Ouvrir le menu principal

Michel Drach

réalisateur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Drach.
Michel Drach
Naissance
Paris, France
Décès (à 59 ans)
Paris
Profession Réalisateur
Films notables Les Violons du bal
Le Pull-over rouge

Michel Drach est un réalisateur français né le à Paris et mort dans cette ville le .

Ayant commencé sa carrière au début de la Nouvelle Vague mais n'appartenant à aucun courant, il a dirigé aussi bien des films romantiques que des films politiques qui ont fait scandale, ou encore des films à la mélancolie très personnelle.

BiographieModifier

Après des études de peinture à l'Académie des beaux-arts, il s'oriente vers le cinéma sous l'influence de son cousin Jean-Pierre Melville, dont il devient l'assistant. Il débute par des courts métrages de facture très personnelle, dont Les Soliloques du pauvre (1951) et Auditorium (1957), puis passe au long métrage avec On n'enterre pas le dimanche (1959), une réflexion sur la solitude existentielle d'un « Noir » à Paris qui lui vaut le prix Louis-Delluc et annonce, par le style de tournage et le mode de production, la Nouvelle Vague.

Le mélancolique Amélie ou le Temps d'aimer (1962) caractérise bien son approche des êtres. Après la parenthèse de La Bonne Occase (1965) et de Safari diamants (1966), il revient au cinéma d'auteur (il est scénariste de tous ses films) avec Élise ou la Vraie Vie (1970), qui raconte l'histoire d'une Française amoureuse d'un Algérien au temps de la guerre d'Algérie.

Son engagement se manifeste à nouveau dans Les Violons du bal (1974), évocation de son enfance juive pendant l'Occupation, et dans Le Pull-over rouge (1979), chronique de ce qu'il présente comme une erreur judiciaire. Dans Parlez-moi d'amour (1975), Le Passé simple (1977), et Guy de Maupassant (1982), il confirme son attrait pour les intrigues psychologiques.

En 1986, avec Sauve-toi, Lola, il aborde le thème du cancer, puis celui des relations entre grand-père et petit-fils dans Il est génial, papy ! (1987).

Il était l'époux de Marie-José Nat, avec qui il a eu trois enfants : David, Julien et Aurélien. Il était par ailleurs le cousin de l'actrice Nicole Stéphane.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Assistant réalisateur
Réalisateur

TélévisionModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier