G-Drive Racing

G-Drive Racing
Logo
Discipline Championnat du monde d'endurance FIA (2012-2017)
European Le Mans Series (2016-)
Asian Le Mans Series (2019-)
Localisation Drapeau : Russie Moscou
Dirigeants et pilotes
Team Manager Drapeau : Russie Alexander Krylov
Pilotes Voir liste
Caractéristiques techniques
Châssis Oreca 07
Moteurs Gibson GK428
Pneumatiques Michelin
Résultats

G-Drive Racing est un programme sportif russe, débuté en 2012, qui porte le nom commercial du carburant distribué par Gazprom Neft, une compagnie pétrolière russe détenue par Gazprom et Ioukos. L'entité est engagée principalement en Championnat du monde d'endurance FIA mais aussi en Blancpain Endurance Series.

L'Oreca 03-Nissan de 2013
La Ligier JSP2-Nissan de 2015

HistoriqueModifier

G-Drive Racing débute en collaboration avec Signatech-Nissan[1] en 2012, la voiture no 26 aux couleurs de G-Drive participe à la saison complète du Championnat du monde d'endurance FIA 2012.
L'année suivante la structure change de partenaire et s'associe à Alan Docking Racing (en)[2] pour offrir quatre victoires dans la catégorie LMP2 avec l'Oreca 03-Nissan no 26.
Devancée en championnat par deux Morgan LMP2 du OAK Racing, l'entité change de voiture en 2014 pour une Morgan LMP2 et change de partenaire en se rapprochant du OAK Racing[3] mais elle termine deuxième derrière l'autre écurie russe SMP Racing. En parallèle, un engagement en Blancpain Endurance Series est réalisé en 2014 avec le support du W Racing Team[4] pour l'Audi R8 LMS ultra et celui du Reiter Engineering pour la Lamborghini Gallardo FL2[5].
En 2015, le partenariat continue avec OAK Racing avec la nouvelle voiture Ligier JSP2 utilisée depuis la course du Fuji Speedway en 2014[6]. Le team est titré à l'issue de la saison.
En 2016 le team change de partenariat et s'associe avec le Jota Sport. Avec ce changement, les châssis évolue, une Oreca 05 est engagée en Championnat du monde d'endurance FIA et une Gibson 015S participe à l'European Le Mans Series. La saison se soldera par une 3e place en Championnat du monde d'endurance FIA et une 1e place en European Le Mans Series[7]. Malgré les succès rencontrés avec Jota Sport, G-Drive Racing se sépare de son partenaire à la fin de la saison 2016[8].
Pour 2017, l'écurie s'engage auprès de deux structures qui engagent la nouvelle Oreca 07 et qui supporteront l'exploitation des voitures. Le TDS Racing[9] dans le Championnat du monde d'endurance FIA et DragonSpeed qui est engagé dans l'European Le Mans Series[10]. La saison en European Le Mans Series fût très serrée jusqu'à la finale à Portimão[11] confrontant le United Autosports et le G-Drive Racing, le G-Drive Racing remporte pour la deuxième année consécutive le titre de champion LMP2 de l'European Le Mans Series.

 
Oreca 07 de l'écurie G-Drive Racing lors des 24 Heures du Mans

Pour 2018, deux Oreca 07 seront engagées auprès de deux structures, le TDS Racing et le Graff Racing, qui supporteront l'exploitation des voitures. Ces voitures participeront a l'European Le Mans Series[12]. Lors des 4 Heures de Spa 2018 avant-dernière manche du championnat, la no 26 exploitée par le TDS Racing remporte les deux titres équipes et pilotes [13].

En 2019, le G-Drive Racing a de nouveau participé à l'European Le Mans Series ainsi qu'aux 24 Heures du Mans. Pour cette nouvelle saison, c'est aux mains d'une Aurus 01 que Roman Rusinov, Jean-Éric Vergne et Job van Uitert ont participé a ce championnat[14]. Jean-Éric Vergne ayant eu des obligations dans le Championnat de Formule E FIA, il a été remplacé par Norman Nato sur certaines manches[15]. L'écurie ne pu malheureusement pas garder son titre et a fini le championnat en 2e position[16]. L'écurie a également fait un retour en Championnat du monde d'endurance FIA pour les 6 Heures de Spa et les 8 Heures de Bahreïn, avec comme équipage Jean-Éric Vergne, Roman Rusinov et Job van Uitert[17]. Pour la première fois de son histoire, le G-Drive Racing, en partenariat logistique et technique avec la structure portugaise Algarve Pro Racing, s'est engagée dans le championnat Asian Le Mans Series avec comme pilotes Roman Rusinov, Léonard Hoogenboom et James French[18]. Cette première expérience fût couronnée de succès car elle remporta le championnat.

En 2020, le G-Drive Racing a continué son engagement en European Le Mans Series. Au mains de l'Aurus 01, quatres pilotes ont participé au championnat avec le soutient de la structure française TDS Racing. Nous retrouvons les expérimentés Roman Rusinov et Jean-Éric Vergne et les jeunes Nyck de Vries et Mikkel Jensen[19],[20]. Pour Nyck de Vries, ce sera la première participation au championnat European Le Mans Series mais il roule depuis plus de deux saisons maintenant en Championnat du monde d'endurance FIA. Pour Mikkel Jensen, c'est la progression logique après avoir obtenu le titre dans la catégorie LMP3 lors de la saison précédente d'European Le Mans Series. Il est a noter qu'après de nombreuses années de partenariat avec les gommes Dunlop, l'écurie est passée chez Michelin. Pour les 24 Heures du Mans, suite aux différents désistements, une seconde voiture est engagée et elle a été soutenu logistiquement et techniquement par la structure portugaise Algarve Pro Racing. Cette voiture a été confiée aux pilotes Ryan Cullen, Oliver Jarvis et Nick Tandy[21].

Résultats en compétition automobileModifier

Résultats aux 24 Heures du MansModifier

Année Classe no  Pilotes Voiture Pneus Tours Pos.
2012 LMP2 26   Roman Rusinov
  Pierre Ragues
  Nelson Panciatici
Oreca 03 D 351 10e
2013 LMP2 26   Roman Rusinov
  John Martin
  Mike Conway
Oreca 03 D 327 Dsq.
2014 LMP2 26   Roman Rusinov
  Olivier Pla
  Julien Canal
Morgan LMP2 D 120 Abd.
2015 LMP2 26   Roman Rusinov
  Sam Bird
  Julien Canal
Ligier JS P2 D 358 11e
28   Gustavo Yacamán
  Pipo Derani
  Ricardo González
354 12e
2016 LMP2 26   Chris Hoy
  Will Stevens
  René Rast
Oreca 05 D 357 6e
38   Simon Dolan
  Giedo Van der Garde
  Jake Dennis
Gibson 015S 22 Abd.
2017 LMP2 22   Memo Rojas
  Ryō Hirakawa
  [José Gutiérrez
Oreca 07 D 327 39e
26   Roman Rusinov
  Pierre Thiriet
  Alex Lynn
20 Abd.
2018 LMP2 26   Roman Rusinov
  Jean-Éric Vergne
  Andrea Pizzitola
Oreca 07 D 369 Dsq.
40   James Allen
  Enzo Guibbert
  Jose Gutiérrez
197 Abd.
2019 LMP2 26   Roman Rusinov
  Job van Uitert
  Jean-Éric Vergne
Aurus 01 D 364 11e
2020 LMP2 16   Ryan Cullen
  Oliver Jarvis
  Nick Tandy
Oreca 07 G
26   Roman Rusinov
  Mikkel Jensen
  Jean-Éric Vergne
Aurus 01 M

Résultats en Championnat du monde d'endurance FIAModifier

Année Classe no  Voiture Châssis Pneus 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Total
points
Pos.
2012 LMP2 26 Oreca 03 #5[22] D SEB
SPA
11
LMS
4
SIL
3
SÃO
7
BHR
5
FUJ
EX
SHA
7
2013 LMP2 26 Oreca 03 #16[23] D SIL
7
SPA
5
LMS
EX[24]
SÃO
1
COA
1
FUJ
2
SHA
1
BHR
1
132 3e
2014 LMP2 26 Morgan LMP2 #01-19[25] D SIL
1
SPA
1
LMS
Abd.
137 2e
Ligier JS P2 #OR02-02[26] COA
3
FUJ
1
SHA
1
BHR
3
SÃO
Abd.
2015 LMP2 26 Ligier JS P2 #OR02-07[26] D SIL
1
SPA
9
LMS
2
NÜR
2
CDA
1
FUJ
1
SHA
2
BHR
1
178 1re
28 Ligier JS P2 #OR02-05[26] D SIL
2
SPA
1
LMS
3
NÜR
3
CDA
3
FUJ
3
SHA
Abd.
BHR
3
134 3e
2016 LMP2 26 Oreca 05 #07[27] D SIL
3
SPA
4
LMS
2
NÜR
Abd.
MEX
7
CDA
3
FUJ
1
SHA
1
BHR
1
164 3e
2017 LMP2 26 Oreca 07 #111 (LMP2C-6)
#26[28]
D SIL
5
SPA
1
LMS
Abd.
NÜR
6
MEX
4
CDA
5
FUJ
6
SHA
7
BHR
7
70 5e

Résultats en European Le Mans SeriesModifier

Année Classe no  Voiture Pneus 1 2 3 4 5 6 Total Pos.
2016 LMP2 38 Gibson 015S D SIL
1
IMO
2
RBR
3
LEC
5
SPA
5
EST
1
103 1re
2017 LMP2 22 Oreca 07 D SIL
2
MON
1
RBR
2
LEC
2
SPA
2
POR
4
110 1re
2018 LMP2 26 Oreca 07 D LEC
1
MON
1
RBR
1
SIL
4
SPA
12
POR
4
100.25 1re
40 Oreca 07 D LEC
6
MON
Abd.
RBR
13
SIL
6
SPA
11
POR
7
15.25 12e
2019 LMP2 26 Oreca 07 D LEC
4
MON
1
BAR
1
SIL
2
SPA
4
POR
6
101 2e
2020 LMP2 26 Oreca 07 M LEC
2
SPA
Abd.
LEC
2
MON
POR
36* 3e*

N.B. * Saison en cours. Les courses en " gras 'indiquent une pole position, les courses en "italique" indiquent le meilleur tour de course.

Résultats en Asian Le Mans SeriesModifier

Année Classe no  Voiture Pneus 1 2 3 4 Position Points
2019-2020 LMP2 25 Oreca 07 M SHA
1
BEN
1
SEP
3
CHA
2
1re 83

PalmarèsModifier

PilotesModifier

Notes et référencesModifier

  1. G-Drive by Signatech-Nissan
  2. (en) Delta-ADR expands to two cars for 2013 WEC
  3. OAK Racing avec G-Drive Racing en Championnat du Monde FIA d’Endurance 2014
  4. (en) G-Drive Racing, WRT Join Forces with Rusinov, Ortelli
  5. (en) Successful debut for G-Drive & Reiter at Blancpain GT Series
  6. Vers une nouvelle victoire de G-Drive Racing en Asie ?
  7. Florian Defet, « G-Drive Racing s’unit à Jota Sport en FIA WEC et en ELMS en 2016 ! », (consulté le 3 novembre 2017)
  8. (en) Jamie Klein, « Rusinov explains why G-Drive split with Jota for 2017 », (consulté le 3 novembre 2017)
  9. Basile Davoine, « G-Drive en WEC avec Thiriet et le soutien de TDS Racing », (consulté le 3 novembre 2017)
  10. Pierre-Louis Le Mouëllic, « G-Drive Racing et DragonSpeed s’unissent en ELMS avec une Oreca 07 », (consulté le 3 novembre 2017)
  11. Jeff CARTER, « United Autosports à la lutte avec G-Drive Racing à Portimão », (consulté le 3 novembre 2017)
  12. Basile Davoine, « 41 engagés en European Le Mans Series », (consulté le 8 février 2018)
  13. Jeff Carter, « ELMS 2018 : double titre équipes et pilotes pour G-Drive Racing », (consulté le 26 septembre 2018)
  14. Laurent Mercier, « G-Drive Racing alignera une Aurus 01 », sur www.endurance-info.com, (consulté le 6 septembre 2020)
  15. Laurent Mercier, « Norman Nato chez G-Drive Racing au Paul Ricard et à Monza », sur www.endurance-info.com, (consulté le 6 septembre 2020)
  16. David Bristol, « Xavier Combet : “G-Drive Racing va tout faire pour reprendre le titre !” », sur www.endurance24.fr, (consulté le 6 septembre 2020)
  17. David Bristol, « 31 voitures aux 8 Heures de Bahreïn, G-Drive Racing au départ avec Vergne, Rusinov et van Uitert », sur www.endurance24.fr, (consulté le 6 septembre 2020)
  18. David Bristol, « G-Drive Racing by Algarve en Asian Le Mans Series », sur www.endurance-info.com, (consulté le 6 septembre 2020)
  19. Laurent Mercier, « Quatre pilotes chez G-Drive Racing en 2020 », sur www.endurance-info.com, (consulté le 6 septembre 2020)
  20. Laurent Mercier, « Roman Rusinov (G-Drive Racing) : “Continuer à rouler est important” », sur www.endurance-info.com, (consulté le 6 septembre 2020)
  21. David Bristol, « Le Mans : une 2e auto pour G-Drive Racing avec un équipage pour la gagne ! », sur www.endurance-info.com, (consulté le 6 septembre 2020)
  22. (en) « All Results of Oreca 03 », sur racingsportscars.com (consulté le 4 novembre 2017)
  23. (en) « All Results of Oreca 03 », sur racingsportscars.com (consulté le 4 novembre 2017)
  24. AFP, « Une voiture déclassée a posteriori pour réservoir non-conforme », sur eurosport.fr, (consulté le 4 novembre 2017)
  25. (en) « All Results of Morgan LM P2 », sur racingsportscars.com (consulté le 4 novembre 2017)
  26. a b et c (en) « All Results of Ligier JS P2 », sur racingsportscars.com (consulté le 4 novembre 2017)
  27. (en) « All Results of Oreca 05 », sur racingsportscars.com (consulté le 4 novembre 2017)
  28. (en) « All Results of Oreca 07 », sur racingsportscars.com (consulté le 4 novembre 2017)
  29. a b c d et e Laurent Mercier, « Jota team links up with G-Drive for WEC and ELMS LMP2 campaigns », sur autosport.com, (consulté le 4 novembre 2017)
  30. a b c d e et f Gilles Gaignault, « WEC. Le team G-Drive annonce ses pilotes », sur autonewsinfo.com, (consulté le 4 novembre 2017)
  31. Fiona Miler, « LMP2: Alex Brundle rejoint G-Drive Racing », sur fiawec.com, 4 juillet 2016 2016 (consulté le 4 novembre 2017)
  32. a b et c « WEC : Onroak Automotive vise un nouveau titre avec G-Drive Racing », sur lemans.org, (consulté le 4 novembre 2017)
  33. a et b (en) Gary Watkins, « Mike Conway and Antonio Pizzonia get G-Drive/Delta-ADR WEC seats », sur autosport.com, (consulté le 4 novembre 2017)
  34. (en) Jamie Klein, « Ben Hanley to replace Alex Lynn at G-Drive for Nurburgring WEC race », sur autosport.com, (consulté le 4 novembre 2017)
  35. a et b (en) Press release, « G-Drive ELMS Seats for Hirakawa and Rojas », sur autohebdo.fr, (consulté le 4 novembre 2017)
  36. Pierre Tassel, « Alex Lynn confirmé chez G-Drive », sur autohebdo.fr, (consulté le 4 novembre 2017)
  37. (en) Jacques-Armand Dupuis, « ELMS - Minassian remplace Hirakawa pour deux courses », sur autohebdo.fr, (consulté le 4 novembre 2017)
  38. « Nico Müller au départ à Shanghai », sur autohebdo.fr, (consulté le 4 novembre 2017)
  39. a b et c « G-Drive by Signatech-Nissan : une première difficile », sur lemans.org, (consulté le 4 novembre 2017)
  40. (en) James, « Rene Rast to G-Drive for 2016 », sur wec-magazin.com, (consulté le 4 novembre 2017)
  41. « James Rossiter chez G-Drive à Fuji », sur autohebdo.fr, (consulté le 4 novembre 2017)
  42. (en) Samuel Gremaud, « Léo Roussel rejoint G-Drive Racing en ELMS », sur fanswec.org, (consulté le 4 novembre 2017)
  43. Fiona Miller, « G-Drive Racing : Léo Roussel remplace Pierre Thiriet », sur fiawec.com, (consulté le 4 novembre 2017)
  44. (en) Jeff Carter, « Thirty-Two Full Season Entries for 2013 », sur fiawec.com, (consulté le 4 novembre 2017)
  45. a et b Gary Watkins, « L’ORECA 07/G-Drive Racing se dévoile, Pierre Thiriet et Roman Rusinov confirmés », sur endurance-info.com, (consulté le 4 novembre 2017)
  46. Jacques-Armand Dupuis, « Will Stevens avec G-Drive au Mans », sur autohebdo.fr, (consulté le 4 novembre 2017)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :