échec avec 50,6 millions de dollars dans le monde mais le deuxième est un vrai flop mondial avec seulement 22,9 millions de dollars.

En 2010, il reprend une dernière fois le rôle de l'âne dans Shrek 4.

Retour au succès (années 2010-présent)Modifier

En 2011, Eddie Murphy partage l'affiche de la comédie d'action Le Casse de Central Park avec Ben Stiller. Le film connait un certain succès commercial, mais reçoit des critiques globalement moyennes.

En 2012 sort Mille mots, une comédie décalée produite par Alain Chabat, le film a été tourné en 2008, mais repoussé maintes fois. Malheureusement, le résultat final sera un désastre critique et public, si bien que l'acteur décide de faire une pause.

Il ne revient au cinéma que quatre ans plus tard, en 2016, avec Mr. Church[14], dont il joue le rôle-titre. Sa prestation dans un drame — le premier depuis trente ans — est saluée par la critique mais le film s'avère être un échec commercial, ne récoltant que 686 000 dollars[15].

En 2019, il tourne Dolemite Is My Name pour Netflix, réalisé par Craig Brewer. Il retrouve ensuite le réalisateur pour Coming 2 America.

Il reprend son activité en tournant Un prince à New York 2 (2021). Suite du film à succès Un prince à New York sorti en 1988.

Vie personnelleModifier

Lors des NAACP Image Awards en , Eddie Murphy rencontre Nicole Mitchell qu'il épouse le à New York[16]. Cinq enfants naissent de leur union : Briana Liana Murphy, née le , Myles Mitchell Murphy, né le , Shayne Audra Murphy, née le , Zola Ivy Murphy, née le , et Bella Zahra Murphy, née le . En août 2005, au bout de seize ans de vie commune dont douze de mariage, ils demandent le divorce, citant des « différends irréconciliables »[17]. Leur divorce est prononcé en avril 2006.

Il a deux autres enfants avec deux autres femmes : Eric Murphy, né le , avec Paulette McNeely[18], et Christian Murphy, né le , avec Tamara Hood[19].

Peu après son divorce avec Nicole Mitchell en 2006, il fréquente brièvement l'ex-chanteuse des Spice Girls, Melanie Brown. Le , lors du 46e anniversaire d'Eddie Murphy, Melanie Brown donne naissance à une fille, Angel Iris Murphy Brown. En juin 2007, il a été confirmé qu'Eddie Murphy est le père biologique d'Angel à la suite d'un test ADN[20],[21].

En 2006, après sa liaison avec Melanie Brown, il commence à fréquenter la productrice de cinéma, Tracey Edmonds[22]. Ils se marient le [23], mais se séparent seize jours plus tard[24].

Depuis septembre 2012, il est le compagnon de la mannequin australienne Paige Butcher, de dix-huit ans sa cadette[25]. Ils ont une fille, Izzy Oona Murphy (née le )[26]. Le naît Max Charles, le dixième enfant d'Eddie Murphy[réf. souhaitée].

FilmographieModifier

Longs métragesModifier

Films d'animationModifier

Séries téléviséesModifier

DistinctionsModifier

Pour DreamgirlsModifier

Golden GlobesModifier

BET AwardsModifier

Black Reel AwardsModifier

Blockbuster Entertainment AwardsModifier

Image AwardsModifier

Kids' Choice AwardsModifier

MTV Movie AwardsModifier

Primetime Emmy AwardsModifier

Razzie AwardsModifier

Autres distinctionsModifier

DiscographieModifier

AlbumsModifier

  • Eddie Murphy (1982) (sketches)
  • Comedian (1983) (sketches)
  • How Could it Be (1985) (musique)
  • So Happy (1987) (musique)
  • Love's Alright (1992) (musique)

SinglesModifier

  • Boogie In Your Butt/No More Tears (Columbia, 1982) (sketches/musique)
  • Party All The Time (featuring Rick James) (Columbia, 1985) (musique)
  • How Could It Be (featuring Crystal Blake) (Columbia, 1985) (musique)
  • Put Your Mouth On Me (Columbia, 1989) (musique)
  • Til The Money's Gone (Columbia, 1989) (musique)
  • I Was a King (Motown, 1993) (musique)
  • Whatzupwitu (duo avec Michael Jackson) (Motown, 1993) (musique)
  • Desdemona (Motown, 1993) (musique)
  • Red Light (Feat. Snoop Lion) (VP Records, 2013) (musique)
  • Oh Jah Jah (VP Records, 2015)

ParticularitésModifier

  • Il est l'un des derniers acteurs de l'histoire du cinéma américain à avoir signé un contrat d'exclusivité avec une société de production. En effet, tous ses premiers films ont été produits et distribués par Paramount Pictures.
  • Le rôle principal dans Le Flic de Beverly Hills était à l'origine destiné à Sylvester Stallone, et le film était plus axé sur l'action.
  • Le rôle principal dans Golden Child - L'Enfant sacré du Tibet était destiné à Mel Gibson. Le film était à l'origine plus sérieux, puis la participation d'Eddie Murphy a entraîné la réécriture du scénario vers un film plus orienté vers la comédie.
  • Les producteurs lui ont soumis la transposition du Flic de Beverly Hills en série télévisée. Murphy a refusé mais a signé pour tourner dans le second opus.
  • En 1984, il tourne dans Le Flic de Beverly Hills. La même année, le film SOS Fantômes (Ghostbusters) est aussi un succès ; Murphy aurait refusé le rôle de Winston Zeddemore dans ce film (interprété finalement par Ernie Hudson), qui était écrit pour lui. Les personnages d'Axel Foley et Winston Zeddemore sont néanmoins doublés en français par le même comédien : Med Hondo.
  • Il a joué dans le clip de Remember the Time de Michael Jackson, en compagnie d'Iman et de Magic Johnson.

Voix francophonesModifier

En France, Med Hondo (1936 - 2019) a été la voix française régulière d'Eddie Murphy[28] de 1982 à 2011. Serge Faliu, qui l'avait doublé dans Le Flic de San Francisco (choisi à la place de Med Hondo), l'a aussi doublé dans le court métrage Le Noël Shrektaculaire de l'Âne et dans le film Dolemite Is My Name[29]. Lionel Henry l'a également doublé à trois reprises[29]. Par ailleurs, José Garcia lui a prêté sa voix pour le film d'animation Mulan. Enfin, en Belgique, il a été doublé par Jean-Michel Vovk dans le film Mr. Church. Depuis 2021, Christophe Peyroux a été désigné pour être la nouvelle voix française d'Eddie Murphy. Il a été choisi personnellement par ce dernier et son équipe pour assurer le doublage français du film Un prince à New York 2, succédant ainsi à Med Hondo[30].

Au Québec, François L'Écuyer est la voix régulière de l'acteur[31]. Jacques Lavallée l'a doublé dans Un monsieur distingué et Anthony Kavanagh dans Mulan.

En version française
  • Med Hondo : dans les sagas 48 heures, Le Flic de Beverly Hills, Un vampire à Brooklyn, Le Professeur Foldingue, Docteur Dolittle et Shreketc..
  • Serge Faliu : Le Flic de San Francisco, Le Noël Shrektaculaire de l'Âne et Dolemite Is My Name
  • Lionel Henry : Espion et demi, École paternelle et Mille mots
  • Christophe Peyroux : Un prince à New York 2
En version québécoise

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Eddie Murphy | Biography, Movies, & Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le ).
  2. « Eddie Murphy | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le ).
  3. a et b (en) « Eddie Murphy | Hollywood Walk of Fame », sur www.walkoffame.com (consulté le ).
  4. (en) « Who is Eddie Murphy? Everything You Need to Know », sur www.thefamouspeople.com (consulté le ).
  5. (en) Samuel Momodu, « Eddie Murphy (1961– ) », sur BlackPast, (consulté le ).
  6. « Eddie Murphy Biography », sur Fandango (consulté le ).
  7. (en) « Eddie Murphy », sur Biography (consulté le ).
  8. (en) Stéphanie Ekowa, « Eddie Murphy Net Worth, Children, Wife, Girlfriend, Family, Dead or Alive », sur Answers Africa, (consulté le ).
  9. (en) « Eddie Murphy - Biography and Facts », sur Famous African Americans (consulté le ).
  10. (en) Brooklyn Reader, « Feb 23: Black History Maker, Eddie Murphy », sur BK Reader, (consulté le ).
  11. « Eddie Murphy », sur Allociné (consulté le ).
  12. (en) « Eddie Murphy biography | birthday, trivia | American Actor », sur Who2 (consulté le ).
  13. AlloCine, « 30 stars qui ont prêté leur voix à un personnage animé: L'Âne (Shrek) est interprété par... Eddie Murphy », sur AlloCiné (consulté le )
  14. (en) Richard Brody, « Why Is Eddie Murphy in Cinematic Exile? », The New Yorker,‎ (ISSN 0028-792X, lire en ligne, consulté le ).
  15. (en) « Mr. Church », sur Box Office Mojo, (consulté le ).
  16. (en) « Eddie Murphy and wife to divorce after 12 years », sur hellomagazine.com, (consulté le ).
  17. (en) « Eddie Murphy & His Wife Split », sur People, .
  18. (en) « EXCLUSIVE: Eddie Murphy and Girlfriend Paige Butcher Are Having a Baby! », Entertainment Tonight,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. (en) « Eddie Murphy », sur nndb.com (consulté le ).
  20. (en) Stephen M. Silverman, « Mel B: DNA Proves Eddie Murphy Fathered Her Baby », People,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. « Un test ADN prouve qu'Eddie Murphy est bien le père du bébé de Mel B », People Club
  22. (en) « Eddie Murphy, Tracey Edmonds Suddenly Split », People,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  23. (en) Ulrica Wihlborg, « Eddie Murphy and Tracey Edmonds Marry », People,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. (en) « Murphy, Edmonds splitting up », United Press International,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  25. (en) « The simple things! Eddie Murphy takes his model girlfriend Paige Butcher for their daily coffee date », Daily Mail,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  26. (en) « Eddie Murphy Welcomes Daughter Izzy Oona », sur people.com, (consulté le ).
  27. « Hollywood Film Awards 2016 Honorees – Winners List! », sur Just Jared (consulté le )
  28. « Comédiens ayant doublé Eddie Murphy en France », sur Doublagissimo.
  29. a et b « Comédiens ayant doublé Eddie Murphy en France », sur RS Doublage.
  30. « Devenir la nouvelle voix française d'Eddie Murphy : "Un honneur et une petite trouille" », Europe 1, .
  31. « Comédiens ayant doublé Eddie Murphy au Québec » sur Doublage.qc.ca, consulté le .

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :