Cristi Puiu

Cristi Puiu
Gala de Închidere TIFF 2016 (26916025154) (cropped).jpg
Cristi Puiu en 2013.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
BucarestVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Réalisateur, scénariste, scénariste de cinémaVoir et modifier les données sur Wikidata

Cristi Puiu, né le à Bucarest, est un réalisateur roumain dont le film le plus connu est La Mort de Dante Lazarescu[1]. Il est le précurseur de "La nouvelle vague roumaine"[2]

BiographieModifier

Passionné de peinture, Cristi Puiu déclare avoir découvert le cinéma grâce à un oncle cinéphile et surtout au film de Jim Jarmusch, Stranger Than Paradise[3].

Il suit entre 1992 et 1996 les cours de l'École supérieure d'arts visuels (ESAV) de Genève : d'abord dans la section peinture, ensuite cinéma et vidéo. Il en sort diplômé dans la catégorie mise en scène[3].

Il crée, avec un ami roumain exilé à Glasgow, ainsi qu'avec son épouse, une maison de production. Le choix du nom de celle-ci, La Mandragore, n'est pas un hasard. Il compare cette plante à deux visages avec le cinéma[4]. Voici son credo artistique : « Le cinéma, pour moi, c'est le médicament qui me permet d'extraire de mon corps le caillou qui me fait mal[4]. »

FilmographieModifier

RécompensesModifier

NotesModifier

  1. Jean-Baptiste Morain, « La Mort de Dante Lazarescu - Les Inrocks », sur https://www.lesinrocks.com/ (consulté le )
  2. « La Nouvelle Vague roumaine (Cristi Puiu, Radu Muntean, Cristian Mungiu, Corneliu Porumboiu, Calin Peter Netzer) (Dossier) », sur BANDE A PART, (consulté le )
  3. a et b Bran 2006, p. 159.
  4. a et b Bran 2006, p. 162
  5. (ro) « Aur pentru filmul romanesc », sur Formula AS, (consulté le )
  6. « « Malmkrog », le crépuscule d’un monde d’idées », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Mirel Bran, Bucarest, le dégel (avec des photos de Franck Hamel), Paris, Autrement,

Liens externesModifier