Ouvrir le menu principal

Seth Rogen

acteur, scénariste
Seth Rogen
Description de cette image, également commentée ci-après
Seth Rogen au San Diego Comic-Con 2017.
Nom de naissance Seth Aaron Rogen
Naissance (37 ans)
Flag of Vancouver (Canada).svg Vancouver,
Drapeau de la Colombie-Britannique Colombie-Britannique,
Drapeau du Canada Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Profession Acteur
Producteur
Scénariste
Réalisateur
Films notables 40 ans, toujours puceau
SuperGrave
En cloque, mode d'emploi
Funny People
The Green Hornet
50/50
Nos pires voisins
L'Interview qui tue !
Séries notables Freaks and Geeks

Seth Rogen [sɛθ ɹoʊ̯ɡən][1] est un acteur, humoriste, producteur, scénariste et réalisateur canadien, né le à Vancouver.

Ayant débuté très jeune dans le stand-up, il est remarqué et révélé par Judd Apatow qui le fait jouer dans deux séries : Freaks and Geeks (1999-2000), suivi des Années campus (2001-2003), puis le lance au cinéma en lui confiant un second rôle dans sa comédie 40 ans, toujours puceau (2005), puis En cloque, mode d'emploi (2007), qui le lance comme tête d'affiche comique.

Il enchaîne avec plusieurs projets comiques - Zack et Miri font un porno (2008), Funny People (2009), The Green Hornet (2011), Maman, j'ai raté ma vie (2012) - et dramatiques - 50/50 (2011), Take This Waltz (2012) et Steve Jobs (2015).

Mais c'est comme scénariste et producteur, en association avec James Franco et Evan Goldberg qu'il confirme. Ensemble, ils développent les comédies SuperGrave (2006) et Délire express (2008). Puis il co-réalise C'est la fin (2013) et L'Interview qui tue ! (2014).

Finalement, il connaît un gros succès avec les comédies potaches Nos pires voisins (2014) et sa suite, Nos pires voisins 2 (2016), toutes deux réalisées par Nicholas Stoller.

BiographieModifier

Jeunesse et scolaritéModifier

Seth Rogen est né et a grandi à Vancouver, en Colombie-Britannique. Il est le fils de Sandy, assistante sociale, et de Mark Rogen, qui travaille pour une organisation à but non lucratif et en tant que directeur adjoint d'un cercle d'ouvriers. Il a également une sœur aînée, Danya, qui est travailleuse sociale.

Il est scolarisé à la Vancouver Talmud Torah Elementary School puis à l'école secondaire de Point Grey (bien qu'il n'ait jamais obtenu un diplôme), intégrant un grand nombre de ses camarades dans son écriture.

Il a également fait du stand-up au Camp Miriam, dans un mouvement de jeunesse juive (Habonim Dror).

Ses débuts dans le stand-up se font véritablement lorsqu'il a 12 ans. Un an plus tard, il écrit avec son ami Evan Goldberg ce qui va être le scénario de SuperGrave, reflétant des morceaux de leur enfance et leur père.

CarrièreModifier

Débuts à HollywoodModifier

Avec son humour pince-sans-rire, il se classe deuxième au Vancouver Amateur Comedy Contest à 16 ans, puis part à Los Angeles pour continuer dans le stand-up.

Après son arrivée à Los Angeles, il obtient son premier rôle, celui du "Freak" cynique et acerbe Ken Miller, en 1999 dans la série Freaks and Geeks, co-produite par Judd Apatow, impressionné par les compétences d'improvisation du jeune homme, avec lequel il va se lier d'amitié et l'engager pour ce rôle. La série s'arrête au bout d'une saison mais obtient le statut de série culte.

Apatow lui offre un rôle similaire à Freaks and Geeks dans la série Les Années campus, qui s'arrête également au bout d'une saison. Son dernier rôle à la télévision est une apparition à la série Dawson. À la suite de l'annulation de sa deuxième série en 2002, Rogen a développé une attitude amère envers la télévision, ne voulant pas participer à une autre série à moins qu'Apatow ne soit impliqué.

Ses débuts au cinéma se font en 2001 avec le film culte Donnie Darko, où il est une des deux brutes du lycée, suivi de Présentateur vedette : La Légende de Ron Burgundy, première collaboration cinématographique avec Apatow (producteur du film), où Rogen incarne le caméraman de Veronica Corningstone (Christina Applegate).

Révélation comique au cinémaModifier

 
En juillet 2007, pour la promotion de En cloque, mode d'emploi

Mais ce n'est qu'en 2005 que le jeune comédien va se faire connaître du grand public. En effet, il incarne l'un des trois amis de Steve Carell (qui est aussi le coscénariste) dans le film 40 ans, toujours puceau, première réalisation de Judd Apatow qui le coproduit également. Le film obtient un énorme succès aux États-Unis avec 177 millions de dollars de recettes dans le monde pour un budget de 26 millions et obtient les faveurs de la critique.

Il enchaîne aussitôt sur une comédie, qui sera son genre de prédilection, où il est l'ami d'Owen Wilson et de Matt Dillon dans le film Toi et moi... et Dupree. Puis il prête sa voix au personnage du Capitaine du bateau dans Shrek le troisième.

Mais c'est en 2007 qu'il va se retrouver pour la première fois tête d'affiche au côté de Katherine Heigl dans En cloque, mode d'emploi, réalisé par son complice Apatow. Rogen, également producteur exécutif du film, incarne Ben Stone, glandeur professionnel qui est confrontée à la grossesse d'une femme avec qui il a couché une nuit. La comédie rencontre les faveurs de la critique et obtient un énorme succès commercial avec 219 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de 33 millions de dollars, dépassant 40 ans, toujours puceau de 42 millions de dollars.

La même année, il incarne l'un des deux officiers de police (avec Bill Hader) dans SuperGrave, dont il a écrit le scénario avec Evan Goldberg. Tourné pour un budget modeste avec un casting sans star, le film obtient un triomphe aux États-Unis. Il prête sa voix à un des personnages des Chroniques de Spiderwick et pour la télévision, il double un personnage de la série d'animation American Dad!.

Confirmation en demi-teinteModifier

 
L'acteur au Festival de Toronto 2011, pour la présentation de 50/50.

En 2008, il co-écrit le scénario de Drillbit Taylor, garde du corps, avec Owen Wilson dans le rôle principal, et double deux personnages de film d'animation (Morton dans Horton et Maître Mante dans Kung Fu Panda) et fait des apparitions dans les films Frangins malgré eux et Fanboys.

La même année, il coécrit le film Délire Express, dans lequel il incarne Dale Denton, un fumeur de marijuana qui se trouve traqué avec son dealer (James Franco) par des tueurs après avoir été témoin d'un meurtre. Le film obtient un grand succès auprès du public et de la critique. Il partage ensuite la vedette avec Elizabeth Banks dans Zack et Miri font un porno.

En 2009, il tourne pour la troisième fois sous la direction d'Apatow dans Funny People, dans lequel il incarne Ira, un jeune homme qui veut percer dans le stand-up, dont un comédien célèbre égocentrique (Adam Sandler) l'engage et devient son mentor. Bien que le film ait obtenu des bonnes critiques, le film, d'un ton plus dramatique par rapport aux deux films que Rogen a fait avec Apatow, n'obtient pas le succès escompté. La même année, il devient la guest star du premier épisode de la 21e saison des Simpson, en prêtant sa voix au personnage de Lyle McCarthy, épisode pour lequel il a écrit le scénario avec son ami d'enfance Evan Goldberg.

En 2011, il prête sa voix au personnage de Paul dans le film du même nom, réalisé par Greg Mottola, le réalisateur de SuperGrave.

Sa carrière prend une nouvelle dimension l'année d'après, où il cette fois choisi pour être la tête d'affiche d'un blockbuster. Il est en effet entouré de Cameron Diaz, Christoph Waltz et Jay Chou pour The Green Hornet. Le film est réalisé par Michel Gondry, pour qui c'est aussi le premier blockbuster. L'acteur perd une vingtaine de kilos pour ce rôle[2], et co-signe le scénario avec Goldberg. Mais la collaboration s'avère difficile, et le film est considéré comme une déception. Avec le recul, l'acteur qualifie cette première collaboration avec un studio de "véritable cauchemar", durant laquelle le budget était mal maîtrisé, et où ni le réalisateur, ni les scénaristes étaient préparés à un tel interventionnisme de la production [3].

Il se distingue néanmoins cette même année 2011 par sa participation à la comédie dramatique 50/50, de Jonathan Levine, où il joue le meilleur ami du personnage principal incarné par Joseph Gordon-Levitt, lors de son parcours de combattant contre le cancer. Loin des comédies potaches, il témoigne d'une maturité de jeu. Ce film indépendant, qu'il co-produit également, est acclamé par la critique [4].

La même année, il joue les guest-stars dans le clip des Beastie Boys pour le titre Make Some Noise, prêtant ses traits à l'un des musiciens[5].

Passage à la réalisation et succèsModifier

 
Rogen pour la promotion de sa première co-réalisation, C'est la fin, au WonderCon 2013, à Anaheim.

En 2013, il collabore avec James Franco une seconde fois pour la comédie apocalyptique C'est la fin dont il signe le scénario avec Evan Goldberg mais également la production et la réalisation. Pour cette satire de la vie hollywoodienne, le trio s'entoure de nombreux visages des productions Apatow, qui acceptent tous de jouer des versions exagérées d'eux-mêmes. Leurs performances respectives remportent l'adhésion de la critique [6].

En 2014, il est à l'affiche de deux comédies aux destins très différents : Nos pires voisins de Nicholas Stoller, un collaborateur fréquent d'Apatow. Quant à lui, il ne fait que produire et jouer dans ce film aux côtés de Zac Efron, Rose Byrne et...Dave Franco. Le succès au box-office est énorme [7], et la mise en chantier d'une suite officialisée en février 2015[8].

Son autre comédie, L'Interview qui tue ! marque la troisième formation du trio Rogen/James Franco/Evan Goldberg. Mais cette satire du régime nord-coréen, qu'il co-réalise avec Goldberg, voit sa sortie annulée et reportée par le studio en raison de cyberattaques [9]. Le film ne parvient alors pas à rentrer dans ses frais, pas aidé par une critique très divisée [10].

Producteur de sériesModifier

 
L'acteur au San Diego Comic-Con 2016, pour la promotion de Saucisse Party, qu'il co-scénarise.

En 2015, il se distingue pour la première fois dans un registre vraiment dramatique, en incarnant Steve Wozniak dans le biopic Steve Jobs, réalisé par Danny Boyle.

Parallèlement, il poursuit ce virage dramatique cette fois comme scénariste et producteur : avec Evan Goldberg, il participe à l'écriture et au développement d'une adaptation télévisée du comics Preacher, pour la chaîne câblée AMC /[11]. Le tandem co-réalise plusieurs épisodes de la série. Avec Goldberg, il co-scénarise aussi le film d'animation pour adultes Saucisse Party. Ces deux projets sont révélés au grand public durant l'année 2016, parallèlement à la sortie de la suite à succès, Nos pires voisins 2, toujours sous la direction de Nicholas Stoller.

Parallèlement, il participe à différents projets de son ami et collaborateur James Franco : la satire The Disaster Artist (2017), puis la comédie indépendante Zeroville (2018). Il partage aussi l'affiche de la comédie romantique Tel père avec Kristen Bell, sous la direction de sa propre femme, Lauren Miller Rogen.

L'année 2019 débute par ses retrouvailles avec le réalisateur Jonathan Levine : pour Séduis-moi si tu peux, il a pour partenaire la star Charlize Theron. Puis il joue dans un épisode de la série fantastique The Twilight Zone - La Quatrième Dimension, diffusé en avril 2019.

Durant l'été, il double Pumbaa dans l'adaptation en live-action Le Roi lion. Il est aussi le co-scénariste avec Evan Goldberg d'une nouvelle série fantastique, The Boys.

Vie privéeModifier

 
Seth Rogen et son épouse Lauren Miller, lors des Golden Globes, en janvier 2012.

Il réside depuis l'âge de 16 ans à Los Angeles.

Depuis 2004, il est le compagnon de l'actrice, productrice, réalisatrice et scénariste, Lauren Miller. Après s'être fiancés en septembre 2010[12], ils se sont mariés le 2 octobre 2011 dans le comté de Sonoma, en Californie[13].

Vie publiqueModifier

Dans un article de Forbes sur un échantillon de films sortis durant une période de 2005 à 2009, Seth Rogen est l'acteur le plus rentable du cinéma hollywoodien avec plus de 892 millions de dollars de recettes sur 12 films, dont des doublage de films d'animation[14],[15].

Le 26 février 2014, Rogen apparaît devant un sous-comité du Sénat américain pour témoigner de son expérience vis-à-vis de la maladie d'Alzheimer et évoquer face aux sénateurs et en direct sur C-SPAN sa fondation, Hilarity for Charity[16]. Le 17 octobre 2015, Seth Rogen, sa femme et James Franco organisent la Bar Mitzvah de ce dernier à l'Hollywood Palladium, en compagnie de milliers de fans. Les fonds récoltés lors de cette soirée ont été reversés à l'association Hilarity for Charity[17].

Le 27 mars 2019, il annonce le lancement de Houseplant, une entreprise canadienne spécialisée dans la production de cannabis.

FilmographieModifier

ActeurModifier

CinémaModifier

DoublageModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

ProducteurModifier

ScénaristeModifier

Cinéma
Télévision

RéalisateurModifier

DistinctionsModifier

Canadian Comedy Awards (en)
  • Récompensé - Personnalité comique canadienne de l'année dans tous les médias (2009)
  • Récompensé - Personnalité comique canadienne de l'année dans tous les médias (2008)
  • Récompensé - Meilleur scénario[n 1] pour SuperGrave (2008)
Emmy Awards
MTV Movie Awards
Satellite Awards
ShoWest Convention
  • Récompensé - Star comique de l'année (2008)
Teen Choice Awards
Young Artist Awards

Voix françaisesModifier

En France, Xavier Fagnon[18],[19] est la voix française régulière de Seth Rogen. Gilles Morvan[20] l'a également doublé à quatre reprises.

Au Québec, Tristan Harvey[21] est le doubleur récurrent de l'acteur.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Prononciation en anglais canadien retranscrite selon la norme API.
  2. http://www.allocine.fr/film/anecdote_gen_cfilm=28983.html
  3. http://blogs.indiewire.com/theplaylist/it-was-a-dark-time-seth-rogen-speaks-candidly-about-the-failure-of-the-green-hornet-20130610
  4. http://www.rottentomatoes.com/m/5050_2011/
  5. http://www.menly.fr/2011/04/%E2%80%9Cfight-for-your-right-revisited%E2%80%9D-la-version-longue-signee-beastie-boys/
  6. http://www.rottentomatoes.com/m/this_is_the_end/
  7. http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=townies.htm
  8. http://www.hollywoodreporter.com/news/seth-rogen-zac-efron-reteam-770801
  9. http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/12/18/32001-20141218ARTFIG00271-sony-cede-aux-pirates-et-annule-la-sortie-du-film-the-interview.php
  10. http://www.rottentomatoes.com/m/the_interview_2014/
  11. http://www.telerama.fr/series-tv/amc-adapte-le-comic-book-preacher-avec-seth-rogen,108452.php
  12. http://www.people.com/people/article/0,,20440526,00.html
  13. http://www.people.com/people/article/0,,20533511,00.html
  14. Seth Rogen : The New James Brown sur Movieline. Consulté le 18 avril 2010.
  15. 10 Acteurs qui travaillent plus pour gagne plus sur Ninapeople. Consulté le 18 avril 2010.
  16. Charlotte Pudlowski, « Alzheimer : regardez le très bon discours de Seth Rogen au Sénat américain », Slate, (consulté le 27 février 2014)
  17. « Seth Rogen Is Throwing James Franco a Bar Mitzvah », sur PEOPLE.com (consulté le 30 octobre 2015)
  18. a b et c Comédiens ayant doublé Seth Rogen en France sur Doublagissimo, consulté le 13 mars 2015.
  19. a b c et d « Comédiens ayant doublé Seth Rogen en France » sur AlloDoublage.
  20. a b c d e f g h i j k et l Comédiens ayant doublé Seth Rogen en France sur RS Doublage, consulté le 24 mars 2011, m-à-j le 16 février 2015.
  21. a b c et d Comédiens ayant doublé Seth Rogen au Québec sur Doublage.qc.ca, consulté le 14 avril 2010.
  22. Fiche du doublage de la série The League sur Doublage Series Database.
  23. Fiche du doublage de la série Freaks and Geeks sur Doublage Series Database, consulté le 23 septembre 2009.

SourcesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier