Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le jour se lève.
Le jour se lève
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean Gabin dans une scène du film

Réalisation Marcel Carné
Scénario Jacques Viot
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 87 minutes
Sortie 1939

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le jour se lève est un film français réalisé par Marcel Carné, sorti en 1939. Ce film appartient au réalisme poétique. Une caractéristique originale du film est sa structure, un long retour en arrière (flash-back), procédé alors peu utilisé - et ceci deux ans avant la sortie de Citizen Kane. Le décor de la chambre, construit par Alexandre Trauner, comporte les quatre côtés de la chambre (et non trois comme il était de coutume) pour autoriser des plans circulaires et souligner l'enfermement.

SynopsisModifier

François vient d'assassiner Valentin. Au comble du désespoir, il s'est barricadé dans son appartement. Tandis que la police l'assiège, il se repasse en pensée (flash-back) les événements qui l'ont conduit au crime.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Non créditésModifier

Autour du filmModifier

  • Une voie de Boulogne-Billancourt a été nommée avenue Le-Jour-Se-Lève, en hommage au lieu où le film a été tourné.
  • Ce film a connu une nouvelle version, sous le titre The Long Night d'Anatole Litvak, sortie en 1947, avec Henry Fonda reprenant le rôle de Jean Gabin et Barbara Bel Geddes reprenant celui de Jacqueline Laurent.
  • Une scène fut supprimée par la censure de Vichy : celle d'Arletty (Clara) nue à la fin de sa douche. Le montage originel ne sera pas rétabli à sa re-sortie après-guerre - une version remasterisée et rétablissant le montage est sortie en DVD en 2014.

DistinctionsModifier

Voir aussiModifier