Ouvrir le menu principal

Article général Pour un article plus général, voir Tour d'Italie 2010.

Tour d'Italie 2010
4e étape :
Savigliano à Cuneo
Classement de l'étape
VainqueurDrapeau : Italie Liquigas-Doimo 36 min 37 s
(53,254 km/h)
DeuxièmeDrapeau : Royaume-Uni Team Sky + 13 s
TroisièmeDrapeau : États-Unis Team HTC-Columbia + 21 s
Classements à l'issue de l’étape
Jersey pink.svg M. roseDrapeau : Italie Vincenzo Nibali 10 h 44 min 0 s
(44,245 km/h)
DeuxièmeDrapeau : Italie Ivan Basso + 13 s
TroisièmeDrapeau : Italie Valerio Agnoli + 20 s
Jersey red.svg M. rougeDrapeau : Australie Graeme Brown 28 pts
Jersey green.svg M. vertDrapeau : Allemagne Paul Voss 4 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Italie Valerio Agnoli 10 h 44 min 20 s
ÉquipesDrapeau : Italie Liquigas-Doimo 30 h 59 min 9 s
Équipes aux pointsDrapeau : États-Unis Team HTC-Columbia 96 pts
Sprints volantsDrapeau : Pays-Bas Tom Stamsnijder 5 pts
CombativitéDrapeau : Allemagne Paul Voss 7 pts
Azzurri d'ItaliaDrapeau : Belgique Wouter Weylandt 4 pts
ÉchappéeDrapeau : Pays-Bas Rick Flens 185 pts

La 4e étape du Tour d'Italie 2010 s'est déroulée le mercredi au lendemain de la première journée de repos. Cette première étape de ce Giro sur le sol italien consistait en un contre-la-montre par équipes entre Savigliano et Cuneo sur 32,5 kilomètres. C'est l'équipe Liquigas-Doimo qui remporte cette étape et permet à l'Italien Vincenzo Nibali d'endosser le maillot rose de leader.

Sommaire

Profil de l'étapeModifier

Cette étape, assez courte (32,5 km) pour un contre-la-montre, et constitué d'un long faux plat montant. Le dénivelé de 200 mètres, inhabituel pour un contre-la-montre par équipes, peut permettre de créer des écarts plus importants.

La courseModifier

La quatrième équipe à prendre le départ, l'équipe BMC Racing de Cadel Evans réalise le premier temps de référence de ce contre-la-montre. Elle améliore le temps des autres équipes de près d'une minute. Leur temps de 37 min 58 s restera celui de référence durant une heure. La première équipe à battre le temps de l'équipe BMC est l'équipe Team Katusha de Vladimir Karpets, qui réalise un temps de 37 min 04 s. Ce temps lui permettra de prendre la quatrième place au classement général à la fin de la journée. L'équipe britannique Team Sky partie juste après Katusha va finalement prendre la première place avec un temps de 36 min 50 s. Omega Pharma-Lotto et Cervélo TestTeam limitent les écarts avec respectivement un temps de 37 min 23 s et 37 min 15 s. Puis c'est l'équipe Garmin-Transitions qui s'élance. L'équipe américaine, privée de son leader Christian Vande Velde qui s'est fracturé la clavicule lors de la troisième étape, réalise finalement le huitième temps en 37 min 26 s.

Les quatre dernières équipes restant à s'élancer sont alors dans l'ordre Liquigas-Doimo, Team HTC-Columbia, Team Saxo Bank et Astana qui compte dans son équipe le maillot rose Alexandre Vinokourov. Liquigas-Doimo, première des quatre à franchir la ligne d'arrivée bat le temps de l'équipe Team Sky en 36 min 37 s pour finalement remporter l'étape. Team HTC-Columbia et Team Saxo Bank ne font pas mieux, ce qui signifie que Vincenzo Nibali est en passe de devenir le nouveau leader de la course, en attendant l'actuel leader, Vinokourov, et son équipe Astana. L'équipe kazakhe qui perd Alexsandr Dyachenko, Valentin Iglinskiy et Enrico Gasparotto rapidement, dispute l'essentiel des 32 kilomètres à six coureurs. À trois kilomètres de l'arrivée Roman Kireyev tombe puis c'est au tour de Gorazd Štangelj d'être en difficulté. Il perd à plusieurs reprises le rythme dans les derniers kilomètre, ce qui oblige ses quatre coéquipiers à l'attendre[1]. L'équipe est finalement battue de 38 secondes et laisse Nibali devenir le nouveau leader de la course.

Classement de l'étapeModifier

Classement généralModifier

AbandonModifier

Aucun abandon

Notes et référencesModifier

  1. Le temps est calculé sur le cinquième coureur à franchir la ligne.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :