Ouvrir le menu principal
Tour d'Italie 2010
Giro d'Italia 2010-it.png
Parcours du Giro 2010
Généralités
Course
93e Tour d'Italie
Compétition
Étapes
21
Date
Distance
3 485 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Partants
198Voir et modifier les données sur Wikidata
Coureurs au départ
198
Coureurs à l'arrivée
139
Vitesse moyenne
39,723 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe
Giro d'Italia 2010-it.png

La 93e édition du Tour d'Italie s'est déroulée du 8 au , sur 21 étapes, d'Amsterdam, aux Pays-Bas, à Vérone. Il s'agit de la 14e épreuve du Calendrier mondial UCI 2010.

La victoire est revenue à l'Italien Ivan Basso, déjà vainqueur en 2006. Il devance l'Espagnol David Arroyo et son coéquipier Vincenzo Nibali. Basso vainqueur de la 15e étape, a récupéré le maillot rose de leader à trois journées de la fin. L'Australien Cadel Evans qui termine cinquième, s'adjuge le classement par points, tandis que ses compatriotes Matthew Lloyd et Richie Porte remportent respectivement le classement de la montagne et du meilleur jeune. L'équipe italienne de la Liquigas-Doimo remporte les classements par équipes, grâce notamment à ses trois succès d'étapes.

PrésentationModifier

ParcoursModifier

Le parcours est dévoilé le samedi . Ce Giro est assurément pour les grimpeurs, avec seulement un contre-la-montre de 8,4 km lors de la première étape et un de 15,3 km lors de la 21e étape. Entre cela, un contre-la montre par équipes aura lieu lors de la 4e étape, un chrono en côte (16e étape) et pas moins de 39 ascensions. Il s'agira du troisième départ aux Pays-Bas en trois grands tours, après Assen pour le Tour d'Espagne 2009 et avant Rotterdam pour le Tour de France 2010. Contrairement à la coutume, il n'y aura pas d'arrivée d'étape (ni de départ) à Milan. À noter que Rome n'accueillera pas non plus d'étape[1],[2],[3],[4].

ÉquipesModifier

La liste des 22 équipes a été dévoilé le 22 mars. 15 équipes ProTour et 7 équipes continentales professionnelles participeront à ce Giro[5] :

Trois équipes ProTour ne participent donc pas à ce Tour d'Italie : Euskaltel-Euskadi, La Française des jeux et Team RadioShack. L'équipe Radioshack privilégie le Tour de Californie. Cette épreuve était disputée jusqu'en 2009 au mois de février et a été déplacée en 2010 au mois de mai, en même temps que le Tour d'Italie[6].

Seize équipes bénéficient d'un accord conclu en 2008 et leur assurant une participation au Tour d'Italie. BBox Bouygues Telecom et Cofidis, qui avaient à l'époque le statut d'équipe ProTour, sont sélectionnées en vertu de cet accord. Les équipes Euskaltel-Euskadi et La Française des jeux, également signataires, ont en revanche souhaité ne pas participer à ce Giro.

L'absence des équipes continentales professionnelles Carmiooro-NGC et ISD-Neri, comptant de nombreux coureurs italiens dans leur effectifs, a surpris. L'équipe Ceramica Flaminia, qui a recruté Riccardo Riccò de retour à la compétition après sa suspension, n'est pas sélectionnée non plus[7].

FavorisModifier

Pour le classement généralModifier

 
Cadel Evans (BMC Racing) un des favoris

Les trois derniers vainqueurs du Tour d'Italie sont absents. Denis Menchov (Rabobank), le tenant du titre, et Alberto Contador (Astana), vainqueur en 2008, font l'impasse, préférant se préparer pour le Tour de France. Danilo Di Luca, lui, est suspendu pour dopage. Franco Pellizotti (Liquigas-Doimo), 3e en 2009, est interdit de course juste avant le départ pour contrôles sanguins anormaux[8],[9]. D'autres coureurs, dont Tadej Valjavec (AG2R La Mondiale), seront également privés de Giro[10].

Damiano Cunego (Lampre-Farnese Vini), vainqueur en 2004, et son coéquipier Gilberto Simoni, qui disputera à cette occasion sa dernière course professionnelle, disputeront le Giro, comme en 2004, dans la même équipe[11]. Ivan Basso (Liquigas-Doimo), vainqueur en 2006 et cinquième pour son retour en 2009, devrait profiter de l'absence de Franco Pellizotti, pour être le seul leader de son équipe, même si Vincenzo Nibali pourrait avoir sa carte à jouer[12].

Stefano Garzelli (Acqua & Sapone), vainqueur en 2000 et meilleur grimpeur en 2009, Michele Scarponi (Androni Giocattoli), vainqueur de deux étapes en 2009, et Domenico Pozzovivo (Colnago-CSF Inox) participeront à ce Giro avec des ambitions[13]. Cadel Evans (BMC Racing), champion du monde, participera au Giro pour la première fois depuis 2002[14]. Carlos Sastre (Cervélo TestTeam), 4e et vainqueur de deux étapes de montagne en 2009[15], Alexandre Vinokourov, Paolo Tiralongo (Astana), Marzio Bruseghin (Caisse d'Épargne) et Vladimir Karpets (Team Katusha), font également partie des prétendants. Bradley Wiggins (Team Sky), 4e du Tour de France 2009, et Christian Vande Velde (Garmin-Transitions), 4e du Tour de France 2008 et 8e en 2009, tenteront également de bien faire, avec toutefois un œil sur le prochain Tour de France et même si le parcours ne les avantage pas[16],[17]

Les sprinteursModifier

Mark Cavendish (Team HTC-Columbia) ne sera pas au départ de ce Giro, preférant le Tour de Californie[18]. André Greipel sera par conséquent le sprinteur de l'équipe[19]. Mais, il ne sera pas seul à viser les arrivées groupées. En effet, Alessandro Petacchi, Danilo Hondo (Lampre-Farnese Vini), Tyler Farrar (Garmin-Transitions), Alberto Loddo (Androni Giocattoli), William Bonnet (BBox Bouygues Telecom), Sacha Modolo (Colnago-CSF Inox), Robbie McEwen (Team Katusha), Robert Forster (Team Milram), Gregory Henderson (Team Sky) et Baden Cooke (Team Saxo Bank) tenteront également de tirer leur épingle du jeu lors des sprints massifs. Óscar Freire (Rabobank) ne participera finalement pas à ce Tour d'Italie[20].

Récit de la courseModifier

8 - 10 mai : Premiers écarts aux Pays-BasModifier

Bradley Wiggins (Team Sky) remporte le contre-la-montre inaugural et s'empare du maillot rose. Il devance Brent Bookwalter et Cadel Evans (BMC Racing). Ce dernier prend la tête de la course le lendemain après la victoire de Tyler Farrar (Garmin-Transitions) sur qui il compte une seconde d'avance au classement général. Alexandre Vinokourov (Astana) est troisième. Le Kazakh s'empare de la première place le lendemain, à l'issue d'une étape remportée par Wouter Weylandt (Quick Step), et marquée par une bordure provoquée par l'équipe de Vinokourov et une chute collective survenue à une douzaine de km de l'arrivée. Christian Vande Velde (Garmin-Transitions) est contraint à l'abandon à la suite d'une chute. Quatre autres favoris ont perdu une bonne partie de leurs espoirs de victoire finale après ces trois premiers jours de course. En effet, Carlos Sastre (Cervélo TestTeam) est 43e à 1 minute et 40 secondes, Damiano Cunego (Lampre-Farnese Vini) 50e à 2 minutes et 7 secondes et Bradley Wiggins (Team Sky) pointe à la 55e place, à 4 minutes 28 secondes du maillot rose. Gilberto Simoni (Lampre-Farnese Vini), lui, est 135e et accuse déjà un retard de 9 minutes et 24 secondes[21].

12 - 18 mai : Nibali et Vino en roseModifier

Vincenzo Nibali (Liquigas-Doimo) devient le quatrième maillot rose en quatre étapes, grâce à la victoire de son équipe, qui a devancée les Team Sky de 13 secondes et les Team HTC-Columbia de 21 secondes dans le contre-la-montre par équipe. Ses coéquipiers Ivan Basso et Valerio Agnoli, nouveau maillot blanc, sont respectivement deuxième et troisième au classement général. Cervélo TestTeam et Astana sont à 36 secondes et 38 secondes. Cadel Evans et son équipe BMC Racing accusent un retard de une minute et 19 seconde. Lors de la cinquième étape, Yukiya Arashiro (BBox Bouygues Telecom) s'échappe en compagnie de Jérôme Pineau (Quick Step), Julien Fouchard (Cofidis) et Paul Voss (Team Milram). Voss lâche prise à 15 km de l'arrivée, mais ses trois compagnons résistent au retour du peloton. Pineau s'impose finalement, devant Fouchard et Arashiro. Le peloton, dont le sprint est remporté par Tyler Farrar (Garmin-Transitions), termine à 4 secondes. Matthew Lloyd (Omega Pharma-Lotto) remporte la sixième étape en solitaire, 1 minute et 6 secondes devant Rubens Bertogliati (Androni Giocattoli) et 1 minute 15 secondes Danilo Hondo (Lampre-Farnese Vini), qui règle le sprint du peloton. Le lendemain, Evans remporte la 7e étape devant Cunego et Vinokourov. Ce dernier reprend le maillot rose à Nibali, qui a été victime d'une chute impliquant également trois de ses coéquipiers à environ 35 km de l'arrivée, avant l'entrée dans le premier secteur non goudronné. L'italien compte 1 min 33 s de retard sur le nouveau maillot rose. Ivan Basso, qui perd plus de deux min, se retrouve à 1 min 51 s de Vinokourov au général. Mais, le grand perdant de la journée est Carlos Sastre. En effet, l'espagnol a concédé plus de 5 min. Lors de la 8e étape, remportée par Chris Anker Sørensen (Team Saxo Bank), les favoris se neutralisent, malgré quelques attaques de Michele Scarponi (Androni Giocattoli), Damiano Cunego (Lampre-Farnese Vini) et Stefano Garzelli (Acqua & Sapone). Vino conserve le maillot rose à l'issue des 9e et 10e étapes, remportées respectivement par Matthew Goss (Team HTC-Columbia) et Tyler Farrar (Garmin-Transitions).

19 - 27 mai : L'Aquila chamboule le généralModifier

Evgueni Petrov (Team Katusha) remporte la 11e étape, marquée par une échappée de 56 coureurs, dont Richie Porte (Team Saxo Bank), nouveau maillot rose, David Arroyo (Caisse d'Épargne), qui prend la 2e place au général, Bradley Wiggins (Team Sky) et Carlos Sastre (Cervélo TestTeam), qui se replacent au classement général. Lors de la 12e étape, Alexandre Vinokourov (Astana), Michele Scarponi (Androni Giocattoli), Vincenzo Nibali, Ivan Basso (Liquigas-Doimo), Jérôme Pineau (Quick Step), Damiano Cunego (Lampre-Farnese Vini), Stefano Garzelli (Acqua & Sapone), Filippo Pozzato (Team Katusha), Thomas Voeckler (BBox Bouygues Telecom) et Marco Pinotti (Team HTC-Columbia) sortent du peloton à 14 km de l'arrivée, une fois qu'Olivier Kaisen (Omega Pharma-Lotto), Yuriy Krivtsov (AG2R La Mondiale) et Rick Flens (Rabobank), les échappés du jour, sont repris. Pozzato franchit la ligne en premier, devançant Voeckler et Pineau. Le peloton termine à 10 s du groupe de tête. Un groupe de 17 coureurs, formé au km 62, rallie l'arrivée de la 13e étape 7 min 26 s avant le peloton. Parmi eux, on retrouve Manuel Belletti (Colnago-CSF Inox), qui s'impose à Cesenatico devant Gregory Henderson (Team Sky) et Iban Mayoz (Footon-Servetto). Vladimir Karpets (Team Katusha), lui, profite du rythme peu effréné du peloton pour attaquer à 65 km du but et finir avec 2 min 04 s d'avance sur le peloton. Vincenzo Nibali (Liquigas-Doimo) remporte la 14e étape et prend la 8e place du général à 6 min 51 s de David Arroyo (Caisse d'Épargne), qui s'empare de la tunique de leader. Le lendemain, les Liquigas remportent un 2e succès consécutif, puisque Ivan Basso s'impose au Monte Zoncolan. L'italien prend la 3e place du général, à 3 min 33 s d'Arroyo, toujours maillot rose. Richie Porte (Team Saxo Bank) conserve son maillot blanc et sa 2e place. Carlos Sastre (Cervélo TestTeam) est 4e à 4 min 21 s, Cadel Evans (BMC Racing) 5e à 4 min 43 s, Alexandre Vinokourov (Astana) 6e à 5 min 51 s et Nibali 7e à 6 min 08 s. Stefano Garzelli (Acqua & Sapone) remporte le chrono en côte du Plan de Corones. Il devance Cadel Evans, désormais 3e à 3 min 09 s de David Arroyo, qui conserve la tête du classement général, et John Gadret (AG2R La Mondiale). Ivan Basso prend la 2e place du général, à 2 min 27 s, tandis que Porte glisse à la 4e place. L'espagnol conserve le maillot rose à l'issue des 17e et 18e étapes, remportées respectivement par Damien Monier (Cofidis), présent dans l'échappée du jour, et André Greipel (Team HTC-Columbia), vainqueur au terme d'un sprint massif.

28 - 30 mai : Le sacre de BassoModifier

 
Ivan Basso remporte son deuxième Tour d'Italie.

Michele Scarponi (Androni Giocattoli) remporte la 19e étape à Aprica devançant Basso qui s'empare du maillot rose, et Nibali, 3e au général à 02 min 30 s de son coéquipier. Vinokourov, Sastre, Evans, Arroyo et Gadret consèdent 3 min 05 s. Johann Tschopp (BBox Bouygues Telecom) s'adjuge la 20e étape, qui n'occasionne pas de gros changement au général, malgré des tentatives de Vinokourov et Sastre. Michele Scarponi prend tout de même la 3e place du classement général. Ivan Basso (Liquigas-Doimo) remporte son 2e Giro, à l'issue d'un contre-la-montre final que s'adjuge Gustav Larsson (Team Saxo Bank). David Arroyo (Caisse d'Épargne) et Vincenzo Nibali (Liquigas-Doimo) complètent le podium de cette édition 2010. Concernant les classement annexes, Cadel Evans (BMC Racing) remporte le classement par points, Matthew Lloyd (Omega Pharma-Lotto) le classement du meilleur grimpeur et Richie Porte (Team Saxo Bank) celui du meilleur jeune.

ÉtapesModifier

Étape Date Villes étapes km Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape 8 mai Amsterdam (NED)Amsterdam (NED)   8,4 (clm)   Bradley Wiggins   Bradley Wiggins
2e étape 9 mai Amsterdam (NED)Utrecht (NED)   210   Tyler Farrar   Cadel Evans
3e étape 10 mai Amsterdam (NED)Middelbourg (NED)   224   Wouter Weylandt   Alexandre Vinokourov
11 mai (journée de repos)
4e étape 12 mai SaviglianoCuneo   32.5 (clm/é)   Liquigas-Doimo   Vincenzo Nibali
5e étape 13 mai NovaraNovi Ligure   162   Jérôme Pineau   Vincenzo Nibali
6e étape 14 mai FidenzaCarrare   172   Matthew Lloyd   Vincenzo Nibali
7e étape 15 mai CarrareMontalcino   222   Cadel Evans   Alexandre Vinokourov
8e étape 16 mai Chianciano TermeTerminillo   189   Chris Anker Sørensen   Alexandre Vinokourov
9e étape 17 mai FrosinoneCava de' Tirreni   187   Matthew Goss   Alexandre Vinokourov
10e étape 18 mai AvellinoBitonto   230   Tyler Farrar   Alexandre Vinokourov
11e étape 19 mai LuceraL'Aquila   262   Evgueni Petrov   Richie Porte
12e étape 20 mai Città Sant'AngeloPorto Recanati   206   Filippo Pozzato   Richie Porte
13e étape 21 mai Porto RecanatiCesenatico   223   Manuel Belletti   Richie Porte
14e étape 22 mai FerrareAsolo   205   Vincenzo Nibali   David Arroyo
15e étape 23 mai MestreMonte Zoncolan   222   Ivan Basso   David Arroyo
24 mai (journée de repos)
16e étape 25 mai San Vigilio di MarebbePlan de Corones   12.9 (clm)   Stefano Garzelli   David Arroyo
17e étape 26 mai BrunicoPeio Terme   173   Damien Monier   David Arroyo
18e étape 27 mai Levico TermeBrescia   156   André Greipel   David Arroyo
19e étape 28 mai BresciaAprica   195   Michele Scarponi   Ivan Basso
20e étape 29 mai BormioTonale   178   Johann Tschopp   Ivan Basso
21e étape 30 mai VéroneVérone   15,3 (clm)   Gustav Larsson   Ivan Basso

Classements finalsModifier

 
Richie Porte qui termine 7e et meilleur jeune est l'une des révélations du Giro

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Ivan Basso     Italie Liquigas-Doimo en 87 h 44 min 01 s
2 David Arroyo   Espagne Caisse d'Épargne + 1 min 51 s
3 Vincenzo Nibali   Italie Liquigas-Doimo 2 min 37 s
4 Michele Scarponi   Italie Androni Giocattoli 2 min 50 s
5 Cadel Evans     Australie BMC Racing 3 min 27 s
6 Alexandre Vinokourov   Kazakhstan Astana 7 min 06 s
7 Richie Porte     Australie Team Saxo Bank 7 min 22 s
8 Carlos Sastre   Espagne Cervélo TestTeam 9 min 39 s
9 Marco Pinotti   Italie Team HTC-Columbia 14 min 20 s
10 Robert Kišerlovski   Croatie Liquigas-Doimo 14 min 51 s
11 Damiano Cunego   Italie Lampre-Farnese Vini 17 min 10 s
12 Bauke Mollema   Pays-Bas Rabobank 19 min 41 s
13 John Gadret   France AG2R La Mondiale 23 min 03 s
14 Vladimir Karpets   Russie Team Katusha 25 min 21 s
15 Mauricio Ardila   Colombie Rabobank 32 min 29 s

Classements annexesModifier

Classement par points[22]Modifier

Cycliste Équipe Points
1   Cadel Evans   BMC Racing 150
2   Alexandre Vinokourov Astana 128
3   Vincenzo Nibali Liquigas-Doimo 116
4   Michele Scarponi Androni Giocattoli 110
5   Ivan Basso   Liquigas-Doimo 105
6   Marco Pinotti Team HTC-Columbia 74
7   Jérôme Pineau Quick Step 69
8   Filippo Pozzato Team Katusha 67
9   Damiano Cunego Lampre-Farnese Vini 64
10   John Gadret AG2R La Mondiale 64

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Équipe Points
1   Matthew Lloyd   Omega Pharma-Lotto 56
2   Ivan Basso   Liquigas-Doimo 41
3   Johann Tschopp BBox Bouygues Telecom 38
4   Cadel Evans   BMC Racing 35
5   Michele Scarponi Androni Giocattoli 25
6   Ludovic Turpin AG2R La Mondiale 20
7   Rubens Bertogliati Androni Giocattoli 16
8   Simone Stortoni Colnago-CSF Inox 16
9   Alexandre Vinokourov Astana 15
10   Vincenzo Nibali Liquigas-Doimo 15

Classement du meilleur jeuneModifier

Cycliste Équipe Temps
1   Richie Porte   Team Saxo Bank en 87 h 57 min 23 s
2   Robert Kišerlovski Liquigas-Doimo + 7 min 29 s
3   Bauke Mollema Rabobank 12 min 19 s
4   Steven Kruijswijk Rabobank 30 min 05 s
5   Francis De Greef Omega Pharma-Lotto 42 min 46 s
6   Valerio Agnoli Liquigas-Doimo 1 h 20 min 30 s
7   Rigoberto Urán Caisse d'Épargne 1 h 29 min 44 s
8   Jan Bakelants Omega Pharma-Lotto 1 h 30 min 18 s
9   Marcel Wyss Cervélo TestTeam 1 h 37 min 33 s
10   Branislau Samoilau Quick Step 1 h 38 min 40 s

Classement par équipes aux tempsModifier

Équipe Temps
1   Liquigas-Doimo en 262 h 04 min 40 s
2   Rabobank + 24 min 21 s
3   Caisse d'Épargne 1 h 05 min 55 s
4   AG2R La Mondiale 1 h 10 min 16 s
5   Omega Pharma-Lotto 1 h 10 min 45 s
6   Team Saxo Bank 1 h 42 min 45 s
7   Cervélo TestTeam 2 h 06 min 16 s
8   Androni Giocattoli 2 h 22 min 23 s
9   Team Katusha 2 h 23 min 30 s
10   BBox Bouygues Telecom 2 h 31 min 15 s

Classement par équipes aux pointsModifier

Équipe Points
1   Liquigas-Doimo 412
2   Team HTC-Columbia 281
3   Rabobank 263
4   Lampre-Farnese Vini 251
5   Team Sky 235
6   AG2R La Mondiale 221
7   BMC Racing 217
8   Team Saxo Bank 217
9   Astana 216
10   Garmin-Transitions 214

Autres classementsModifier

Points UCIModifier

Les 20 premiers du général et les cinq premiers de chaque étape marquent des points pour le Classement mondial UCI 2010. À l'issue de ce Giro Cadel Evans (BMC Racing) prend la tête du classement mondial[26].

Barème
Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e
Classement général 170 130 100 90 80 70 60 52 44 38 32 26 22 18 14 10 8 6 4 2
Points par étapes 16 8 4 2 1
Classement individuel
# Coureur Équipe Pts
1   Ivan Basso   Liquigas-Doimo 206
2   David Arroyo   Caisse d'Épargne 132
3   Cadel Evans   BMC Racing 128
4   Vincenzo Nibali   Liquigas-Doimo 123
5   Michele Scarponi   Androni Giocattoli 117
6   Alexandre Vinokourov   Astana 85
7   Richie Porte   Team Saxo Bank 60
8   Carlos Sastre   Cervélo TestTeam 56
9   Marco Pinotti   Team HTC-Columbia 54
10   Damiano Cunego   Lampre-Farnese Vini 42

Évolution des classementsModifier

Sur ce Tour d'Italie, quatre maillots différents sont attribués.

  • Pour le classement général, calculé en additionnant les temps chaque cycliste sur chaque étape, et en tenant compte des secondes de bonification obtenues, le leader reçoit un maillot rose. Ce classement est considéré comme le plus important de la course et le gagnant est considéré comme le vainqueur du Giro. Les arrivées d'étapes en ligne donnent 20, 12 et 8 secondes de bonifications aux trois premiers, les sprints intermédiaires 6, 4 et 2 secondes.
  • En outre, il y a un classement par points, son leader porte un maillot rouge. Dans ce classement par points, les cyclistes obtiennent des points s'ils terminent dans les 15 premiers d'une étape. La victoire d'étape rapporte 25 points, la deuxième place 20 points, puis 16, 14, 12, 10, et un point de moins par place. Le 15e obtient donc un seul point. De plus, des points sont aussi distribués dans les sprints intermédiaires: 8, 6, 4, 3, 2 et 1 aux six premiers.
  • Il existe aussi un classement de la montagne, dont le leader porte un maillot vert. Dans le classement de la montagne, des points sont gagnés en fonction du passage au sommet d'un col. Chaque ascension est classée soit en première, deuxième ou troisième catégorie. Les points sont attribués en fonction de la difficulté de l'ascension :
    • 3e catégorie : 3, 2 et 1 aux trois premiers ;
    • 2e catégorie : 5, 3 et 1 aux trois premiers ;
    • 1re catégorie : 10, 6, 4, 2 et 1 aux cinq premiers ;
    • Arrivée en altitude : 15, 10, 6, 4, 2 et 1 aux six premiers ;
    • Cima Coppi (toit du Giro) : 20, 15, 10, 6, 4 et 2 aux six premiers.
  • Le quatrième maillot est blanc et il représente le leader du classement du meilleur jeune. Le classement est calculé en fonction du classement général, mais seuls les coureurs nés après le 1er janvier 1985 (25 ans et moins) sont éligibles.
  • Il existe également deux classements pour les équipes.
    • Le premier est le Trofeo Fast Team. Dans ce classement, les temps des trois meilleurs coureurs par équipe sur chaque étape sont additionnés (les bonifications ne sont pas prises en compte). L'équipe leader est l'équipe avec le meilleur temps total.
    • Le second est le classement Trofeo Super Team, ou classement par équipes et par points. Après chaque étape, l'équipe du premier marque 20 points, l'équipe du deuxième 19 points, et ainsi de suite jusqu'à l'équipe du vingtième qui marque 1 point.
Étape Vainqueur Classement général
Classement par points
Classement de la montagne
Classement du meilleur jeune
Classement par équipes
1 Bradley Wiggins Bradley Wiggins Bradley Wiggins non-attribué Richie Porte Team Sky
2 Tyler Farrar Cadel Evans Tyler Farrar Paul Voss Team Saxo Bank
3 Wouter Weylandt Alexandre Vinokourov Graeme Brown
4 Liquigas-Doimo Vincenzo Nibali Valerio Agnoli Liquigas-Doimo
5 Jérôme Pineau Jérôme Pineau
6 Matthew Lloyd Tyler Farrar Matthew Lloyd
7 Cadel Evans Alexandre Vinokourov Richie Porte Team Saxo Bank
8 Chris Anker Sørensen Cadel Evans Liquigas-Doimo
9 Matthew Goss Tyler Farrar
10 Tyler Farrar
11 Evgueni Petrov Richie Porte Team Saxo Bank
12 Filippo Pozzato Jérôme Pineau
13 Manuel Belletti
14 Vincenzo Nibali David Arroyo Alexandre Vinokourov Liquigas-Doimo
15 Ivan Basso Cadel Evans
16 Stefano Garzelli
17 Damien Monier
18 André Greipel
19 Michele Scarponi Ivan Basso Ivan Basso
20 Johann Tschopp Matthew Lloyd
21 Gustav Larsson
Classements finals Ivan Basso Cadel Evans Matthew Lloyd Richie Porte Liquigas-Doimo

D'autres classements, dont les leaders ne reçoivent pas de maillot sont également mis en jeu durant le Giro. Chaque étape en ligne a un sprint intermédiaire, les Traguardo Volante, où les secondes de bonifications sont attribuées pour le classement général, les points pour le classement par points, ainsi qu'un classement spécifique : les Traguardo Volante ou le classement des sprints intermédiaires. Pour ce classement spécifique, les cinq premiers du sprint intermédiaire marquent 5, 4, 3, 2 et 1 point.

Le Trophée Fuga Cervelo récompense les baroudeurs: chaque coureur dans une échappée de dix coureurs ou moins obtient un point pour chaque kilomètre d'échappée (s'il y a au moins dix kilomètres d'échappée).

Le classement Azzurri d'Italia n'attribue pas de maillot distinctif. Il est parrainé par l'association du même nom qui regroupe les sportifs italiens ayant été sélectionnés en équipe nationale. Les trois premiers de chaque étape marquent 4, 2 et 1 point pour ce classement.

Le classement de la combativité n'attribue pas non plus de maillot distinctif. Il s'agit en fait d'une forme de classement combiné. En effet, les points sont attribués selon le barème suivant :

  • Arrivées des étapes : 6, 5, 4, 3, 2 et 1 aux six premiers ;
  • Sprints intermédiaire : 5, 4, 3, 2 et 1 aux cinq premiers ;
  • Côtes de 1re catégorie : 4, 3, 2 et 1 aux quatre premiers ;
  • Côtes de 2e catégorie : 3, 2 et 1 aux trois premiers ;
  • Côtes de 3e catégorie : 2 et 1 aux deux premiers.

Les équipes reçoivent des points de pénalité pour des infractions au cours de la course. Le classement du fair-play[25] récompense les équipes qui ont le moins de sanctions.

Étape Trofeo Super Team Traguardo Volante Combativité Azzurri d'Italia Trofeo Fuga Cervelo Fair Play[25]
1 Team Sky non-attribué Bradley Wiggins Bradley Wiggins non-attribué Team Sky
2 Paul Voss Paul Voss Tyler Farrar Rick Flens BMC Racing
3 Team HTC-Columbia Tom Stamsnijder Wouter Weylandt Astana
4 Liquigas-Doimo
5 Jérôme Pineau Jérôme Pineau Jérôme Pineau Paul Voss
6 Matthew Lloyd
7 Cadel Evans BMC Racing
8
9 Tom Stamsnijder Matthew Goss Tom Stamsnijder
10 Tyler Farrar Tyler Farrar
11 Matthew Lloyd Liquigas-Doimo
12 Jérôme Pineau Rick Flens
13 Tom Stamsnijder
14 Cervélo TestTeam
15 Liquigas-Doimo Jérôme Pineau Jérôme Pineau Cadel Evans Jérôme Pineau AG2R La Mondiale
16
17 Acqua & Sapone
18 Tom Stamsnijder
19
20 Matthew Lloyd Liquigas-Doimo
21

Liste des participantsModifier

Légende
# Dossard de départ porté par le coureur sur ce Giro Pos. Position finale au classement général
      Indique le vainqueur du classement général       Indique le vainqueur du classement de la montagne
      Indique le vainqueur du classement par points       Indique le vainqueur du classement du meilleur jeune
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé hors des délais une étape,
suivi du numéro de l'étape
  BMC Racing
# Coureur Pos.
1 Cadel Evans (AUS)  
  Champion du monde
5e
2 Brent Bookwalter (USA) 95e
3 Martin Kohler (SUI) AB-2
4 Jeff Louder (USA) AB-11
5 Mauro Santambrogio (ITA) AB-11
6 John Murphy (USA) AB-8
7 Michael Schär (SUI) 99e
8 Florian Stalder (SUI) 81e
9 Danilo Wyss (SUI) 97e
Manager : John Lelangue
  Acqua & Sapone
# Coureur Pos.
11 Stefano Garzelli (ITA) AB-20
12 Dario Andriotto (ITA) 132e
13 Massimo Codol (ITA) 43e
14 Alessandro Donati (ITA) 75e
15 Francesco Failli (ITA) 65e
16 Andrea Masciarelli (ITA) AB-8
17 Francesco Masciarelli (ITA) AB-8
18 Vladimir Miholjević (CRO) 25e
19 Cayetano Sarmiento (COL) 47e
Manager : Franco Gini
  AG2R La Mondiale
# Coureur Pos.
21 Guillaume Bonnafond (FRA) AB-6
22 Hubert Dupont (FRA) 20e
23 Alexander Efimkin (RUS) 19e
24 John Gadret (FRA) 13e
25 Sébastien Hinault (FRA) 100e
26 Yuriy Krivtsov (UKR) 83e
27 Rene Mandri (EST) AB-11
28 Anthony Ravard (FRA) AB-13
29 Ludovic Turpin (FRA) 67e
Manager : Vincent Lavenu
  Androni Giocattoli
# Coureur Pos.
31 Michele Scarponi (ITA) 4e
32 Leonardo Bertagnolli (ITA) NP-16
33 Alessandro Bertolini (ITA) 115e
34 Rubens Bertogliati (SUI)
  Champion de Suisse contre-la-montre
66e
35 Alberto Loddo (ITA) AB-11
36 Carlos José Ochoa (VEN) 52e
37 Jackson Rodríguez (VEN) 51e
38 José Serpa (COL) 30e
39 Cameron Wurf (AUS) 77e
Manager : Gianni Savio
  Astana
# Coureur Pos.
41 Alexander Vinokourov (KAZ) 6e
42 Paolo Tiralongo (ITA) AB-6
43 Enrico Gasparotto (ITA) AB-11
44 Andriy Grivko (UKR)
  Champion d'Ukraine contre-la-montre
70e
45 Josep Jufré (ESP) 42e
46 Roman Kireyev (KAZ) 87e
47 Valentin Iglinskiy (KAZ) AB-11
48 Gorazd Štangelj (SLO) 92e
49 Alexsandr Dyachenko (KAZ) AB-11
Manager : Yvon Sanquer
  BBox Bouygues Telecom
# Coureur Pos.
51 Thomas Voeckler (FRA) 23e
52 Yukiya Arashiro (JPN) 93e
53 William Bonnet (FRA) AB-20
54 Anthony Charteau (FRA) AB-8
55 Mathieu Claude (FRA) AB-20
56 Damien Gaudin (FRA) 136e
57 Guillaume Le Floch (FRA) 110e
58 Yury Trofimov (RUS) 28e
59 Johann Tschopp (SUI) 34e
Manager : Didier Rous
  Caisse d'Épargne
# Coureur Pos.
61 Marzio Bruseghin (ITA) NP-7
62 Andrey Amador (CRC) 41e
63 David Arroyo (ESP) 2e
64 Arnold Jeannesson (FRA) AB-19
65 Vasil Kiryienka (BLR) 37e
66 Pablo Lastras (ESP) 113e
67 Alberto Losada (ESP) 53e
68 Rigoberto Urán (COL) 35e
69 Xabier Zandio (ESP) 62e
Manager : Neil Stephens
  Cervélo TestTeam
# Coureur Pos.
71 Carlos Sastre (ESP) 8e
72 Íñigo Cuesta (ESP) 85e
73 Volodymyr Gustov (UKR) 61e
74 Ted King (USA) 114e
75 Ignatas Konovalovas (LTU)
  Champion de Lituanie contre-la-montre
106e
76 Daniel Lloyd (GBR) 103e
77 Marcel Wyss (SUI) 38e
78 Gabriel Rasch (NOR) AB-20
79 Xavier Tondo (ESP) AB-20
Manager : Joop Alberda
  Cofidis
# Coureur Pos.
81 David Moncoutié (FRA) 68e
82 Guillaume Blot (FRA) AB-15
83 Mickaël Buffaz (FRA) AB-16
84 Rémi Cusin (FRA) 82e
85 Leonardo Duque (COL) 63e
86 Julien Fouchard (FRA) 119e
87 Kalle Kriit (EST) 98e
88 Nico Sijmens (BEL) 104e
89 Damien Monier (FRA) 89e
Manager : Éric Boyer
  Colnago-CSF Inox
# Coureur Pos.
91 Domenico Pozzovivo (ITA) AB-13
92 Manuel Belletti (ITA) AB-15
93 Sacha Modolo (ITA) AB-8
94 Alessandro Bisolti (ITA) 74e
95 Federico Canuti (ITA) AB-17
96 Marco Frapporti (ITA) 138e
97 Alan Marangoni (ITA) 107e
98 Simone Stortoni (ITA) 73e
99 Stefano Pirazzi (ITA) 120e
Manager : Roberto Reverberi
  Footon-Servetto
# Coureur Pos.
101 Ermanno Capelli (ITA) HD-16
102 Matthias Brändle (AUT) 90e
103 Eros Capecchi (ITA) NP-7
104 Giampaolo Cheula (ITA) AB-15
105 Markus Eibegger (AUT)
  Champion d'Autriche
48e
106 Iban Mayoz (ESP) 22e
107 Marco Corti (ITA) 139e
108 Michele Merlo (ITA) AB-6
109 Martin Pedersen (DEN) AB-11
Manager : Mauro Gianetti
  Garmin-Transitions
# Coureur Pos.
111 David Millar (GBR) AB-13
112 Christian Vande Velde (USA) AB-3
113 Tyler Farrar (USA) NP-15
114 Jack Bobridge (AUS) AB-13
115 Julian Dean (NZL) NP-19
116 Murilo Fischer (BRA) 112e
117 Daniel Martin (IRL) 57e
118 Cameron Meyer (AUS)
  Champion d'Australie contre-la-montre
137e
119 Svein Tuft (CAN)
  Champion du Canada contre-la-montre
125e
Manager : Jonathan Vaughters
  Lampre-Farnese Vini
# Coureur Pos.
121 Damiano Cunego (ITA) 11e
122 Alessandro Petacchi (ITA) AB-8
123 Gilberto Simoni (ITA) 69e
124 Matteo Bono (ITA) 86e
125 Danilo Hondo (GER) NP-19
126 Marco Marzano (ITA) 80e
127 David Loosli (SUI) NP-17
128 Daniele Righi (ITA) 49e
129 Alessandro Spezialetti (ITA) 118e
Manager : Giuseppe Saronni
  Liquigas-Doimo
# Coureur Pos.
131 Ivan Basso (ITA)   1er
132 Vincenzo Nibali (ITA) 3e
133 Valerio Agnoli (ITA) 32e
134 Maciej Bodnar (POL)
  Champion de Pologne contre-la-montre
127e
135 Tiziano Dall'Antonia (ITA) 91e
136 Robert Kišerlovski (CRO) 10e
137 Fabio Sabatini (ITA) 101e
138 Sylwester Szmyd (POL) 60e
139 Alessandro Vanotti (ITA) 76e
Manager : Roberto Amadio
  Omega Pharma-Lotto
# Coureur Pos.
141 Sebastian Lang (GER) 71e
142 Jan Bakelants (BEL) 36e
143 Adam Blythe (GBR) AB-11
144 Francis De Greef (BEL) 21e
145 Michiel Elijzen (NED) 111e
146 Olivier Kaisen (BEL) 122e
147 Matthew Lloyd (AUS)   50e
148 Daniel Moreno (ESP) 26e
149 Charles Wegelius (GBR) 29e
Manager : Marc Sergeant
  Quick Step
# Coureur Pos.
151 Dario Cataldo (ITA) AB-19
152 Addy Engels (NED) 126e
153 Mauro Facci (ITA) 121e
154 Jérôme Pineau (FRA) 58e
155 Francesco Reda (ITA) AB-17
156 Branislau Samoilau (BLR) 39e
157 Matteo Tosatto (ITA) 56e
158 Marco Velo (ITA) 108e
159 Wouter Weylandt (BEL) AB-12
Manager : Patrick Lefevere
  Rabobank
# Coureur Pos.
161 Steven Kruijswijk (NED) 18e
162 Mauricio Ardila (COL) 15e
163 Graeme Brown (AUS) 130e
164 Rick Flens (NED) 135e
165 Dmitry Kozontchuk (RUS) AB-8
166 Tom Stamsnijder (NED) 109e
167 Bauke Mollema (NED) 12e
168 Jos van Emden (NED) 116e
169 Pieter Weening (NED) 24e
Manager : Erik Breukink
  Team Sky
# Coureur Pos.
171 Bradley Wiggins (GBR)
  Champion de Grande-Bretagne contre-la-montre
40e
172 Michael Barry (CAN) 44e
173 Dario Cioni (ITA) 17e
174 Steve Cummings (GBR) 55e
175 Christopher Froome (GBR) DSQ-19
176 Mathew Hayman (AUS) 105e
177 Gregory Henderson (NZL) 88e
178 Morris Possoni (ITA) AB-13
179 Christopher Sutton (AUS) 133e
Manager : Dave Brailsford
  Team HTC-Columbia
# Coureur Pos.
181 André Greipel (GER) NP-19
182 Marco Pinotti (ITA)
  Champion d'Italie contre-la-montre
9e
183 Michael Albasini (SUI) 123e
184 Matthew Goss (AUS) AB-15
185 Adam Hansen (AUS) AB-11
186 Craig Lewis (USA) 78e
187 František Raboň (CZE)
  Champion de République tchèque contre-la-montre
134e
188 Vicente Reynés (ESP) 117e
189 Marcel Sieberg (GER) AB-19
Manager : Bob Stapleton
  Team Katusha
# Coureur Pos.
191 Filippo Pozzato (ITA)
  Champion d'Italie
45e
192 Vladimir Karpets (RUS) 14e
193 Robbie McEwen (AUS) NP-15
194 Giampaolo Caruso (ITA) 46e
195 Joan Horrach (ESP) 54e
196 Mikhail Ignatiev (RUS) 131e
197 Luca Mazzanti (ITA) 79e
198 Evgueni Petrov (RUS) 31e
199 Sergueï Klimov (RUS) 94e
Manager : Andreï Tchmil
  Team Milram
# Coureur Pos.
201 Linus Gerdemann (GER) 16e
202 Robert Förster (GER) 96e
203 Markus Fothen (GER) 102e
204 Luke Roberts (AUS) 124e
205 Dominik Roels (GER) AB-12
206 Thomas Rohregger (AUT) AB-11
207 Matthias Russ (GER) 84e
208 Paul Voss (GER) AB-15
209 Fabian Wegmann (GER) AB-8
Manager : Gerry van Gerwen
  Team Saxo Bank
# Coureur Pos.
211 Anders Lund (DEN) 64e
212 Baden Cooke (AUS) NP-9
213 Chris Anker Sørensen (DEN) 27e
214 Nicki Sørensen (DEN) 72e
215 Gustav Larsson (SWE) 59e
216 Laurent Didier (LUX) 33e
217 Lucas Sebastián Haedo (ARG) 128e
218 Michael Mørkøv (DEN) 129e
219 Richie Porte (AUS)   7e
Manager : Bjarne Riis

Notes et référencesModifier

  1. « Un Giro 2010 à suspens », sur cyclismactu.net,
  2. « Tout savoir sur le parcours du Giro », sur velochrono.fr,
  3. « Le parcours à la loupe (1) », sur eurosport.fr,
  4. « Le Giro à la loupe (2) », sur eurosport.fr,
  5. « Le Giro se passe de RadioShack », sur eurosport.fr,
  6. « RCS prive RadioShack du Tirreno-Adriatico », sur cyclismag.com, (consulté le 8 avril 2010)
  7. (en) « Zomegnan explains Giro d'Italia team selections », sur cyclingnews.com, (consulté le 8 avril 2010)
  8. « Pellizotti privé de Giro », sur eurosport.fr,
  9. « Pellizotti ne comprend pas », sur eurosport.fr,
  10. « Les têtes tombent », sur eurosport.fr,
  11. « Simoni – Cunego : le retour du duo », sur velochrono.fr,
  12. « Le plan B de la Liquigas », sur velochrono.fr,
  13. « Pas si petites continentales », sur velochrono.fr,
  14. « Evans prêt pour l'histoire », sur eurosport.fr,
  15. « Carlos Sastre, l’atout fraîcheur », sur velochrono.fr,
  16. « Wiggins et Vande Velde : proches adversaires », sur velochrono.fr,
  17. « Les favoris au crible », sur eurosport.fr,
  18. « Sans Cavendish », sur eurosport.fr,
  19. « Columbia avec Greipel », sur eurosport.fr,
  20. « Freire forfait », sur eurosport.fr,
  21. « Bilan du Giro "hollandais" », sur cyclismactu.net,
  22. « Maillot Rouge : après la Vuelta, le Giro s'y met également ! », sur 21virages.free.fr,
  23. Azzurri d'Italia : le classement attribue 4, 2 et 1 point(s) aux trois premiers de chaque étape
  24. Classement Fuga Cervelo : 1 point pour chaque kilomètre d'échappée.
  25. a b et c Barème :
    • Un avertissement coûte 0.5 point (accrochage à une voiture, coureur qui reste trop longtemps dans l'aspiration d'une voiture)
    • Une amende coûte 1 point tous les 10 francs suisses
    • Une pénalité de temps coûte 2 points par seconde
    • Un déclassement coûte 100 points
    • Une disqualification coûte 1000 points
    • Un contrôle positif coûte 2000 points
  26. UCI World Ranking - 2010

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :