Étroite Surveillance

film américain réalisé par John Badham et sorti en 1988

Étroite Surveillance ou La filature au Québec (Stakeout) est un film américain réalisé par John Badham, sorti en 1987. Ce buddy movie met en scène Richard Dreyfuss et Emilio Estevez.

Étroite Surveillance
Titre québécois La filature
Titre original Stakeout
Réalisation John Badham
Scénario Jim Kouf
Musique Arthur B. Rubinstein
Acteurs principaux
Sociétés de production Touchstone Pictures
Silver Screen Partners II
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre buddy movie
Durée 118 minutes
Sortie 1987

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ce film connut une suite Indiscrétion assurée (Another Stakeout, 1993)

SynopsisModifier

À Seattle, les inspecteurs Chris Lecce et Bill Reimers se font ridiculiser après la perte d'un suspect. Rien de va plus pour Chris, en pleine séparation. Bill, le plus jeune, a une vie plus rangée avec femme et enfant. Le FBI les chargent de surveiller l'appartement de Maria McGuire. Cette dernière est l'ex-compagne d'un dangereux gangster, récemment évadé, Richard « Stick » Montgomery. Les deux policiers s'établissent dans un appartement vide, face à la maison de la jeune femme. Ils y installent télescopes, caméras, microphones et magnétophones. L'attente commence. Chris et Bill assurent la planque la nuit et une autre équipe se charge de la journée. Se faisant passer pour un réparateur, Chris va poser un mouchard sur les téléphones de Maria. Il fait connaissance avec la jeune femme et le courant passe très bien entre les deux. Cela ne va pas faciliter le travail de Chris.

Fiche techniqueModifier

Producteur délégué : John Badham
Producteur associé : Dana Satler Hankins
  États-Unis :
  France :
  • Classification :
  États-Unis : R

DistributionModifier

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

Le poste de réalisateur est proposé à Leonard Nimoy, l'interprète de Spock dans Star Trek. Mais celui-ci ne sent pas à l'aise avec un film d'action et préfère mettre en scène la comédie Trois Hommes et un bébé (1987)[1].

Distribution des rôlesModifier

Val Kilmer est initialement choisi pour le rôle de Richard « Stick » Montgomery, mais se désiste quelque temps avant le tournage. Il est remplacé par Aidan Quinn[1].

TournageModifier

Le tournage a lieu en . Il se déroule au Canada, principalement à Vancouver (Millbank, Pattar Sawmill, Normal School, Marine View Cafe, Stephens Street, etc.). Il a également lieu à Fraser Valley, à Kelowna[2].

AccueilModifier

Le film reçoit des critiques globalement positives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 88% d'opinions favorables pour 26 critiques et une note moyenne de 6,610[3]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 69100 pour 14 critiques[4].

Le film rencontre un important succès au box-office américain, avec plus de 65 millions de dollars de recettes[5]. Il est le 8e meilleur film au box-office de 1987 au Canada et aux États-Unis. En France, il attire 303 034 entrées[6].

DistinctionsModifier

CommentaireModifier

Sur le plateau, Richard Dreyfuss et Emilio Estevez font un jour un « concours » d'anecdotes et clins d'oeil cinématographiques. Emilio Estevez demande alors à Richard Dreyfuss dans quel film entend-on la réplique « This is not a boating accident ». Richard Dreyfuss ne parvient pas à répondre alors qu'il joue lui-même dans ce film : Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg. Cela sera ensuite intégré dans une scène du film[1].

SuiteModifier

En raison du succès du film, une suite est produite. Toujours réalisé par John Badham et écrit Jim Kouf, Indiscrétion assurée sort en 1993. On y retrouve Richard Dreyfuss, Emilio Estevez et Madeleine Stowe.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  2. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  3. (en) « Stakeout (1987) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  4. (en) « Stakeout Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  5. (en) « Stakeout », sur Box Office Mojo (consulté le )
  6. « Étroite Surveillance », sur JP's Box-office (consulté le )
  7. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier