Ouvrir le menu principal

Liste des anciennes communes du département des Ardennes

page de liste de Wikipédia
(Redirigé depuis Liste des anciennes communes des Ardennes)

Cette page retrace toutes les anciennes communes du département des Ardennes (dont l'étendue territoriale a changé plusieurs fois à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle) qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom.

La liste ne contient pas les simples modifications du territoire d'une commune (passage d'un hameau d'une commune à une autre, par exemple).

L'information avant 1943 peut être incomplète.

Sommaire

FusionModifier

2019Modifier

2017Modifier

2016Modifier

2015Modifier

1982Modifier

1974Modifier

1973Modifier

1971Modifier

1970Modifier

1968Modifier

1967Modifier

1966Modifier

1965Modifier

1964Modifier

1961Modifier

1846Modifier

1830Modifier

1829Modifier

1828Modifier

1827Modifier

1793Modifier

1792Modifier

1791Modifier

1790Modifier

Date inconnueModifier

CréationModifier

1991Modifier

1989Modifier

1986Modifier

1985Modifier

1883Modifier

1879Modifier

1872Modifier

1871Modifier

1870Modifier

1869Modifier

1841Modifier

1793Modifier

1792Modifier

1791Modifier

1790Modifier

1789Modifier

Date inconnueModifier

Modification de nom officielModifier

2002Modifier

1962Modifier

1959Modifier

1936Modifier

1922Modifier

1920Modifier

1897Modifier

1888Modifier

Avant 1828Modifier

1793Modifier

Date inconnueModifier

Communes associéesModifier

Liste des communes ayant, ou ayant eu (en italique), à la suite d'une fusion, le statut de commune associée.

Nom de la commune Code INSEE Fusion-association D - Défusion ou
F - transformation de l'association en fusion simple
date de la décision date d'effet commune absorbante nom de la commune résultant de la fusion D/F date de la décision date d'effet commentaire
Châtillon-sur-Bar 08112 Arrêté préfectoral du Belleville-sur-Bar Belleville-et-Châtillon-sur-Bar
Bay 08051 Arrêté préfectoral du Blanchefosse Blanchefosse-et-Bay
Logny-lès-Chaumont 08258 Arrêté préfectoral du Chaumont-Porcien
Wadimont 08495
Montcornet-en-Ardenne 08297 Arrêté préfectoral du Cliron Montcornet-en-Ardenne D Arrêté préfectoral du Montcornet-en-Ardenne reprend le nom de Cliron
Foulzy 08177 Arrêté préfectoral du Girondelle
Beaulieu 08054 Arrêté préfectoral du La Neuville-aux-Tourneurs Neuville-lez-Beaulieu
Meillier-Fontaine 08285 Arrêté préfectoral du Nouzonville
Primat 08345 Arrêté préfectoral du Olizy Olizy-Primat
La Cerleau 08093 Arrêté préfectoral du Prez
Barbaise 08047 Arrêté préfectoral du Raillicourt Raillicourt-Barbaise D Arrêté préfectoral du Raillicourt-Barbaise reprend le nom de Raillicourt
Pargny-Resson 08337 Arrêté préfectoral du Rethel
La Hardoye 08213 Arrêté préfectoral du Rocquigny[1]
Mainbresson 08265 Arrêté préfectoral du
Mainbressy 08266
Andevanne 08012 Arrêté préfectoral du Tailly
Barricourt 08050
Rémonville 08359
Imécourt 08233 Arrêté préfectoral du Verpel D Arrêté préfectoral du
Blaise 08068 Arrêté préfectoral du Vouziers F Arrêté préfectoral du Le statut est supprimée avec la création de la commune nouvelle de Vouziers

Communes affectées au royaume des Pays-Bas par le traité de Paris (1815)Modifier

Communes issues du duché de BouillonModifier

L'ancien duché de Bouillon, devenu République bouillonnaise quelques mois, fut réuni à la France & affecté, en partie, au département des Ardennes par le décret du 4 brumaire an IV modifié par le Conseil des Cinq-Cents, le 26 fructidor an IV ; la partie destinée aux Ardennes fut répartie sur deux cantons de l'arrondissement départemental de Sedan[2].

Canton de BouillonModifier

Il contenait, outre Bouillon, les communes de :

Canton de NeufmanilModifier

Trois villages de l'ancien duché de Bouillon furent affectés au canton de Neufmanil :

Possessions françaises de Mariembourg et PhilippevilleModifier

Ces possessions historiques de la France (acquises par le traité des Pyrénées en particulier) , ainsi que les territoires voisins acquis par la Première République, étaient affectés à l'arrondissement départemental de Rocroi[3].

Canton de CouvinModifier

Canton de FumayModifier

Canton de GivetModifier

Canton de PhilippevilleModifier

Communes des départements de Jemmapes et de Sambre-et-Meuse affectées au département des Ardennes à la suite du traité de Paris de 1814Modifier

Le traité de Paris du 30 mai 1814, qui détermine le démembrement partiel du territoire français après les défaites napoléoniennes, laisse une partie du territoire des départements de Jemmapes et de Sambre-et-Meuse à la France. Une partie de ce territoire est affecté au département des Ardennes, par une ordonnance royale du 18 aout 1814[4]. Ces communes ne furent donc rattachées au département des Ardennes que du 18 août 1814 au 20 novembre 1815.

Canton de Chimay (anciennement au département de Jemmapes)Modifier

Canton de Beauraing (anciennement au département de Sambre-et-Meuse)Modifier

Canton de Florennes (anciennement au département de Sambre-et-Meuse)Modifier

Canton de Gédinne[réf. nécessaire] (anciennement au département de Sambre-et-Meuse)Modifier

Canton de Walcourt (anciennement au département de Sambre-et-Meuse)Modifier

Communes affectées à l'un des départements voisinsModifier

Au département de la MarneModifier

  • Binarville, par décision de Assemblée nationale du [6]. Le département n'était formé, sous la dénomination de Département septentrional de la Champagne, que depuis deux jours, par un décret du 19 janvier 1790.
Les communes de Condé-lès-Autry et de Bouconville furent affectées aussi, ce même jour, par la même décision, au district de Sainte-Menehould (Marne) ; la Convention nationale les réintégra au département des Ardennes le 13 prairial an II[7].

Au département de la MeuseModifier

RéférencesModifier

  1. Rocquigny a porté le nom de Rocquigny-la-Hardoye pendant l'intervalle de temps entre la fusion avec La Hardoye et celle avec Mainbresson et Mainbressy
  2. Conseil des Cinq-Cents, suite de la séance du 26 fructidor an IV, dans le Journal des débats et des décrets, no 320, p. 395 [1]
  3. L'on peut lire la liste des communes des Ardennes pour l'an X dans l'arrêté portant Réduction des Justices de paix du Département des Ardennes du 23 vendémiaire an X [2]
  4. Christophe Guillaume de Koch (& continué par F. Schoell), Abrégé de l'histoire des traités de paix entre les puissances de l'Europe depuis la Paix de Westphalie, Bruxelles : Meline, Cans & Cie, 1838, vol.3, p.355 [3]
  5. Sven Vrielinck, De territoriale indeling van Belgie (1795-1963): bestuursgeografisch en statistisch repertorium van de gemeenten en de supracommunale eenheden (administratief en gerechtelijk) : met de officiele uitslagen van de algemene volkstellingen, Leuven University Press, 2000, p.494
  6. Collection générale des décrets rendus par l'Assemblée Nationale, Paris : Baudoin, 1790, vol.2, p.29 [4].
  7. Collection générale des décrets rendus par la Convention nationale, Paris : Baudoin, prairial an II, vol.13, p.57 [5]
  8. Jean-Pierre Harbulot & Jean-Paul Streiff, La Meuse pendant la Révolution, Dossiers documentaires meusiens, 1990, p.235
  9. Bulletin des lois du Royaume de France, Paris : Imprimerie royale, août 1821, série 7, vol.1, p. 286-287 [6]

SourcesModifier

Voir aussiModifier