Ouvrir le menu principal

Festival de Cannes 2009
Image liée à la cérémonie
Isabelle Huppert, présidente du jury en 2009
62e Festival de Cannes
Détails
Dates du
au
Lieu Palais des festivals, Cannes
Drapeau de la France France
Président du jury Isabelle Huppert
Film d'ouverture Là-haut
Film de clôture Coco Chanel et Igor Stravinsky
Site web http://www.festival-cannes.com
Résumé
Palme d’or Le Ruban blanc
Grand prix Un prophète
Chronologie

Le Festival de Cannes 2009, 62e édition, a lieu du 13 au . La présidente du jury est l'actrice française Isabelle Huppert[1].

Sommaire

Déroulement et faits marquantsModifier

 
Le jury du festival 2009.

C'est le comédien, auteur et réalisateur français Édouard Baer qui assure la fonction de maître de cérémonie pour la deuxième année consécutive.

Le Festival de Cannes fait son ouverture le avec pour la première fois un film d'animation, Là-haut des studios Pixar. En l'absence de comédiens pour ce film, la montée des marches est faite par les membres du jury accompagnés de Charles Aznavour qui prête sa voix au personnage principal du film[2]. Le film Un prophète de Jacques Audiard présenté le 16 mai reçoit un accueil critique très favorable de la presse internationale qui en fait l'un des favoris pour le palmarès final[3],[4],[5],[6],[7].

La présentation du film Antichrist de Lars von Trier, le , provoque une violente polémique[8]. La critique lui reproche essentiellement des images d'une rare violence, mêlant scènes de sexe explicites, automutilation et torture. Lors de la conférence de presse, alors qu'il est sommé de s'expliquer sur sa vision, le réalisateur danois déclare : « Je suis le plus grand réalisateur du monde.»[9],[10]. Malgré le scandale, le film vaudra le Prix d'interprétation féminine à Charlotte Gainsbourg.

Des rumeurs de mésententes au sein du jury ont largement été reprises par la presse. Selon certains dires, la présidente Isabelle Huppert, jugée autoritaire[11], aurait voulu décider seule du palmarès[12]. Elle aurait failli provoquer la démission du réalisateur américain James Gray[13],[14]. Le cinéaste autrichien Michael Haneke se voit finalement décerner la Palme d'or pour Le Ruban blanc[15], metteur en scène que la comédienne connaît bien pour avoir alors tourné deux films avec lui et s'être vu offrir, grâce à lui, son second Prix d'interprétation cannois en 2001 pour La Pianiste[16]. Un fort soupçon de favoritisme est relayé par les médias d'autant qu'elle lui a personnellement décerné le trophée et l'a longuement étreint le soir du palmarès[13]. Ces rumeurs ont été démenties par le délégué général du festival Thierry Frémaux[17] et l'intéressée a répondu un mois plus tard qu'elle n'avait pas été dictatoriale et que la Palme avait été attribuée à la quasi-unanimité par 7 voix sur 9[18]. Le soir de la clôture, Haneke l'avait d'ailleurs défendue : « Pour elle, c'était sûrement difficile de juger un de mes films parce que tout le monde devait dire : "Ils se connaissent!". Si vous la connaissiez, vous sauriez que c'est une personne tellement intelligente et intègre qu'elle ne peut protéger qu'un film qu'elle aime. »[19].

Films sélectionnésModifier

Sélection officielleModifier

En février 2009, The Hollywood Reporter donne une première liste de films pressentis pour figurer dans la sélection officielle du festival 2009[20]. Le , Gilles Jacob et Thierry Frémaux annoncent la sélection officielle des vingt films en compétitions et les membres du jury[21].

Longs métragesModifier

Date de présentation Titre Réalisation Pays Distribution
jeudi 14 mai Fish Tank Andrea Arnold   Royaume-Uni Michael Fassbender, Kierston Wareing
jeudi 14 mai Nuits d'ivresse printanière Lou Ye   Chine Qin Hao, Chen Sicheng
vendredi 15 mai Bright Star Jane Campion   Nouvelle-Zélande Ben Whishaw, Abbie Cornish
vendredi 15 mai Thirst, ceci est mon sang Park Chan-wook   Corée du Sud Song Kang-ho, Kim Ok-bin
samedi 16 mai Un prophète Jacques Audiard   France Tahar Rahim, Niels Arestrup
samedi 16 mai Hôtel Woodstock Ang Lee   États-Unis Demetri Martin, Liev Schreiber
dimanche 17 mai Vengeance Johnnie To   Hong Kong Johnny Hallyday, Sylvie Testud
dimanche 17 mai Kinatay Brillante Mendoza   Philippines Mercedes Cabral, Maria Isabel Lopez
lundi 18 mai Looking for Eric Ken Loach   Royaume-Uni Éric Cantona, Steve Evets
lundi 18 mai Antichrist Lars von Trier   Danemark Charlotte Gainsbourg, Willem Dafoe
mardi 19 mai Étreintes brisées Pedro Almodóvar   Espagne Penélope Cruz, Lluís Homar
mardi 19 mai Vincere Marco Bellocchio   Italie Giovanna Mezzogiorno, Filippo Timi
mercredi 20 mai Les Herbes folles Alain Resnais   France Sabine Azéma, André Dussollier
mercredi 20 mai Inglourious Basterds Quentin Tarantino   États-Unis Brad Pitt, Mélanie Laurent
jeudi 21 mai À l'origine Xavier Giannoli   France François Cluzet, Emmanuelle Devos
jeudi 21 mai Le Ruban blanc Michael Haneke   Autriche Susanne Lothar, Ulrich Tukur
vendredi 22 mai Le Temps qu'il reste Elia Suleiman   Palestine/  Israël Ali Suliman, Saleh Bakri, Elia Suleiman
vendredi 22 mai Enter the Void Gaspar Noé   France Paz de la Huerta, Olly Alexander
samedi 23 mai Visage Tsai Ming-liang   Taïwan Laetitia Casta, Fanny Ardant
samedi 23 mai Map of the Sounds of Tokyo Isabel Coixet   Espagne Rinko Kikuchi, Sergi López

Section Un Certain RegardModifier

Date de présentation Titre Réalisation Pays
jeudi 14 mai Les Chats persans film d'ouverture Bahman Ghobadi   Iran
jeudi 14 mai Air Doll (Kuki Ningyo) Hirokazu Kore-eda   Japon
vendredi 15 mai Precious Lee Daniels   États-Unis
vendredi 15 mai Policier, adjectif (Politist, Adjectiv) Corneliu Porumboiu   Roumanie
samedi 16 mai Mother Bong Joon-ho   Corée du Sud
samedi 16 mai Samson et Delilah Warwick Thornton   Australie
dimanche 17 mai Le Père de mes enfants Mia Hansen-Løve   France-  Allemagne
dilmanche 17 mai Tsar (Tzar) Pavel Lounguine   Russie-  France
lundi 18 mai Irène Alain Cavalier   France
lundi 18 mai Canine Yórgos Lánthimos   Grèce
lundi 18 mai Independencia Raya Martin   Philippines-  France-  Allemagne
mardi 19 mai Contes de l'Âge d'Or (Amintiri Din Epoca de Aur) Hanno Hofer, Razvan Marculescu, Cristian Mungiu, Constantin Popescu et Ioana Uricaru   Roumanie
mardi 19 mai Demain dès l'aube Denis Dercourt   France
mercredi 20 mai Tu n'aimeras point Haim Tabakman   Israël
mercredi 20 mai Nymph (Nang Mai) Pen-ek Ratanaruang   Thaïlande
jeudi 21 mai Les Voyages du vent (Los Viajes del Viento) Ciro Guerra   Colombie
jeudi 21 mai À Deriva Heitor Dhalia   Brésil
jeudi 21 mai Conte de l'obscurité (Skazka Pro Temnotu) Nikolay Khomeriki   Russie
vendredi 22 mai L’armée silencieuse Jean Van de Velde   Pays-Bas
vendredi 22 mai Mourir comme un homme (Morrer como un Homem) João Pedro Rodrigues   Portugal

Hors compétitionModifier

Les films suivants sont présentés hors compétition[21].

Date de présentation Titre Réalisation Pays
13 mai film d'ouverture Là-haut Pete Docter et Bob Peterson   États-Unis
16 mai Ne te retourne pas Marina de Van   France
17 mai L'Armée du crime Robert Guédiguian   France
17 mai Agora Alejandro Amenabar   Chili
? Jusqu'en enfer Sam Raimi   États-Unis
? L'Imaginarium du docteur Parnassus Terry Gilliam   Royaume-Uni
? Panique au village Vincent Patar et Stéphane Aubier   Belgique
24 mai film de clôture Coco Chanel et Igor Stravinsky Jan Kounen   France

Séances spécialesModifier

Date de présentation Titre Réalisation Pays
14 mai Mon voisin, mon tueur Anne Aghion   France/  États-Unis
? L'Épine dans le cœur Michel Gondry   France
? Pétition, la cour des plaignants Zhao Liang   Chine
? Une vie toute neuve Ounie Lecomte   Corée du Sud

Courts métragesModifier

Date de présentation Titre Réalisation Pays
23 mai Missen (Perdre mon temps) Jochem De Vries   Pays-Bas
Arena João Salaviza   Portugal
Klusums (Silence) Laila Pakalnina   Lettonie
Rumbo a peor (Mal barré) Alex Brendemühl   Espagne
Lars og peter (Lars et Peter) Daniel Borgma   Danemark,   Nouvelle-Zélande
L'homme à la Gordini Jean-Christophe Lie   France
The six Dollar fifty man (L'homme qui valait 6,5 Dollars) Mark Albiston, Louis Sutherland   Nouvelle-Zélande
Ciao mama Goran Odvorcic   Croatie
After Tomorrow (Après demain) Emma Sullivan   Royaume-Uni

Sélection de la Quinzaine des réalisateursModifier

Les films suivants sont présentés à la Quinzaine des Réalisateurs[22] :

Date de présentation Titre Réalisation Pays
? Ajami Scandar Copti et Yaron Shani   Israël/  Allemagne
? Amreeka Cherien Dabis   États-Unis/  Canada/  Koweït
? Carcasses Denis Cote   Canada
? Daniel y Ana Michel Franco   Mexique
? Eastern Plays Kalem Kalev   Bulgarie/  Suède
? Lenny and the Kids Josh et Benny Safdie   États-Unis
? Here Tzu Nyen Ho   Singapour/  Canada
? Humpday Lynn Shelton   États-Unis
? I Love You Phillip Morris Glenn Ficarra et John Requa   États-Unis
? J'ai tué ma mère Xavier Dolan   Canada
? Like You Know it All Hong Sang-soo   Corée du Sud
? Karaoké Chan Fui Chong   Malaisie
? La Famille Wolberg Axelle Ropert   France
? La Merditude des choses Felix Van Groeningen   Belgique
? La Pivellina Tizza Covi et Rainer Fremmel   Autriche/  Italie
? La Terre de la folie Luc Moullet   France
? Le Roi de l'évasion Alain Guiraudie   France
? Les Beaux Gosses Riad Sattouf   France
? Navidad Sebastián Lelio   Chili/  France
? Ne change rien Pedro Costa   Portugal/  France
? Oxhide II Liu Jia Lin   Chine
? Polytechnique Denis Villeneuve   Canada
13 mai Tetro Francis Ford Coppola   États-Unis
? Yuki & Nina Hippolyte Girardot et Nobuhiro Suwa   France/  Japon

Sélection de la Semaine internationale de la critiqueModifier

Ouverture: Rien de personnel, Mathias Gokalp, scénario: Mathias Gokalp, Nadine Lamari, Karé production

Courts métragesModifier

Films hors compétitionModifier

Composition des jurys officielsModifier

Jury des longs métragesModifier

Nom Qualité Nationalité
Isabelle Huppert (présidente du jury) actrice   France
Asia Argento actrice, réalisatrice et scénariste   Italie
Nuri Bilge Ceylan réalisateur, acteur et scénariste   Turquie
James Gray réalisateur et scénariste   États-Unis
Hanif Kureishi écrivain, dramaturge et scénariste   Royaume-Uni
Lee Chang-dong écrivain, scénariste et réalisateur   Corée du Sud
Shu Qi actrice   Taïwan
Sharmila Tagore[23] actrice   Inde
Robin Wright Penn actrice   États-Unis

Jury de la Cinéfondation et des courts métragesModifier

Nom Qualité Nationalité
John Boorman (président du jury)[24] réalisateur, scénariste et producteur   Royaume-Uni
Bertrand Bonello réalisateur et scénariste   France
Férid Boughedir réalisateur, scénariste et critique   Tunisie
Leonor Silveira actrice   Portugal
Zhang Ziyi actrice   Chine

Jury Un certain regardModifier

Nom Qualité Nationalité
Paolo Sorrentino (président du jury)[23] réalisateur et scénariste   Italie
Julie Gayet actrice   France
Piers Handling directeur du festival de Toronto   Canada
Uma Da Cunha journaliste   Inde
Marit Kapla directrice du festival de Göteborg   Suède

Jury de la Caméra d'orModifier

Nom Qualité Nationalité
Roschdy Zem (président du jury)[23] acteur et réalisateur   France
Diane Baratier directrice de la photographie   France
Olivier Chiavassa[25] fédération des industries techniques   France
Édouard Waintrop critique   France
Charles Tesson critique   France

PalmarèsModifier

Palmarès officielModifier

Longs métragesModifier

Prix Attribué à Pays
Palme d'or Le Ruban blanc de Michael Haneke   Autriche
Grand Prix du Jury Un prophète de Jacques Audiard   France
Prix exceptionnel du jury Alain Resnais, pour Les Herbes folles et l'ensemble de son œuvre   France
Prix d'interprétation masculine Christoph Waltz, pour Inglourious Basterds de Quentin Tarantino   Autriche
Prix d'interprétation féminine Charlotte Gainsbourg, pour Antichrist de Lars von Trier   France
Prix de la mise en scène Brillante Mendoza, pour Kinatay   Philippines
Prix du scénario Mei Feng pour Nuit d'ivresse printanière de Lou Ye   Chine
Prix du jury (ex æquo) Fish Tank de Andrea Arnold
Thirst, ceci est mon sang de Park Chan-wook
  Royaume-Uni
  Corée du Sud

Courts métragesModifier

Prix Attribué à Pays
Palme d'or du court-métrage Arena de João Salaviza   Portugal
Mention spéciale court-métrage L'homme qui valait 6,5 Dollars de Mark Albiston et Louis Sutherland   Nouvelle-Zélande

Caméra d'OrModifier

Prix Attribué à Pays
Caméra d'Or Samson et Delilah de Warwick Thornton   Australie
Mention spéciale Ajami de Scandar Copti et Yaron Schani   Israël-  Allemagne

Un certain regardModifier

Prix Attribué à Pays
Prix Un certain regard Canine de Yórgos Lánthimos   Grèce
Prix du jury Policier, adjectif (Politist, Adjectiv) de Corneliu Porumboiu   Roumanie
Prix spécial Un Certain Regard 2009 Les Chats persans de Bahman Ghobadi   Iran
Le Père de mes enfants de Mia Hansen-Løve   France-  Allemagne

CinéfondationModifier

Prix[26] Attribué à Pays
1er Prix Bàba de Zuzana Kirchnerova-Spidlova   République tchèque
2e Prix Goodbye de Song Fang   Chine
3e Prix ex aqueo Diplôme de Yaelle Kayam et Nammae Ui Jip de Jo Sung-hee   Israël-  Corée du Sud

Autres prixModifier

Semaine internationale de la critiqueModifier

Prix[27] Attribué à Pays
Grand Prix Adieu Gary de Nassim Amaouche   France
Prix SACD Lost Persons Area de Caroline Strubbe   Belgique-  Pays-Bas-  Hongrie

Prix FIPRESCI de la Critique internationaleModifier

Attribué à Pays
Le Ruban blanc de Michael Haneke[28]   France-  Italie-  Autriche-  Allemagne

Prix du Jury œcuméniqueModifier

Prix[29] Attribué à Pays
Prix du Jury œcuménique Looking for Eric de Ken Loach   Royaume-Uni
Mention du Jury œcuménique Le Ruban blanc de Michael Haneke   France-  Italie-  Autriche-  Allemagne

Prix de L'Éducation nationaleModifier

Attribué à Pays
Le Ruban blanc de Michael Haneke[30]   France-  Italie-  Autriche-  Allemagne

Notes et référencesModifier

  1. Isabelle Huppert présidera le jury du Festival de Cannes dans Le Monde du 2 janvier 2009.
  2. Coup d'envoi du 62e Festival de Cannes dans Libération du 13 mai 2009
  3. "Un prophète" : la prison, une école de la vie selon Jacques Audiard par Jacques Mandelbaum dans Le Monde du 18 mai 2009
  4. «Un prophète», taule froissée par Gérard Lefort dans Libération du 18 mai 2009.
  5. (en) Where Art Trumps Industry dans The New York Times du 18 mai 2009.
  6. (it) Quasi un romanzo criminale e la Francia si candida alla Palma dans La Repubblica du 17 mai 2009
  7. (es) La primera gran película del festival dans El Mundo du 17 mai 2009.
  8. (su) La Tribune de Genève, « Chahut et scandale autour d’ Antichrist », consulté le 23 mai 2009
  9. Je suis le meilleur réalisateur au monde.
  10. (en) Director defiant after "Antichrist" jeered dépêche Reuters du 18 mai 2009
  11. RMC, « Cannes : 2009 Les plus grands moments en images, consulté le 26 mai 2009
  12. « Isabelle Huppert, présidente à poigne », dans Le Parisien du 25 mai 2009.
  13. a et b La Croix « Un palmarès radical et controversé », consulté le 25 mai 2009.
  14. Le Figaro, « Isabelle Huppert a-t-elle imposé sa palme d'or ? », consulté le 25 mai 2009
  15. Le Figaro, Le Figaro « Michael Haneke reçoit la Palme pour Le Ruban blanc », consulté le 26 mai 2009.
  16. La Voix du Nord, « La Palme d'or pour Michael Haneke, cinéaste fétiche d'Isabelle Huppert », consulté le 25 mai 2009.
  17. Chat sur le site de L'Express, « Thierry Frémaux: "Les images parlent... mais ne disent pas la vérité" », consulté le 18 juin 2009.
  18. interview d'Isabelle Huppert : « À Cannes, je n'ai pas été dictatoriale », dans Le Parisien du 19 juin 2009.
  19. [vidéo] Dailymotion, « Palme d'or : le primé Haneke défend la présidente Huppert », consulté le 20 juin 2009.
  20. Cannes 2009 : premières rumeurs sur la sélection sur fluctuat.net.
  21. a et b Quatre films français en lice pour le festival de Cannes dans Le Figaro du 24 avril 2009.
  22. Liste des films présentés en 2009 sur le site officiel de la Quinzaine
  23. a b et c Festival de Cannes 2009, les membres du jury au complet sur le site de Première
  24. sur le site Allociné.fr
  25. Sur le site de dvdrama
  26. Prix de la Cinéfondation sur le site officiel du Festival de Cannes 2009
  27. Palmarès de la Semaine de la Critique sur le site officiel
  28. « La critique internationale distingue Le Ruban blanc »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur RMC info
  29. Palmarès du Prix du Jury œcuménique sur le site officiel
  30. Google info: "Le Prix de l'Éducation nationale" au Ruban blanc de Michael Haneke

AnnexesModifier