Kristen Stewart

actrice américaine
Kristen Stewart
Description de cette image, également commentée ci-après
Kristen Stewart lors du Festival de Cannes 2018.
Nom de naissance Kristen Jaymes Stewart
Naissance (32 ans)
Los Angeles, Californie (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice, Réalisatrice
Films notables Panic Room
Into the Wild
Saga Twilight
The Runaways
Blanche-Neige et le Chasseur
Sils Maria
Site internet www.kristenstewart.com

Kristen Stewart /ˈkɹɪstɛn ˈstʊəɹt/[1]est une actrice, réalisatrice et interprète américaine, née le à Los Angeles.

Née et élevée à Los Angeles de parents qui travaillent tous deux dans l’industrie du divertissement, Stewart se fait remarquer à l’âge de 12 ans pour son rôle dans le thriller Panic Room () de David Fincher. Elle joue ensuite dans Speak (2004), Catch That Kid (2004), Zathura (2005) et Into the Wild (2007). Elle devient mondialement célèbre à partir de son interprétation de Bella Swan dans la saga Twilight (-), qui se classe parmi les franchises de films les plus rentables.

Après avoir joué dans le film fantastique Blanche-Neige et le chasseur (2012), Stewart privilégie les rôles pour des films indépendants : le drame The Guard (), la comédie American Ultra (), la romance Equals () ou encore comédie dramatique Café Society () de Woody Allen. Elle a joué dans les films Camp X-Ray (2014) et Still Alice (2014), et dans la romance de science-fiction Equals (2015). En , elle a été acclamée par la critique pour sa performance dans le film dramatique Sils Maria (2014) d’Olivier Assayas, qui lui a valu le César de la meilleure actrice dans un second rôle. Elle devient ainsi la première actrice américaine à recevoir un César (hors César d'honneur). Stewart a retrouvé Assayas l’année suivante dans le thriller surnaturel Personal Shopper (2016) et a fait ses débuts en tant que réalisatrice avec le court métrage Come Swim (2017). Elle renoue avec les films à gros budgets avec des rôles principaux dans le film d’action Charlie’s Angels (2019) et la comédie romantique Happiest Season (2020). L'interprétation par Stewart de Diana, princesse de Galles, dans le drame biographique Spencer (2021) de Pablo Larraín lui a valu d’être acclamée par la critique et d’être nominée à l’Oscar de la meilleure actrice.

Actrice la mieux payée au monde en , elle a reçu diverses distinctions, dont notamment un Rising Star Award aux BAFTA, un César, ainsi que d'autres nominations, entre autres pour l'Oscar de la meilleure actrice et le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film dramatique.

BiographieModifier

EnfanceModifier

Kristen Jaymes Stewart est née le à Los Angeles[2],[3] et grandit dans la San Fernando Valley[4]. Son père, John Stewart (à ne pas confondre avec Jon Stewart, le présentateur du Daily Show), est producteur de télévision et régisseur pour la chaîne de télévision Fox[5]. Sa mère, Jules Mann-Stewart, originaire d'Australie, est scénariste[5] et scripte ; elle a été adoptée par un couple juif en Californie, Norma et Ben Urman, en 1953. Kristen Stewart a des origines écossaises, anglaises, irlandaises, australiennes et juives ashkenazi[2].

Elle a un frère aîné, Cameron B. Stewart[6], ainsi que deux frères adoptifs, Taylor et Dana[7]. D'après Kristen, « Mes parents ont accueilli des animaux errants [en parlant de ses frères et sœurs adoptifs. [...] Mon meilleur ami a eu une éducation très précaire et est devenu membre de la famille à l’âge de 13 ans. Le très bon ami de mon frère vivait avec nous tout le temps. Sa mère était la meilleure amie de ma mère. C’était comme si nous formions une famille. Il y a toujours eu une ambiance nous et eux, ce qui est vraiment agréable et protecteur. »[3]

En , sa mère a demandé le divorce après 27 ans de mariage[8].

Très jeune, il lui est diagnostiqué un trouble de l'attention avec hyperactivité[9]. Elle suit sa scolarité jusqu'à l'âge de treize ans et a ensuite pris des cours par correspondance[9],[10], pour se concentrer sur sa carrière d'actrice. Elle a malgré tout obtenu son diplôme d'étude secondaire[11],[12]. De son propre aveu, « Je sprintais loin du milieu universitaire. Pourtant, je suis tellement intriguée par cela. Je le vénère. J’ai presque 30 ans, je me sens comme une enfant. Je ne suis pas allée à l’école. J’ai une énorme puce sur l’épaule. »[3]

Comme elle est élevée dans une famille dont les membres travaillent dans l’industrie du divertissement mais aucun comme acteur, Stewart pense qu’elle deviendra scénariste ou réalisatrice et n’envisage pas être actrice : « J'ai grandi sur les plateaux, mes parents étaient membres de l'équipe. Mon père était régisseur et ma mère était scripte. J'ai été exposée très jeune au processus de réalisation, et je voulais en faire partie, immédiatement. J'aurais fait n'importe quoi pour aider à réaliser des films, et partie de l'équipe, de toute cette troupe. Il y avait une énergie évidente et tellement géniale. »[13]

Débuts d'actrice (1999-2003)Modifier

Kristen Stewart est remarquée par un agent artistique qui assiste au spectacle de Noël de son école primaire dans lequel elle joue, alors qu'elle a huit ans[9]. Elle apparaît pour la première fois comme figurante sans réplique dans un téléfilm produit pour Disney Channel : Le Garçon qui venait de la mer (The Thirteenth Year) en 1999. Elle dira par la suite que « Ce fut, en fait, l'un de mes rôle les plus exigeant [challenging] »[14]. La même année, elle fait une apparition pour une publicité pour la marque Porsche[15].

En 2000, elle joue dans le film Les Pierrafeu à Rock Vegas de Brian Levant[16].

En 2001, elle joue dans le film The Safety of Objects, film indépendant où elle interprète le personnage de Sam, fille aînée et « garçon manqué » d'une mère célibataire (Patricia Clarkson)[2],[16].

 
Kristen Stewart à la 7e cérémonie annuelle des Breakthrough Awards du hollywood life magazine. 9 décembre 2007.

En 2002, Kristen Stewart est révélée dans le thriller Panic Room de David Fincher[16],[3]. Elle y incarne la fille diabétique de Meg Altman, une mère divorcée interprétée par Jodie Foster[17],[18]. Dans une interview accordée à Konbini, elle déclarera : « Fincher en fait beaucoup [de prise], ça fait partie de sa manière de faire, mais j'étais si jeune. À ce moment-là, je n'avais pas compris que c'était bizarre et anormal. C'est drôle, parce que c'est dur de faire ça, mais je comprends totalement pourquoi il fait ça. Du moment [que] ce n'est pas abusif et dingue, et que ça botte tout le monde, tout est ok. »[19] Bien que le film reçoive des critiques mitigées, la performance de Kristen Stewart est saluée et elle obtient une nomination aux Young Artist Awards[2].

L'année d'après, Kristen Stewart joue dans le thriller de Mike Figgis, La Gorge du diable[2],[16]. Elle interprète Kristen Tilson, fille Cooper Tilson (Dennis Quaid) et Leah Tilson (Sharon Stone). Malgré le mauvais score du film au box-office[20], Kristen Stewart sera une nouvelle fois nommée dans la catégorie Young Artist Awards[2].

Progression discrète (2004-2008)Modifier

En 2004, Kristen Stewart, alors âgée de treize ans, obtient son premier rôle principal. Il s'agit du personnage de Maddy dans le film d'action comique Les Petits Braqueurs, aux côtés de Max Thieriot (Gus) et Corbin Bleu (Austin)[21],[2]. La même année, elle joue dans le thriller L'Autre Rive[22],[16] de David Gordon Green et dans l'adaptation d'un roman de Laurie Halse Anderson : Speak[2]. Dans ce drame, elle interprète le personnage de Melinda Sordinoune : jeune fille victime d'un viol ayant subit un choc émotionnel. Bien qu'ayant peu de répliques dans ce film, Kristen Stewart reçoit des critiques élogieuses pour son interprétation. Depuis ce rôle, elle milite contre le viol, pour l'association Security on Campus[réf. nécessaire].

En 2005, Kristen Stewart joue le personnage de Lisa dans le film fantastique d'aventure Zathura : Une aventure spatiale (Zathura: A Space Adventure)[16]. Malgré de bonnes critiques, la performance de Kristen Stewart n'attire pas beaucoup l'attention. Son personnage étant immobile durant la majeure partie du film[réf. nécessaire].

En 2006, elle joue le personnage de Maya dans Fierce People, thriller indépendant réalisé par Griffin Dunne[2]. Comme dans Speak, la mère de Kristen Stewart est jouée par Elizabeth Perkins[2].

 
Kristen Stewart au balcon de l’hôtel Crillon pour la présentation du film Twilight, Chapitre II : Tentation de la saga Twilight à Paris, France, le 10 novembre 2009.

En 2007, elle décroche le rôle principal du film d'horreur Les Messagers dans lequel elle incarne Jess Solomon. Le film est une réussite commerciale, mais les critiques sont globalement négatives[23]. La même année, Kristen Stewart incarne une adolescente dans un drame romantique réalisé par Jon Kasdan, In the Land of Women. Le film, ainsi que la performance de Kristen Stewart, reçoivent des critiques mitigées[24]. Toujours en 2007, elle joue dans Into the Wild, une adaptation cinématographique réalisée par Sean Penn du roman Voyage au bout de la solitude (titre original anglais : Into the Wild)[16], écrit par Jon Krakauer en 1996. Kristen Stewart y interprète le personnage de Tracy, une jeune chanteuse qui succombe au charme de l'aventurier Christopher McCandless (Emile Hirsch)[9]. Salon.com considère sa performance « à la fois robuste et sensible »[25].

En 2008, Kristen Stewart fait un caméo dans la dernière scène du film Jumper et apparaît également dans Panique à Hollywood[16]. Elle est aussi la co-star dans deux films indépendants : The Cake Eaters et The Yellow Handkercheif.

Révélation (2009-2012)Modifier

Grâce à son interprétation dans Into the Wild, l'acteur principal Emile Hirsch recommande Kristen auprès de Catherine Hardwicke pour son prochain film[9]. En 2007, Summit Entertainment révèle que Kristen Stewart incarnera Bella Swan dans le film Twilight, chapitre I : Fascination, basé sur le bestseller de Stephenie Meyer racontant l'histoire d'amour entre une humaine et un vampire. Kristen Stewart, alors sur le tournage d'Adventureland : Un job d'été à éviter de Greg Mottola[3], reçoit la visite de la réalisatrice Catherine Hardwicke qui pour faire des tests, filme la jeune actrice. Dans Twilight, Kristen Stewart donne la réplique à l'acteur britannique Robert Pattinson, qui joue Edward Cullen. Le film commence sa production en , le tournage s'achève en , pour sortir fin 2008 en Amérique du Nord. Tous les acteurs jouant des rôles majeurs continuent à travailler dans les suites de la saga, sorties entre 2008 et 2013. C'est cette saga qui va propulser la carrière de Kristen Stewart[16].

 
Floria Sigismondi, Cherie Currie, Dakota Fanning et Kristen Stewart à la projection de Les Runaways en 2010.

En 2010, Kristen Stewart et Dakota Flanning sont à la tête de l'affiche pour le film The Runaways réalisé par Floria Sigismondi[16]. Elle y interprète le rôle de Joan Jett, une jeune fille rebelle et bien décidée à percer dans le monde très masculin du rock 'n' roll. Au sortir d'une boite elle fait la connaissance de l'extravagant Kim Fowley (Michael Shannon), qui la met en relation avec la jeune chanteuse Cherie Currie (Dakota Flanning), qui fait partie avec la batteuse Sandy West (Stella Maeve), la guitariste Lita Ford (Scout Taylor-Compton) et la bassiste Robin Robins (Alia Shawkat), du groupe The Runaways. Pour sa sortie aux États-Unis, le film est interdit aux moins de seize ans en raison de certains contenus à caractère sexuel. Joan Jett, productrice exécutive de ce film, a choisi elle-même Kristen Stewart pour tenir ce rôle. L'actrice a notamment travaillé ses riffs de guitare pour incarner la charismatique rockeuse, un instrument dont elle savait déjà jouer[26]. Toujours en 2010, elle tient le premier rôle féminin dans Welcome to the Rileys, film à petit budget où elle joue une jeune fille prostituée stripteaseuse recueillie par James Gandolfini[16]. En 2011, elle tourne dans l'adaptation du roman de Jack Kerouac, Sur la route (On the Road)[16], réalisée par Walter Salles. Elle y incarne le personnage de Marylou/Lu-Anne Henderson aux côtés de Sam Riley, Tom Sturridge et Garrett Hedlund. Sur ce film, elle déclarera : « Quand j'avais seize ans, Sur la route de Jack Kerouac était mon livre préféré et je rêvais de pouvoir jouer dans son adaptation[27]. » Sur la route sort en 2012, et fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes 2012. C'est la première fois où Kristen Stewart peut monter les marches du festival le . Le , Kristen Stewart dépose, avec Robert Pattinson et Taylor Lautner, ses empreintes au Grauman's Chinese Theatre de Los Angeles. Fin 2011, Kristen Stewart reçoit une proposition pour tenir le rôle de Kei dans une nouvelle adaptation du manga japonais Akira[28], mais le studio de production Warner suspend le projet début 2012[29].

 
Charlize Theron et Kristen Stewart lors de la présentation de Blanche-Neige et le Chasseur au San Diego Comic-Con 2012.

Elle joue également dans le film fantastique Blanche-Neige et le Chasseur aux côtés de Charlize Theron, où elle incarne le rôle-titre de Blanche-Neige[16]. Le film, sorti en 2012, est un succès au box-office. Kristen Stewart devient l'actrice la mieux payée de Hollywood[9],[30]. Elle ne peut néanmoins participer à la suite, en raison du scandale causé par sa relation adultérine avec le réalisateur du film[31].

Début 2013, le dernier film de la saga Twilight est mal accueilli par les critiques[32], mais bénéficie d'un box-office satisfaisant[33].

Les années suivantes, l'actrice décide de se tourner vers le cinéma d'auteur[34].

Confirmation (depuis 2013)Modifier

Durant l'été 2013, peu après le tournage de The Guard, Kristen Stewart rejoint le casting du film européen Sils Maria d'Olivier Assayas, aux côtés de Juliette Binoche[16]. Une amitié se forme entre les deux actrices[35]. Ce film permet à Kristen Stewart de monter une nouvelle fois les marches du Festival de Cannes en 2014 puis, lors de la 40e cérémonie des César en 2015, de remporter le prix de la meilleure actrice dans un second rôle.

En 2014, elle partage avec Julianne Moore l'affiche du film Still Alice[16] filmé à New York. Elle tourne ensuite American Ultra avec Jesse Eisenberg en Louisiane puis Equals[16] à Tokyo et Singapour. Grande fan de Jenny Lewis depuis toujours[36], elle apparaît en 2014 aux côtés d'Anne Hathaway et Brie Larson dans le clip Just One of the Guys[37].

 
L'actrice au Festival de Cannes 2016, pour la présentation de Café Society.

En 2015, elle commence à tourner dans le nouveau film de Woody Allen, Café Society. Elle y incarne Vonnie, secrétaire d'un prestigieux agent d'acteurs dont elle est la maitresse et qui va faire la rencontre de Bobby (Jesse Eisenberg), neveu de l'agent, également amoureux de Vonnie. Fin 2015, elle tourne à Paris Personal Shopper, le nouveau film d'Olivier Assayas, et incarne Coco Chanel dans un court-métrage Once and forever réalisé par Karl Lagerfeld[16]. Elle reçoit un César (meilleure actrice dans un second rôle) pour sa prestation dans Sils Maria[9],[38].

Elle monte les marches du Festival de Cannes 2016 pour présenter le film d'ouverture Café Society réalisé par Woody Allen et le thriller fantastique français Personal Shopper réalisé par Olivier Assayas[16], ce dernier remportant le prix de la mise en scène. La même année, l'actrice apparaît dans le clip Ride 'Em On Down des Rolling Stones[39] ainsi que dans les films Un jour dans la vie de Billy Lynn et Certaines femmes de Kelly Reichardt[16]. Dans une interview elle déclarera à propos de Kelly Reichardt : « C'est l'une de mes réalisatrice préférée de tous les temps. Trouver du drame dans les petites choses du quotidien, c'est bouleversant. C'est tellement plus émouvant que de voir quelqu'un surmonter des montagnes d'obstacles et s'en sortir indemne, parce qu'on s'y identifie bien plus. Je l'adore. »[19]

En 2017, elle tourne trois films : Lizzie, le film indépendant J.T. LeRoy avec Laura Dern et le blockbuster Underwater avec Vincent Cassel[16]. À propos de ce dernier film, elle dira que ce fut le tournage le plus compliqué de sa carrière : « Le tournage le plus difficile, celui qui m'a donné le plus de fil à retordre. J'ai joué dans un film ridicule dont le titre est "Underwater" et c'était difficile parce que pendant six mois, j'avais juste envie de ne plus avoir de corps. Ce n'était pas le tournage le plus drôle. »[19]

En 2018, elle est à nouveau présente au Festival de Cannes mais cette fois-ci en tant que membre du jury de la compétition officielle, présidé par Cate Blanchett. Elle apparaît également avec l'acteur Finn Wittrock dans le clip If You Really Love Nothing du groupe Interpol mis en ligne sur YouTube en [40].

En 2019, Kristen Stewart se met dans la peau de l'actrice Jean Seberg dans le film Seberg réalisé par Benedict Andrews[41]. La même année, elle est à l'affiche du film Charlie's Angels réalisé et co-écrit par Elizabeth Banks, qui est une suite au film Charlie's Angels (2003) et à la série culte des années 1980, Drôles de dames[42]. Elle interprète le personnage de Sabina Wilson aux côtés des actrices Naomi Scott et Ella Balinska, succédant ainsi à Drew Barrymore, Cameron Diaz et Lucy Liu dans les rôles principaux[42]. Le film sort en France le [43],[44].

En 2021, elle tient le rôle principal du film Spencer de Pablo Larrain[16],[45],[46], rôle pour lequel elle obtiendra une nomination pour l'Oscar de la Meilleure interprète féminine[47]. Elle déclarera par la suite que ce fut le rôle qu'elle eu le plus de mal à quitter : « Je pense que c'est à cause de ce sentiment de perte après sa mort qui ne s'en ira jamais, car je me sens vraiment proche de son destin tragique, d'une manière un peu bizarre, parce qu'on a fait un film sur elle alors que personne ne l'a jamais rencontrée. Pendant de long mois et même encore aujourd'hui, il y a encore certaines choses qui me font penser à elle. Ça ne me fait pas cet effet-là avec mes autres rôles parce que je ne me sens pas triste quand je repense à eux. »[19] Bien que Seberg a reçu des critiques largement négatives, Kristen Stewart fut saluée par les critiques pour la justesse de son interprétation[48].


En 2022, elle est à l'affiche du film Les Crimes du futur de David Cronenberg, avec Léa Seydoux et Viggo Mortensen[49],[50]. À propos de ce film, elle dira : « David est une personne extrêmement tendre, alors que ses films sont à l'inverse de lui. J'ai été choquée de rencontrer un gentlemen tel que lui. Il ne fait qu'une ou deux prises par scène. Le premier instinct d'un acteur lors d'un tournage est ce qui l'enflamme le plus. Je pense que la combinaison d'un script très précis et de sa capacité de s'entendre à merveille avec les gens, c'est impossible d'apprendre ça, il nous donne une leçon. On essaie toujours de fonctionner de cette manière, mais il est tellement bon dans ce qu'il fait. J'ai toujours l'impression que c'est impossible de faire des erreurs avec lui. À chaque fois qu'il y a erreur, il la trouve drôle, et au final, c'est son moment préféré de la scène. »[19]

 
Kristen Stewart au TIFF 2019 pour la promotion de Seberg.

Jeu d'actriceModifier

Dans une interview, Kristen Stewart explique comment elle travaille son script :

Je pense que je ne précise jamais quand on suit le script à la lettre parce que c'est rare. Les scripts d'Olivier Assayas sont écrits de manière très précise, mais j'apprends mon texte et je l'oublie directement, et je n'ai aucune idée de ce que je dis, je peux dire tout ce que je veux. J'ai joué le rôle d'une Américaine qui arrive en terre inconnue, et il est incroyablement français. Il est en mode « Dis carrément ce que tu as envie de dire » et je me raccroche à l'essence du script. Je sens une grande liberté quand je travaille avec lui que je n'ai jamais senti avec personne d'autre. Des fois, l'improvisation devient un peu n'importe quoi, ça devient littéralement un amalgame de mots, parce que les acteurs se sentent forcés de le faire si on leur a demandé, donc on pense à n'importe quoi. Des fois, une réplique peut sortir d'un coup, comme ça, mais ne fait pas partie du script, et ça finit quand même dans le film. Et nous, on est en mode : « Je suis une vrai autrice ! ». Mais oui, habituellement, on s'en tient au script[19].

Bien que devenue connue grâce à la saga Twilight, elle est assez critique sur le début de sa carrière. Dans une entrevue donnée au magazine Vanity Fair, elle déclarera, en parlant de son travail avec des réalisateurs indépendants :

Cela m’a donné une chance de ne pas alourdir quelque chose. C’était tellement plus grand que moi. Mon bagage était si minuscule par rapport à ce que sont les histoires [de Reichardt et d’Assayas], en tant que cinéastes. On m’a finalement donné une chance d’être regardée, pas comme cette chose dans cette culture obsédée par les célébrités qui était comme, « Oh, c’est la fille de Twilight. » [...] Je pense que j’ai grandi à partir de cela, mais j’étais vraiment frustré parce que je n’ai pas sauté volontairement dans le centre d’une certaine quantité d’attention, qu’il semblait que j’étais un connard. Je ne suis en aucun cas rebelle. Je ne suis en aucun cas contrariant. Je veux juste que les gens m’aiment[3].

Diversification de sa carrièreModifier

RéalisatriceModifier

Bien qu'étant devenu célèbre en tant qu'actrice, Kristen Stewart n'a jamais caché son envie de devenir un jour réalisatrice[51]. Elle explique au magazine Interview que si elle voulait d'abord être réalisatrice, elle préfère maintenant attendre de murir pour se lancer dans la réalisation de long-métrages[52].

Elle réalise son premier court-métrage en 2014, Take Me To The South, un clip pour le groupe de country rock Sage + the Saints[53].

Viendront par la suite Vient nager (Come Swim)[54] et Down side of Me en . Come Swim sera présenté au festival de Sundance et au Festival de Cannes[54].

En 2020 sort le court-métrage Crickets, qui fait partie d'un ensemble de court-métrages ayant été réalisé durant le confinement appelé Homemade[55],[56]. En 2020, elle réalise l’adaptation à l’écran du livre de Lidia Yuknavitch, The Chronology of Water[3]. Elle déclarera à ce sujet dans une entrevue que « La façon dont [Yuknavitch] parle d’avoir un corps, et la honte d’avoir ça. La façon dont elle est vraiment sale, embarrassante, bizarre, grossière, une fille. C’était une histoire de passage à l’âge adulte que je n’ai pas encore vue. J’ai grandi en regardant American Pie, ces mecs qui s’envolaient dans leurs chaussettes comme si c’était la chose la plus normale, et c’était hilarant. Imaginez une fille qui arrive – c’est comme, quoi, si effrayant et bizarre. J’ai l’impression d’avoir commencé à lire ses trucs, et elle exprimait des choses que je me disais : "Meuf je n’avais pas les mots pour ça, mais merci." »[3]

InterprèteModifier

Kristen Stewart a déjà interprété plusieurs chansons présentes dans les films pour lesquels elle a joué, notamment pour les films Into the Wild et The Runaways, mais elle n'a jamais participé à l'interprétation d'un album[16].

ModeModifier

 
Kristen Stewart photographiée par Oliver Mark en 2017.

Depuis 2010, Kristen Stewart fait de nombreuses apparitions pendant la Fashion Week de Paris[57],[58] ou de Londres et assiste aux défilés des maisons Balenciaga[59], Mulberry (en)[60], Chanel[61], Zuhair Murad[62] ou encore Burberry[63].

En 2012, elle devient l'égérie de la marque Balenciaga avec le parfum Florabotanica lancé en automne[64],[65],[66]. La même année elle pose pour le magazine Vanity Fair, photographiée par Mario Testino[67]. Le , elle est présente avec Robert Pattinson, à l'ouverture de l'exposition Louis Vuitton - Marc Jacobs à Paris aux Arts Décoratifs pendant la Fashion Week[68].

En 2013, elle devient la nouvelle égérie d'une campagne publicitaire dirigée par Karl Lagerfeld pour la collection Métier d'art Paris-Dallas de Chanel[69],[61].

En 2014, elle est de nouveau le visage d'un parfum signé Balenciaga : Rosabotanica[70].

En 2017, l'actrice est l'égérie du parfum Gabrielle de Chanel[71]. Le 4 juillet de la même année, elle assiste au défilé donnée par Chanel[72].

Kristen Stewart participe également chaque année au Met Gala à New York[73]. Elle a été accompagnée lors de ce gala par Nicolas Ghesquière[74], Stella McCartney[75], les deux créateurs de Proenza Schouler et Karl Lagerfeld.

Vie privéeModifier

Kristen Stewart est proche de Dakota Fanning[76], qui joue aussi avec elle dans la saga Twilight et le film The Runaways.

Elle a eu une relation amoureuse avec l'acteur Michael Angarano, qu'elle a rencontré sur le tournage de Speak, de 2004 à 2008[77]. Ils finiront par se séparer en .

Des rumeurs ont fait état d'une relation entre elle et Robert Pattinson, son partenaire dans la saga Twilight, ce que les deux acteurs ont longtemps refusé de commenter[78]. Cette liaison a finalement été publiquement reconnue par Kristen Stewart en [79] après la publication de photos par le magazine Us Weekly montrant l'actrice embrasser Rupert Sanders[9], le réalisateur avec lequel elle a tourné le film Blanche-Neige et le Chasseur. À la suite de cette infidélité, les deux acteurs de Twilight se sont séparés[80].

En 2012, elle devient l'actrice la mieux payée d'Hollywood avec 34.5 millions de dollars[81].

 
Kristen Stewart et Dylan Meyer à la célébration du 27ème Critics Choice Awards annuel de Fairmont Century Plaza le 13 mars 2022 à Los Angeles.

En , elle est prise en photo par les paparazzis avec son ancienne assistante personnelle, Alicia Cargile. En juin, The Daily Mirror rapporte des propos attribués à la mère de Kristen Stewart confirmant cette relation[82],[83]. Mais selon Jules Stewart, la journaliste à qui elle a accordé une interview a tout inventé[84].

En , la presse people dévoile sa relation avec la chanteuse et actrice française Soko[85]. Kristen Stewart et Soko se séparent en . Puis, Kristen Stewart est de nouveau vue en compagnie d'Alicia Cargile[86]. En , l'actrice confirme sa relation avec Alicia Cargile[87] :

« Quand je sortais avec un mec, je devais me cacher parce que tous mes faits et gestes devenaient immédiatement des faits divers, et je n’aimais pas ça. On devenait des personnages de fiction, et je me disais : « C’est à moi. Vous déformez ma relation amoureuse pour la faire apparaître autrement que ce qu'elle est réellement ».

Et puis ça a changé quand j’ai commencé à sortir avec une fille. Je me suis rendue compte que cacher ma relation amoureuse prenait désormais un sens différent, comme si je n’assumais pas ou que j’avais honte, donc j’ai modifié mon approche du sujet. Je suis soulagée et beaucoup plus heureuse ainsi[88]. »

En septembre 2016, Kristen Stewart et Alicia Cargile se séparent. D'octobre à décembre 2016, Kristen Stewart fréquente la chanteuse américaine St. Vincent[89], l'ancien flirt de Miley Cyrus[90]. De fin 2016 à fin 2018, elle est en couple avec le mannequin Stella Maxwell[91],[92]. Kristen Stewart fréquente ensuite la styliste Sara Dinkin.

Kristen Stewart a affirmé sa bisexualité à de nombreuses reprises[93], notamment lors de l'émission Saturday Night Live avec Stephen Colbert en février 2017[94], où, lors de son monologue, en faisant allusion aux 11 tweets que Donald Trump a fait à son sujet — tous liés à sa rupture avec Pattinson — elle déclarera : « Et Donald, si vous ne m’aimiez pas à l’époque, vous n’allez probablement pas m’aimer maintenant, parce que j’anime SNL et je suis, genre, tellement gay, mec. »[3],[9].

Depuis août 2019, elle est en couple avec la scénariste Dylan Meyer[95]. En 2021, elles se fiancent[96].

FilmographieModifier

En tant qu’actriceModifier

CinémaModifier

Années 2000Modifier
Années 2010Modifier
Années 2020Modifier
Prochainement

TéléfilmsModifier

Séries téléviséeModifier

  • 2008 : The Sarah Silverman Program : l'annonceuse (épisode I Thought My Dad Was Dead, But It Turns Out He's Not, non créditée)
  • 2022 : Irma Vep : Lianna (épisode Les Noces sanglantes)

ClipsModifier

En tant que réalisatriceModifier

Prochainement

En tant qu’interprèteModifier

  • 2007 : Into the Wild : interprète des chansons Tracy's Song et Angel from Montgomery (interprétée avec Emile Hirsch)
  • 2010 : Les Runaways : interprète des chansons The Wild One, Old Smoky, I Wanna Be Where The Boys Are, Wild Thing, Queens Of Noise, Dead End Justice, I Love Playin' With Fire, et Don't Abuse Me

DistinctionsModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

RécompensesModifier

 
L'actrice aux Césars 2015, où elle reçoit le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour Sils Maria.

NominationsModifier

Voix francophonesModifier

En France, plusieurs comédiennes se sont succédé entre 2002 et 2007 pour doubler Kristen Stewart. Solange Boulanger l'a doublé dans Panic Room[100], Kelly Marot dans Les Petits Braqueurs, Laura Préjean dans Zathura : Une aventure spatiale, Marie Tirmont dans In the Land of Women[100], Lucile Boulanger dans Les Messagers et Nastassja Girard dans Into the Wild.

À partir de 2008 et le film Panique à Hollywood, Noémie Orphelin devient sa voix régulière[100]. Elle n'a été remplacée qu'à deux reprises depuis, d'abord par Olivia Luccioni dans Welcome to the Rileys en 2010[100] puis par Clara Ponsot dans Personal Shopper en 2016.

Au Québec, elle est régulièrement doublée par Annie Girard[101]. Elle a également été doublé par Kim Jalabert[101] dans Au pays des femmes et Qu'est-ce qui m'arrive ? ainsi que par Gabrielle Dhavernas dans Mission sans permission[101] et Catherine Brunet dans Les Messagers[101].

Notes et référencesModifier

  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. a b c d e f g h i et j « Kristen Stewart », sur IMDb (consulté le )
  3. a b c d e f g h et i (en) « Kristen Stewart Talks Charlie’s Angels, Her Relationships, and Leaving Twilight in the Past », sur Vanity Fair, (consulté le )
  4. (en) DURGA CHEW-BOSE, « Cover Story: Kristen Stewart Plays It Cool », Vanity fair,‎ (lire en ligne [archive]  )
  5. a et b « Kristen Stewart - La métamorphose de Bella », Direct Soir, no 809,‎ , p. 5.
  6. (en-US) « Jules Stewart wants to emerge from 'Twilight' shadow », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  7. http://www.kristenstewartfrance.com/h5-biographie-et-filmographie.
  8. (en) « Kristen Stewart's parents divorcing », sur The Sydney Morning Herald, (consulté le )
  9. a b c d e f g h et i « Kristen Stewart | Tout est vrai (ou presque) | ARTE » (consulté le )
  10. « Kristen Stewart a beaucoup souffert pendant sa scolarité ! », sur people.premiere.fr, (consulté le ).
  11. « Kristen Stewart Interview, The Messengers - MoviesOnline », sur web.archive.org, (consulté le )
  12. « Kristen Stewart - Page 4 - Interview Magazine », sur web.archive.org, (consulté le )
  13. Interview donnée à Konbini : « Kristen Stewart - Je suis obsédée par le processus de réalisation | Konbini », sur Dailymotion (consulté le )
  14. (en) « Kristen Stewart Breaks Down Her Career, from Panic Room to Twilight - video Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  15. (en-US) « A Young Kristen Stewart Shows Us Why We Love Porsche », sur Rennlist, (consulté le )
  16. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v « C’est quoi Kristen Stewart ? - Blow Up - ARTE » (consulté le )
  17. (en-US) Condé Nast, « How Kristen Stewart Became Her Generation’s Most Interesting Movie Star », sur The New Yorker, (consulté le )
  18. « Panic Room - Kristen Stewart, de la jeune complexée à la bombe hollywoodienne - Elle », sur elle.fr (consulté le )
  19. a b c d e et f « Cannes 2022 : Kristen Stewart nous dévoile ses secrets de tournage - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  20. « La gorge du diable »
  21. (en-US) Brian Lowry, « Catch That Kid », sur Variety, (consulté le )
  22. « L'autre rive de David Gordon Green - (2004) - Thriller » (consulté le )
  23. (en) « The Messengers » (consulté le )
  24. AlloCine, « In The Land of Women » (consulté le )
  25. (en) Stephanie Zacharek, « "Into the Wild" », sur Salon, (consulté le )
  26. « Éphéméride du jour,…9 Avril 1553, Décès de François Rabelais, Médecin, professeur d’anatomie, moine puis curé et auteur des fameux Pantagruel, Gargantua », sur DomTomNews, (consulté le )
  27. Julien Welter, « Trois bonnes raisons d'aimer Kristen Stewart », L'Express Styles, no 3180,‎ , p. 46 à 47 (ISSN 0014-5270).
  28. (en) Todd Brown, « Breaking: Kristen Stewart offered Kei in Akira », sur twitchfilm.com, (consulté le ).
  29. « Akira : la production est stoppée », sur premiere.fr, (consulté le ).
  30. « Kristen Stewart, actrice la mieux payée de Hollywood », sur Le Figaro (consulté le ).
  31. http://www.nydailynews.com/entertainment/movies/kristen-stewart-rupert-sanders-snow-white-huntsman-sequel-article-1.1890916.
  32. (en) « The Twilight Saga : Breaking Dawn Part 2 (2012) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  33. « Home », sur Box Office Mojo (consulté le )
  34. « Cannes 2016 : Kristen Stewart, de "Twilight" au film d'auteur », sur Franceinfo, (consulté le )
  35. « Juliette Binoche : "J’ai cherché Kristen Stewart sur Google" », sur Non Stop People (consulté le ).
  36. (en) « Jenny Lewis Rocks Out With Anne Hathaway, Kristen Stewart, Brie Larson in Drag in "Just One of the Guys" Video », sur Pitchfork (consulté le ).
  37. « Jenny Lewis - Just One Of The Guys [Official Music Video] » (consulté le )
  38. a et b « Vu des États-Unis. Kristen Stewart, première Américaine à recevoir un César : incompréhensible ! », sur Courrier international, (consulté le ).
  39. « The Rolling Stones - Ride 'Em On Down » [vidéo], sur YouTube (consulté le ).
  40. « Interpol - If You Really Love Nothing (Official Video) » [vidéo], sur YouTube (consulté le ).
  41. « À Deauville, Kristen Stewart présente "Seberg", thriller dédié à la star féminine d'"À bout de souffle" Jea... », Franceinfo, (consulté le ).
  42. a et b Ludovic Béot, « Kristen Stewart, Naomi Scott et Ella Balinska seront les nouvelles "Charlie's Angels" », sur Les Inrockuptibles,
  43. « Drôles de dames de retour : les 1ères photos avec Noah Centineo et Kristen Stewart », sur purebreak.com (consulté le )
  44. « Le nouveau "Drôles de Dames" avec Kristen Stewart dévoile ses premières images », sur Le Huffington Post, (consulté le )
  45. « Vingt-cinq ans de la mort de Diana: 9 films, docu et séries pour s'immerger dans l'histoire de la princesse », sur BFMTV (consulté le )
  46. « 25 ans de la mort de Lady Di : cinq fois où la « princesse des cœurs » a été interprétée à l’écran », sur L'Obs, (consulté le )
  47. Condé Nast, « Mostra de Venise 2022 : les 11 films les plus attendus », sur Vogue France, (consulté le )
  48. Martin Neuville, « 10 biopics comme Blonde de Netflix qui nous mettent dans la peau d'un acteur - Séries Direct », sur seriesdirect.com, (consulté le )
  49. « “Les Crimes du futur” de David Cronenberg : la chair est son affaire », sur Les Inrocks (consulté le )
  50. « Kristen Stewart discute avec Augustin Trapenard - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  51. « Kristen Stewart, réalisatrice : que vaut vraiment son premier film « Come Swim » ? - Elle », sur elle.fr, (consulté le )
  52. (en-US) « Life Lessons from Kristen Stewart », sur Interview Magazine, (consulté le )
  53. « Sage + The Saints - Take Me To The South » [vidéo], sur YouTube (consulté le ).
  54. a et b Mathilde D et eu, « « Come swim » : le premier court-métrage de Kristen Stewart présenté à Cannes », sur Presseyes, (consulté le )
  55. (en) « Crickets (2020) » (consulté le ).
  56. « "Homemade" Kristen Stewart (TV Episode 2020) - IMDb » (consulté le ).
  57. « Kristen Stewart à Paris pour la Fashion Week sur fond de rumeurs de réconciliation », Huffington Post,‎ (lire en ligne  )
  58. « Kristen Stewart, Lily-Rose Depp, Charlotte Casiraghi ... En photos, le premier rang du défilé Chanel », sur Madame Figaro, (consulté le )
  59. « Kristen Stewart : remarquée et remarquable en solo chez Balenciaga », sur www.puretrend.com (consulté le )
  60. Condé Nast, « Au premier rang du défilé Mulberry », sur Vogue France, (consulté le )
  61. a et b « Au château de Chenonceau, Kristen Stewart est l'unique invitée du défilé Chanel », sur Madame Figaro, (consulté le )
  62. « Fashion Week : Kristen Stewart, sexy et épatée par le couturier Zuhair Murad », sur www.purepeople.com (consulté le )
  63. « PHOTOS - Kristen Stewart au défilé Automne-Hiver 2010 Burberry à Londres », sur www.puretrend.com (consulté le )
  64. « Kristen Stewart fait la gueule pour le parfum Balenciaga », sur Madmoizelle, (consulté le )
  65. Jordane Guignon, « Kristen Stewart égérie du nouveau parfum Balenciaga », sur Grazia.fr, (consulté le ).
  66. « Kristen Stewart tire la tronche chez Balenciaga », sur Konbini - Musique, cinéma, sport, food, news : le meilleur de la pop culture (consulté le )
  67. « PHOTOS - Kristen Stewart en Givenchy couture prend la pose devant Mario Testino pour Vanity Fair. », sur Purepeople.com (consulté le ).
  68. (en-GB) « Kristen Stewart arrives for Paris Fashion Week », sur ELLE, (consulté le )
  69. (en) « Kristen Stewart Is the New Face of Chanel's Paris-Dallas 2013 Métiers d'Art Collection », sur E! Online, (consulté le )
  70. Olga Volfson, « Kristen Stewart, égérie pour le parfum Rosabotanica de Balenciaga », sur Grazia.fr, (consulté le ).
  71. « Le film publicitaire du nouveau parfum Gabrielle de Chanel dévoilé », sur Madame Figaro, (consulté le ).
  72. « Fashion Week: Les people à Paris », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  73. (en-GB) George Driver, « Hair Legend Sam McKnight Shares The Details Behind Princess Diana's 1996 Met Gala Beauty Look », sur ELLE, (consulté le )
  74. « Les people fans de Nicolas Ghesquière - Elle », sur elle.fr, (consulté le )
  75. « Kristen Stewart, joli tomboy et star du défilé Stella McCartney », Première,‎ (lire en ligne  )
  76. « Kristen Stewart et Dakota Fanning sont les meilleures amies du monde ! », sur ninapeople.com, (consulté le ).
  77. « Kristen Stewart’s Ex, Michael Angarano, Stars in New ‘Ceremony’ Trailer! », sur www.okmagazine.com (consulté le ).
  78. (en) Kirstin Benson, « Kristen Stewart Calls Robert Pattinson ‘My Boyfriend’ For The First Time! », sur Hollywood life, (consulté le ).
  79. « Kristen Stewart, star de "Twilight", s'excuse d'avoir trompé son compagnon », sur lepoint.fr, (consulté le ) : « Je suis vraiment désolée pour le mal et l'embarras que j'ai causés à mes proches et à tous ceux qui ont été affectés. Cette erreur momentanée a mis en péril la chose la plus importante dans ma vie, la personne que j'aime et que je respecte le plus, Rob. Je l'aime, je l'aime, je suis si désolée. ».
  80. « Robert Pattinson avoue être toujours en contact avec Kristen Stewart », sur Closermag.fr (consulté le ).
  81. (en-US) Michael Izzo, « Forbes Just Announced The Top 10 Highest-Paid Actresses In Hollywood », sur Business Insider (consulté le )
  82. « Kristen Stewart: La mère de l'actrice officialise sa relation avec son assistante », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  83. (en) Sharon Feinstein, « Kristen Stewart forgets all about Robert Pattinson by finding love with a woman - and her mum is made up », sur mirror.co.uk, (consulté le ).
  84. (en) Rachel McRady et Alli Rosenbloom, « Kristen Stewart's Mom Jules Denies Story: I Never Spoke About Her Love Life! », sur usmagazine.com, (consulté le ).
  85. Saveria Giovannetti, « Kristen Stewart et la chanteuse française Soko sont en couple », sur nouvelobs.com, .
  86. « Kristen Stewart : main dans la main avec sa compagne Alicia Cargile au Festival de Cannes », sur terrafemina.com, (consulté le )
  87. (en-US) Marc Malkin, « Why Kristen Stewart's Coming Out is Still So Important », sur eonline.com,
  88. Charles Carrot, « Fatiguée de se cacher, Kristen Stewart fait officiellement son coming out », sur konbini.com (consulté le ).
  89. « Kristen Stewart et St. Vincent sont officiellement en couple », Madame Figaro,‎ (lire en ligne)
  90. (en) « Kristen Stewart ends the year with new girlfriend », sur Blasting News, (consulté le )
  91. (en) Sierra Marquina, « Kristen Stewart and Stella Maxwell Go on Theme Park », sur Us Weekly, (consulté le )
  92. (en) Sarah Hearon, « Kristen Stewart and Stella Maxwell Split: What Went Wrong? », sur Us Weekly, (consulté le )
  93. (en) « Kristen Stewart: ‘It's not confusing if you’re bisexual. For me, it’s the opposite’ », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  94. (en) « Kristen Stewart used her SNL monologue to call out Donald Trump’s past obsession with her », VOX.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  95. Cydney Contreras, « Kristen Stewart est concentrée sur sa relation avec Dylan Meyer après sa séparation avec Stella Maxwell », sur E! Online, (consulté le )
  96. Madame Figaro, « Kristen Stewart s'est fiancée à Dylan Meyer, sa compagne depuis deux ans », sur Madame Figaro, (consulté le )
  97. AlloCine, « Cannes 2018 : Kristen Stewart va réaliser un drame sur la bisexualité », AlloCiné,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  98. Guillaume Facon, « Pour Kristen Stewart, Hollywood est «épouvantablement sexiste» », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  99. (en-US) americanpost, « Kristen Stewart nominated for a Golden Globe for her role as Lady Di », sur American Post, (consulté le )
  100. a b c et d « Comédiennes ayant doublé Kristen Stewart en France », sur RS Doublage.
  101. a b c et d « Comédiennes ayant doublé Kristen Stewart au Québec » sur Doublageqc

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :