Tim Roth

acteur britannique
Tim Roth
Description de cette image, également commentée ci-après
Tim Roth au Comic-Con de San Diego en 2017.
Nom de naissance Timothy Simon Roth
Naissance (61 ans)
Dulwich, Londres (Angleterre, Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Acteur
Réalisateur
Producteur de cinéma
Films notables Made in Britain
Reservoir Dogs
Pulp Fiction
Les Huit Salopards
Little Odessa
Rob Roy
The War Zone
The Incredible Hulk
Séries notables Lie to Me
She-Hulk

Tim Roth est un acteur, réalisateur et producteur de cinéma britannique, né le à Dulwich (Londres).

Tim Roth est révélé au grand public grâce aux films Reservoir Dogs et Pulp Fiction de Quentin Tarantino. Il apparaît ensuite dans d'autres films américains comme La Planète des singes et Funny Games U.S., mais surtout L'Incroyable Hulk, deuxième film de l'univers cinématographique Marvel dans lequel il incarne Emil Blonsky / Abomination. Il est également connu pour son rôle dans la série télévisée Lie to Me qu'il tient entre 2009 et 2011.

Il retrouve Tarantino en 2015 pour les besoins du western à huis clos The Hateful Eight. Si l'année 2017 le voit apparaitre dans la troisième saison de la série Twin Peaks de David Lynch, il porte également la même année la série Tin Star (en), et ce jusqu'en 2020. En 2022, il reprend le rôle d'Emil Blonsky / Abomination dans la série She-Hulk: Attorney at Law.

BiographieModifier

Son père, Ernie Smith, était journaliste, peintre et jusqu'aux années 1970, membre du Parti communiste anglais. Né à New York d'une famille d'immigrants britanniques d'origine irlandaise, il a changé son nom « Smith » pour « Roth » après la Seconde Guerre mondiale, afin de cacher sa nationalité lors de ses voyages dans des pays hostiles au Royaume-Uni[1].

Dans sa jeunesse, Tim Roth voulait être sculpteur et a étudié à l'école d'art de Camberwell à Londres.

Sa carrière d'acteur débute à 21 ans avec le rôle d'un jeune skinhead pour le téléfilm Made in Britain d'Alan Clarke. En 1984, il est récompensé pour son rôle de tueur dans le film de Stephen Frears : The Hit. Durant les années 1990, il commence à retenir l'attention du public en interprétant Vincent van Gogh dans le film de Robert Altman Vincent et Théo, et Guildenstern dans le film Rosencrantz et Guildenstern sont morts de Tom Stoppard.

 
Tim Roth en 2008.

Quentin Tarantino lui offre alors le rôle de M. Orange dans son premier long-métrage Reservoir Dogs. Ils travailleront à nouveau ensemble dans Pulp Fiction, où Tim Roth joue un personnage secondaire de braqueur. La même année, il interprète Joshua Shapira, un mystérieux tueur à gages froid et violent dans Little Odessa. En 1995, il interprète un aristocrate sadique dans le film dramatique de Michael Caton-Jones : Rob Roy. Ce rôle lui vaudra plusieurs nominations ainsi qu'un BAFTA Award.

En 1999, Tim Roth réalise son premier long-métrage The War Zone, une histoire d'inceste dans une famille britannique adaptée d'un roman d'Alexander Stuart. Il reçoit un très bon accueil critique et remporte de nombreuses récompenses, notamment au Festival international du Film de Berlin.

La Warner Bros avait proposé à Tim Roth de rejoindre le casting de la saga Harry Potter où il aurait interprété Severus Rogue. Il a refusé le rôle qui a été confié à Alan Rickman. À la même époque, il interprète le général Thade dans La Planète des singes de Tim Burton. Il tient le rôle principal dans L'Homme sans âge de Francis Ford Coppola et le rôle du père de famille dans Funny Games U.S. de Michael Haneke, un remake de Funny Games que Michael Haneke avait réalisé dix ans plus tôt en Autriche. Il joue également dans L'Incroyable Hulk, un film d'action américain réalisé par le Français Louis Leterrier.

En 2006, il est membre du jury du Festival de Cannes sous la présidence de Wong Kar-wai. Parmi les membres du jury, il retrouve Helena Bonham Carter, avec laquelle il avait collaboré sur La Planète des singes, et Samuel L. Jackson, avec lequel il avait collaboré sur Pulp Fiction.

En 2008, il pose pour la pochette de l'album Postcards from a Young Man du groupe de rock Manic Street Preachers

De 2009 à 2011, il est producteur et tient le rôle principal de la série télévisée Lie to Me, diffusée sur la Fox aux États-Unis.

En 2012, il est le président de la section Un Certain Regard au Festival de Cannes 2012.

En 2014, il fait partie du jury de la Mostra de Venise 2014.

Lors de la campagne pour l'élection présidentielle américaine de 2016, il soutient Bernie Sanders[2].

En 2020, lors de l’Investor Day de Marvel, il est confirmé qu'il reprendra son rôle de l'Abomination de la série de Disney+ She-Hulk.

FilmographieModifier

ActeurModifier

Années 1980Modifier

Années 1990Modifier

Années 2000Modifier

Années 2010Modifier

Années 2020Modifier

RéalisateurModifier

ProducteurModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Voix francophonesModifier

De 1984 à 1992, Tim Roth est doublé en version française par Gilles Laurent dans The Hit[3], Luq Hamet dans Jeux de glaces[3], José Luccioni dans Le Complot[4], Patrick Poivey dans Le Cuisinier, le voleur, sa femme et son amant[3], Bernard Alane dans Rosencrantz et Guildenstern sont morts[3], Vincent Violette dans Jumpin' at the Boneyard[4], Éric Missoffe dans Farendj[4], Denis Laustriat dans Les Contes de la crypte et Jean-Philippe Puymartin dans Reservoir Dogs[4]. Par la suite, Philippe Vincent[4] devient sa première voix régulière, le doublant entre 1996 et 2006 dans Little Odessa, Le Suspect idéal, La Légende du pianiste sur l'océan, Even Money, puis en 2013 dans Möbius.

Dans les années 1990 et 2000, Tim Roth est également doublé par un nombre conséquent de comédiens, que ce soit à deux reprises comme Lionel Tua[3] dans L'Homme sans âge et L'Incroyable Hulk, Laurent Natrella[3] dans Rob Roy et Invincible ainsi que Thibault de Montalembert dans Vatel et Funny Games U.S.[5], ou à titre exceptionnel, comme Pierre-François Pistorio dans Pulp Fiction[4], Éric Métayer dans Groom Service[3], Michel Mella dans Tout le monde dit I love you[4], Patrick Laplace dans Hoodlum[4], Pierre Tessier dans Le Bon Numéro[4], Med Hondo dans La Planète des singes[3], Olivier Cuvellier dans Le Dernier Signe[3], Renaud Marx dans Don't Come Knocking[3], Boris Rehlinger dans Dark Water[4], Dominique Collignon-Maurin dans Tsunami : Les Jours d'après[3] et Antoine Tomé dans Medieval Pie : Territoires vierges[4].

Le doublant une première fois en 2001 dans D'Artagnan, Nicolas Marié[4] devient sa voix régulière à partir de 2009 et la série Lie to Me. Il le retrouve notamment dans Arbitrage, Broken, Selma, Les Huit Salopards, Mr. Right, Hardcore Henry, 600 Miles, Twin Peaks ou encore Tin Star. Il est remplacé par Laurent Stocker dans Grace de Monaco[6] et Patrick Donnay dans Rillington Place[7].

En version québécoise, Sébastien Dhavernas[8] est la voix régulière de l'acteur, le doublant notamment dans Le Mousquetaire, Le Pouvoir du jeu, L'Incroyable Hulk, Orage d'automne, Arbitrage, Les 8 Enragés ou encore Le Bon Gars.

Il est également doublé à deux reprises chacun par Luis De Cespedes[8] dans La Planète des singes et Eau trouble ainsi que par Benoît Gouin[8] dans Silver City: La montagne éléctotale et Le chant des noms. Alain Zouvi le double dans Combinaison gagnante[8].

Notes et référencesModifier

  1. Amy Raphael, « Tim Roth interview », Esquire (consulté le )
  2. « Ces people qui soutiennent Clinton, Trump ou Sanders », sur bfmtv.com
  3. a b c d e f g h i j et k Carton du doublage français sur DVD zone 2.
  4. a b c d e f g h i j k et l « Comédiens ayant doublé Tim Roth en France » sur RS Doublage, le 12 juin 2013, consulté le 25 juillet 2017 [dernière m-à-j].
  5. « Fiche du doublage français du film Funny Games U.S. » sur Alterego75.fr, consulté le 12 juin 2013
  6. « Fiche du doublage français du film Grace de Monaco » sur Alterego75.fr, consulté le 2 décembre 2013
  7. Carton du doublage français télévisuel.
  8. a b c et d « Comédiens ayant doublé Tim Roth au Québec » sur Doublage.qc.ca.

Liens externesModifier