Ouvrir le menu principal

Jury longs métragesModifier

Jury de la Caméra d'orModifier

Sélection officielleModifier

PalmarèsModifier

Longs métragesModifier

Courts métragesModifier

Un Certain regardModifier

Fait marquantModifier

Les Yeux noirs de Nikita Mikhalkov est largement favori. Mais le cinéaste russe Elem Klimov, membre du jury, est farouchement opposé à ce que son compatriote Mikhalkov, dont il ne partage pas les opinions politique et artistique, remporte la palme. Klimov menace de démissionner et de faire connaître sa décision avec éclat, si bien que le président du jury Yves Montand cède et la palme d'or est décernée au film Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat. Le film plus abscons que celui de Mikhalkov, qui relate l’histoire d’un curé qui doute de sa foi et s’engage dans une relation malsaine avec une adolescente de 16 ans, est accueilli par les huées et les sifflements du public. Le cinéaste, lors de la remise du prix, lance par provocation « Je vais être fidèle à ma réputation, je suis content pour tous ces sifflets et ces cris que vous m'adressez ». Puis, un poing rageur au ciel : « Si vous ne m’aimez pas, je peux vous dire que je ne vous aime pas non plus[1] ».

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Carlos Gomez, Voir Cannes et survivre. Les dessous du festival, L'artilleur, , p. 103.

Autres éditions du FestivalModifier