Ouvrir le menu principal

Mes meilleurs copains

film de Jean-Marie Poiré, sorti en 1989
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mes meilleurs copains (homonymie).
Mes meilleurs copains
Réalisation Jean-Marie Poiré
Scénario Jean-Marie Poiré et Christian Clavier
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 106 min
Sortie 1989

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mes meilleurs copains est un film français réalisé par Jean-Marie Poiré, sorti en 1989.

SynopsisModifier

Cinq potes approchant la quarantaine (Richard, Jean-Michel, Guido, Antoine et Dany) se retrouvent dans la maison de Richard, à l'occasion de la venue à Paris de Bernadette Legranbois, l'ancienne chanteuse du groupe qu'ils formaient tous les six au début des années 1970, et qui les avait quittés vingt ans auparavant pour faire carrière à Montréal.

Entre éclats de rire, souvenirs des années 1970, flash-back, et remises en questions, quelques vieilles rancunes et histoires ressurgissent.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

PersonnagesModifier

  • Jean-Michel : bassiste du groupe que formaient ses amis plus jeunes, il est fils de chirurgien dentiste, et dentiste lui-même, ayant décidé de suivre les traces de son père par culpabilité de s'être fâché avec lui avant sa mort. Fou amoureux de Bernadette, choriste du groupe devenue star, il n'a jamais jamais pu coucher avec, ce qui hante sa vie sentimentale depuis 15 ans. Il nourrira alors l'espoir de conclure enfin, lors du week-end de retrouvailles, encouragé par sa compagne actuelle psy, qui voit dans cet espoir le moyen de faire enfin table rase du passé. Il a la particularité d'être le narrateur du film.
  • Bernadette : choriste et égérie du groupe, elle est la seule à devenir une star après avoir été repérée par le manager Lou Bill Baker, qui devint ensuite son mari. De retour en Europe pour une tournée, elle retrouve ses anciens amis lors d'un concert à l'Olympia, et passera un week-end en leur compagnie dans la maison de Richard, après s'être battue avec Lou Bill. Véritable sex-symbol et très peu pudique, elle fut au départ fiancée avec Antoine, puis la maîtresse de Richard et enfin l'occasion manquée de Jean-Michel avant de les quitter pour le Québec.
  • Richard : batteur du groupe, il est désormais chef de sa petite entreprise de sanitaire, bien installé, voire embourgeoisé, dans une vaste maison de campagne aux abords de Paris. Marié et père de deux enfants, il a également accueilli Dany le désinvolte du groupe, ainsi que son fils, Sébastien. Grand coureur de jupons durant sa jeunesse, et amant fougueux de Bernadette, ses amis doutent de lui lorsqu'il se dit à présent « fidèle et équilibré » depuis qu'il vit avec Carole, sa compagne actuelle.
  • Guido : chanteur du groupe, il fit la connaissance de quelques-uns de ses amis étant jeune, avant que leurs routes ne se séparent, et il les retrouvera quelques années plus tard après un voyage en Italie, d'où il ramènera Fetuccino et une femme avec qui il forme un ménage à trois. Mais ses amis se rendront vite compte de son homosexualité, ayant plus d'attentions envers Fetuccino qu'envers la femme. Après une vie mouvementée, il deviendra directeur du marketing de l'eau minérale Contrex et avouera avoir « fait vœu d’abstinence » depuis 6 ans pour éviter d'attraper le sida. Il pratique le sport à outrance afin de compenser son manque et calmer ses frustrations.
  • Antoine : compagnon initial de Bernadette, c'est par elle qu'il fera la connaissance de tous les autres, et leur fera partager son amour pour le théâtre contestataire en montant une troupe avec eux, destinée à faire la tournée des usines. Plus tard il les convaincra que ses idées pourront passer plus facilement par la musique rock que par le théâtre, et sera à l'origine de la création de leur groupe. Désormais revenu à ses premières amours, le théâtre, il met en scène sa propre fiancée dans un torride Roméo et Juliette. Feignant l'indifférence face aux tromperies des femmes qu'il eût au cours de sa vie, il est pourtant maladivement jaloux, le conduisant à des comportements parfois extrêmes.
  • Dany : guitariste du groupe, il est découvert par les autres membres lorsqu'il joue un solo en pleine rue. Doté d'un véritable génie musical, son attitude très zen et désinvolte lui confère quelques problèmes en société, société qu'il qualifie d'ailleurs de « flippée ». Personnage lunaire, il est hébergé avec son fils Sébastien par Richard, et lui rend quelques services en qualité de livreur, au lieu de faire carrière dans le monde musical.
  • Anne : compagne actuelle de Jean-Michel, elle est psychanalyste, et c'est en cette qualité qu'elle conseillera vivement à son propre conjoint de coucher avec Bernadette, afin qu'il puisse, selon elle, solder définitivement son passé amoureux.
  • Lou Bill Baker : manager québécois aux allures de proxénète, il est amateur de voitures de luxe, et c'est d'ailleurs au volant d'une Rolls-Royce qu'il découvre le groupe et leur propose d'enregistrer une maquette. Derrière cette proposition se cache la volonté de débaucher Bernadette du groupe, jugeant qu'elle est la seule à avoir du talent. Il lui proposera en outre d'emmener Dany avec elle, vu son génie musical, ce qu'elle refusera, arguant que si elle doit emmener quelqu'un, c'est soit tout le groupe, soit personne.

Autour du filmModifier

  • Le film ne rencontre pas un grand succès lors de sa sortie en salle (seulement près de 360 000 entrées[1]). Il devient un film-culte au fil des rediffusions à la télévision[2].
  • Les rôles de Guido et Dany étaient prévus pour Thierry Lhermitte et Michel Blanc, mais ils déclinèrent la proposition. Les noms de Patrick Bouchitey et Gilles Gaston-Dreyfus circulèrent aussi.
  • À noter une apparition de Jean-Marie Poiré dans le rôle de Monsieur Lagache, cependant on ne l'apercevra que de dos et sur un vélo pendant quelques secondes.
  • Lors du passage dans l'entrepôt, quand Guido retrouve ses amis d'enfance, on peut apercevoir un disque de Lou Reed dont le titre Walk on the Wild Side apparaît plusieurs fois dans la bande-son du film.
  • Dans une scène, Guido présente à Jean-Michel et Bernadette une de ses amies, Monique, elle-même accompagnée d'une amie se nommant Sabine de Montmirail. Le nom De Montmirail sera repris en 1993 dans le film Les Visiteurs pour les rôles interprétés par Jean Reno et Valérie Lemercier.
  • À 1h17 du film, on peut entendre des répliques extraites du film Papy fait de la résistance, réalisé par Jean-Marie Poiré en 1983. Le film est censé être diffusé à la télévision, mais ce sont d'autres images que l'on voit à l'écran. De plus, les extraits sont montés dans le désordre.

ErreursModifier

  • Lors du passage après la dispute entre Richard et Antoine, Antoine fait son lit. La bibliothèque derrière lui est différente de la bibliothèque vue dans la même chambre plus loin dans le film, lorsque Jean-Michel cherche désespérément des préservatifs et qu'Antoine lui reproche l'attitude de son personnage dans le manuscrit de Jean-Michel "Nous avons tant aimé Barbara" : en effet, les livres de l'étagère juste au-dessus de la poignée de la porte sont majoritairement rouges, alors qu'au premier passage dans la chambre ils sont tous noirs.
  • Lors du passage dans le salon, quand Dany commente la bagarre dans le café, Guido dit "je ne vois pas l'intérêt, passé un certain âge, de continuer à se bousiller la santé", Dany le regarde bouche bée, totalement immobile. La seconde d'avant, celui-ci boit tranquillement une gorgée de bière.
  • Lors du passage dans la cuisine, pendant le débat sur les drogues douces, l'horloge du four n'indique pas toujours la même heure, dans une suite illogique (par moments l'heure est antérieure à la scène précédente).
  • Lorsque Carole ouvre la chambre de son fils, où a dormi Dany, la pancarte accrochée à la porte tombe. Dans le plan suivant, cette pancarte est toujours accrochée à la porte.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier