Ouvrir le menu principal

Claudine Bories

réalisatrice française
Claudine Bories
Nationalité Drapeau de France Française
Profession Réalisatrice
Films notables Femmes d'Aubervilliers
Juliette du côté des hommes
Portrait imaginaire de Gabriel Bories
La Fille du magicien
Monsieur contre Madame
Et nos rêves
Les Arrivants
Les Règles du jeu

Claudine Bories est une réalisatrice française née à Paris.

BiographieModifier

Claudine Bories est née dans un milieu populaire. Son père, sur lequel elle a réalisé le film Portrait imaginaire de Gabriel Bories, était ouvrier mécanicien. Sa mère, d'origine aveyronnaise, était montée à Paris pour être serveuse.

À l'âge de seize ans, elle quitte le lycée pour jouer au TNP Roses rouges pour moi de Seán O'Casey sous la direction de Jean Vilar.

Elle rejoint ensuite Bernard Sobel dans ses premières expériences théâtrales au Théâtre de Saint-Denis, puis l'équipe de Gabriel Garran qui créé à Aubervilliers le Théâtre de la Commune.

C'est là qu'elle monte plusieurs spectacles poétiques, autour de Maïakovski puis d'Armand Gatti. Avec Armand Gatti elle retrouve le TNP. Elle y joue sous sa direction sa pièce Chant public devant deux chaises électriques.

À partir de 1975, elle diversifie ses activités et se tourne vers le cinéma.

Au Théâtre de la Commune, elle crée la première salle de cinéma art et essai en banlieue, le Studio d'Aubervilliers.

En 1980, elle réalise son premier film pour le cinéma, Juliette du côté des hommes , sélectionné au Festival de Cannes 1981 (Perspectives du cinéma français).

Entre 1983 et 2002 , elle dirige avec Jean-Patrick Lebel l'association Périphérie, Centre de création en Seine Saint Denis consacré au cinéma documentaire. Elle y crée les Rencontres du cinéma documentaire[1].

En 1989, elle tourne un long métrage de fiction La Fille du magicien, sorti en 1990, avec Anouk Grinberg dans le rôle-titre. En 1998, elle tourne Monsieur contre Madame, sorti en salles en 2000, présenté au Festival de Cannes 2001 dans la sélection ACID.

En 1994, elle est vice-présidente de l’ADDOC [2], lieu de réflexion des cinéastes documentaristes français. C’est là qu’elle rencontre le réalisateur Patrice Chagnard. À partir de 1995, ils collaborent aux films l’un de l’autre. Ils coréalisent depuis 2005.

En 2007, ils réalisent avec un groupe d'amis (Evelyne Pieiller et Jacques Pieiller, Marie et Claude Guisard) Et nos rêves, réflexion collective autour de l'idéal communiste.

En 2008, leur film consacré aux demandeurs de droit d'asile en France, Les Arrivants[3], a été présenté dans de nombreux festivals et primé à plusieurs reprises[4].

En 2014, leur film Les Règles du jeu consacré à la recherche d'emploi de jeunes du Nord Pas de Calais, est présenté au Festival de Cannes 2014 dans la sélection ACID [5] et sélectionné dans les festivals de nombreux pays.

En 2019 leur film Nous le Peuple, consacrée à la crise de la démocratie, constitue le troisième volet, après Les arrivants et Les règles du jeu, de leur état des lieux de la France[6].

FilmographieModifier

Courts métrages
Longs métrages

Notes et référencesModifier

  1. Site de l'association Périphérie [1]
  2. site ADDOC [2]
  3. Présentation sur le site d'Arte [3]
  4. Site Les Films d'ici [4]
  5. Site de l'ACID [5]
  6. P.P., « Nous le peuple. Claudine Bories et Pierre Chagnard », Le Monde diplomatique,‎ , p. 26

Lien externeModifier