Gael García Bernal

cinéaste
Gael García Bernal
Description de cette image, également commentée ci-après
Gael García Bernal en 2012.
Naissance (42 ans)
Guadalajara, Mexique
Nationalité Drapeau du Mexique Mexicain
Profession Acteur
Réalisateur
Directeur
Films notables Amours chiennes
Carnets de voyage
La Mauvaise Éducation
Babel
Même la pluie
No
Séries notables Mozart in the Jungle

Gael García Bernal [ɡaˈel ɣaɾˈsi.a βeɾˈnal][1] est un acteur (théâtre, télévision, cinéma) et réalisateur mexicain né le à Guadalajara (Jalisco, Mexique).

BiographieModifier

Gael est le fils de José Angel García, réalisateur, et de Patricia Bernal, actrice et top model, qui se remarie avec Sergio Yazbek.

Dès l'âge de 11 ans, il se fait connaître dans la série Teresa aux côtés de Salma Hayek. Trois ans après il participe au soap El Abuelo y yo et à plusieurs courts-métrages dont De tripas, corazón (1996) nommé à l'Oscar du meilleur court métrage. Gael Garcia Bernal a également étudié à la Central School of Speech and Drama de Londres.

Il décroche des rôles qui vont véritablement le révéler à un large public dans deux longs-métrages mexicains : Amours chiennes (Amores Perros) (2000) d'Alejandro González Iñárritu, nominé pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère et Et... ta mère aussi ! (Y tu mamá también) (2001) d'Alfonso Cuarón. Il enchaîne avec Le Crime du père Amaro (El crimen del padre Amaro), film controversé dans lequel il joue le rôle d'un prêtre attiré par une jeune femme.

Il tourne également aux États-Unis dans la comédie romantique Autour de Lucy (I'm with Lucy) et le drame Attraction fatale (Dot the I), une histoire de manipulation.

En 2004, il crée un double événement au Festival de Cannes en représentant deux films sur la Croisette. Le premier est Carnets de voyage (Diarios de motocicleta) de Walter Salles, où il incarne le jeune Ernesto Guevara de la Serna, avant qu'il ne devienne Che Guevara, rôle qu'il a déjà tenu dans la mini-série Fidel. Dans le second, La Mauvaise Éducation (La mala educación) de Pedro Almodóvar, présenté en ouverture, il assure un triple rôle (un frère mythomane, un frère revanchard, et un homo mal dans sa peau). Almodovar confiera quelques années plus tard que le comportement de l'acteur au cours du tournage, était « vraiment affreux ». Refusant régulièrement de se maquiller et de se voir en travesti - ce qui lui causait, selon Almodovar, des accès de panique -, rechignant à exécuter les scènes d'intimité physique avec les autres acteurs, l'acteur poussa le réalisateur à réécrire le scénario en cours de tournage. Almodovar qualifiera ces frictions comme l'une des pires expériences, sinon la pire, de sa carrière[2],[3],[4].

En 2006, il retrouve Alejandro González Iñárritu pour le film Babel qui met notamment en vedette Brad Pitt et Cate Blanchett. Il joue également dans La Science des rêves de Michel Gondry où il tourne en français et en anglais. Ces deux films, ainsi que quelques précédents, montrent l'intérêt que porte Gael García Bernal au cinéma d'auteur à vocation internationale.

En 2007, il présente Ambulantes[5], une tournée de documentaires présentée par les mexicains Gael García et Diego Luna et leur maison de production Canana Films[6]. En parallèle, il est membre du jury à la 57e Berlinale.

Après une liaison de quatre ans avec Natalie Portman, il se lie à l'actrice argentine Dolores Fonzi. En 2009, il est père d'un petit Lazaro, né le 8 janvier, puis d'une fille, Libertad, le 7 avril 2011. Les deux acteurs annoncent leur séparation en septembre 2014[7].

En 2010, il tourne un spot publicitaire pour la marque Nike, où il interprète le joueur portugais Cristiano Ronaldo. La même année, il préside le jury de la Caméra d'or au 63e Festival de Cannes.

Le 14 août 2012, il reçoit le trophée « Excellence Award Moët et Chandon » pour l'ensemble de sa carrière au Festival de Locarno.

En 2013, il joue le rôle d'un publicitaire anti-Pinochet dans No, du réalisateur chilien Pablo Larraín.

En mai 2014, il est membre du jury au 67e Festival de Cannes, présidé par la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion, aux côtés des actrices Carole Bouquet, Leila Hatami et Jeon Do-yeon, de l'acteur Willem Dafoe et des réalisateurs Sofia Coppola, Nicolas Winding Refn et Jia Zhangke.

En janvier 2017 il est juré de la section US Dramatic Competition lors du Festival du film de Sundance 2017.

FilmographieModifier

 
Gael García Bernal en 2005

ActeurModifier

RéalisateurModifier

ProducteurModifier

DistinctionsModifier

Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Gael García Bernal. Pour une liste plus complète, consulter IMDb[10].

RécompensesModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Prononciation en espagnol d'Amérique retranscrite selon la norme API.
  2. "The Redeemer", par Lynn Hirschberg, dans The New-York Times du 5 septembre 2004.
  3. "La piel que habito" : l'éblouissante expérience du docteur Almodovar sur lemonde.fr du 19 avril 2011.
  4. Award Season Roundtable Series: The Writers Uncensored, 0:00:15-0:02:19
  5. ambulante.com.mx
  6. (fr) Ambulantes
  7. Jean-Christophe Hay, « Fin des jours heureux pour Gael Garcia Bernal et Dolores Fonzi - Gala », Gala.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. amnestyusa.org
  9. vimeo.com
  10. (en) « Awards for Gael García Bernal », sur Internet Movie Database (consulté le )

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :