Ouvrir le menu principal

Le Boulet

film sorti en 2002
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Le Boulay.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boulet (homonymie).
Le Boulet
Réalisation Alain Berbérian
Frédéric Forestier
Thenar Bonar
Scénario Thomas Langmann
Matt Alexander
Manuel Delliez
Dominique Mezerette
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre comédie
Durée 107 minutes
Sortie 2002

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Boulet est un film français réalisé par Alain Berbérian et Frédéric Forestier en Tunisie, sorti en 2002.

SynopsisModifier

2002, à Paris. Gérard Moltès est un caïd en prison depuis 7 ans pour le meurtre d'un agent infiltré de la Police, qui était aussi le frère de l'impitoyable gangster Mustapha Amel, alias « Le Turc ». Chaque semaine, le prisonnier joue au Loto. Il confie ses bulletins au surveillant pénitencier Francis Reggio, qui les fait valider par son infirmière d'épouse, Pauline. À un mois et demi de sa libération, Moltès apprend qu'il a gagné quinze millions. Lorsque Reggio croit que Pauline est partie avec le ticket gagnant en Afrique sur un rallye, il fait une tentative de suicide. À cet instant, Moltès, s'étant évadé de prison après avoir imaginé le pire parce que Reggio s'était mis en arrêt maladie, débarque chez le geôlier pour réclamer son dû avec son complice Kowalski. Prêt à tout pour obtenir ses gains, Moltès force Reggio à l'accompagner à Bamako pour récupérer le billet de loterie. Le duo se retrouve poursuivi en plein désert par Le Turc, qui veut sa peau pour venger son frère, et son gigantesque garde du corps aux dents d'acier…

Résumé détailléModifier

Moltès, un caïd en prison depuis 7 ans pour le meurtre de l'agent infiltré et frère du Turc, un gangster impitoyable, joue chaque semaine au Loto. Il confie ses bulletins de jeux à Reggio, un surveillant pénitencier. La validation des tickets de loterie est effectuée par l'épouse de ce dernier, Pauline. Un jour, Moltès a réussi à avoir l'un des billets gagnants d'un tirage, mais Pauline est partie sur un rallye en Afrique en tant qu'infirmière, emportant le bulletin avec elle. Moltès, voulant récupérer son dû, s'évade et force Reggio (« le boulet ») à l'accompagner dans un périple africain alors que c'est ce dernier qui détient le ticket de loto dans son sac banane. Cependant, l'évadé devient la cible de son ennemi juré, un autre gangster surnommé « le Turc » (dont le frère a été tué par Moltès) et de son garde du corps, un colosse aux dents d'acier.

Le Turc appelle des tueurs à gages au Mali afin qu'ils capturent Moltès et Reggio à leur arrivée. Ces derniers arrivent à s'en sortir car l'un des tueurs a confondu la télécommande déclenchant la bombe avec une Game boy. Furieux, le Turc descend de sang-froid le tueur à ses côtés. Moltès et Reggio prennent de force une voiture du rallye pour se rendre à Bakel là où est Pauline. Le Turc et son garde du corps volent un quad et font de même. Moltès et Reggio sont capturés par des Touaregs et n'héritent que d'un chameau et perdent la banane. Le Turc et son garde du corps sont quant à eux laissés en plein soleil ligotés.

Moltès et Reggio se rendent à Touba car entre-temps, le Turc a capturé Pauline et veut le ticket de loto de Moltès. Moltès arrive à récupérer le ticket et avec Reggio ils vont à l'hôtel tandis que le Turc arrive au même hôtel. Reggio rencontre le garde du corps et sympathise avec lui pendant que Pauline s'échappe.

Tous les protagonistes se retrouvent dans le hall ; Le Turc est tué par une balle perdue tirée par Pauline et tout le monde s'enfuit. Moltès est capturé et se retrouve en prison au Mali. Six mois plus tard, des Touaregs attaquent le pénitencier et libèrent Moltès sur commande de Reggio. Malheureusement, il faut payer les mercenaires qui sont plusieurs centaines et toute la cagnotte y passe.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Liens externesModifier