Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Wikipédia:Atelier typographique

Plomb typographie.svg Introduction


L’Atelier typographique accueille toutes les questions d’ordre typographique ou toute discussion relative à la typographie sur Wikipédia (cas à trancher, usages à adopter, etc.).

En se basant sur les conventions typographiques appliquées sur Wikipédia, qui ne rassemblent que les principales recommandations, les Wikitypographes de l’atelier tenteront de répondre au mieux et au plus vite à vos demandes.

Avant de poser une question, assurez-vous que la réponse ne se trouve pas ailleurs. Pour les autres questions concernant la langue, s’adresser à l’Atelier du français.

Crystal Clear app help index.png Procédure


Cliquer sur le lien ci-dessous pour poser votre question aux Wikitypographes :



Crystal kfm.png Archives



Sommaire

Bronca contre les règles (au Bistro)Modifier

On peut jeter un œil sur

où l’on assiste à une (nouvelle) offensive populiste contre l’objet même de notre Atelier typographique… Alphabeta (discuter) 6 juin 2018 à 12:51 (CEST)

Voir aussi la relance suivante :
Alphabeta (discuter) 11 juin 2018 à 14:35 (CEST)

Majuscules dans les noms d'universités-et-trucs-apparentés (encore, oui je sais !)Modifier

Bonjour,

Je suis plutôt familier des guéguerres sur les noms d'universités qui veulent chacune une majuscule à Université, avec de multiples noms d'usage ou semi-officiels qui varient tous les 2 jours... Ma question n'est pas là. Elle est plutôt dans l'adaptation des conventions typographiques avec les fusions anarchiques d'établissements ces dernières années. Je m'explique. La règle : une université parmi d'autres, donc "u" bas de casse. OK. Mais le nom de l'université est assimilable à un nom propre, donc il faut bien caser une majuscule quelque part. Dixit les WP:CT, "l’individualisation est réalisée par un nom propre de personne ou de lieu". Genre "université de Caen" ou "université Paris-Dauphine". Jusque là pas de soucis. Sauf que, avec la politique récente de fusions, le gouvernement, dans son infini sagesse, a trouvé parfaitement normal de dénommer "université de Montpellier" l'une des deux universités de Montpellier, ou encore "université de Bordeaux" l'une des deux universités de Bordeaux. Montpellier ou Bordeaux ne suffisent donc plus, comme nom de lieu, à individualiser le nom de l'université. Exemple pratique de confusion que ça engendre : il y a deux universités à Bordeaux, l'université Bordeaux-III est une université de Bordeaux. Cette université de Bordeaux n'est pas l'u/Université de Bordeaux. Dit autrement, Bordeaux ou Montpellier ne sont plus des spécifiques. Cela justifierait-il la graphie Université de Bordeaux et université de Bordeaux-II, au risque de mettre le doigt dans l'engrenage d'avoir certaines universités avec un U majuscule et d'autres non ?

Cette question me fait penser au débat dont j'ai trouvé la trace sur l'u/Université libre de Bruxelles (ULB) et l'u/Université catholique de Louvain (UCL) (Wikipédia:Atelier_typographique/août_2010#Université_libre_de_Bruxelles_et_université_catholique_de_Louvain). Il y a trois universités à Bruxelles, l'u/Université libre de Bruxelles n'est que l'une d'entre elles. Il y a d'ailleurs même deux universités dites libres à Bruxelles, puisqu'il y a également l' "université libre de Bruxelles" néerlandophone Vrije Universiteit Brussel. J'avoue que le débat au sujet de l'ULB et l'UCL ne m'a pas beaucoup éclairé quant à la meilleure solution...

Mais ça ne s'arrête pas là. Problème encore plus épineux avec les établissements qui ne sont pas des universités et qui ont pourtant reçu comme dénomination officielle du pouvoir réglementaire (dans son infinie sagesse une fois encore) le terme d'"université". Exemple le plus problématique : Université de recherche Paris-Sciences-et-Lettres. "Paris sciences et lettres" (avec ou sans traits d'union c'est encore un autre débat) peut très bien faire office de terme spécifique qui sert à individualiser... quoi au juste ? Individualiser l'"université de recherche" ? Ça n'existe pas. Le terme "université de recherche" n'a aucune signification légale en France. Et l'"université de recherche Paris sciences et lettres" n'est même pas une université mais une communauté d'universités et établissements (Comue). Une Comue qui ne comprend en son sein aucune université d'ailleurs (c'est la seule en France), mais uniquement des grands établissements. La dénomination correcte la plus adéquate serait alors "la Comue Paris-Sciences-et-Lettres" (en considérant que "université de recherche" ne veut rien dire) ou "la Comue université de recherche Paris-Sciences-et-Lettres" ? Mais dans ce dernier cas, plutôt "la Comue Université de recherche Paris-Sciences-et-Lettres" puisque "université de recherche" n'est pas vraiment un générique (aucun autre établissement en France ne s'appelle comme ça). Un avis spécialiste serait éclairant :-) --Cattzy (discuter) 7 juin 2018 à 15:27 (CEST)

Avis de spécialiste : ce sont des débiles. Après, il faut voir au cas par cas. Pour Montpellier, on doit pouvoir garder université de Montpellier, puisque l'autre semble se nommer université Paul-Valéry(-Montpellier). Pour Bordeaux, en revanche, difficile d'échapper à Université de Bordeaux, de ce que j'en ai vu. Pour le deuxième cas, il semble plus simple, puisqu'il ne s'agit aucunement (ou en tout cas pas de prime abord) d'un lieu. Donc Université de recherche Paris-Sciences-et-Lettres. Cordialement, Malicweb (discuter) 8 juin 2018 à 13:09 (CEST).

Nicolae MilescuModifier

Bonjour. J'ai créé cet article sur un explorateur moldave qui a travaillé pour la Russie et a été diplomate en Chine. J'ai vu les corrections faites par Huster mais je ne sais pas si le bandeau disant que la typographie n'est pas correcte précède ou suit ses interventions et corrections. Je suppose que le problème vient du fait que six langues sont utilisées : moldave en caractère latin, moldave en cyrillique, roumain en caractère latin, russe en cyrillique, chinois transcrit en russe puis en français pour la toponymie. A part le russe et le français les autres langues ne me sont pas familières. J'avais d'autres articles en vue avec les mêmes problèmes et j'attend une réponse pour voir si cela vaut la peine étant donné mon niveau zero de connaissance du moldave, du roumain et du chinois. Cordialement Mortier.Daniel (discuter) 19 juin 2018 à 20:11 (CEST)

Après un très rapide coup d’œil, je n'ai pas vu de fautes flagrantes, sauf dans le paragraphe "Ouvrages", où il faudrait mettre en italique les titres d'ouvrages, et wikifier un peu aussi. — Ben Siesta Tchatche 20 juin 2018 à 12:06 (CEST)

Non respect des conventions typographiqueModifier

Bonjour,

Il y a un bandeau "La typographie de cet article ou de cette section ne respecte pas les conventions de Wikipédia" sur une section que j'ai ajouté dans l'article agrivoltaïque. Je dois être un peu bête, mais je n'ai pas trouvé le problème. Pourriez vous m’indiquer le ou les points à modifier?

Bien cordialement--Targul872 (discuter) 22 juin 2018 à 15:15 (CEST)

Peut-etre les noms des sociétés et des projets, dans le tableau, qui sont en capitales (et qui ne devraient pas) ? — Ben Siesta Tchatche 23 juin 2018 à 11:50 (CEST)
OK merci, je vais corriger. Est ce que je peux enlever le bandeau après la correction?--Targul872 (discuter) 25 juin 2018 à 14:39 (CEST)

"Trait d'union insécable", quand l'utiliser ?Modifier

Bonsoir, je suis en train de corriger les espacements sur un bouquin de Wikisource. J’ai assimilé les règles basiques pour les espaces insécables et les espaces fines insécables. Mais je viens de lire qu’elles peuvent parfois s’utiliser pour les tirets longs ( — ) ce qui prend plutôt sens car peut-on réellement finir une ligne sur un tiret long ?
Ensuite j’ai appris l’existence du trait d’union insécable mais impossible de tomber sur une page présentant les règles d’insécabilités justifiant son utilisation (sauf apparemment pour les associations de dates du genre 2000-2010). Y a-t-il d’autres utilisations ? Est-ce que Jésus-Christ par exemple est réellement sécable ? Comment reconnaître un trait d’union sécable d’un insécable ? Merci d’avance. V!v£ l@ Rosière /Murmurer…/ 25 juin 2018 à 16:54 (CEST) Christ ?

Bonjour Vive la Rosière,
Mmmhhh… Pas sûr que vous trouviez par ici beaucoup de contributeurs à même de discuter d'un problème purement typographique ! Vous posez peu de questions, mais chacune d'entre elles nécessiteraient plusieurs pages d'explications. Je me permets — désolé — de faire assez court.
Oui, il est tout à fait possible de terminer une ligne avec un tiret sur cadratin. Les espaces avant le tiret ouvrant et après le tiret fermant sont (en gros) des espaces justifiantes. Les espaces internes sont, idéalement, des espaces insécables. Mais il est même envisageable (sous contrainte forte) de couper avant un tiret d'incise fermant. En revanche, les tirets de dialogue doivent nécessairement être suivis d'une espace insécable.
Oui, il existe des tas d'utilisation du trait d'union insécable (noté -] dans la suite), mais impossible d'en faire une liste complète. Quelques exemples : y a-]t-]il ; J.-]P. Pernaud ; 8-]3-]1987 ; toutes les fois où un petit mot de deux lettres serait renvoyé seul en fin d'alinéa (Rêvé-]je ?, qu'en est-]il ?, cette semaine-]là, etc.) ; beaucoup d'abréviations (ch.-]l., in-]4°, c.-]à-]d., etc. ; p. 3-]5 ; v. 24-]37 ; etc.
Jésus-Christ, l'homme, était sans nul doute sécable (clouable également, semble-t-il). Pour Jésus-Christ, le mot, il n'y a pas de raison a priori d'interdire la coupure, contrairement à son abréviation J.-]C. Il est toujours possible de feinter en remplaçant le nom complet par son abréviation (si Jésus- rentre, J.-C. rentrera aussi).
Dans quel contexte, la reconnaissance ? Dans Wikisource, aucune idée, mais d'autres que moi sauront sans doute vous renseigner. Dans Word, c'est une sorte de -.- surmonté d'un tilde. Sur le papier, impossible, évidemment  .
Néanmoins, garder constamment cette forte pensée à l'esprit : « Ce n’est que pour faciliter l’espacement régulier qu’il a été admis de séparer un mot en deux tronçons. Par conséquent, lorsqu’une des règles qui président à la coupure d’un mot mettrait dans la nécessité, pour être suivie, d’espacer irrégulièrement, il vaudrait mieux faire une mauvaise division qu’un mauvais espacement. » (Désiré Greffier, les Règles de la composition typographique.)
Une espace fine est nécessairement (par définition) insécable.
Vous trouverez non pas toutes, mais une bonne partie des réponses à vos questions (en particulier aux articles abréviation, coupure, dialogue, espace, index, ponctuation, tiret). Cordialement, Malicweb (discuter) 27 juin 2018 à 15:07 (CEST).
Merci énormément Malicweb, ces précisions complètent le peu que j’avais réussi à glaner à gauche et à droite concernant les coupures et le trait d’union ici principalement. Oui l’orthotypographie est un excellent site et devrait être dans tous les favoris des contributeurs sérieux du Wiktionnaire et du Wikisource (je n’irais pas jusqu’à dire « de Wikipédia » car en de nombreuses occasions l’encyclopédie nous a témoigné son désamour des bonnes pratiques typographiques et de leurs contraintes). Je garderais la citation de Désiré Greffier en mémoire. V!v£ l@ Rosière /Murmurer…/ 28 juin 2018 à 09:40 (CEST)
Bonjour Vive la Rosière, je n'ai pas vérifié si c’est possible sur Wikisource, mais sur Wikipédia on utilise couramment le modèle:nobr (qui veut dire no-break, soit en français « pas de césure ») pour marquer l'insécabilité :
  • par exemple, si je veux mettre une espace insécable dans le groupe de mots « l'année 2017 », je coderai « {{nobr|l'année 2017}} » ;
  • Idem pour un trait d’union ; exemple : pour avoir un ou plusieurs traits d’union insécables dans la portion de phrase « celui-ci, ou celui-là, je ne sais pas », je coderai : « {{nobr|celui-ci}}, ou {{nobr|celui-là}}, je ne sais pas ».
Il me semble improbable que ce modèle soit disponible sur Wikisource ; à vérifier en tout cas. Comme quoi, dans fr.wiki, on peut être plus soucieux de typographie qu'ailleurs. Peut-être quelqu'un pourrait-il si nécessaire vous renseigner sur la méthode là-bas ?
Une section de l’article Aide:Caractères spéciaux problématiques précise comment rendre des chaînes insécables : cf. WP:NBSP. Ainsi, s'il n'y a pas de modèle dans Wikisource, il me semble qu'on doit toujours avoir la possibilité d’utiliser le caractère « trait d’union insécable », comme il existe le caractère « espace insécable » :  . Pour avoir ce caractère, il me semble que l'avis d’un développeur (expérimenté) comme p. ex. Zebulon84, Cantons-de-l'Est et Od1n soit nécessaire (et peut-être suffisant).
Pour mémoire, dans nos conventions typographiques, on parle un peu de l’insécabilité dans les sections suivantes, mais pas pour les traits d’union :
  1. WP:TYPO#ABRÉVIATIONS ;
  2. WP:TYPO#MONNAIE ;
  3. WP:TYPO#ESPACES-PONCTUATION ;
  4. WP:TYPO#ESPACES-NOMBRES ;
  5. WP:TYPO#GUILLEMETS ;
  6. WP:TYPO#HEURE ;
  7. WP:TYPO#NOTES-MUSIQUE.
Cdt. --Gkml (discuter) 28 juin 2018 à 14:37 (CEST)
Vive la Rosière, Le modèle nobr (et quelques explications) est disponible sur Wikisource. Quant au trait d'union insécable, je n'ai pas souvenir que quelqu'un là-bas ait abordé ce sujet (j'y collabore régulièrement depuis avril 2014). Toutefois, vous pouvez poser la question sur Choix éditoriaux de Wikisource, on devrait vous répondre en quelques jours. — Cantons-de-l'Est discuter [‌opérateur] 28 juin 2018 à 18:40 (CEST)
Merci Cantons-de-l'Est pour ta confirmation de l’existence du modèle « nobr » dans Wikisource. S'il est là, c’est suffisant ; il me semble donc non nécessaire de chercher l’existence du trait d’union insécable. Cdt. --Gkml (discuter) 28 juin 2018 à 19:51 (CEST)
Merci bien. Je ne connaissais pas ce modèle qui punit donc ma petite médisance  , je vais poser la question sur Wikisource à propos de la façon préférée pour l’intégré au texte (code ou Modèle:nobr). Sachant que j’utilise déjà pour l’espace insécable fine. Mais c’est vrai que c’est une question qui mérite d’être soulevé notamment si les textes peuvent être traité plus tard par des bots et les problèmes que ça peut poser. V!v£ l@ Rosière /Murmurer…/ 29 juin 2018 à 03:01 (CEST)
Il existe un caractère unicode pour l'espace le trait d’union insécable : ‑ (voir Trait d'union#Codage informatique). Je ne sais pas comment on peut le saisir directement, mais on peut le copier-coller. Son code HTML est ‑. Je ne sais pas le reconnaitre directement, mais en le collant sur ce site on peut le reconnaitre à son code hexadécimal 2011.— Zebulon84 (discuter) 29 juin 2018 à 22:41 (CEST)
Merci pour ces indications, Zebulon84, je suppose évidemment que tu as voulu dire « trait d’union insécable » et me suis permis de corriger.
Je mets en copie Vive la Rosière pour le cas où elle n'aurait pas lu ta réponse, que je viens de découvrir par hasard. Je vais d’ailleurs copier cette section dans ma pdd à titre d’aide-mémoire (ou dans ma page-u déjà bien fournie en la matière).
Pour bénéficier de ce trait d’union insécable, j'ai effectivement procédé par copier-coller (sur le caractère « ‑ » qui se trouve dans la colonne « glyphe » du tableau Trait d'union#Codage informatique) et cela a l'air de fonctionner, p. ex. « celui‑ci, ou celui‑là, je ne sais pas » donne 5AAAAA « celui‑ci, ou celui‑là, je ne sais pas » (adapter le nombre de « A » à son écran, pour « pousser » l'une des chaînes « celui-ci » ou « celui-là » en fin de ligne et vérifier que la non‑césure fonctionne effectivement ; pour l’écran que j'utilise « présentement », cinq fois le caractère « A » suffisent à faire la démo.).
Néanmoins, je ne comprends pas pourquoi on ne pourrait pas copier le code du caractère correspondant, alors que les exemples ci-dessous montrent que cela marche d’une part pour l'espace insécable (les trois premiers exemples avec trois codages différents concernent l'espace inécable ; voir ces chaînes «   » ou «   » ou «   ») et d’autre part pour le trait d'union insécable (caractère « ‑ » dans le 4e exemple) :
  1. « espace insécable » donne « espace insécable » ;
  2. « espace insécable » donne « espace insécable » ;
  3. « espace insécable » donne « espace insécable » ;
  4. « trait d’union‑insécable » donne « trait d’union‑insécable » ;
Cdt. --Gkml (discuter) 4 juillet 2018 à 08:15 (CEST)
cc : Cantons-de-l'Est à toutes fins utiles.
  Gkml : Merci pour la correction.
Suivant les logiciels, les espaces insécables peuvent être copiées comme de simples espaces. C'est notamment le cas de Firefox, Chrome ou Edge. Je parle du caractère réel, pas de son code html. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on utilise systématiquement les code html (souvent cachés dans un modèle) pour ajouter des espaces insécables : sinon ils finissent par disparaitre lors d'un copié-collé. — Zebulon84 (discuter) 4 juillet 2018 à 08:38 (CEST)
Aaaah ça soulève un bon point ça. On m’a aussi dit que tout les navigateurs et toutes les liseuses ne géraient pas tous super bien ces caractères spéciaux. Par exemple je ne sais plus lequel supprime l’espace insécable fine et "fusionne" les mots. V!v£ l@ Rosière /Murmurer…/ 9 juillet 2018 à 15:46 (CEST)

Musée des beaux-arts de …Modifier

Bonjour l'atelier,
L'Utilisateur:Gkml se livre à des renommages en série d'articles concernant des musées des beaux-arts en mettant des majuscules à « Beaux-Arts ». Pour résoudre les hésitations et clarifier définitivement ce point, vous serait-il possible d'ajouter un échantillon de typographie correcte dans la section WP:TYPO#MAJUSCULES-MUSÉES, comme : « le musée des beaux-arts de Brest », par exemple ? Si toutefois cette orthographe vous convient, bien sûr ! Avec mes remerciements anticipés. Bien cordialement, 83.204.240.87 (discuter) 27 juin 2018 à 22:33 (CEST)

Travaillant régulièrement à la rédaction des CT, voir ce lien en cas de doute, il m’apparaît clair en nous appuyant sur le Lexique, p. 121 (la principale référence typo. de nos CT), que la bonne graphie est musée des Beaux-Arts de TelleVille, en appliquant la règle mentionnée et les exemples qui y figurent aussi. À noter que dans de nombreux cas, on devrait même avoir musée des Beaux-Arts (TelleVille) car le nom de la ville ne figure pas explicitement dans le nom officiel du musée. C'est pour ces raisons que les renommages ont été entrepris. Cdt. --Gkml (discuter) 28 juin 2018 à 03:08 (CEST)
Merci pour ces éclaircissements. Le champ des occurrences étant tellement vaste, la précision a été ajoutée dans WP:TYPO#MAJUSCULES-MUSÉES. Cordialement. 90.43.152.189 (discuter) 28 juin 2018 à 22:48 (CEST)

Article « Jean Méron » à rétablirModifier

Bonjour,

On signale que P.E.M. (d · c · b) vient d’avoir le courage (merci à lui) de demander le rétablissement de

(article qui était dédié à un « orthotypographe ») dans

Cordialement. Alphabeta (discuter) 28 juin 2018 à 15:01 (CEST)

Au passage :
Alphabeta (discuter) 28 juin 2018 à 15:04 (CEST)

bâtimens, monumens et savans ; et enfans proposés pour la casseModifier

Ne voyant guère d’autre endroit, on signale que les articles : bâtimens, monumens et savans ; et enfants (dédiés tous les 4 à des pluriels anciens) sont proposés pour la casse. Voir :

  1. bâtimens (d · h · j · · PàS) : procédure dite groupée Discussion:Bâtimens/Suppression
  2. monumens (d · h · j · ) : procédure dite groupée Discussion:Bâtimens/Suppression
  3. savans (d · h · j · ) : procédure dite groupée Discussion:Bâtimens/Suppression
  4. enfans (d · h · j · · PàS) : procédure Discussion:Enfans/Suppression (retour en PàS)

Alphabeta (discuter) 28 juin 2018 à 19:06 (CEST)

Journal des SavansModifier

Je copie-colle ici une communication reçue dans une page personnelle :

Bonjour, Je vois des sources qui indiquent en effet que Nina Catach affirme la permanence de la graphie « Journal des savans » jusqu'à la Grande Guerre. Mais les exemplaires disponibles sur Gallica (comme celui-ci, pourvu d'un tampon « Bibliothèque royale » et qui ne peut donc provenir d'une réimpression postérieure à 1848), jettent me semble-t-il un doute suffisant pour qu'on ne puisse pas donner cette information dans l'article. Seudo (discuter) 29 juin 2018 à 11:19 (CEST)

PCC. Sur le « diff » https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Savans&type=revision&diff=149938476&oldid=149924247 effectué par Seudo (d · c · b) dans Savans : on pense que, compte tenu de la notoriété de Nina Catach il aurait mieux ajouter une éventuelle source contraire plutôt que procéder à une simple suppression. Alphabeta (discuter) 29 juin 2018 à 16:48 (CEST)

À Seudo, à propos de «  Mais les exemplaires disponibles sur Gallica (comme celui-ci) » vous produisez un document 1840 alors que N. Catach évoque la période 1914-1918. Il a très bien pu avoir des va-et-vient… Alphabeta (discuter) 29 juin 2018 à 17:03 (CEST)
Et puis wikt:fr:défians fournit une attestation de « habitans » en 1885, mais dans une autre revue illustre :
Ce que dit N. Catach n’est peut-être pas totalement invraisemblable… Alphabeta (discuter) 29 juin 2018 à 17:29 (CEST)
Pour en revenir à « savans », j’ai aussi trouvé s:fr:Page:Revue des Deux Mondes - 1900 - tome 162.djvu/462 : « S’il appartient en effet aux savans de décider en quoi consiste l’originalité du génie scientifique de Pasteur et si nous mesurons chaque jour au nombre des existences préservées grâce à lui la vertu de ses découvertes, il reste à savoir quel homme était cet homme de génie, à le surprendre dans l’habitude de sa vie quotidienne, et dans l’intimité de son cœur. » Ça date de 1900, ce qui rapproche de la Grande Guerre (1914-1918) évoquée par N. Catach. Alphabeta (discuter) 29 juin 2018 à 18:05 (CEST)
Il est facile de vérifier que le passage de « Journal des savans » à « Journal des savants » s'est passé en 1833, soit juste avant la modification de la graphie du même terme dans le dictionnaire de l'Académie française. Par exemple en 1912 comme en 1915, c'était bien sûr le Journal des Savants. Pourquoi le livre de Nina Catach dit-elle autrement ? Y'a-t-il plusieurs revues portant ce nom, ou plusieurs éditions ? Est-ce tout simplement une erreur ou une mauvaise interprétation de ce que dit son ouvrage ? Je n'en sais rien, mais la religion des sources secondaires ne doit pas nous pousser à les retenir lorsqu'elles sont contraires au fait. Dans ce cas il vaut mieux s'abstenir, de peur de mal interpréter soit le fait, soit la source.
Et si vous voulez vraiment une source, la voici : la BNF elle-même confirme que c'est le Journal des Savants depuis 1833 (ce que j'avais trouvé tout seul par Gallica).
D'accord en revanche sur les exemples de la Revue des Deux-Mondes, qui sont intéressants. Seudo (discuter) 29 juin 2018 à 19:08 (CEST)
Vos nouvelles sources sont pertinentes.
Pour 1833/1835 : l’Académie a sans doute pris une décision avant la parution de la sixième édition de son dico.
J’ai écrit dans l’article w:fr:savans :
Les guillemets montrent bien qu’il s’agit d’un verbatim de son ouvrage, le DHOF, un de mes ouvrages de chevet (référence : Dictionnaire historique de l’orthographe française (DHOF), sous la dir. de Nina Catach (1923-1997), collection « Trésors du français », Paris, Larousse, 1994, XL pages + 1327 pages, (ISBN 2-03-340330-0), entrée « savant » page 947 et « § 123 Alignement du pluriel sur le singulier, type arc(s)-boutans/arc(s)-boutants » page 1172). Il n’y a donc pas mauvaise interprétation des propos de N. Catach.
Je pense qu’il y une erreur de formulation de la part de N. Catach : le « parut avec cette orthographe jusqu’à la Grande Guerre » étant à remplacer par « fut cité avec cette orthographe jusqu’à la Grande Guerre ».
Il est bien dommage que l’article w:fr:savans ne puisse guère échapper à la casse car il possède des potentialités encyclopédiques. Alphabeta (discuter) 29 juin 2018 à 20:10 (CEST)
Voir par exemple ce texte remontant à 1886 : s:fr:Une Civilisation retrouvée - les Hétéens, leur écriture et leur art, page 331 et s:fr:Page:Revue des Deux Mondes - 1886 - tome 76.djvu/337 pour la page 331 en fac simile : dans la note infrapaginale « (2) » devenant la note « [34] » dans la transcription du texte complet de l’article procurée par Wikisource on renvoie au « Journal des savans (août et septembre 1877) ». Alphabeta (discuter) 29 juin 2018 à 20:29 (CEST)
Quoi de plus naturel puisqu’on lit dans ce même article s:fr:Une Civilisation retrouvée - les Hétéens, leur écriture et leur art, page 309 (fac simile de cette page 309 : s:fr:Page:Revue des Deux Mondes - 1886 - tome 76.djvu/315) : « […] il était en relations avec un certain nombre de savans de l’Europe. » Cette Revue des deux Mondes m’a tout l’air d’avoir été un repaire d’« irréductibles savans »… Alphabeta (discuter) 29 juin 2018 à 21:09 (CEST)
En passant : et dire que j’avais pris la bonne résolution de plus participer à WP:PàS. Pour l’histoire de l’ortho du français en tout cas, on préfère autant s’occuper ailleurs (e. g. s:fr:Discussion Page:Revue des Deux Mondes - 1885 - tome 71.djvu/447#défians). Alphabeta (discuter) 29 juin 2018 à 20:54 (CEST)
Je ne comprends franchement pas votre insistance à citer cette source erronée. Ce n'est pas que le Journal des savants soit « cité » avec son ancienne orthographe. C'est que la Revue des Deux-Mondes a continué a utiliser l'ancienne orthographe pour tous les pluriels en -ans (pas seulement pour le nom de la revue Journal des savants) jusqu'en 1918 ou 1919. Le plus probable est que Nina Catach a tout simplement confondu le Journal des savants (qui s'est conformé à la nouvelle orthographe dès l'origine) et la Revue des Deux-Mondes (qui a résisté, elle, jusqu'à la Grande Guerre). Et tout ceci n'a rien à faire sur la page savans puisqu'il n'y a rien de spécifique à ce mot. J'ai donc expliqué tout cela sur Réforme de l'orthographe française de 1835. Seudo (discuter) 30 juin 2018 à 11:06 (CEST)
  Compte tenu de vos apports de ce jour (cf. le « diff » [1]) dans l’article Réforme de l’orthographe française de 1835 j’ai finalement supprimé la citation de N. Catach dans l’article savans. Alphabeta (discuter) 30 juin 2018 à 19:48 (CEST)
Merci ! Ça m'aura permis d'apprendre pas mal de choses sur les réformes de l'orthographe au passage... Seudo (discuter) 30 juin 2018 à 20:04 (CEST)
Et je viens de consulter sur papier : Yvonne Cazal et Gabriella Parussa, Introduction à l’histoire de l’orthographe, Armand Colin, 2015, 214 pages, ISBN 978-2-200-60053-2 (ouvrage destiné aux candidat au CAPES et à l’agrégation, à ce que dit la quatrième de couverture) où je lis page 93 : « L’édition de 1835 adopte aussi pour le pluriel […] enfants, présents […]. La décision suscita un tollé dans l’opinion conservatrice, certains s’obstinèrent à ne pas écrire le t comme le firent Chateaubriand et le Journal des Savans. » Comme on voit l’erreur de N. Catach a été reprise…   Alphabeta (discuter) 30 juin 2018 à 20:16 (CEST)

Wikipédia:Atelier typographique/juillet 2018