Ouvrir le menu principal

Festival de Cannes 2010
Image liée à la cérémonie
Tim Burton, président du jury en 2010
63e Festival de Cannes
Détails
Dates du
au
Lieu Palais des festivals, Cannes
Drapeau de la France France
Président du jury Tim Burton
Site web http://www.festival-cannes.com
Résumé
Palme d’or Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures
Grand prix Des hommes et des dieux
Prix du jury Un homme qui crie
Chronologie

Le Festival de Cannes 2010, 63e édition du festival, a lieu du 12 mai au . Le président du jury est le réalisateur américain Tim Burton[1].

Déroulement et faits marquantsModifier

Le , le président du festival Gilles Jacob annonce que le réalisateur américain Tim Burton préside le jury de cette 63e édition qui fait son ouverture le [1]. Le , Gilles Jacob a annoncé, sur le plateau du Grand Journal de Canal+, le nom de la maîtresse de cérémonie : l'actrice franco-britannique Kristin Scott Thomas, chargée d'animer les soirées d'ouverture et de clôture du Festival. Elle avait déjà assuré cette fonction en 1999.

Le , une partie seulement de la sélection officielle (16 des 20 films) et la composition de l'ensemble des jurys ont été annoncées lors d'une conférence de presse tenue dans un hôtel parisien par Thierry Frémaux et Gilles Jacob[2]. Cette conférence de presse a été marquée d'une part, par le boycott de quatre grandes agences de presse (Agence France-Presse, Associated Press, Getty Images et Reuters) en protestation des conditions de la couverture vidéo du Festival de Cannes[3] et d'autre part, par l'invitation par Gilles Jacob du réalisateur iranien Jafar Panahi à participer au jury. Jafar Panahi est, au moment de l'invitation, emprisonné en Iran où il est accusé d'avoir réalisé un film contre le régime[4].

Le , le film Carlos d'Olivier Assayas, série de télévision pour Canal+, est sélectionné hors compétition[5]. Gilles Jacob était initialement en désaccord avec Thierry Frémaux, refusant catégoriquement la sélection d'une série de télévision dans un festival de cinéma. Le film sera présenté plus tard dans une version de 5h30. Le même jour, la Semaine de la critique annonce sa sélection sur son site web[6]. Le lendemain, , la Quinzaine des réalisateurs annonce sa sélection sur son site web[7].

Le , Sandro Bondi le ministre italien de la Culture décide de boycotter le festival en raison de la projection hors-compétition du film Draquila - L'Italie qui tremble de Sabina Guzzanti traitant de la manière dont le gouvernement Berlusconi a géré les conséquences du séisme de 2009 à L'Aquila[8],[9].

Le , lors de la cérémonie d'ouverture, un siège est laissé vide à côté des neuf jurés en l'honneur de Jafar Panahi, invité à faire partie du jury mais emprisonné dans son pays (ainsi que sa femme et sa fille) depuis début mars 2010 en raison de son soutien à Mir Hossein Moussavi et à l'opposition au président Mahmoud Ahmadinejad lors des protestations postélectorales iraniennes de 2009[10],[11]. Quelques jours plus tard, Panahi remercie le Festival pour son soutien dans une lettre ouverte lue par le Ministre de la culture Frédéric Mitterrand sur les marches du Palais du Festival[12],[13]. Le , lors de la conférence de presse du film Copie conforme d'Abbas Kiarostami, une journaliste iranienne révèle que Panahi entame une grève de la faim pour dénoncer « les mauvais traitements subis dans la prison d’Evin »[14].

Le , à l'initiative du député des Alpes-Maritimes Lionnel Luca, une manifestation de harkis, de pieds-noirs, d'élus UMP, d'anciens combattants et de quelques militants du Front national est organisée au bas des marches du Palais des Festivals pour protester contre la présentation en compétition du film Hors-la-loi de Rachid Bouchareb, taxé de révisionnisme, de falsification de l'histoire franco-algérienne et de dégradation volontaire de l'image des Français lors du massacre de Sétif en 1945[15],[16].

Le , la présentation en compétition du film Soleil trompeur 2 s'accompagne d'une polémique touchant son metteur en scène Nikita Mikhalkov, accusé, par 97 réalisateurs russes pétitionnaires, de despotisme, de détournement des aides publiques et de trop grande proximité avec le Premier Ministre Vladimir Poutine dans sa gestion de l'Union des cinéastes russes[17].

Le , la Palme d'or est attribuée, pour la première fois, à un film thaïlandais : Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures d'Apichatpong Weerasethakul. Cette distinction n'avait pas été décernée à une œuvre asiatique depuis 1997. Durant la cérémonie de clôture, la comédienne Juliette Binoche, Prix d'interprétation, rend hommage à Jafar Panahi dans son discours de remerciement.

Films sélectionnésModifier

The Tree of Life de Terrence Malick devait être présenté en avant-première au Festival de Cannes 2010, mais une éventuelle sélection a été annulée, car des retards de montage ne permettaient pas de le présenter avant juin 2010[9]. Il sera finalement présenté en compétition officielle l'année suivante, lors du 64e Festival de Cannes, en 2011, et obtiendra la Palme d'or.

Sélection officielleModifier

CompétitionModifier

Titre Réalisation Pays Distribution
Chongqing Blues (Rizhao Chongqing) Wang Xiaoshuai   Chine Fan Bingbing, Li Feier
Tournée Mathieu Amalric   France Mathieu Amalric, Julie Ferrier
The Housemaid Im Sang-soo   Corée du Sud Jeon Do-yeon, Lee Jung-Jae
Another Year Mike Leigh   Royaume-Uni Jim Broadbent, David Bradley
La Princesse de Montpensier Bertrand Tavernier   France Gaspard Ulliel, Mélanie Thierry
Un homme qui crie Mahamat Saleh Haroun   Tchad Youssouf Djaoro, Diouc Koma
Biutiful Alejandro González Iñárritu   Espagne/  Mexique Javier Bardem, Rubén Ochandiano
Outrage Takeshi Kitano   Japon Takeshi Kitano, Jun Kunimura
Des hommes et des dieux Xavier Beauvois   France Lambert Wilson, Michael Lonsdale
Copie conforme Abbas Kiarostami   France Juliette Binoche, William Shimell
Poetry Lee Chang-dong   Corée du Sud Yoon Hee-jeong, Lee Da-wit
My Joy (en compétition pour la Caméra d'or) Sergei Loznitsa   Ukraine Victor Nemets, Olga Shuvalova
Fair Game Doug Liman   États-Unis Sean Penn, Naomi Watts
La nostra vita Daniele Luchetti   Italie Elio Germano, Raoul Bova, Giorgio Colangeli
Route Irish Ken Loach   Royaume-Uni Mark Womack, Andrea Lowe
Hors-la-loi Rachid Bouchareb   Algérie Jamel Debbouze, Roschdy Zem, Sami Bouajila
Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures Apichatpong Weerasethakul   Thaïlande Natthakarn Aphaiwonk, Sakda Kaewbuadee
Soleil trompeur 2 Nikita Mikhalkov   Russie Nikita Mikhalkov, Oleg Menshikov
Tender Son: The Frankenstein Project Kornél Mundruczó   Hongrie Rudolf Frecska, Miklós Székely

Un certain regardModifier

Titre Réalisation Pays
L'Étrange Affaire Angélica Manoel de Oliveira   Portugal -   Espagne -   France -   Brésil
Mardi, après Noël Radu Muntean   Roumanie
Aurora Cristi Puiu   Roumanie -   France -   Suisse -   Allemagne
Chatroom Hideo Nakata   Royaume-Uni
Sous toi, la ville Christoph Hochhäusler   Allemagne
Les Amours imaginaires Xavier Dolan   Canada
Pál Adrienn Ágnes Kocsis   Hongrie -   Pays-Bas -   Autriche -   France
R U There David Verbeek   Pays-Bas -   France -   Taïwan
I Wish I Knew Jia Zhangke   Chine -   Pays-Bas
Film Socialisme Jean-Luc Godard   Suisse
Carancho Pablo Trapero   Argentine -   France -   Chili
Le Secret de Chanda Oliver Schmitz   Afrique du Sud -   Allemagne
Blue Valentine
(en compétition pour la Caméra d'or)
Derek Cianfrance   États-Unis
Los labios Ivan Fund, Santiago Loza   Argentine
Udaan
(en compétition pour la Caméra d'or)
Vikramaditya Motwane   Inde
Octubre
(en compétition pour la Caméra d'or)
Daniel Vega et Diego Vega   Pérou -   Venezuela -   Espagne
Simon Werner a disparu...
(en compétition pour la Caméra d'or)
Fabrice Gobert   France
Rebecca H. (Return to the Dogs) Lodge Kerrigan   États-Unis -   France
Hahaha Hong Sang-soo   Corée du Sud

Hors compétitionModifier

Les films suivants sont présentés hors compétition.

Hors compétitionModifier
Titre Réalisation Pays
Robin des bois
film d'ouverture
Ridley Scott   États-Unis
Wall Street : L'argent ne dort jamais Oliver Stone   États-Unis
You Will Meet a Tall Dark Stranger Woody Allen   Royaume-Uni
Tamara Drewe Stephen Frears   Royaume-Uni
Autobiografia Lui Nicolae Ceauşescu Andrei Ujică   Roumanie
Carlos Olivier Assayas   France -   Allemagne
L'Arbre
film de clôture
Julie Bertuccelli   France -   Australie
Séances de minuitModifier
Titre Réalisation Pays
Kaboom Gregg Araki   États-Unis -   France
L'Autre Monde Gilles Marchand   France
Séances spécialesModifier
Titre Réalisation Pays
Draquila - L'Italie qui tremble Sabina Guzzanti   Italie
Abel Diego Luna   Mexique -   États-Unis
Making Fuck Off Fred Poulet   France
Nostalgie de la lumière Patricio Guzman   France -   Allemagne -   Chili
Inside Job Charles H. Ferguson   États-Unis
Over Your Cities Grass Will Grow Sophie Fiennes   Royaume-Uni -   France -   Pays-Bas
Countdown To Zero Lucy Walker   États-Unis
5 X Favela por nos mesmos Manaira Carneiro, Wagner Novais, Rodrigo Felha, Cacau Amaral
Luciano Vidigal, Cadu Barcelos, Luciana Bezerra
  Brésil
Chantrapas Otar Iosseliani   France -   Géorgie
La Meute Franck Richard   France -   Belgique
Rock'n'roll...Of Corse! (Documentaire, 2010) Lionel Guedj & Stéphane Bébert   France
Cannes ClassicsModifier
Titre Réalisation Pays Date
La Bataille du rail René Clément   France 1946
Boudu sauvé des eaux Jean Renoir   France 1932
Tristana Luis Buñuel   Espagne   France   Italie 1970
Le Guépard Luchino Visconti   France   Italie 1963
Le Tambour Volker Schlöndorff   Allemagne 1979
Les Ruines Mrinal Sen   Inde 1983
La Campagne de Cicéron Jacques Davila   France 1989
La 317e Section Pierre Schoendoerffer   France   Espagne 1965
Le Grand Amour Pierre Étaix   France 1969
L'Odyssée de l'African Queen John Huston   Royaume-Uni   États-Unis 1951
Au petit bonheur Marcel L'Herbier   France 1946
Psychose Alfred Hitchcock   États-Unis 1960
Le Baiser de la femme araignée Hector Babenco   États-Unis   Brésil 1985
Une rivière nommée Titas Ritwik Ghatak   Inde 1973
Deux filles dans la rue André de Toth   Hongrie 1939
La Flûte de roseau Ermek Shinarbaev   Kazakhstan 1989
Le Ruisseau de Ripasottile (court-métrage) Roberto Rossellini   Italie 1941
The Eloquent Peasant (court-métrage) Chadi Abdel Salam   Égypte 1970
... Mais le cinéma reste ma maîtresse (documentaire) Stig Björkman   Suède 2010
Cameraman: The Life and Work of Jack Cardiff (documentaire) Craig McCall   Royaume-Uni 2010
Holywood don't surf (documentaire) Greg MacGillivray   États-Unis 2010
Toscan (documentaire) Isabelle Partiot-Pieri   France 2010

Courts métragesModifier

Titre Réalisation Pays
Chienne d'histoire Serge Avédikian   France
Ezra rishona Yarden Karmin   Israël
Estação Marcia Faria   Brésil
Muscles Edward Housden   Australie
Micky bader Frida Kempf   Suède -   Danemark
To Swallow a Toad Jurgis Krasons   Lettonie
Rosa Monica Lairana   Argentine
Maya Pedro Pío Martín Pérez   Cuba
Blokes Marialy Rivas   Chili

Sélection de la Quinzaine des réalisateursModifier

Longs métragesModifier

Titre Réalisation Pays
Benda Bilili!
(en compétition pour la Caméra d'or)
Renaud Barret et Florent de la Tullaye   France
Little Baby Jesus of Flandr
(en compétition pour la Caméra d'or)
Gust Vandenberghe   Belgique
L'Œil invisible (La Mirada invisible) Diego Lerman   Argentine -   France -   Espagne
Un poison violent
(en compétition pour la Caméra d'or)
Katell Quillévéré   France
Le Voleur de lumière (Svet-Ake) Aktan Arym Kubat   Kirghizistan
Shit Year Cam Archer   États-Unis
Ne nous jugez pas
(en compétition pour la Caméra d'or)
Jorge Michel Grau   Mexique
La Casa Muda
(en compétition pour la Caméra d'or)
Gustavo Hernandez   Uruguay
Cleveland vs. Wall Street Jean-Stéphane Bron   Suisse -   France
Le quattro volte Michelangelo Frammartino   Italie -   Allemagne -   Suisse
Alting bliver godt igen Christoffer Boe   Danemark -   Suède -   France
Année bissextile
(en compétition pour la Caméra d'or)
Michael Rowe   Mexique
Ha'Meshotet
(en compétition pour la Caméra d'or)
Avishai Sivan   Israël
Des filles en noir Jean-Paul Civeyrac   France
Illégal Olivier Masset-Depasse   Belgique -   Luxembourg -   France
Two Gates of Sleep
(en compétition pour la Caméra d'or)
Alistair Banks Griffin   États-Unis
All Good Children
(en compétition pour la Caméra d'or)
Alicia Duffy   Royaume-Uni
Todos vós sodes capitáns
(en compétition pour la Caméra d'or)
Oliver Laxe   Espagne
Picco
(en compétition pour la Caméra d'or)
Philip Koch   Allemagne
A alegria Marina Méliande et Felipe Bragança   Brésil
Pieds nus sur les limaces Fabienne Berthaud   France
Tiger Factory Woo Ming jin   Malaisie

Séances spécialesModifier

Titre Réalisation Pays
Stones in Exile Stephen Kijak   Royaume-Uni
Boxing Gym Frederick Wiseman   États-Unis

Courts métragesModifier

Titre Réalisation Pays
Petit Tailleur Louis Garrel   France
Zed Crew Noah Pink   Zambie
Căutare Ionut Piturescu   Roumanie
Ett tyst barn Jesper Klevenas   Suède
Licht Andre Schreuders   Pays-Bas
Mary Last Seen Sean Durkin   États-Unis
Shadows of Silence Pradeepan Raveendran   France
Shikasha Isamu Hirabayashi   Japon
Tre ore Annarita Zambrano   Italie

Sélection de la Semaine de la critiqueModifier

CompétitionModifier

Longs métragesModifier
Titre Réalisation Pays
Sandcastle
(en compétition pour la Caméra d'or)
Boo Junfeng   Singapour
Bedevilled
(en compétition pour la Caméra d'or)
Jang Cheol-so   Corée du Sud
Belle Épine
(en compétition pour la Caméra d'or)
Rebecca Zlotowski   France
Armadillo
(en compétition pour la Caméra d'or)
Janus Metz   Danemark
The Myth of the American Sleepover
(en compétition pour la Caméra d'or)
David Robert Mitchell   États-Unis
Sound of Noise
(en compétition pour la Caméra d'or)
Ola Simonsson
et Johannes Stjärne Nilsson
  Suède -   France
Bi, n'aie pas peur ! (Bi, dung so !)
(en compétition pour la Caméra d'or)
Phan Dang Di   Viêt Nam -   France -   Allemagne
Courts métragesModifier
Titre Réalisation Pays
A distração de Ivan Cavi Borges et Gustavo Melo   Brésil
Berik Daniel Joseph Borgman   Danemark
The Boy Who Wanted to Be a Lion Alois Di Leo   Royaume-Uni
Deeper Than Yesterday Ariel Kleiman   Australie
Love Patate Gilles Cuvelier   France
Native Son Scott Graham   Royaume-Uni
Vasco Sébastien Laudenbach   France

Séances spécialesModifier

Longs métragesModifier
Titre Réalisation Pays
Le Nom des gens
film d'ouverture
Michel Leclerc   France
Rubber Quentin Dupieux   France
Copacabana Marc Fitoussi   France
Women Are Heroes
(en compétition pour la Caméra d'or)
JR   France
Courts et moyens métragesModifier
Titre Réalisation Pays
Fracture Nicolas Sarkissian   France
L’Amour-propre Nicolas Silhol   France
Cynthia todavía tienes las llaves Gonzalo Tobal   Argentine
Bastard
soirée de clôture
Kirsten Dunst   États-Unis
The Clerk’s Tale
soirée de clôture
James Franco   États-Unis

Composition des jurys officielsModifier

Jury des longs métragesModifier

Nom Qualité Nationalité
Tim Burton (président du jury) réalisateur, scénariste et producteur   États-Unis
Kate Beckinsale actrice   Royaume-Uni
Giovanna Mezzogiorno actrice   Italie
Alberto Barbera directeur du musée national du cinéma de Turin   Italie
Emmanuel Carrère écrivain, scénariste et réalisateur   France
  Alexandre Desplat compositeur   France
Benicio del Toro acteur   Porto Rico
Victor Erice réalisateur   Espagne
Shekhar Kapur réalisateur, acteur et producteur   Inde
Jafar Panahi, absent du festival, retenu dans son pays contre son gré réalisateur   Iran

Jury de la Cinéfondation et des courts métragesModifier

Nom Qualité Nationalité
Atom Egoyan (président du jury) réalisateur   Canada   Égypte
Emmanuelle Devos actrice   France
Dinara Droukarova actrice   Russie
Carlos Diegues réalisateur   Brésil
Marc Recha réalisateur   Espagne

Jury Un certain regardModifier

Nom Qualité Nationalité
Claire Denis (présidente du jury) réalisatrice   France
Patrick Ferla journaliste à la Radio télévision suisse   Suisse
Kim Dong-ho directeur du Festival de Pusan   Corée du Sud
Helena Lindblad critique dans Dagens Nyheter   Suède
Serge Toubiana directeur général de la Cinémathèque française   France   Tunisie

Jury de la Caméra d'orModifier

Nom Qualité Nationalité
Gael García Bernal (président du jury) acteur et réalisateur   Mexique
Stéphane Brizé réalisateur   France
Gérard De Battista directeur photo   France
Didier Diaz FICAM   France
Charlotte Lipinska Syndicat de la critique   France

PalmarèsModifier

Palmarès officielModifier

Longs métragesModifier

Prix Attribué à Pays
Palme d'or Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures d'Apichatpong Weerasethakul   Thaïlande
Grand Prix Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois   France
Prix d'interprétation masculine
ex-æquo
Javier Bardem dans Biutiful   Espagne
Elio Germano dans La nostra vita   Italie
Prix d'interprétation féminine Juliette Binoche dans Copie conforme   France
Prix de la mise en scène Mathieu Amalric pour Tournée   France
Prix du scénario Lee Chang-dong pour Poetry   Corée du Sud
Prix du Jury Un homme qui crie de Mahamat Saleh Haroun   Tchad

Courts métragesModifier

Prix Attribué à Pays
Palme d'or du court-métrage Chienne d'histoire de Serge Avédikian   France
Prix du jury du court-métrage Micky bader de Frida Kempf   Suède -   Danemark

Caméra d'OrModifier

Prix Attribué à Pays
Caméra d'Or Année bissextile de Michael Rowe   Mexique

Un certain regardModifier

Prix Attribué à Réalisateur Pays
Prix Un Certain Regard (à l'unanimité[18]) Hahaha Hong Sang-soo   Corée du Sud
Prix du jury Octubre Daniel et Diego Vega   Pérou
Prix d'interprétation féminine (ex-æquo) Adela Sanchez, Eva Bianco et Victoria Raposo pour Los Labios Santiago Loza et Ivan Fund   Argentine

CinéfondationModifier

Les prix de la Cinéfondation ont été attribués le [19] :

Prix Attribué à École
1er Prix The Painting Sellers de Juho Kuosmanen Université Aalto   Finlande
2e Prix Coucou-les-nuages de Vincent Cardona La Fémis   France
3e Prix ex æquo The Fith Column de Vatche Boulghourjian NYU   États-Unis
I Already Am Everything I Want to Have de Dane Komljen FDU   Serbie

Autres prixModifier

Semaine de la critiqueModifier

Prix[20] Attribué à Pays
Grand Prix Armadillo de Janus Metz   Danemark
Prix SACD Bi, dung so ! de Phan Dang Di   Viêt Nam -   France -   Allemagne

Prix FIPRESCI de la Critique internationaleModifier

Sélection Attribué à Pays
Compétition Tournée de Mathieu Amalric   France
Un Certain Regard Pál Adrienn d'Ágnes Kocsis   Hongrie -   Pays-Bas -   Autriche -   France
Quinzaine des réalisateurs Todos vós sodes capitáns d'Oliver Laxe   Espagne

Prix du Jury œcuméniqueModifier

Prix Attribué à Pays
Prix du Jury œcuménique Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois   France
Mention spéciale du Jury œcuménique Another Year de Mike Leigh   Royaume-Uni
Poetry de Lee Chang-dong   Corée du Sud

Prix de L'Éducation nationaleModifier

Attribué à Réalisateur Pays
Des hommes et des dieux[21] Xavier Beauvois   France

Queer PalmModifier

Attribué à Réalisateur Pays
Kaboom[22] Gregg Araki   États-Unis

Notes et référencesModifier

  1. a et b Tim Burton présidera le Festival de Cannes dans LeMonde.fr du 26 janvier 2010.
  2. Festival de Cannes : un seul américain et des pays inédits en compétition dans LeMonde.fr du 15 avril 2010.
  3. Cannes 2010 : une conférence de presse sans agence dans LeMonde.fr du 15 avril 2010.
  4. Iran: Paris demande que le cinéaste Panahi soit libéré pour aller à Cannes sur le site de TV5MONDE le 16 avril 2010.
  5. La série "Carlos" de Canal+ repêchée pour le Festival de Cannes sur le site web du journal Le Point.
  6. 49e Sélection de la Semaine de la critique - 2010 sur le site officiel de la Semaine de la critique.
  7. Quinzaine des Réalisateurs 2010 : la sélection.
  8. L'exécutif italien boycotte Cannes dépêche AFP du 8 mai 2010.
  9. a et b Nuage de polémiques autour du Festival dans Libération du 12 mai 2010
  10. Le cinéaste iranien Jafar Panahi arrêté à Téhéran dans Libération du 2 mars 2010.
  11. Cannes veut la libération de Panahi dépêche AFP du 15 mai 2010.
  12. La Monde.fr, la lettre de Jafar Panahi de la prison d'Evin, consulté le 20 mai 2010.
  13. Le message poignant de Jafar Panahi dans Le Figaro du 19 mai 2010
  14. Le cinéaste iranien Jafar Panahi entame une grève de la faim dans Libération du 19 mai 2010.
  15. Le Parisien, « La folle journée de Hors-la-loi », consulté le 22 mai 2010.
  16. France Info.com, « La projection de Hors-la-loi, sur fond de manifestation à Cannes », consulté le 22 mai 2010.
  17. L'Express, « Cannes: Mikhalkov répond à ses détracteurs par les chiffres », consulté le 22 mai 2010.
  18. Filmactu.com « Un Certain Regard : le Palmarès », consulté le 22 mai 2010.
  19. La Cinéfondation a rendu son palmarès sur lemonde.fr du 22 mai 2010.
  20. Palmarès 2010 de la Semaine de la Critique sur le site officiel, consulté le 5 juin 2010
  21. Blog du Prix de l'Éducation nationale
  22. Kaboom remporte la première Queer Palm cannoise dans L'express du 22 mai 2010

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier