Ouvrir le menu principal

Festival de Cannes 2014

Festival de Cannes 2014
Image liée à la cérémonie
Jane Campion, présidente du jury en 2014.
67e Festival de Cannes
Détails
Dates du 14 au
Lieu Palais des festivals, Cannes
Président du jury Jane Campion
Film d'ouverture Grace de Monaco
Film de clôture Pour une poignée de dollars
Site web http://www.festival-cannes.com
Résumé
Palme d’or Winter Sleep
Grand prix Les Merveilles
Prix du jury Mommy
Adieu au langage
Chronologie

Le Festival de Cannes 2014, 67e édition du festival, se déroule du 14 au au palais des festivals, à Cannes. La présidente du jury est Jane Campion et le maître de cérémonie Lambert Wilson. Le long métrage Winter Sleep, de Nuri Bilge Ceylan, remporte la Palme d'or.

Déroulement et faits marquantsModifier

Les organisateurs annoncent le que la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion présidera le jury des longs métrages[1],[2]. Elle est la seule réalisatrice lauréate de la Palme d'or (pour La Leçon de piano), la première cinéaste détentrice de la Palme d'or du court métrage (pour An Exercise in Discipline - Peel) et par ailleurs l'unique personnalité du cinéma à avoir reçu ces deux distinctions. Elle fut présidente du jury des courts métrages et de la Cinéfondation en 2013[3].

Le , le Festival annonce que le film Grace de Monaco d'Olivier Dahan fera l'ouverture de la 67e édition[4]. Nicole Kidman, qui interprète Grace Kelly, et Tim Roth, le Prince Rainier III, y tiennent les rôles principaux. Kidman fut jurée de la compétition officielle l'année précédente, et Roth président du jury de la section Un Certain Regard en 2012 et de la Caméra d'or en 2004. Il fut également membre du jury des longs métrages en 2006[5].

Le jeudi sont annoncés les noms des membres du jury de la section Cinéfondation et de Court métrage, présidée par le réalisateur iranien Abbas Kiarostami. Il a été membre du jury des longs métrages en 1993, des courts métrages en 2002 et président de la Caméra d'or en 2005. La Française Noémie Lvovsky et Mahamat Saleh Haroun (membre du jury des longs métrages en 2011) en font notamment partie[6],[7].

Le il est annoncé que c'est la réalisatrice britannique Andrea Arnold, plusieurs fois récompensée à Cannes et membre du jury en 2012, qui présidera la 53e Semaine de la critique[8].

Le on annonce que c'est un homme qui aura la charge de présenter les cérémonies d'ouverture et de clôture : l'acteur Lambert Wilson[9]. Il est le troisième homme à être maître de cérémonie, après Vincent Cassel en 2006 et Édouard Baer en 2008 et 2009. Il succède à Audrey Tautou à cette fonction. Wilson a par ailleurs été président du jury Un certain regard en 1999[10].

Le est annoncé que c'est le réalisateur argentin Pablo Trapero qui présidera le jury d'Un certain regard[11]. Il a par ailleurs été sélectionné à trois reprises dans cette section, lors des éditions 2002, 2010 et 2012 du Festival de Cannes. En 2008, son film Leonera était en compétition officielle pour la Palme d'or avec comme héroïne sa compagne Martina Gusmán (membre du jury en 2011)[12].

Après The Bling Ring de Sofia Coppola l'année dernière, c'est le film français Party Girl de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis qui fera l'ouverture de la sélection Un certain regard[13],[14].

L'affiche du 67e Festival de Cannes est dévoilée le [15]. Conçue par le publicitaire Hervé Chigioni et son graphiste Gilles Frappier, elle représente Marcello Mastroianni avec son regard par-dessus des lunettes noires, tiré d'un photogramme du film de Federico Fellini, Huit et demi qui avait été présenté en sélection officielle en 1963[16]. De plus, Mastroianni est un des rares acteurs à avoir remporté deux Prix d'interprétation masculine (lors du Festival de Cannes 1970 et 1987).

La sélection Cinéfondation et court métrage est dévoilée le [17],[18],[19]. Le est annoncée la sélection officielle des longs métrages par Gilles Jacob et Thierry Frémaux[20],[21],[22]. Un complément à la sélection est rajouté le [23].

Le , la réalisatrice Nicole Garcia est annoncée en tant que présidente du jury de la Caméra d'or[24].

 
Le jury de la sélection des longs métrages.

L'annonce des membres du jury des longs métrages en lice pour la Palme d'or est faite le . En plus de Carole Bouquet[25] et Sofia Coppola[26] qui sont confirmées, on y retrouve le président de la Caméra d'or en 2010 Gael Garcia Bernal, la meilleure actrice du Festival de Cannes 2007, Jeon Do-yeon, et le président de la Cinéfondation et des courts métrages en 2007, Jia Zhangke. À noter également que Willem Dafoe et Bernal ont déjà fait partie ensemble d'un même jury, lors du Festival de Berlin 2007[27].

Le les jurés des sections Un certain regard et de la Caméra d'or sont dévoilés[28],[29].

 
Xavier Dolan, lauréat ex aequo du prix du jury pour Mommy.

Le film de clôture est annoncé le , à la veille du début du festival. Il s'agit Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari)[30], présenté dans la section « Cannes Classics ». Il est également annoncé que le réalisateur et président du jury d'il y a 10 ans, Quentin Tarantino viendra présenter le film, sorti en 1965, en l'honneur du cinquantenaire du western spaghetti dont il est à la fois un grand admirateur et un spécialiste[31].

 
Julianne Moore, prix d'interprétation féminine pour Maps to the Stars.

Treize ans après Éloge de l'amour, Jean-Luc Godard, âgé de 83 ans, revient en compétition avec Adieu au langage, mais refuse de venir sur la Croisette présenter le film et envoie une « lettre filmée à Gilles Jacob et à Thierry Frémaux », un court métrage de 8 minutes pour expliquer son geste, mis en ligne a posteriori sur le site du Festival[32],[33],[34],[35]. Malgré son désir de ne recevoir aucun prix[36], il se voit décerner sa première récompense cannoise après huit sélections : le Prix du jury[37],[38].

Le 19 mai, Leila Hatami, membre du jury, embrasse Gilles Jacob sur la joue en haut des marches du Palais des Festivals, ce qui scandalise les autorités iraniennes[39]. Plus tard, l'actrice publie une lettre d'excuses officielle[40].

Cette 67e édition est marquée par la fin de la présidence de Gilles Jacob qui, en qualité de délégué général puis de président depuis 2000, a régné sur la destinée du Festival durant 38 ans[41],[42].

La cérémonie de clôture eut exceptionnellement lieu le 24 mai, un samedi, du fait que le lendemain l'attention médiatique serait mobilisé par les élections européennes (même si les projections-reprises du palmarès ont continué)[43]. C'est les adieux de Gilles Jacob, qui en compagnie de Nicole Garcia, il remet à la cérémonie de clôture la Caméra d'or qu'il a créée en 1978 et reçoit une longue ovation debout[44]. La proclamation du palmarès par Jane Campion est diversement appréciée en France et à l'international[45]. La majorité des films primés a ravi la presse (Mr. Turner, Leviathan, Foxcatcher etc.). Le prix du jury Mommy (ex-æquo avec le film de Godard), fit l'unanimité lors de sa présentation, et à l'inverse, le Grand prix Les Merveilles suscita peu d'enthousiasme[46]. L'absence au palmarès de deux grands favoris (Deux jours, une nuit et Timbuktu) et la récompense mineure décernée à Mommy déçoivent massivement[45]. Quant à la Palme d'or, Winter Sleep, elle interpelle sur son potentiel d'exploitation en salles[45]. Le film, jugé très long (durée de 3 heures et 16 minutes), propose un rythme lent, une intrigue réduite au minimum et des dialogues denses et littéraires (Winter Sleep étant une transposition dans la Turquie contemporaine de trois nouvelles d'Anton Tchekhov)[47],[48],[49]. La vision contemplative, l'exigence du style ou encore le parti pris auteuriste de la mise en scène (que Les Inrocks considère comme un académisme crypté, niché dans une noblesse culturelle inattaquable[50]) ont soulevé des doutes quant à la capacité du film à connaître une large exploitation commerciale et à intéresser le grand public[49],[48],[51],[52].

Le lendemain de la clôture, sur RTL, Gilles Jacob défend le palmarès de Jane Campion, qualifié d'« élitiste »[45], annonce les chantiers de son successeur Pierre Lescure et exprime le regret que les producteurs de Welcome to New York d'Abel Ferrara avec Gérard Depardieu, inspiré de l'affaire DSK, aient pris en otage le prestige et l'image de marque du Festival en parasitant, comme « des coucous dans un nid », les films de la compétition[53],[54]. Le film a été décrié par l'ensemble de la critique après sa projection, y compris par Les Cahiers du cinéma qui a pourtant toujours fait part d'une grande admiration pour l'œuvre de Ferrara.

Welcome to New York ne prend pas part à la compétition mais Vincent Maraval, dirigeant de Wild Bunch, décide en marge du Festival de projeter le film le 17 mai au cinéma Le Star rue d'Antibes et sur la plage de Nikki Beach avant sa mise en ligne sur les plateformes de vidéo à la demande et la tenue d'une conférence de presse en présence du réalisateur, de Gérard Depardieu et de Jacqueline Bisset[55],[56].

Les médias finissent par ne parler plus que de ce film après la réaction de « dégoût » d'Anne Sinclair et l'intention de Dominique Strauss-Kahn de porter plainte pour diffamation contre la production du film[57].

Le roman de Jean-Marie Palach : Du sang sur le tapis rouge, Pavillon noir, 2016. évoque le Festival de Cannes 2014

JurysModifier

Longs métragesModifier

Nom Qualité Nationalité
Jane Campion (présidente du jury) Réalisatrice et scénariste   Nouvelle-Zélande
Carole Bouquet Actrice   France
Sofia Coppola Réalisatrice et scénariste   États-Unis
Willem Dafoe Acteur   États-Unis
Gael García Bernal Acteur, réalisateur et producteur   Mexique
Leila Hatami Actrice   Iran
Jeon Do-yeon Actrice   Corée du Sud
Jia Zhangke Réalisateur, scénariste et producteur   Chine
Nicolas Winding Refn Réalisateur, scénariste et producteur   Danemark

Cinéfondation et courts métragesModifier

Nom Qualité Nationalité
Abbas Kiarostami (président du jury) Réalisateur   Iran
Noémie Lvovsky Réalisatrice et actrice   France
Mahamat Saleh Haroun Réalisateur   Tchad
Daniela Thomas Réalisatrice et artiste   Brésil
Joachim Trier Réalisateur   Norvège   Danemark

Un certain regardModifier

Nom Qualité Nationalité
Pablo Trapero (président du jury) Réalisateur et scénariste   Argentine
Peter Becker Président de The Criterion Collection   États-Unis
Maria Bonnevie Actrice   Norvège   Suède
Géraldine Pailhas Actrice   France
Moussa Touré Réalisateur, scénariste et producteur   Sénégal

Caméra d'orModifier

Nom Qualité Nationalité
Nicole Garcia (présidente du jury) Réalisatrice, scénariste et actrice   France   Algérie
Richard Anconina Acteur   France
Gilles Gaillard Technicien   France
Sophie Grassin Journaliste et critique   France
Héléna Klotz Réalisatrice   France
Lisa Nesselson Journaliste   France
Philippe Van Leeuw Réalisateur, directeur de la photographie   Belgique

Semaine de la critiqueModifier

Queer PalmModifier

SélectionsModifier

Sélection officielleModifier

Longs métrages en compétitionModifier

Titre Titre original Réalisation Pays Distribution Projection
Adieu au langage Jean-Luc Godard   France Héloise Godet, Jessica Erickson, Alexandre Païta 20 mai
Captives The Captive Atom Egoyan   Canada Ryan Reynolds, Scott Speedman, Mireille Enos, Rosario Dawson 16 mai
Deux jours, une nuit Jean-Pierre et Luc Dardenne   Belgique Marion Cotillard, Fabrizio Rongione, Olivier Gourmet 20 mai
Foxcatcher Bennett Miller   États-Unis Steve Carell, Channing Tatum, Mark Ruffalo 19 mai
The Homesman Tommy Lee Jones   États-Unis Tommy Lee Jones, Hilary Swank, Hailee Steinfeld, Meryl Streep 18 mai
Jimmy's Hall Ken Loach   Royaume-Uni Barry Ward, Simone Kirby, Andrew Scott 22 mai
Léviathan Левиафан Andreï Zviaguintsev   Russie Vladimir Vdovitchenkov, Lyadova, Alexeï Serebriakov 23 mai
Maps to the Stars David Cronenberg   Canada Julianne Moore, Mia Wasikowska, Robert Pattinson, John Cusack 19 mai
Les Merveilles Le Meraviglie Alice Rohrwacher   Italie Monica Bellucci, Alba Rohrwacher, Margarete Tiesel 18 mai
Mommy Xavier Dolan   Canada Anne Dorval, Suzanne Clément, Antoine Olivier Pilon 22 mai
Mr. Turner Mike Leigh   Royaume-Uni Timothy Spall, Lesley Manville, Roger Ashton-Griffiths 15 mai
Les Nouveaux Sauvages Relatos Salvajes Damián Szifrón   Argentine Ricardo Darín, Darío Grandinetti, Leonardo Sbaraglia 17 mai
Saint Laurent Bertrand Bonello   France Gaspard Ulliel, Jérémie Renier, Léa Seydoux 17 mai
The Search Michel Hazanavicius   France Bérénice Bejo, Annette Bening 21 mai
Sils Maria Clouds of Sils Maria Olivier Assayas   France Juliette Binoche, Kristen Stewart, Chloë Grace Moretz 23 mai
Still the Water 2つ目の窓 Naomi Kawase   Japon Makiko Watanabe, Hideo Sakaki, Jun Murakami 21 mai
Timbuktu Abderrahmane Sissako   Mauritanie Abel Jafri, Pino Desperado, Hichem Yacoubi, Toulou Kiki 15 mai
Winter Sleep Kış Uykusu Nuri Bilge Ceylan   Turquie Haluk Bilginer, Demet Akbağ, Melisa Sözen 16 mai

Longs métrages hors compétitionModifier

Titre Réalisation Pays
Coming Home (歸來) Zhang Yimou   Chine
Dragons 2 (How to Train Your Dragon 2) Dean DeBlois   États-Unis
Grace de Monaco (Grace of Monaco) (film d'ouverture) Olivier Dahan   France
L'Homme qu'on aimait trop André Téchiné   France
Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari) (film de clôture) Sergio Leone   Italie
Séances de minuitModifier
Titre Réalisation Pays
The Rover David Michôd   Australie   États-Unis
The Salvation Kristian Levring   Danemark
The Target (표적) Yoon Hong-Seung   Corée du Sud
Séances spécialesModifier
Titre Réalisation Pays
Caricaturistes, fantassins de la démocratie Stéphanie Valloatto   France
Of Men and War Laurent Bécue-Renard   France
Eau argentée, Syrie autoportrait (ماء الفضة) Oussama Mohammad et Wiam Simav Bedirxan   Syrie   France
El Ardor Pablo Fendrik   Argentine   Brésil   France   États-Unis
Les Gens du Monde Yves Jeuland   France
Geronimo Tony Gatlif   France
Maidan (Майдан) Sergei Loznitsa   Ukraine
Les Ponts de Sarajevo Aida Begić, Isild Le Besco, Leonardo Di Costanzo, Pedro Costa, Jean-Luc Godard, Kamen Kalev, Sergei Loznitsa, Vincenzo Marra, Ursula Meier, Vladimir Perišić, Cristi Puiu, Marc Recha et Angela Schanelec   Bulgarie   Allemagne   Italie   Portugal   Bosnie-Herzégovine   France
Red Army Polsky Gabe   États-Unis
The Owners Adilkhan Yerzhanov   Kazakhstan

Courts métrages en compétitionModifier

Titre Réalisation Pays
The Administration of Glory Ran Huang   Chine
Aïssa Clément Tréhin-Lalanne   France
Les Corps étrangers Laura Wandel   Belgique
The Execution (A kivégzés) Petra Szõcs   Hongrie   Roumanie
Happo-En Sato Masahiko, Ohara Takayoshi, Seki Yutaro, Toyota Masayuki, Hirase Kentaro   Japon
Invisible Spaces (Ukhilavi Sivrtseebi) Dea Kulumbegashvili   Géorgie
The Last One (Sonuncu) Sergey Pikalov   Azerbaïdjan
Leidi Simón Mesa Soto   Colombie   Royaume-Uni
Yes We Love (Ja Vi Elsker) Hallvar Witzø   Norvège

Sélection « Un certain regard »Modifier

Titre Réalisation Pays
A Girl at My Door (Dohee-Ya) en compétition pour la Caméra d'or July Jung   Corée du Sud
Amour fou Jessica Hausner   Autriche
La Belle Jeunesse (Hermosa juventud) Jaime Rosales   Espagne
Bird People Pascale Ferran   France
La Chambre bleue Mathieu Amalric   France
Eleanor Rigby en compétition pour la Caméra d'or Ned Benson   États-Unis
Fantasia Wang Chao   France   Chine
Snow Therapy (Turist) Ruben Östlund   Suède
L'Incomprise (Incompresa) Asia Argento   Italie   France
Jauja Lisandro Alonso   Danemark   États-Unis   Argentine
Loin de son absence (Harcheck Mi Headro) Keren Yedaya   Israël
Lost River en compétition pour la Caméra d'or Ryan Gosling   États-Unis
Party Girl (film d'ouverture) en compétition pour la Caméra d'or Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis   France
Charlie's Country Rolf de Heer   Australie
Run en compétition pour la Caméra d'or Philippe Lacôte   Côte d'Ivoire   France
Le Sel de la Terre (The Salt of the Earth) Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado   Brésil
Snow in Paradise en compétition pour la Caméra d'or Andrew Hulme   Royaume-Uni
Titli, une chronique indienne (Titli) en compétition pour la Caméra d'or Kanu Behl   Inde
White God (Fehér Isten) Kornél Mundruczó   Hongrie   Allemagne   Suède
Xenia Pános H. Koútras   Grèce   France   Belgique

Sélection CinéfondationModifier

Titre Réalisation École Pays
The Aftermath of the Inauguration of the Public Toilet at Kilometer 375 Omar El Zohairy High Cinema Institute, Academy of Arts   Égypte
The Bigger Picture Daisy Jacobs National Film and Television School   Royaume-Uni
Breath (Soom) Hyun-ju Kwon Chung-Ang University   Corée du Sud
Home Sweet Home Pierre Clénet, Alejandro Diaz, Romain Mazevet, Stéphane Paccolat Supinfocom Arles   France
Last Trip Home Fengyu Han Ngee Ann Polytechnic   Singapour
Moonless Summer (Leto Bez Meseca) Stefan Ivančić Université des arts de Belgrade   Serbie
Niagara Chie Hayakawa ENBU Seminar   Japon
Oh Lucy ! Atsuko Hirayanagi NYU Tisch School of the Arts Asia   Singapour
Les Oiseaux-tonnerre Léa Mysius La Fémis   France
Our Blood Max Chan Hampshire College   États-Unis
Provincia György Mór Kàrpàti Université d'art dramatique et cinématographique   Hongrie
Skunk Annie Silverstein Université du Texas à Austin   États-Unis
Sourdough (Lievito Madre) Fulvio Risuleo Centro Sperimentale di Cinematografia   Italie
Stone Cars Reinaldo Marcus Green NYU Tisch School of the Arts   États-Unis
Une vie radieuse Meryll Hardt Le Fresnoy   France
The Visit Inbar Horesh Minshar for Art, School and Center   Israël

Sélection Cannes ClassicsModifier

Cannes ClassicsModifier
Titre Réalisation Pays Date
Contes cruels de la jeunesse (青春残酷物語) Nagisa Ōshima   Japon 1960
Dragon Gate Inn (龍門客棧) King Hu   Taïwan 1967
Les Horizons perdus (Lost Horizon) Frank Capra   États-Unis 1937
La Chienne Jean Renoir   France 1939
La Couleur de la grenade (Սայաթ-Նովա / Цвет граната) Sergueï Paradjanov   Union soviétique 1968
La Peur (Angst) Roberto Rossellini   Allemagne   Italie 1954
La Taverne de la Jamaïque (Jamaica Inn) Alfred Hitchcock   Royaume-Uni 1939
La Vie de château Jean-Paul Rappeneau   France 1965
Le Dernier Métro François Truffaut   France 1980
Le Hasard (Przypadek) Krzysztof Kieślowski   Pologne 1981
Le jour se lève Marcel Carné   France 1939
Léolo Jean-Claude Lauzon   France   Canada 1992
Les Croix de bois Raymond Bernard   France 1931
Les Montagnes bleues (ცისფერი მთები ანუ დაუჯერებელი ამბავი) Eldar Chenguelaia   Géorgie   Union soviétique 1983
Les Violons du bal Michel Drach   France 1974
Mariage à l'italienne (Matrimonio all'italiana) Vittorio De Sica   Italie   France 1964
Overlord Stuart Cooper   Royaume-Uni 1975
Paris, Texas Wim Wenders   Allemagne   France   Royaume-Uni   États-Unis 1984
Comment Yukong déplaça les montagnes Marceline Loridan et Joris Ivens   France 1976
Tokyo Olympiades (東京オリンピック) Kon Ichikawa   Japon 1965
DocumentairesModifier
Titre Réalisation Pays Date
Life Itself Steve James   États-Unis 2014
The Go-Go Boys : The Inside Story of Cannon Films Hilla Medalia   Israël 2014
Cinéma de la PlageModifier
Titre Réalisation Pays Date
Huit et demi (Otto e mezzo) Federico Fellini   Italie   France 1963
Et pour quelques dollars de plus (Per Qualche Dollaro In Più) Sergio Leone   Italie   Espagne   Allemagne de l'Ouest 1965
Le Bon, la Brute et le Truand (The Good, the Bad and the Ugly) Sergio Leone   Italie   Espagne 1966
United Passions : La Légende du football (United Passions) Frédéric Auburtin   France 2014
L'Opération diabolique (Seconds) John Frankenheimer   États-Unis 1966
La Folie des grandeurs Gérard Oury   France   Italie   Allemagne   Espagne 1971
Polyester John Waters   États-Unis 1981
Pulp Fiction Quentin Tarantino   États-Unis 1994
Purple Rain Albert Magnoli   États-Unis 1984

Sélection de la Quinzaine des réalisateursModifier

Longs métragesModifier

Titre Réalisation Pays
Hard Day (Kkeut-Kka-Ji-Gan-Da) Seong-Hun Kim   Corée du Sud
Alleluia Fabrice Du Welz   Belgique,   France
Catch Me Daddy en compétition pour la Caméra d'or Daniel Wolfe   Royaume-Uni
Juillet de sang (Cold in July) Jim Mickle   États-Unis
Les Combattants en compétition pour la Caméra d'or Thomas Cailley   France
Le Conte de la princesse Kaguya (かぐや姫 の 物語) Isao Takahata   Japon
Le Procès de Viviane Amsalem (Gett) Ronit Elkabetz et Shlomi Elkabetz   Israël,   France,   Allemagne
Mange tes morts Jean-Charles Hue   France
National Gallery Frederick Wiseman   France,   États-Unis
Next to Her (At Li Layla) en compétition pour la Caméra d'or Asaf Korman   Israël
Queen and Country John Boorman   Irlande,   Royaume-Uni
Refugiado Diego Lerman   Argentine,   France,   Allemagne
These Final Hours en compétition pour la Caméra d'or Zak Hilditch   Australie
Tu dors Nicole Stéphane Lafleur   Canada
Whiplash Damien Chazelle   États-Unis

Courts métragesModifier

Titre Réalisation Pays
8 balles Frank Ternier   France
Cambodia 2099 Davy Chou   France
En août Jenna Hasse   Suisse
Fragments (Fragmenty) Agnieszka Woszczyńska   Pologne
Guy Moquet Demis Herenger   France
Heartless (Sem Coraçao) Nara Normande et Tião Tiao   Brésil
It Can Pass Through The Wall (Trece Si Prin Perete) Radu Jude   Roumanie
Jutra Marie-Josée Saint-Pierre   Canada
Man on the Chair Dahee Jeong   France,   Corée du Sud
The Revolution Hunter (A Caça Revoluçoes) Margarida Rego   Portugal
Torn Elmar Imanov et Engin Kundag   Azerbaïdjan

Séances spécialesModifier

Titre Réalisation Pays
Bande de filles (film d'ouverture) Céline Sciamma   France
Massacre à la tronçonneuse (1974) Tobe Hooper   États-Unis
P'tit Quinquin (mini-série) Bruno Dumont   France
Pride (film de clôture) Matthew Warchus   Royaume-Uni

Sélection de la Semaine de la critiqueModifier

Longs métrages en compétitionModifier

Titre Réalisation Pays
Mezzanotte (Più buio di mezzanotte) en compétition pour la Caméra d'or Sebastiano Riso   Italie
Gente de bién en compétition pour la Caméra d'or Franco Lolli   Colombie
Hope en compétition pour la Caméra d'or Boris Lojkine   France
It Follows David Robert Mitchell   États-Unis
Self Made Shira Geffen   Israël
The Tribe (ПЛЕМЯ) en compétition pour la Caméra d'or Myroslav Slaboshpytskiy   Ukraine
Når dyrene drømmer en compétition pour la Caméra d'or Jonas Alexander Arnby   Danemark

Courts métrages en compétitionModifier

Titre Réalisation Pays
Une chambre bleue (Niebieski Pokój) Tomasz Siwiński   Pologne,   France
The Chicken Una Gunjak   Croatie,   Allemagne
La Contre-allée Cécile Ducrocq   France
Crocodile Gaëlle Denis   Royaume-Uni
Les fleuves m'ont laissée descendre où je voulais Laurie Lassalle   France
Goodnight Cinderella (Boa noite Cinderela) Carlos Conceição   Portugal
Petit frère Rémi St-Michel   Canada
Safari Gerardo Herrero   Espagne
TrueLoveStory Gitanjali Rao   Inde
A Ciambra Jonas Carpignano   Italie,   France

Séances spécialesModifier

Longs métragesModifier
Titre Réalisation Pays
Faire l'amour (film d'ouverture) Djinn Carrenard   France
Hippocrate (film de clôture) Thomas Lilti   France
L'Institutrice (הגננת, Haganenet) Nadav Lapid   Israël
Respire Mélanie Laurent   France
Courts métragesModifier
Titre Réalisation Pays
Aningaaq Jonás Cuarón   Mexique
El Fin de la existencia de las cosas Dalia Huerta Cano   Mexique
El Último Velo Luis David Palomino Benitez   Mexique
Jerusalén Alicia Segovia Juárez   Mexique
La Banqueta Anaïs Pareto Onghena   Mexique
La contribution Chloé Delaume   France
Las Montañas invisibles Ángel Linares   Mexique
Le plus petit appartement de Paris Helena Villovitch   France
Les anti-trente Oxmo Puccino   France
Par acquit de conscience Maxime Chattam   France
Rosa Mystica Eva Ionesco, Simon Liberati   France

Sélection ACIDModifier

Titre Réalisation Pays
Brooklyn Pascal Tessaud   France
Cesta Ven Petr Václav   République tchèque,   France
Le Challat de Tunis Kaouther Ben Hania   Tunisie,   France
La Fille et le Fleuve Aurélia Georges   France
Mercuriales Virgil Vernier   France
New Territories Fabianny Deschamps   France
Qui vive Marianne Tardieu   France
Les Règles du jeu Claudine Bories et Patrice Chagnard   France
Spartacus & Cassandra Ioanis Nuguet   France

PalmarèsModifier

Sélection officielleModifier

Longs métragesModifier

Prix[58] Attribué à Pays
Palme d'or Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan   Turquie
Grand prix Les Merveilles d'Alice Rohrwacher   Italie
Prix d'interprétation masculine Timothy Spall dans Mr. Turner   Royaume-Uni
Prix d'interprétation féminine Julianne Moore dans Maps to the Stars   États-Unis
Prix de la mise en scène Bennett Miller pour Foxcatcher   États-Unis
Prix du scénario Andreï Zviaguintsev et Oleg Negin pour Léviathan   Russie
Prix du jury (ex-æquo)[59] Mommy de Xavier Dolan   Canada
Adieu au langage de Jean-Luc Godard   Suisse

Courts métragesModifier

Prix[58] Attribué à Pays
Palme d'or du court métrage Leidi de Simón Mesa Soto   Colombie   Royaume-Uni
Mentions spéciales Aïssa de Clément Tréhin-Lalanne   France
Yes We Love (Ja Vi Elsker) de Hallvar Witzø   Norvège

Un certain regardModifier

Prix[60] Attribué à Pays
Prix « Un Certain Regard » White God de Kornél Mundruczó   Hongrie
  Allemagne
  Suède
Prix du jury Snow Therapy de Ruben Östlund   Suède
Prix spécial « Un Certain Regard » Le Sel de la Terre de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado   Brésil
Prix d'ensemble Party Girl de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis   France
Prix du meilleur acteur David Gulpilil pour Le Pays de Charlie   Australie

CinéfondationModifier

Prix[61] Attribué à École
1er prix Skunk d’Annie Silverstein Université du Texas à Austin,   États-Unis
2e prix Oh Lucy ! d’Atsuko Hirayanagi NYU Tisch School of the Arts Asia,   Singapour
3e prix Lievito Madre de Fulvio Risuleo Centro Sperimentale di Cinematografia,   Italie
The Bigger Picture de Daisy Jacobs National Film and Television School,   Royaume-Uni

Caméra d'orModifier

Prix[62],[58] Attribué à Pays
Caméra d'or Party Girl de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Théis   France

Quinzaine des réalisateursModifier

Prix[63] Attribué à Pays
Art Cinema Award (CICAE) Les Combattants de Thomas Cailley   France
Prix SACD
Label Europa Cinemas
Prix Illy du court métrage Sem Coração de Nara Normande et Tião Tiao   Brésil
Prix Illy du court métrage - Mention spéciale Trece Si Prin Perete de Radu Jude   Roumanie
Carrosse d'or[64] Alain Resnais (à titre posthume)   France

Semaine de la critiqueModifier

Prix[65],[66],[67] Attribué à Pays
Grand prix Nespresso de la semaine de la critique The Tribe de Myroslav Slaboshpytskiy   Ukraine
Prix Révélation France 4
Aide Fondation Gan pour la diffusion
Prix SACD Hope de Boris Lojkine   France
Prix Découverte Sony CineAlta du court métrage A Ciambra de Jonas Carpignano   Italie
Prix Canal+ du court métrage Crocodile de Gaëlle Denis   Royaume-Uni

Autres prixModifier

Prix Attribué à Pays
Prix FIPRESCI[68] Compétition Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan   Turquie
Un certain regard Jauja de Lisandro Alonso   Argentine
Quinzaine des réalisateurs Les Combattants de Thomas Cailley   France
Prix du jury œcuménique[69] Compétition Timbuktu d'Abderrahmane Sissako[70]   Mauritanie   France
Mentions spéciales Le Sel de la Terre de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado   Brésil
La Belle Jeunesse de Jaime Rosales   Espagne
Prix spécial[71] Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne[72]   Belgique
Prix François-Chalais[69] Compétition Timbuktu d'Abderrahmane Sissako[73]   Mauritanie   France
Mention spéciale Le Sel de la Terre de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado   Brésil
Trophée Chopard[74] Révélation féminine Adèle Exarchopoulos   France
Révélation masculine Logan Lerman   États-Unis
Prix Vulcain de l'artiste technicien[75] Dick Pope pour Mr. Turner (photographie)   Royaume-Uni
Queer Palm[76] Pride de Matthew Warchus   Royaume-Uni
Palme Dog[77] Palme Luke et Body dans White God   Hongrie
Prix spécial Roxy dans Adieu au langage   France

Notes et référencesModifier

  1. « Cannes 2014 : Jane Campion nommée présidente du jury », Allociné (consulté le 18 avril 2014).
  2. « Jane Campion sera la présidente du jury du 67ème Festival de Cannes », Ozap (consulté le 18 avril 2014).
  3. « Jane Campion, Présidente du Jury du 67e Festival de Cannes », Festival de Cannes, (consulté le 18 avril 2014).
  4. « Cannes 2014 : Grace de Monaco présenté en ouverture ! », Allociné (consulté le 18 avril 2014).
  5. « Grace de Monaco d’Olivier Dahan en Ouverture du 67e Festival de Cannes », Festival de Cannes, (consulté le 18 avril 2014).
  6. « Cannes 2014 : Abbas Kiarostami et Noémie Lvovsky au Jury courts métrages », Allociné (consulté le 18 avril 2014).
  7. « Le Jury 2014 de la Cinéfondation et des Courts métrages », Festival de Cannes, (consulté le 18 avril 2014).
  8. « Cannes 2014 : Andrea Arnold présidera le jury de la Semaine de la critique », Allociné (consulté le 18 avril 2014).
  9. « Lambert Wilson présentera le 67e Festival de Cannes », Le Point (consulté le 18 avril 2014).
  10. « Lambert Wilson, maître de cérémonies du 67e Festival de Cannes », Festival de Cannes, (consulté le 18 avril 2014).
  11. « Cannes 2014 : Pablo Trapero, Président du Jury Un Certain Regard », Allociné (consulté le 18 avril 2014).
  12. « Pablo Trapero, Président du Jury Un Certain Regard 2014 », Festival de Cannes, (consulté le 18 avril 2014).
  13. « Cannes 2014 : Party Girl en ouverture de la section Un Certain Regard », Allociné (consulté le 18 avril 2014).
  14. « Party Girl, un premier film en ouverture du Certain Regard », Festival de Cannes, (consulté le 18 avril 2014).
  15. « Cannes 2014 : l'affiche du Festival avec Marcello Mastroianni », Allociné (consulté le 18 avril 2014).
  16. « L'affiche du 67e Festival », sur festival-cannes.fr, .
  17. « Les Sélections de courts métrages 2014 », Festival de Cannes, (consulté le 18 avril 2014).
  18. « La sélection des courts métrages dévoilée », Télérama, (consulté le 18 avril 2014).
  19. « Cannes 2014 : de Dolan à Godard, tous les âges du cinéma seront présents », Le Monde, (consulté le 30 avril 2014).
  20. « La Sélection officielle 2014 », Festival de Cannes, (consulté le 18 avril 2014).
  21. « Festival de Cannes 2014 : Marion Cotillard, Meryl Streep et Robert Pattinson en compétition officielle », Allociné (consulté le 18 avril 2014).
  22. « Cannes 2014 : tous les films de la sélection », Allociné (consulté le 18 avril 2014).
  23. « Compléments de Sélection - Cannes 2014 », Festival de Cannes, (consulté le 30 avril 2014).
  24. « Nicole Garcia, présidente du jury de la Caméra d’or », Festival de Cannes, (consulté le 18 avril 2014).
  25. « Cannes 2014 : Pablo Trapero, président du jury Un Certain Regard », Le Parisien, (consulté le 18 avril 2014).
  26. (en) « Sofia Coppola to Serve on Jury at Cannes Film Festival », WWD, (consulté le 30 avril 2014).
  27. « Le Jury du 67e Festival de Cannes », Festival de Cannes, (consulté le 30 avril 2014).
  28. « La composition du Jury Un Certain Regard 2014 », Festival de Cannes, (consulté le 13 mai 2014).
  29. « La composition du Jury Caméra d'or 2014 », Festival de Cannes, (consulté le 13 mai 2014).
  30. « Per un pugno di dollari (Pour une poignée de dollars) », Festival de Cannes (consulté le 23 mai 2014).
  31. « Sergio Leone par Quentin Tarantino en clôture du Festival de Cannes », Festival de Cannes, (consulté le 13 mai 2014).
  32. (en) Adam Cook, « Beauty in the Defects: An Interview with Fabrice Aragno », Notebook,‎ (lire en ligne).
  33. « Un nouveau film de Jean-Luc Godard en 3D », Télérama,‎ (lire en ligne).
  34. Olivier Séguret, « «3×3D», résultat neuf », Libération,‎ (lire en ligne).
  35. Hermance Murgue, « Jean-Luc Godard charge Quentin Tarantino, ce "faquin" et "pauvre garçon" », L'Express,‎ .
  36. « Jean-Luc Godard ne veut pas aller à Cannes, ni recevoir de prix », L'Express,‎ (lire en ligne).
  37. « Jean-Luc Godard enfin récompensé à Cannes », Le Point,‎ (lire en ligne).
  38. Gérard Lefort, Olivier Séguret, Didier Péron, Sabrina Champenois, Bruno Icher et Julien Gester, « Palme d'or pour Sommeil d'hiver de Nuri Bilge Ceylan », Libération,‎ (lire en ligne).
  39. « Scandale en Iran après la bise de Leila Hatami à Gilles Jacob », Télérama,‎ (lire en ligne).
  40. « Bise à Gilles Jacob: Leila Hatami s'excuse », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  41. Jacques Mandelbaum, « Cannes 2014 : une journée particulière, dans l'ombre de Gilles Jacob », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  42. Thomas Sotinel, « Gilles Jacob : Cannes d'un siècle à l'autre », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  43. « Festival de Cannes : la cérémonie décalée à cause des Européennes », sur Le Parisien, .
  44. Ronan Tésorière, « Cannes 2014 : la Palme d'or à Winter Sleep, le Prix du jury pour Godard », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  45. a b c et d Violaine Morin, « La Palme d'or vue de l'étranger : attendue et élitiste », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  46. « Le film français - Cannes 2014 étoiles de la critique ».
  47. « Nuri Bilge Ceylan, le Bergman du Bosphore », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne).
  48. a et b Norbert Creutz, « La mauvaise conscience avec brio », Le Temps,‎ (lire en ligne).
  49. a et b Jérôme Vermelin, « Cannes 2014 – Winter Sleep : mais qui ira voir cette Palme d'or ? », Metronews,‎ (lire en ligne).
  50. Jean-Marc Lalanne, « Cannes : un palmarès décevant pour un Festival riche et beau », Les Inrocks,‎ (lire en ligne).
  51. Oncle Boonmee : la Palme d'Or est un nanar spirituel sur L'Express.fr du 24.05.2010
  52. http://www.telerama.fr/cinema/seance-tenante-9-hors-la-loi-et-oncle-boonmee-celui-qui-se-souvient-de-ses-vies-anterieures,56225.php.
  53. Éléonore Prieur, « Gilles Jacob : Welcome To New York a parasité le festival », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  54. Jérôme Florin et Raphaël Bosse-Platière, « Festival de Cannes : "Je pars content du travail accompli", confie Gilles Jacob », RTL.fr,‎ (lire en ligne).
  55. Olivier Delcroix, « Welcome To New York antisémite?, '"Un truc tarte à la crème" selon Maraval », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  56. « Welcome to New York, le "parasite" du Festival de Cannes 2014 », Pure People,‎ (lire en ligne).
  57. « Welcome to New York : DSK va porter plainte pour diffamation », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  58. a b et c « Tout le Palmarès du 67e Festival de Cannes », Festival de Cannes, (consulté le 25 mai 2014).
  59. « Godard et Dolan se partagent un prix à Cannes : hommage ou mépris ? », Première, (consulté le 25 mai 2014).
  60. « Cannes 2014 : Feher Isten du Hongrois Kornel Mundruczo récompensé à Un certain regard », Le Monde, (consulté le 23 mai 2014).
  61. « Abbas Kiarostami et son jury annoncent le palmarès de la 17e édition de la Cinéfondation », Festival de Cannes, (consulté le 22 mai 2014).
  62. « Party Girl remporte la Caméra d'or : un prix bien mérité ! », Première, (consulté le 25 mai 2014).
  63. « La Quinzaine des réalisateurs séduite par un premier film français, Les Combattants », Le Monde, (consulté le 23 mai 2014).
  64. « Le Carrosse d'or », Quinzaine des réalisateurs, (consulté le 23 mai 2014)
  65. « PALMARÈS 53e Semaine de la Critique », Festival de Cannes, (consulté le 22 mai 2014).
  66. « The Tribe, film ukrainien, triomphe à la Semaine de la critique », Le Monde, (consulté le 22 mai 2014).
  67. « Cannes 2014 - Palmarès de la Semaine de la Critique », Vodkaster, (consulté le 22 mai 2014).
  68. (en) « ‘Winter Sleep,’ ‘Jauja,’ ‘Love at First Fight’ Take Cannes Fipresci Prizes », Variety, (consulté le 23 mai 2014).
  69. a et b « Timbuktu, prix du Jury œcuménique et prix François-Chalais », La Croix, (consulté le 24 mai 2014).
  70. Communiqué officiel : « Le jury a voulu récompenser un film d'une très grande beauté formelle pour son humour et sa retenue. ».
  71. « Cannes 2014 : Le prix du jury œcuménique remis aux frères Dardenne », Comme au cinéma, (consulté le 23 mai 2014).
  72. Communiqué officiel : « Toute l'œuvre des frères Dardenne est empreinte [d'une] profonde humanité. Elle traite des problèmes actuels dans un monde difficile, souvent austère voire désespéré, elle parle de survie, de réconciliation et d'espérance. Grâce à un geste, une larme, un regard, une parole, un sourire, un mur se brise, une lumière apparaît, un avenir est possible et nous y croyons. ».
  73. Communiqué officiel : « Timbuktu exprime au mieux l’esprit et l’éthique du journaliste François Chalais, la révolte des femmes et des hommes pour la dignité et la liberté. ».
  74. (en) « Cate Blanchett Reveals Crush on Adele Exarchopoulos at Trophee Chopard », Variety, (consulté le 23 mai 2014).
  75. « Festival de Cannes : Prix du jury et Palme d'amour pour Xavier Dolan », The Huffington Post (Québec), (consulté le 26 mai 2014).
  76. « Festival de Cannes: la "Queer Palm" décernée à Pride du Britannique Matthew Warchus », Maville, (consulté le 24 mai 2014).
  77. « Cannes 2014 : un prix spécial attribué... au chien de Godard », Le Figaro, (consulté le 23 mai 2014).

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier