Moteur atmosphérique

Un moteur atmosphérique est un moteur thermique qui n’est pas assisté par une suralimentation (turbocompresseur ou compresseur)[1].

La Mercedes SLS AMG est équipée d'un V8 atmosphérique de 6.2 L de cylindrée.

Un moteur atmosphérique dépend uniquement de la pression extérieure et non de celle d’un compresseur ou d'un turbocompresseur.

Ce type de moteur est utilisé pour les motos et pour de nombreuses voitures de sport, afin de réduire le temps de latence d’un turbocompresseur[2],[3].

En 2021, concernant les moteurs à quatre temps des voitures, cette technologie disparaît peu à peu[4] privilégiant le moteur suralimenté permettant de réduire la cylindrée et donc le poids d'ensemble du véhicule.

ApplicationsModifier

En moto, pour une motricité optimale, les moteurs à deux et quatre temps utilisés sont atmosphériques.

 
La BMW S1000RR est équipée d'un moteur à quatre temps essence atmosphérique de 1.00 L de cylindrée développant 113Nm et 207ch pour la version routière.

En automobile, depuis le début du XXIe siècle, avec l’évolution des nouvelles normes antipollution et devant l'efficience relativement égale des moteurs à quatre temps turbocompressés plus légers, l’ensemble des constructeurs ont progressivement cessé de commercialiser des voitures à moteur à quatre temps atmosphérique, si bien qu’en 2021, la majorité des voitures mises sur le marché (essence et diesel confondus) sont à moteur turbocompressé.

En aviation, la dépendance d'un moteur à la pression atmosphérique est contournée grâce à la turbocompression annulant, ainsi, une partie de la perte de puissance qui se produit lorsque l'avion monte à des altitudes élevées.

Avantages et inconvénientsModifier

AvantagesModifier

  • Facilité d'entretien.
  • Faibles coûts de production et de développement[5].
  • Meilleure fiabilité.
  • Réponse directe à l'accélérateur (pas de « turbo lag »)[6],[7].

InconvénientsModifier

  • Consommation et émissions de C02 supérieures[8].
  • Rapport puissance / poids moindre pour les moteurs à quatre temps.
  • Couple inférieur

RendementModifier

Le rendement le plus élevé d'un moteur atmosphérique (à deux temps) a été atteint à la fin du XXe siècle par les motos engagées par Derbi puis Aprilia en Championnat du Monde de vitesse. Ces 125 et 250 RSW puis RSA atteignent 448 chevaux au litre grâce aux travaux de développement du motoriste préparateur Jan Thiel.

Notes et référencesModifier

  1. « Moteur atmosphérique », sur https://achat-voiture.ooreka.fr,
  2. « Le moteur atmosphérique : espèce en voie de disparition », sur http://www.autonews.fr/, (consulté le )
  3. « C'est quoi un moteur atmosphérique ? », sur http://www.forum-auto.com/, (consulté le )
  4. « Porsche souhaite conserver des moteurs atmosphériques », sur L Automobile Sportive, la passion des voitures de sport (consulté le )
  5. « Différences entre un moteur atmosphérique et turbo-compressé », sur http://www.focusauto.fr/, (consulté le )
  6. « 2016, dernière année du moteur atmosphérique ? », sur http://www.moteurnature.com/, (consulté le )
  7. « Différences entre moteur atmosphérique et moteur suralimenté par turbo », sur http://www.fiches-auto.fr/, (consulté le )
  8. « Technique : la fin des moteurs atmosphériques ? », sur www.automobile-sportive.com (consulté le )