Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Newman.
Paul Newman
Description de cette image, également commentée ci-après
Paul Newman en 1958.
Nom de naissance Paul Leonard Newman
Naissance
Shaker Heights (Ohio), États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 83 ans)
Westport (Connecticut), États-Unis
Profession Acteur
Réalisateur
Producteur
Scénariste
Philanthrope
Pilote automobile
Films notables L'Arnaque
Butch Cassidy et le Kid
La Chatte sur un toit brûlant
L'Arnaqueur
La Couleur de l'argent

Paul Newman, né le à Shaker Heights (Ohio) et mort le près de Westport (Connecticut), est un acteur, réalisateur, producteur et scénariste américain.

Tournant dans une soixantaine de films, il a notamment remporté l'Oscar du meilleur acteur pour sa performance dans La Couleur de l'argent (1986), le Prix humanitaire Jean Hersholt, un Golden Globe du meilleur réalisateur pour Rachel, Rachel (1968), ainsi qu'un Cecil B. DeMille Award et un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Citoyen engagé et philanthrope, Paul Newman a également joué un rôle important dans le mouvement pour les droits civiques dans les années 1960 et a soutenu de nombreuses œuvres caritatives.

BiographieModifier

Enfance et formationModifier

Paul Newman est né à Shaker Heights dans l'Ohio. Son père, Arthur Samuel Newman (1893–1950), était juif ; Simon Newman et Hannah Cohn, ses grands-parents, étaient des immigrants de Hongrie et de Pologne[1],[2],[3],[4], et sa mère, Theresa Fetzer ou Fetsko (1894–1982) (slovaque : Terézia Fecková)[5], était catholique avec des racines slovaques et hongroises[4]. Paul Newman se considérait par ailleurs lui-même comme juif, car disait-il « c'est plus qu'un défi »[6].

 
Paul Newman vers 1944-1945.

Il passe une adolescence tranquille à Shaker Heights, où il est parfois surnommé « the boy from Shaker Heights » (« le garçon de Shaker Heights »). Son père, propriétaire d'un magasin d'articles de sport, le destine alors à prendre sa suite. Après une rixe, il est exclu de l'équipe de football de son lycée[7] et se consacre alors au théâtre durant son temps libre.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il veut devenir pilote mais découvre qu'il est daltonien. Il participe, de 1943 à 1945, à la guerre du Pacifique en tant que radio/mitrailleur d'un bombardier Grumman TBF Avenger. Ses coéquipiers sont tués à bord de l'USS Bunker Hill (CV-17). Touché pendant la bataille du golfe de Leyte, il est lui-même blessé[réf. nécessaire].

Il intègre l'école d'art dramatique de Yale en 1951, puis l'Actors Studio de New York[4], auprès de Lee Strasberg[1]. Bientôt, il monte sur scène à Broadway et joue dans des pièces comme Picnic (1953) ou The desperate Hours (1955), qui lui permettent de se faire connaître.

ActeurModifier

Paul Newman débute au cinéma à partir de 1954. Le premier film dans lequel il apparaît est Le Calice d'argent de Victor Saville. En 1956, il se met dans la peau d'un boxeur pour Robert Wise dans le film Marqué par la haine (Somebody Up There Likes Me).

 
Paul Newman dans La Chatte sur un toit brûlant (1958).

En 1958, il retrouve Joanne Woodward, qu'il a connue durant les représentations de la pièce Picnic, dans le drame Les Feux de l'été réalisé par Martin Ritt. Il collaborera plus tard avec Martin Ritt pour quatre autres films : le film musical Paris Blues et les westerns Le Plus Sauvage d'entre tous, L'Outrage et Hombre. Toujours en 1958, il incarne Billy the Kid dans Le Gaucher d'Arthur Penn et interprète un homme tourmenté dans La Chatte sur un toit brûlant aux côtés d'Elizabeth Taylor.

En 1960, il joue dans le film historique Exodus et se fait remarquer l'année suivante en devenant un joueur de billard dans L'Arnaqueur réalisé par Robert Rossen. Il reprendra son rôle de L'Arnaqueur et donnera la réplique à Tom Cruise en 1986 dans La Couleur de l'argent, réalisé par Martin Scorsese. Avec ce film, Paul Newman décrochera enfin l'Oscar du meilleur acteur dans un premier rôle.

 
Paul Newman en 1958.

En 1963, il séduit les femmes et particulièrement Elke Sommer dans le film d'espionnage Pas de lauriers pour les tueurs (The Prize). En 1966, il est dirigé par Alfred Hitchcock dans le thriller Le Rideau déchiré.

D'autres rôles importants étoffent sa filmographie. Il joue notamment dans Luke la main froide (1967), le western Butch Cassidy et le Kid (1969) avec Robert Redford qu'il retrouve dans la comédie policière L'Arnaque (1973), le film catastrophe La Tour infernale (1974) avec Steve McQueen, Le Policeman (1981) ou encore Le Verdict (1982) avec Charlotte Rampling.

Il poursuit sa carrière d'acteur dans les années 1990 en tournant dans des films tels que Le Grand Saut des frères Coen (1994) ou encore Une bouteille à la mer avec Kevin Costner (1999).

En 2002, il incarne le mentor de Tom Hanks dans Les Sentiers de la perdition réalisé par Sam Mendes.

Il reçoit plusieurs prix dont le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle dans une série, une mini-série ou un téléfilm et un Emmy Award pour la mini-série Empire Falls diffusée sur HBO en 2005. Par la suite, il prête sa voix au personnage de Doc Hudson dans le long-métrage d'animation Cars, sorti en 2006.

RéalisateurModifier

Dès 1959, Paul Newman s'intéresse à la réalisation. Il réalise un premier court métrage sur les méfaits du tabac : On the harmfulness of tobacco. Il poursuit dans cette voie avec le film Rachel, Rachel sorti en 1968 et dans lequel sa femme, Joanne Woodward, joue. Rachel, Rachel est nominé pour l'Oscar du meilleur film et Paul Newman remporte le Golden Globe du meilleur réalisateur.

Il réalise aussi Le Clan des irréductibles (1971), De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites (1972), L'Affrontement (1984) et La ménagerie de verre (1986).

EngagementsModifier

Parallèlement à sa carrière d'acteur, Newman se lance dans diverses actions caritatives et d'entrepreneuriat[1].

En 1980, il fonde le Centre Scott Newman dans le but d'aider les personnes toxicomanes ou alcooliques, en souvenir de son fils Scott Newman (en), mort d'une overdose.

En 1982, il créé une marque de produits alimentaires Newman's Own[8] dont les bénéfices sont versés à des organismes qui prennent en charge les enfants atteints du cancer ou de maladies du sang.

 
Paul Newman en 1968 lors d'un meeting de soutien à Eugene McCarthy.

Très actif au sein du Mouvement pour les droits civiques[1], il devient en 1968 délégué du Connecticut à la convention du Parti démocrate et participe aux campagnes électorales d'Eugene McCarthy et George McGovern dans le cadre des primaires en vue de l'élection présidentielle[réf. nécessaire]. Il prend aussi part aux conférences pour le désarmement nucléaire.

Alors qu'elle évoquait les inégalités salariales entre les hommes et les femmes, l'actrice Susan Sarandon a révélé dans une interview que Paul Newman lui avait cédé une partie de son salaire en 1998 lors du tournage du film L'Heure magique[9].

Il a également pris position pour la défense des droits des homosexuels. Il a notamment déclaré : « Je soutiens les droits des gays. Et je les soutiens ouvertement. Depuis tout petit, je n'ai jamais pu comprendre les attaques envers la communauté gay. Les êtres humains ont tant de qualités. Quand j'ai fini de faire le tour de tout ce que j'admire vraiment chez une personne, ce qu'elle peut faire avec ses parties intimes arrive tellement en bas de la liste que ça devient insignifiant »[10].

Sport automobileModifier

 
Michael Andretti sur une monoplace du Newman/Haas Racing en 1991.

Paul Newman est également connu pour son implication dans le sport automobile[11],[1]. Il découvre la compétition automobile en 1968, à l'occasion du tournage du film Virages dans lequel il jouait le rôle principal, celui d'un pilote des 500 miles d'Indianapolis tentant de concilier sa carrière et sa vie sentimentale.

Passionné par ce sport, il met à profit sa célébrité pour devenir pilote automobile. Compte tenu de son âge (54 ans) et bien qu'il ne vise pas les sommets, Newman parvient à se hisser à la deuxième place des 24 heures du Mans 1979 en équipage avec Rolf Stommelen et Dick Barbour sur une Porsche 935 du Dick Barbour Racing.

 
Une ancienne voiture de course de l'écurie de Paul Newman, photo prise en 2011.

En 1995, Paul Newman remporte aussi une victoire de catégorie à l'occasion des 24 heures de Daytona (3e au classement général sur une Ford Mustang, après une 5e place en 1977 sur une Ferrari 365 GTB). Un modèle de la célèbre marque horlogère Rolex la Rolex Daytona sera d'ailleurs baptisé par les collectionneurs Paul Newman Daytona.

L'engouement de Paul Newman pour la course se renforce en 1978 avec la création d'une écurie de CanAm à son nom. Puis en 1983, Paul Newman associe son écurie de CART/Champ Car avec Carl Haas, une figure bien connue du sport automobile américain. Depuis sa création, l'écurie Newman/Haas Racing (devenue Newman/Haas/Lanigan Racing en 2007 et qui participe depuis 2008 au championnat IndyCar Series) est devenue l'une des plus célèbres des courses américaines. Des pilotes tels que Mario Andretti, Michael Andretti, Nigel Mansell, Cristiano da Matta ou plus récemment Sébastien Bourdais y ont notamment brillé. En 2005, à plus de 80 ans, Newman a même repris le volant lors des 24 heures de Daytona en compagnie de ses pilotes Sébastien Bourdais et Bruno Junqueira.

Dernières annéesModifier

En mai 2007, Paul Newman annonce la fin de sa carrière d'acteur[12].

Il meurt le à l'âge de 83 ans d'un cancer des poumons[13],[14], à son domicile de Westport dans le Connecticut[15],[4],[16].

Vie privéeModifier

 
Joanne Woodward et Paul Newman.

Le , Paul Newman épouse Jacqueline Emily Witte (née dans l'Illinois, en 1929). De ce mariage naissent trois enfants : Scott Newman (en) (né en 1950 et mort d'une overdose en novembre 1978), Susan Kendall Newman (née en 1953) et Stephanie Newman (née en 1954). Le couple divorce en janvier 1958.

La même année, l'acteur se remarie à Las Vegas avec l'actrice Joanne Woodward qu'il avait rencontrée au début des années 1950. Ils auront trois filles : Nell Newman (en) (née en 1959), Melissa Newman (en) (née en 1961) et Claire Olivia Newman (née en 1965). Ils fêtent leurs cinquante ans de mariage en janvier 2008[17].

Il est le parrain de l'acteur Jake Gyllenhaal[18].

L'acteur a déclaré : « Je fais des films, je joue, je suis époux et père pour une seule et unique raison : me sentir vivre »[1]. Concernant son tardif Oscar du meilleur acteur pour le film La Couleur de l'argent, un an après avoir reçu un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière, il déclarait : « C'est comme avoir fait la cour à une belle femme pendant quatre-vingts ans. Elle finit par céder, et l'on dit : "Je suis vraiment désolé, mais je suis un peu fatigué" »[1].

FilmographieModifier

ActeurModifier

 
Paul Newman en 1954.
 
Paul Newman et Joanne Woodward dans Les Feux de l'été (1958).
 
Paul Newman à Venise en 1963.
 
Paul Newman dans Détective privé (1966).
 
Paul Newman dans Exodus (1960).
 
Paul Newman et Melvyn Douglas dans Le Plus Sauvage d'entre tous (1963).
 
Paul Newman en 1971 dans le documentaire Once Upon a Wheel.
Cinéma
Années Titres français Titres originaux Réalisateurs Rôles
Années 1950
1954 Le Calice d'argent The Silver Chalice Victor Saville Basil
1956 Marqué par la haine Somebody Up There Likes Me Robert Wise Rocky Barbella Graziano
The Rack Arnold Laven Capitaine Edward W. Hall Jr.
1957 Pour elle un seul homme The Helen Morgan Story Michael Curtiz Larry Maddux
Femmes coupables Until They Sail Robert Wise Capitaine Jack Harding
1958 Les Feux de l'été The Long, Hot Summer Martin Ritt Ben Quick
Le Gaucher The Left Handed Gun Arthur Penn Billy the Kid
La Chatte sur un toit brûlant Cat on a Hot Tin Roof Richard Brooks Brick Pollitt
La Brune brûlante Rally 'Round the Flag, Boys! Leo McCarey Harry Bannerman
1959 Ce monde à part The Young Philadelphians Vincent Sherman Anthony "Tony" Judson Lawrence / Narrateur
Années 1960
1960 Du haut de la terrasse From the Terrace Mark Robson David Alfred Eaton
Exodus Otto Preminger Ari Ben Canaan
1961 L'Arnaqueur The Hustler Robert Rossen Eddie Felson "Eddie Vite-fait"
Paris Blues Martin Ritt Ram Bowen
1962 Doux oiseau de jeunesse Sweet Bird of Youth Richard Brooks Chance Wayne
Aventures de jeunesse Hemingway's Adventures of a Young Man Martin Ritt le Guerrier
1963 Le Plus Sauvage d'entre tous Hud Hud Bannon
La Fille à la casquette A New Kind of Love Melville Shavelson Steve Sherman
Pas de lauriers pour les tueurs The Prize Mark Robson Andrew Craig
1964 Madame Croque-maris What a Way to Go! J. Lee Thompson Larry Flint
L'Outrage The Outrage Martin Ritt Juan Carrasco
1965 Lady L Peter Ustinov Armand Denis
1966 Détective privé Harper Jack Smight Lew Harper
Le Rideau déchiré Torn Curtain Alfred Hitchcock Professeur Michael Armstrong
1967 Hombre Martin Ritt John Russell
Luke la main froide Cool Hand Luke Stuart Rosenberg Lucas "Luke" Jackson
1968 Évasion sur commande The Secret War of Harry Frigg Jack Smight Soldat Harry Frigg
1969 Virages Winning James Goldstone Frank Capua
Butch Cassidy et le Kid Butch Cassidy and the Sundance Kid George Roy Hill Butch Cassidy
Années 1970
1970 WUSA Stuart Rosenberg Rheinhardt
Le Clan des irréductibles Sometimes a Great Notion Paul Newman Hank Stamper
1972 Les Indésirables Pocket Money Stuart Rosenberg Jim Kane
Juge et Hors-la-loi The Life and Times of Judge Roy Bean John Huston Juge Roy Bean
1973 Le Piège The Mackintosh Man Joseph Rearden
L'Arnaque The Sting George Roy Hill Henry "Shaw" Gondorff
1974 La Tour infernale The Towering Inferno John Guillermin et Irwin Allen Douglas Roberts, l'architecte
1975 La Toile d'araignée The Drowning Pool Stuart Rosenberg Lew Harper
1976 Buffalo Bill et les Indiens Buffalo Bill and the Indians, or Sitting Bull's History Lesson Robert Altman William F. Cody "Buffalo Bill"
La Dernière Folie de Mel Brooks Silent Movie Mel Brooks lui-même
1977 La Castagne Slap Shot George Roy Hill Reggie "Reg" Dunlop
1979 Quintet Robert Altman Essex
Années 1980
1980 Le Jour de la fin du monde When Time Ran Out James Goldstone Hank Henderson
1981 Le Policeman Fort Apache, The Bronx Daniel Petrie Murphy
Absence de malice Absence of Malice Sydney Pollack Michael Colin Gallagher
1982 Le Verdict The Verdict Sidney Lumet Frank Galvin
1984 L'Affrontement Harry & Son Paul Newman Harry Keach
1986 La Couleur de l'argent The Color of Money Martin Scorsese "Fast Eddie" Felson
1989 Les Maîtres de l'ombre Fat Man and Little Boy Roland Joffé Général Leslie Richard Groves
Blaze Ron Shelton Gouverneur Earl K. Long
Années 1990
1990 Mr. and Mrs. Bridge James Ivory Walter Bridge
1994 Le Grand Saut The Hudsucker Proxy Joel Coen Sidney J. Mussburger
Un homme presque parfait Nobody's Fool Robert Benton Donald "Sully" Sullivan
1998 L'Heure magique Twilight Harry Ross
1999 Une bouteille à la mer Message in a Bottle Luis Mandoki Dodge Blake
Années 2000
2000 En toute complicité Where the Money Is Marek Kanievska Henry Manning
2002 Les Sentiers de la perdition Road to Perdition Sam Mendes John Rooney
2006 Cars John Lasseter et Joe Ranft Doc Hudson (voix)

NarrateurModifier

RéalisateurModifier

ScénaristeModifier

ProducteurModifier

Producteur déléguéModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

 
Paul Newman au Festival de Cannes 1987.

NominationsModifier

PrixModifier

DécorationModifier

Voix françaisesModifier

Marc Cassot et Marcel Bozzuffi furent durant de nombreuses années les voix françaises régulières de Paul Newman. À la mort de Bozzuffi en 1988, Cassot devint la seule voix régulière de Newman.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g « Paul Newman, acteur américain », Jean-Luc Douin, Le Monde.fr, 29 septembre 2008.
  2. Ancestry of Paul Newman. – Genealogy.com.
  3. Paul Newman: A Biography.
  4. a b c et d (es) Fallece el actor Paul Newman.
  5. (en) Eric Lax, Paul Newman : a biography, Atlanta Kansas City, Mo, Turner Pub. Distributed by Andrews and McMeel, , 192 p. (ISBN 978-1-570-36286-6, OCLC 233990744).
  6. "because it's more of a challenge", Time Magazine
  7. https://www.youtube.com/watch?v=v-h6OAAekMw.
  8. Newmans Own Inc., « Newman's Own », Newmans Own Inc., .
  9. « Paul Newman s'est avancé et m'a dit "Je vais te donner une partie de mon salaire". C'était une vraie perle. ».
  10. (en) Shawn Levy, Paul Newman: A Life, Crown Archetype, , 514 p. (ISBN 0307353761, lire en ligne), p. 277 :

    « I'm a supporter of gay rights. And not a closet supporter either. From the time I was a kid, I have never been able to understand attacks upon the gay community. There are so many qualities that make up a human being... by the time I get through with all the things that I really admire about people, what they do with their private parts is probably so low on the list that it is irrelevant. »

    .
  11. (en) Paul Newman, 1925-2008, autosport.com, 27 septembre 2008.
  12. (en) In May 2007, Newman announced his retirement from acting on ABC's Good Morning America.
  13. (en) Paul Newman déclare à sa famille : « Je veux mourir à la maison »
  14. « L'acteur Paul Newman est mort », lemonde.fr, 27 septembre 2008.
  15. (en) Dépêche d'agence (Reuters).
  16. « Décès de l'acteur américain Paul Newman », Le Nouvel Observateur, 27 septembre 2008.
  17. https://www.history.com/this-day-in-history/paul-newman-and-joanne-woodward-marry.
  18. Madame Figaro.
  19. http://www.theatreworldawards.org/past-recipients.html.
  20. Archives des nominations et promotions dans l'ordre des Arts et des Lettres..

Voir aussiModifier