Plan de Corones

montagne des Dolomites

Plan de Corones
Image illustrative de l’article Plan de Corones
Géographie
Altitude 2 277 m[1]
Massif Dolomites (Alpes)
Coordonnées 46° 44′ 17″ nord, 11° 57′ 36″ est[1]
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région à statut spécial Trentin-Haut-Adige
Province autonome Bolzano
Géolocalisation sur la carte : Trentin-Haut-Adige
(Voir situation sur carte : Trentin-Haut-Adige)
Plan de Corones
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Plan de Corones

Le Plan de Corones (Kronplatz en allemand) est un sommet des Dolomites, à 2 277 mètres, dans les Alpes italiennes, en Italie (Trentin-Haut-Adige, province autonome de Bolzano), non loin de la frontière autrichienne.

Sports d'hiverModifier

Depuis , la piste noire d'Erta sur le site de San Vigilio di Marebbe accueille une épreuve de Coupe du monde de ski : un slalom géant féminin[2]. L'Italienne Federica Brignone s'y est imposée en 2017, l'Allemande Viktoria Rebensburg en 2018[3] et l'Américaine Mikaela Shiffrin en 2019.

 
Panorama sur les Dolomites depuis le Plan de Corones.

Ascension cyclisteModifier

Le Plan de Corones a été trois fois le théâtre de l'arrivée d'une étape du Tour d'Italie. Cependant, en 2006, pour sa première programmation, la dix-septième étape a été raccourcie, l'arrivée se jugeant au Passo Furcia en raison de chutes de neige et de pluie battante en haut de la station. Leonardo Piepoli l'emporta alors.

Une nouvelle ascension eut lieu lors du Tour d'Italie 2008. Celle-ci fut le théâtre de la seizième étape contre-la-montre, où Franco Pellizotti s'imposa.

Le , le Giro fit à nouveau étape au Plan de Corones, une fois de plus au cours d'un contre-la-montre. L'Italien Stefano Garzelli fut cette fois le plus rapide, parcourant les 12,9 km de montée en 41 min 18, devançant l'Australien Cadel Evans et le Français John Gadret.

La montée est réputée pour ses pourcentages élevés (7,5 % de moyenne). En effet, en fin d'ascension, la pente atteint jusqu'à 24 %, ce qui fait de ce passage l'un des plus raides d'Europe[4].

La route comporte 13 virages en épingle à cheveux, dédiés à autant de gagnants du Giro. De bas en haut, les courbes sont dédiées à : (13) Gaetano Belloni, (12) Costante Girardengo, (11) Giovanni Brunero, (10) Alfredo Binda, (9) Learco Guerra, (8) Giovanni Valetti, (7) Gino Bartali, (6) Hugo Koblet, (5) Fausto Coppi, (4) Gastone Nencini, (3) Charly Gaul, (2) Jacques Anquetil, (1) Marco Pantani.

MuséesModifier

Messner Mountain MuseumModifier

 
Messner Mountain Museum.

Le , l'alpiniste Reinhold Messner ouvre le MMM Corones, sixième musée de sa chaîne Messner Mountain Museums, dans lequel est abordé le thème de l'escalade. Le bâtiment est réalisé par l'architecte Zaha Hadid[5].

LUMEN - Musée de la photographie de montagneModifier

En , un musée de photographie futuriste, baptisé LUMEN, a été inauguré à la station de montagne, conçu par les architectes EM2 Architekten[6].

CuriositésModifier

Bell ConcordiaModifier

 
La cloche Concordia 2000.

La cloche de la paix Concordia 2000 a été inaugurée et bénie à Plan le samedi , la 2e plus grande cloche des Alpes, pesant 18 tonnes, coulée dans le but de porter un message de paix et de coexistence entre les peuples[7].

La SchützenkapelleModifier

Au sommet de la montagne se trouve la Schützenkapelle, dédiée à San Sébastian.

Notes et référencesModifier